Mairie de Paris, nouvelle violation du principe de laïcité

Posté le juillet 22, 2013, 12:16
41 secs

Communiqué de Jacques Myard

député de la Nation, maire de Maisons-Laffitte, président du Cercle Nation et République

le 17 juillet 2013

 Voici le texte de la question écrite que Jacques Myard a adressé le 17 juillet au Ministre de l’intérieur à propos de l’invitation que le maire de Paris vient d’adresser pour une soirée organisée à l’occasion du Ramadan.

 « M. Jacques Myard appelle l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur l’invitation stupéfiante du maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour une soirée organisée à l’occasion du Ramadan, le mercredi 17 juillet 2013. Il s’étonne que le maire de Paris foule aux pieds les principes de la laïcité et utilise les finances des contribuables parisiens à des fins de clientélisme électoral.

Cet opportunisme électoral est d’autant plus choquant qu’il alimente le poison du communautarisme qui remet en cause l’unité nationale et le vouloir vivre ensemble. C’est pourquoi il lui demande de rappeler fermement au maire de Paris les dispositions de neutralité qui gouvernent les relations des autorités administratives françaises et de l’Etat avec les religions, conformément à la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat. »

12 réponses à l'article : Mairie de Paris, nouvelle violation du principe de laïcité

  1. quinctius cincinnatus

    24/07/2013

    Pour se dédouaner de ce qu’ils n’ont pas eu ni le courage ni la volonté de faire en LEUR temps, les membres ( mous ) de l’opposition  » dénoncent  » l’irresponsabilité ( criminelle ) des membres ( tout aussi mous ) de l’actuelle majorité ….
    Il est incontestable pour ne pas dire évident que …. nous avançons !

    Répondre
  2. patrhaut

    23/07/2013

    La laîcité ! Un principe ? Une connerie, Monsieur le député… rien d’autre. Lâchez-nous avec votre république qui, parait-il, aurait des principes. Ou alors, je serai tenté de vous répondre que décidément nous n’avons pas les mêmes valeurs. Eh oui, Valls le premier n’en finit pas d’avoir ces mots à la bouche, les bavant et les éructant comme un franc-mac qu’il est. Expliquez-moi plutôt comment vous et vos pareils pouvaient avoir les principes et les valeurs de ces liberticides, de ces assassins et ces imposteurs. Expliquez !

    Répondre
  3. mariedefrance

    23/07/2013

    Mr Myard

    Nous sommes devenus fous

    Nous rentrons dans une société de paradoxes d’où tout bon sens est parti… Il en reste encore un peu certes, mais finalement il est en voie de disparition.

    * Une société qui n’a jamais été aussi violente et pourtant aussi restrictive.

    * Une société où tout est pénalisé ou presque et où pourtant 75 % des peines de prison fermes de moins de 6 mois ne sont pas exécutées faute de place.

    * Une société de caméras, de drones et d’hélicoptères de surveillance… qui n’empêchent pas les émeutes (pardon on dit « échauffourées » en novlangue).

    * Une société où l’on vous impose les façons légales de mourir, où l’on encadre « la fin de vie » et la vie toute entière… mais où l’on ne fait rien pour lutter contre les 200 000 tentatives de suicides annuelles provoquant la mort de 11 000 de nos concitoyens… chaque année, soit presque 5 fois plus que les victimes de la route. Il est vrai qu’il est difficile de taxer le suicide.

    * Une société où l’on se ment, où l’on nous ment en permanence et sur tous les sujets.

    * Une société où une maman (de gôche, pour le prôgrèès) m’a expliqué quand même qu’elle n’arrivait pas à expliquer à son gamin de 3 ans « comment faire les bébés » alors que lui expliquer que deux hommes pouvaient s’aimer ne lui posait pas de problème… Elle sentait bien elle-même qu’il y avait un problème (le problème n’étant pas que deux zhommes ou deux femmes puissent s’aimer).

    Alors oui, nous sommes devenus fous.

    Nous nous intéressons à l’anodin et jamais à l’essentiel.

    Nous n’avons plus de projet de société et encore moins nationale.

    Nous n’intégrons plus, nous n’avons plus de vision collective, nous sommes tous devenus individualistes et communautariste.
    Tout est communauté.

    Les communautés religieuses certes, mais cela va bien au-delà.

    Toute la société, notre société est fragmentée en groupes, groupes qui servent de base uniquement à la segmentation marketing.

    Nous massacrons notre propre langue, notre éducation et nos écoles.

    Nous massacrons notre jeunesse, nous massacrons notre économie, nos lois et notre justice.

    Nous passons des lois que nous n’appliquons pas dans les faits.

    Nous faisons des normes pour tout… et pourtant nous ne contrôlons rien alors que 80 % des produits qui arrivent de Chine chez nous ne sont pas conformes…

    La liberté ne se divise pas !

    Et c’est un point essentiel.
    La liberté a un corollaire.
    Celui des abus de la liberté.

    Ne vous méprenez pas au sujet de mes propos. Je ne suis pas pour le laxisme.

    Je dis simplement que le concept de mort évitable, que l’idée de délinquance zéro, de sécurité totale sont des leurres qui ne peuvent conduire qu’à une société ultra étouffante, sans liberté si ce n’est celle de consommer et même plus celle d’entreprendre, de réfléchir et de créer… et qui, malgré tous ces inconvénients, ne vous apportera jamais la sécurité que vous souhaitez.

    Pour paraphraser Churchill, qui avait déclaré à propos des accords de « Munich » que l’on avait « préféré l’humiliation à la guerre et que nous aurions l’humiliation et la guerre », nous avons préféré le risque zéro à la liberté, nous aurons le risque et l’absence de liberté !

    Oui cette société est étouffante, et la meilleure chose que ce gouvernement et les autres auraient à faire est de redonner l’initiative au peuple.

    Laissez faire les gens.

    Que l’État assure ses tâches régaliennes (dont la sécurité et la stabilité fiscale) et qu’il laisse faire les gens, qu’il laisse le peuple se débrouiller, car le peuple est capable de déployer des trésors d’ingéniosité et d’inventivité !

    Ha oui, en Grèce, ils veulent autoriser le travail le dimanche comme moyen d’augmenter la croissance. Or depuis cinq ans, ce sont 120 000 magasins qui ont fermé en Grèce.
    Ouvrir le dimanche ne sert pas à créer plus de croissance.
    Le budget de dépense est toujours le même. Vos 100 euros dépensés sur cinq jours ou sur sept resteront toujours 100 euros.
    En Grèce, ils n’ont même plus 100 euros a dépenser.

    Tout cela est de l’idéologie et participe de la volonté de casser les modes traditionnels de fonctionnement des sociétés et des pays afin de réduire tout le monde à un simple état de consommateur.

    Je pense que l’Homme ne doit pas être réduit à cela. Jamais.
    Nous sommes bien plus.

    Bougez vous Mr Le Député.

    Répondre
    • Amoros

      24/07/2013

      BRAVO. C’est tout a fait ça, mais c’est peut être trop tard.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/07/2013

      en résumé les libertés individuelles ne se discutent pas

      encore faudrait il que les citoyens aspirent encore à être libres

      ce qui est loin d’être présentement le besoin ressenti comme essentiel par la majorité d’entre eux

      ils aiment trop le conformisme, sous toutes ses formes, que leur impose le media

      Répondre
  4. 23/07/2013

    Je suis d’accord avec Julien, la catastrophe est inexorable, à cause du laxisme français, et du « touchez pas à mon pote ».
    40% de musulmans en 2040 dans le meilleur des cas. Ils pourraient être tentés de …passer à 100%.
    Profitons de nos dernières années de liberté en France!

    Répondre
  5. philiberte

    23/07/2013

    j’aurais demandé s’il comptait faire des invitations à l’occasion du Carême, qui, lui, est un vrai jeûne, pas comme le ramadan, où on s’empiffre la nuit!

    Répondre
  6. banro

    22/07/2013

     » Il s’étonne que le maire de Paris foule aux pieds les principes de la laïcité et utilise les finances des contribuables parisiens à des fins de clientélisme électoral. »
    *
    M. Myard, pas plus que le valseur à mille temps, que le maire complètement « noë » dans sa h…, ne lèveront le petit doigt (ou autre chose) pour se conformer à la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat.
    Nous sommes revenus aux heures sombres de la dernière guerre !

    Répondre
  7. Oeildevraicon

    22/07/2013

    Mr Myard… Ne savez-vous pas que le ministre de l’intérieur
    est lui même un inconditionnel de la religion d’amour et que par conséquence, il ne fera rien, ne dira rien au sujet de cette soirée ramadan.
    Peut-être ira t-il même y participer! Aux frais du contribuable et au passage faire arrêter ( quelque veilleur debout ).

    Répondre
  8. mariedefrance

    22/07/2013

    Très bien Mr Mayard… très bien.
    Vous nous donnerez la réponse du valseur.

    Répondre
  9. Julien

    22/07/2013

    Affligent… Scandaleux… Révoltant ? Mais rien d’étonnant…

    Comme l’a déjà montré ce livre :
    « ces maires qui courtisent l’islamisme »

    Si l’état ne fait « RIEN » pour résister à l’invasion de l’islam, et au contraire, la FINANCE, alors tout cela va finir par des guerres civiles… A mon plus grand regret…

    De tout mon cœur je souhaite que ça n’arrive jamais, mais nous fonçons droit dedans… A cause de ces politiques qui ne voient rien, ou choisissent de ne pas voir

    Honte à eux, et je leur souhaite de vivre assez longtemps pour vivre la misère de l’islam.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)