Malaise cardiaque de Nicolas Sarkozy et ambiance de cour

Posté le août 19, 2009, 12:00
8 mins

Le chef de l’État a été victime le 26 juillet d’un malaise cardiaque. C’est malheureusement un ennui de santé aussi banal que regrettable, mais voici que cet incident qui, dans une société normale, aurait dû passer inaperçu ou presque a provoqué un tsunami de déclarations aussi stupides qu’obséquieuses.

Les sommets, déjà élevés, de la flagornerie ont été dépassés. Que l’on en juge : « Le malaise du président de la République n’a ni cause ni conséquence. Ce n’est rien. » C’est la première fois dans l’histoire de la pensée humaine qu’un phénomène n’a pas de cause. Nous voici en dehors de toute réflexion philosophique. Ce qui s’est passé est tout simplement un phénomène divin. C’est un mystère.

Un ministre,et non des moindres, a même déclaré sans perdre une minute : « Le président a été hospitalisé à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, après y avoir été transporté d’urgence par hélicoptère. Sa santé est tout à fait normale. Je m’en vais le retrouver pour travailler. »
En d’autres termes, plus on a de malaises cardiaques, mieux on se porte. Notre président, c’est Zorro. C’est le phénix de la mythologie. C’est Jupiter, dieu du ciel et des lumières. Ne s’était-il pas d’ailleurs déclaré « infatigable » (sic) ?

Dans ce concert – un Te Deum, (Te Deum laudamus) –, une seule voix honteusement discordante s’est fait entendre, celle d’un certain Lefebvre, chargé, parmi d’autres, de la communication du président. Il se laissa aller, le malheureux, à dire qu’il s’agissait d’un malaise « cardiaque ». Il employa le mot « cardiaque ». Maladresse stupéfiante, alors qu’il aurait fallu dire « vagal » (?). Il fut aussitôt fustigé, menacé et puni. Il attendra un mois de plus sa nomination tant espérée aux fonctions de secrétaire d’État. ça lui apprendra !

Voilà qui en dit long sur l’ambiance de cour qui règne à l’Élysée et aux alentours. On se croirait dans la Roumanie de Ceaucescu. Vous vous souvenez, le « génie des Carpathes » ?

Eh bien, je vais vous dire la vérité sans être agrégé de médecine. Elle est toute simple. Nicolas Sarkozy a eu un malaise, pour une raison qui relève du sens commun : parce qu’il mène une vie de « patachon ». Vous savez ce qu’est un patachon ? Peut-être pas. Un patachon est le conducteur toujours en route d’une patache, c’est-à-dire une carriole qui se conduit mal et qu’il conduit mal…

Encore un mot sur cette petite affaire. Est-il vraiment nécessaire que soit publié à tout bout de champ l’état de santé d’un chef d’État quel qu’il soit ? Je comprends que le bon peuple démocratique ne veuille pas d’un président détenteur de l’arme atomique qui soit par exemple alcoolique, amnésique, hémiplégique et épileptique… Mais, si l’on continue comme cela dans la transparence qui tourne à l’exhibitionnisme, on aura un bulletin de santé sur la colique du président, ses cors aux pieds et son dernier mal de dents. Ne croyez-vous pas que, là aussi, il faudrait un peu de bon sens et de décence ?

Pour terminer ce propos, je ferai une comparaison. Le général de Gaulle, lorsqu’il était aux affaires, n’avait certes pas le même âge que Sarkozy, mais enfin, à 20 heures, il s’était retiré dans ses appartements, en prenant soin d’éteindre les lumières de son bureau. Les dîners officiels (toujours ennuyeux et généralement inutiles) se terminaient impérativement à 22 heures. Le général de Gaulle ne commençait pas une nouvelle journée à 23 heures. Il ne suivait pas un régime amaigrissant. Il ne buvait pas du café en permanence…

La vérité est que si, investi de hautes fonctions, on ne domine pas les êtres et les circonstances, si l’on veut tout faire soi-même en jugeant tout le monde comme n’étant pas à la hauteur, on est vite écrasé physiquement, mentalement et politiquement, par le poids de sa charge.
Médiatisé comme il l’a été, « l’incident de santé dont a été victime le président Sarkozy, écrit « Le Monde », restera peut-être comme un tournant du quinquennat ».

Ce n’est évidemment pas positif pour Nicolas Sarkozy, qui ne tient que par l’image, l’agitation et les discours et dont la popularité est, depuis le lendemain de son élection, au-dessous de 50 % – et atteint parfois 70 % d’opinions défavorables.
Ceci étant, le pire du pire est qu’on ne voit rien de mieux, nulle part ailleurs !

8 réponses à l'article : Malaise cardiaque de Nicolas Sarkozy et ambiance de cour

  1. Anonyme

    25/08/2009

    ah! si il avait pu voir cet aricle avant Dire qu ‘en France la recherche nous coute si chère !!! Heureusement ils nous apportent la découverte Santé : La Prière D’ El-Fajr Préserve Du Cancer Et Des Crises Cardiaques Posté par odej-jijel le 25/08/2009 14:20:00 (95 lectures) Une étude récente conduite par des scientifiques égyptiens au sein du Centre national des recherches a établi que la prière d’el-fajr faite à l’horaire approprié avait des bienfaits sur l’organisme humain, notamment en ce qui concerne le cancer D’ autre part, le Dr Saïd Chelbi, spécialiste en gastrologie, a noté que les recherches ont prouvé que la prière d’el-fajr aidait à combattre les problèmes cardiaques, tout en réglant l’activité hormonale de l’organisme et la circulation sanguine dans la mesure où les membres du corps humain sont à l’apogée de leur fonctionnement au moment de cette prière. C’est cette activité hormonale, particulièrement l’adrénaline, qui apporte un surplus de vitalité au corps humain tout en le protégeant… Le docteur ajoute que l’air, à ce moment précis de la journée, contient une grande quantité d’oxygène, ce qui dynamise le coeur et contribue à réguler la circulation sanguine et donc à éviter les surtensions artérielles. Parallèlement, cette régulation concerne également le travail hormonal, ce qui contribue à améliorer les taux de glucides nécessaires au fonctionnement du cerveau et des tissus nerveux, sans compter une amélioration des capacités mémorielles. Source : http://www.odejjijel.org Info en continue http://www.jijel.info/modules/news/article.php?storyid=1816

    Répondre
  2. Gus

    23/08/2009

     

    Il n’empèche que ce type n’a que 54 ans, c’est à dire qu’il est tout jeune. Appelez çà comme vous voudrez, mais c’est typiquement une manifestation d’insuffisance cardiaque, transitoire, certes, mais réelle. Ca change complètement la donne politique, mème si la chose est et restera minimisée voire occultée. Chirac, lui, avait 76 ans quand il a fait son AVC, ce qui est un age raisonnable: et lui était un bon vivant qui ne buvait pas que de l’eau, grand amateur de bière.

    L’age et la santé du capitaine sont un paramètre que  les opposants de tout poil devraient ne pas oublier…

    Répondre
  3. ozone

    21/08/2009

    Alors,le gars déjeune,part de suite faire un jogging en plein cagnart du mois de Juillet et…….Badaboum….
    Alors vous diriez "pfffff…ay..ay…ay……
    Mais alors,quand vous pensez que le gars et a la téte de la France et qu’il veille sur le bouton…
    Alors là,ça vous fout les j’tons…..

    Répondre
  4. Anonyme

    20/08/2009

    salam. la dernière fois moi aussi g fé un malaise comme ça et à l’hôpital ils en ont pas fé tout un cinéma comme pour sarkozy. Ils m’ont tout juste soignés.et après 5heures d’hôpital, aurevoir, ils m’ont même pas gardé une nuit alors que moi c pas la première fois que g ce genre de malaise et que il y a des problèmes cardiaque ds ma famille….

    Répondre
  5. richa83

    19/08/2009

    un malaise déclenché lors d’un effort? etes vous sur qu’il soit "vagal"?

    Répondre
  6. Anonyme

    19/08/2009

    Oui mais les »VEAUX » sont tellements c… que sa cote de people est remontée de 10 points ! On peut se poser des questions .Où est l’honneteté de l’évenement ?

    Répondre
  7. IOSA

    19/08/2009

    En dehors du fait que tout le monde s’en fout de son état de santé, il y a lieu de remarquer que pour cet "homme" la disponibilité de l’assistance médicale n’est pas tout à fait la même que pour nous.

    D’ailleurs, je me demande si à la facture du transport médicalisé, ne viendra pas s’ajouter la facture des hommes de main l’ayant accompagnés pour le cas où……au remboursement de la sécurité sociale ?

    Et combien coûte une journée d’ hospitalisation (sbires y compris) à nos poches trouées ?

    Mais il est où le président par intérim dans le cas échéant ?…..y a pas, on attend la mort du roi ?

    IOSA 

    Répondre
  8. fradet

    19/08/2009

    je n’ai pas encore eu l’occasion de le dire. IL A ETE RIDICULE mais le ridicule en France ne tue pas…heureusement pour lui. IL veut tout faire…il veut voyager pârtout à tout moment y compris pour écouter sa femme susurrer des niaiseries d’une voix d’outre tombe,  il veut il veut…le p’tit Nicolas qui se dresse sur ses ergots compensés. Alors il veut être vu, sportif entouré de ses gens de course à peid, en plein midi et pleine chaleur un dimanche et là où il y a du monde et vlan sur le flanc rantanplan!

    Personne nn’a dit le mot, je le dis alors je l’ai trouvé ridicule et n’ai pas été ému par tout le tintouin médical et médiatique, coût compris.

    Il nous coûte cher Nicoals, non compris sa flotte aérienne

    Et s’il s’occupait de respecter son programme …

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)