Manuel Valls et l’islamisation de la France

Posté le juillet 02, 2014, 7:00
6 mins

Alors que nous supportons de plus en plus mal l’incessant matraquage médiatique sur le ramadan, Manuel Valls a prononcé un discours re­marqué sur l’islam, le 26 juin, à l’Institut du monde arabe. Ce discours, que l’on peut retrouver sur le site internet du Premier ministre, m’a, je dois l’avouer, laissé un sentiment de malaise.

Oh, bien sûr, j’entends d’ici les sectateurs de Manuel Valls expliquer que ce sentiment de malaise viendrait de mon « islamophobie ». En réalité, je reste persuadé qu’il n’y a pas plus d’islamophobie que de beurre en broche. Tout simplement parce que l’islam, au singulier, n’existe pas – et c’est la première raison de mon malaise à la lecture du discours de M. Valls. Il existe des musulmans ; il existe un coran ; mais il n’existe pas un islam. De toute évidence, il y a davantage que des nuances entre l’islam de l’ayatollah Khomeiny, celui d’Ibn Seoud, celui de Mohammed VI, celui d’Oussama Ben Laden, ou celui de Dalil Boubakeur…

Sera-t-on « islamophobe », parce que l’on critiquera Khomeiny ? Mais, si cette critique vient du roi d’Arabie saoudite, sera-t-elle encore « islamophobe » ? On le voit, cette dénonciation d’une prétendue « islamophobie » n’a pas d’autre logique que d’interdire aux non-musulmans toute critique des musulmans.

Je dirais plus volontiers, avec mon ami Christophe Bilek, Kabyle ayant quitté l’islam, que je suis « chariaphobe ». Car, pour le coup, on voit, assez bien ce qu’est la charia.

Ceci étant, le cœur de mon opposition au discours de M. Valls réside dans cette phrase : « La France est une terre de liberté qui considère que le fait que l’Islam est la deuxième religion de France est une chance pour la France. »

Il est, hélas, devenu totalement faux que la France soit une terre de liberté, mais ce n’est évidemment pas à cela que je m’oppose.

Cette simple phrase renferme au moins deux problèmes.

Tout d’abord, il est faux de dire que l’islam soit, sans autre précision, une religion. C’est au moins autant un système de pensée politique. Et un système de pensée politico-religieux, en français contemporain, cela s’appelle un système totalitaire. Il est sans doute imaginable de casser cette logique totalitaire (d’ailleurs la bible aurait très bien pu, elle aussi, développer un système totalitaire, s’il n’y avait pas eu les affrontements que nous avons connus entre les pouvoirs spirituels et temporels), mais, actuellement, elle existe bel et bien.

Par ailleurs, on voit mal comment une « terre de liberté » pourrait se réjouir du développement, en son sein, d’un système totalitaire. La phrase est nettement auto-contradictoire.

Quant à l’expression « chance pour la France », que plus personne n’ose utiliser pour l’immigration de masse, elle trouve ici un bien étrange regain d’intérêt…

M. Valls avait précisé, juste avant : « C’est toute une Nation qui dit aussi que l’Islam a toute sa place en France, parce que l’Islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir, à mille lieux de ceux qui en détournent et en salissent le message. »

Ce genre d’assertions, courant chez les politiciens, m’a toujours laissé pantois. On voit bien le message sous-jacent : le « vrai islam » n’est pas celui de Ben Laden. C’est bien possible, mais qui le dit ? Des non-musulmans – qui, d’ailleurs, connaissent mal le coran. Encore une fois, il n’y a pas de « vrai islam ».

On peut imaginer que tous les musulmans « modérés » condamnent la charia et le terrorisme. Je m’en réjouirais évidemment, mais nous n’y sommes pas vraiment!

Quand M. Valls précise : « C’est aux musulmans eux-mêmes d’agir, de refuser les intégrismes », je suis, pour une fois, d’accord avec lui. Mais où voit-il ce refus ? On ne compte que quelques imams, fort peu représentatifs, pour tenir ce genre de discours. Encore ne le font-ils, généralement, qu’en mettant sur le même plan les égorgements « d’infidèles » et les graffitis « islamophobes » !

Le Premier ministre ajoute, dans une vidéo également disponible sur son site, que « c’est grâce à la connaissance qu’on lutte contre toutes les formes d’intolérance ». Sans doute. Mais la connaissance du coran fait cruellement défaut à « nos » politiciens. Et, sur les musulmans convaincus, l’approfondissement du coran a trop souvent pour conséquence la radicalisation.

En tout cas, j’espère me tromper, mais je doute fort que ce soit en raison de la « laïcité intransigeante » de M. Valls (dont on voit bien l’intransigeance contre les chrétiens, mais beaucoup moins vis-à-vis des musulmans…) que l’on observe un recul de la radicalisation islamique en France !

Guillaume de Thieulloy

122 réponses à l'article : Manuel Valls et l’islamisation de la France

  1. centlem

    19/07/2014

    beaucoup de baratin alors que la France – « c’est la fin » –

    Répondre
  2. Hilation

    09/07/2014

    Si j’étais une puissance pétrolière arabe disposant en conséquence d’une fortune colossale et ayant fait le vœu de mahométiser la planète, je remercierais le discours de Mr Valls par quelques valises de billets. Heureusement pour nous, notre classe politique est trop intègre pour se laisser ainsi corrompre.

    Répondre
  3. druant philippe

    09/07/2014

    un dessin , parbleu !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      10/07/2014

      On avait compris, mais connaissant les noirs desseins de votre détracteur la précision n’est pas inutile.

      Répondre
  4. druant philippe

    09/07/2014

    « Parce que pour instaurer le catholicisme on a fait un référendum ? »

    Le christianisme est chez lui ici , pas l’ Islam , il faut vous faire un dessein, mossieur le relativiste !
    Je suis athée d’ ailleurs mais j( ai pu sans risquer la mort me libérer du christianisme;

    Répondre
    • Jaures

      09/07/2014

      « Le premier occupant, est-ce une loi plus sage ? »

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        10/07/2014

        Connaissant les fruits amers de l’islam, je dirais que c’est la loi du moindre mal.

        Répondre
      • Dr H.

        10/07/2014

        La loi du premier occupant est à géométrie variable : légitime quand il s’agit de virer les Français d’Algérie, honteuse quand les Serbes veulent rester au Kosovo… 😉

        Répondre
        • Jaures

          10/07/2014

          Si on s’en remet aux premiers occupants, il faudra rendre le continent américain aux amérindiens, l’Australie aux aborigènes, l’Afrique du Sud aux Zoulous, l’Angleterre aux celtes,…
          Il y a du boulot !

          Répondre
          • Dr H.

            10/07/2014

            D’accord sur le fond, chaque mètre carré sur terre appartient légitimement au dernier qui aura su l’acheter ou le conquérir, par les armes ou la diplomatie. Moins d’accord sur l’Afrique du sud : quand les Blancs sont arrivés au Cap, c’était un désert jusqu’à la rivière Orange.

          • quinctius cincinnatus

            10/07/2014

            Pour ce qui est des  » Zoulous  » , en réalité une toute petite tribu à l’origine, mais particulièrement sanguinaire, qui amalgamait les peuples soumis et de même famille languistique qu’eux par la seule force de persuasion qu’était pour eux …la terreur militaire , leur présence en A.F.S. est …. postérieure à celle des Afrikaaners ( Huguenots Français compris )

          • Jaures

            10/07/2014

            Cher Docteur, si je vois un mètre carré de votre jardin inoccupé je m’y installe !

          • Jaures

            10/07/2014

            Quinctius, si l’on peut coloniser un peuple sous prétexte qu’il est violent et persécuteur, vous auriez admis que, par exemple, on soumette le peuple américain en 1863, alors en pleine guerre civile, une des plus sanguinaire qu’on ait connu (plus de 600 000 morts en 4 ans).

          • Dr H.

            10/07/2014

            « Cher Docteur, si je vois un mètre carré de votre jardin inoccupé je m’y installe ! » Faites gaffe, je vise juste. Et mes bergers allemands m’éviteront la pénible obligation de vous faire bastonner par mes gens…

          • Jaures

            10/07/2014

            Damned ! Mais ils sont tous armés sur ce site !

  5. quinctius cincinnatus

    08/07/2014

    je constate, une fois encore, que ce sont toujours les billets sur l’Islam , qui suscitent l’essentiel des commentaires … comme si il n’ y avait pas, la dette, le naufrage de notre système éducatif, le déficit de notre balance commerciale, pour ne citer que trois causes de notre déclin … Je renouvelle mon souhait auprès des  » 4 V ²  » : pouvez vous nous donner à lire autre chose que du  » viscéral  » ?

    Répondre
  6. Jaures

    08/07/2014

    « vous faites une fixation sur les aumôneries?  » demande Philiberte.
    Petit artifice de rhétorique qui vise à isoler un élément du débat pour en faire oublier la teneur. Je résume donc.
    Vous prétendez que les signes ostentatoires musulmans seraient tolérés à l’école en citant les tatouages au henné. A cela j’oppose la présence des aumôneries dans de nombreux lycées et collèges. Vous dîtes que les tatouages vous importunent alors que les aumôneries n’ennuient pas vos enfants. Ce à quoi je rétorque que, pour d’autres, le henné a provoqué moins de soucis que les aumôniers condamnés pour faits de pédophilie.
    Donc, je ne fais pas plus de fixation sur les aumôneries que vous sur le henné. Et la présence tolérée de signes ostentatoires pour une religion plus que pour une autre relève du pur fantasme.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    07/07/2014

    De l’analyse des différentes réponses il ressort que la grande majorité des intervenants trouve que M.Valls favorise l’islam dans ce pays et ce aux dépens des religions et croyances déjà établies.

    L’islam est la religion de gens auxquels on a permis de s’installer ici et en temps qu’invités ils devraient mettre en sourdine leurs revendications. Ce serait la moindre des politesses à rendre à leurs hôtes malgré eux.

    Une initiative populaire devrait pouvoir trancher dans le vif à l’aide d’un referendum à l’horizon 2017-2018 quand une nouvelle majorité aura pris le pouvoir dans ce pays.

    Répondre
    • philiberte

      07/07/2014

      Dieu vous entende, mon enfant!

      Répondre
    • Jaures

      08/07/2014

      Pardonnez-moi, Hans, mais la notion de « religion établie » ne veut rien dire en démocratie. Chacun est libre d’adopter la religion de son choix (ou aucune), et ce sans privilèges à l’ancienneté.
      Si la religion catholique désire être prééminente, elle ne peut plus s’en tenir à des interdictions ou des persécutions. Ce temps est révolu. Il faut convaincre que Dieu existe. Que le meilleur culte à lui vouer est le vôtre. Dire « on était là les premiers » n’a pas de prise.
      Il n’y a pas de propriété des consciences.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        08/07/2014

        À ce que je sache l’islam ne s’est vraiment installé dans ce pays que pendant les dernières quatre décades.

        Le peuple qui vivait dans ce pays avant cette invasion n’a jamais été consulté car il aurait refusé. On peut appeler cela un déni de démocratie, si ce mot a encore un sens.

        Mais cela ne compte pas pour l’extrémiste que vous êtes bien sûr.

        Répondre
        • Jaures

          08/07/2014

          Parce que pour instaurer le catholicisme on a fait un référendum ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            08/07/2014

            c’est ce qu’en histoire on nomme un  » amalgame  » !

          • philiberte

            09/07/2014

            ça y est, j’ai ma réponse!

          • Jaures

            09/07/2014

            Pourquoi un amalgame ? La religion musulmane est présente en France depuis plus de « quelques décades ». La grande mosquée de Paris a près d’un siècle. Parlant de la Grande Guerre qui approche, Proust écrit: « Et symbole soit de cette invasion que prédisait le défaitisme de M de Charlus, soit de la coopération de nos frères musulmans avec les armées de la France, la lune étroite et recourbée comme un sequin semblait mettre le ciel parisien sous le signe oriental du croissant ».
            La présence d’une religion sur un pays est une affaire de circonstances historiques, pas de l’accord ponctuel d’une population consultée sur ce point. Le rejet d’une religion installée a toujours donné lieu à des persécutions et des massacres qui n’ont guère souri à leurs auteurs.

          • Dr H.

            09/07/2014

            Jaures a dit « Le rejet d’une religion installée a toujours donné lieu à des persécutions et des massacres qui n’ont guère souri à leurs auteurs. » Il pourrait ajouter que les massacres liés à l’invasion par une religion semblent assez bien sourire à leurs auteurs…

          • HansImSchnoggeLoch

            09/07/2014

            Jaures, fermez donc votre grande gueule et retournez à votre travail. Vous contribuerez ainsi au remboursement de la dette provoquée par le flux de ces personnes non invitées que vous voulez tant protéger.
            Arrêtez aussi de vous comporter comme un extrémiste, ce serait une preuve de politesse envers les autres intervenants qui vous ont ménagé jusqu’à présent.

          • Jaures

            09/07/2014

            DrH, vous avez parfaitement raison. Une religion ne s’est jamais imposée et n’a jamais perduré par la concertation et le consentement mutuel. Par contre, la laïcité permet la coexistence pacifique des religions en les séparant de l’Etat. Une religion qui demande l’exclusion d’une autre exige de fait une prérogative de l’Etat et donc la fin de la laïcité.

          • philiberte

            09/07/2014

            et… que pensez-vous d’une religion qui demande ça:
            Plus de croix dans les cimetières ? Article publié le 12.06.2014
            Allemagne : les musulmans exigent de faire disparaître les croix chrétiennes dans un cimetière quand ils enterrent leurs morts
            Les musulmans de la ville de Seligenstadt sur le Maine en Allemagne ont demandé un carré islamique qui leur a été accordé pour enterrer leurs morts. Mais les mahométans ne se sont pas arrêtés là : ils ont également exigé que tous les symboles chrétiens, dont les croix, soient retirés du cimetière. Après de longues négociations, ils ont obtenu, pour leur propre cérémonie, que les cadavres soient enveloppés dans un linge et amenés sur place en pointant vers l’Est, c’est à dire vers la Mecque. Ils ont également obtenu que toutes les croix chrétiennes soient cachées ou couchées dans la salle de deuil lorsque des sourates du Coran sont lues.
            la source allemande ici :

            http://www.unzensuriert.at/content/0015532-Kreuze-auf-Friedhof-sollen-bei-muslimischer-Bestattung-verschwinden

        • Jaures

          09/07/2014

          Dans tous les carrés musulmans, en France, les corps sont exposés vers l’Est. C’est leur rite mortuaire et cela n’a rien de choquant. Quant à la salle de deuil, j’avoue que cela n’a pas grande importance pour un non croyant comme moi. A Socrate à qui on demandait « comment souhaitez-vous être enterré ? » il répondit: « comme vous voudrez ! ».
          Philiberte, quelle importance que les croix soient recouvertes dans la salle de deuil si celles-ci sont ensuite remises en l’état ? Si vous souhaitez pour un proche un enterrement religieux et qu’il y a des signes musulmans dans la salle de deuil, que ferez-vous ?

          Répondre
          • philiberte

            11/07/2014

            mais qu’est-ce donc qu’une « salle de deuil »? c’est la première fois que j’en entends parler!

          • philiberte

            11/07/2014

            et pour finir, ce qui me choque, c’est que d’abord, ces gens n’accepteraient pas qu’on cache leurs symboles, ensuite, « ils ont également exigé que tous les symboles chrétiens, dont les croix, soient retirés du cimetière ». je doute fort qu’on puisse remettre les croix après leur passage.

            « Si vous souhaitez pour un proche un enterrement religieux et qu’il y a des signes musulmans dans la salle de deuil, que ferez-vous ?

            je ferai demi-tour, parce que je me serais trompée d’endroit! je n’enterrerai pas mes proches dans une mosquée.

  8. druant philippe

    07/07/2014

    @philiberte:

    pas de défaitisme : une brute sanguinaire est plutôt faible du cortex alors que nous avons une haine inextinguible et une intelligence supérieure à eux .
    De plus, même si nous avons sombré dans l’ embourgeoisement , il nous reste pas mal d’ instinct de survie .

    Répondre
  9. Jaures

    07/07/2014

    « qui mènera au conflit sanglant mais indispensable tant attendu ! » écrit Philippe.
    S’il n’y a pas là un attrait pour le sang, je ne sais plus lire.
    Quant aux armes, je rends tout de suite les miennes: en dehors des boules de neige je n’en sais manier aucune.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      08/07/2014

      Entretemps nous savons que la vérité se trouve dans le sang du cochon.
      Seuls les oints de ce sang la détiennent.

      Répondre
    • Dr H.

      09/07/2014

      Le problème auquel vous serez alors confronté, c’est que quand on aime prendre des claques, on trouve toujours quelqu’un pour vous en mettre une. La plupart des gens n’aiment pas se battre, alors ils préfèrent penser qu’ils n’ont pas d’ennemis… Ils existent pourtant, deviendront majoritaires par le simple jeu de la démographie, voteront une de ces lois que vous admirez et respectez si pieusement, et cette loi imposera une religion d’état. Ce jour là, votre laïcisera mal partie…

      Répondre
      • Dr H.

        09/07/2014

        Je m’adressais bien sûr à notre ami Jaures…

        Répondre
      • Jaures

        09/07/2014

        A l’inverse, Dr, je pense que ceux qui ont envie d’en découdre trouvent aisément des raisons pour le faire, tel notre ami (Philippe je crois) qui exhibe virtuellement son arsenal.
        Peut-être, sans doute des islamistes souhaitent transformer la France en califat. Pareillement, le discours de beaucoup sur ce site incite à interdire toute autre religion que la chrétienne sous prétexte de loi du premier occupant (oubliant que la religion chrétienne s’est faite un place à coup de sabre).
        Votre argument de la démographie ne tient pas. Outre que les pays du Maghreb ont une démographie proche de la nôtre, toutes les études montrent que dés la génération suivante, la démographie rejoint celle du pays d’accueil. D’ailleurs, les différentes vagues d’immigration en France n’ont influé la démographie ni dans un sens, ni dans l’autre.

        Répondre
        • Dr H.

          09/07/2014

          Jaures a dit que « les différentes vagues d’immigration en France n’ont influé la démographie ni dans un sens, ni dans l’autre. » Pourtant quand j’étais à la communale, il y avait 49 millions de Français ; et aujourd’hui 66. Vu que le taux de natalité nécessaire pour assurer le simple renouvellement n’a pas atteint 2,1 dans cette période, quelqu’un pourrait me dire d’où viennent les 17 millions de plus ?

          Répondre
          • Jaures

            09/07/2014

            Si vous observez l’évolution du nombre de naissances en France, vous verrez que celui-ci est sensiblement identique en 1960 et aujourd’hui (un peu plus de 800 000) ainsi que le nombre de décès. Vous avez donc un excédent naturel d’environ 300 000 âmes. Il y avait 47 millions d’habitants en 1960, l’accroissement naturel nous a amené 16 millions de nouveaux habitants et l’immigration récente environ 2,5 millions. Vous remarquerez que cet apport migratoire n’a pas causé d’augmentation de la natalité sur notre territoire (qui a même fléchi dans les années 90 pour se redresser dans les années 2000).

          • Dr H.

            09/07/2014

            J’ai du mal à comprendre : si comme vous le dites « le nombre de naissances est sensiblement identique en 1960 et aujourd’hui, ainsi que le nombre de décès », à quel autre facteur que l’immigration l’augmentation peut-elle être due ?

          • vozuti

            10/07/2014

            jaurès confond les français d’origine avec les arabes et les africains qui sont devenus français avec le droit du sol; lorsque ces derniers seront plus nombreux que les français d’origine, jaurès vous expliquera que la france est devenue un pays afro-arabe naturellement par mutation génétique et que l’immigration n’a rien à voir avec ça.

          • Jaures

            10/07/2014

            Je pensais pourtant être clair. Dpuis plus de 50 ans, le nombre de naissances (un peu plus de 800 000) et de décès (autour de 500 000) est stable, ce qui entraine une hausse naturelle de la population (environ 300 000/an) à laquelle, vous avez raison, s’ajoute l’immigration. Mais celle-ci n’est pas nouvelle, la France a connu de nombreuses vagues d’immigration qu’elle a d’ailleurs sollicitées pour reconstruire le pays après les conflits mondiaux et pour pourvoir au manque de main d’oeuvre.
            La nature de cette immigration est aussi liée à l’Histoire de France et notamment à sa période coloniale.

  10. druant philippe

    07/07/2014

    Où voyez-vous le goût du sang dans mes propos ?
    Ayant une bonne connaissance des armes et sachant les manier , je peux vous assurer que je n’ hésiterais pas à m’ en servir contre les envahisseurs et des gens comme vous .
    Que préferez-vous balle de pistolet ou de fusil , 9mm parabellum / 44 magnum ou cartouche 9 ballettes / slug / brenneke ou 7.62 mm OTAN ?

    Répondre
  11. druant philippe

    07/07/2014

    Nul goût du sang mais je constate que l’ inévitable se produira tôt ou tard si on ne se débarrasse pas au plus des démocrasseux (vos amis socialistes, les libéraux ,
    en bref toute la racaille mondialiste).
    Il est vrai que pour vous la défense du sanctuaire national ne compte pas vu que vous niez l’ invasion démographique due à la folie migratoire et le danger de l’ impérialisme islamique ^par les ventres .

    Répondre
    • philiberte

      07/07/2014

      le problème est qu’il n’est pas sûr que nous gagniions en cas de conflit! ceux d’en face sont des brutes sanguinaires! (cf l’instit poignardée à mort de l’autre jour!)

      Répondre
      • Jaures

        07/07/2014

        Et comment qualifieriez-vous Paul Vance qui a abattu 26 personnes dont 20 enfants dans une école du Connecticut ?

        Répondre
        • Jaures

          07/07/2014

          Pardon à Paul Vance. Il s’agit bien entendu d’Adam Lanza.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            09/07/2014

            Pourquoi pas vous-même, vous en avez l’étoffe… bien entendu!

        • quinctoius cincinnatus

          07/07/2014

          si votre indignation tient compte des  » scores  » , il faut alors consulter le  » livre Guiness  » je suis certain que vous trouverez plus performant !

          Répondre
  12. druant philippe

    07/07/2014

    Au contraire, qu’ ils s’ islamisent un maximum avec corâneries à l’ appui, qu’ ils aillent dans des écoles ultraislamiques pour se faire bourrer le mou, que leur habillement suive la même logique : vive la séparation totale et définitive qui mènera au conflit sanglant mais indispensable tant attendu !
    Le motif pour renvoyer les chameliers et autres enc… de chèvres est tout trouvé .

    Répondre
    • Jaures

      07/07/2014

      Si vous avez le goût du sang, cher Philippe, les conflits ne manquent pas de par le monde pour vous permette de l’assouvir.

      Répondre
  13. philiberte

    07/07/2014

    je fais allusion aux « tatouages » au henné, porté par les femmes et fillettes, après le ramdam..

    Répondre
    • Jaures

      07/07/2014

      Des tatouages au henné ! Vous appelez ça des signes ostentatoires ?
      Etes-vous prête à remplacer les centaines d’aumôneries dans les lycées et collèges par des tatouages au henné ?

      Répondre
      • philiberte

        07/07/2014

        mes enfants n’ont jamais été importunés par les aumôneries.
        moi, je l’ai été par les tatouages.

        Répondre
        • Jaures

          07/07/2014

          On pourra vous rétorquer le contraire: de nombreux aumôniers ont été impliqués dans des affaires de pédophilie et certains condamnés (Fresnes, Angers, Cognac,…).
          Le henné est beaucoup moins virulent.

          Répondre
          • quinctoius cincinnatus

            07/07/2014

            oh vous savez si vous aviez accès aux petits secrets des écoles coraniques ou hébraïques je pense que vous auriez des surprises … tenez rien qu’en Israël les services sociaux évaluent à environ 1/3 les enfants juifs maltraités ( physiquement ou psychologiquement )… mais heureusement ils ont une Cour Suprême qui veille au respect de la Loi ce que n’ont pas les coraniques !

          • philiberte

            07/07/2014

            ben voyons!
            les imams sont beaucoup plus discrets!

          • Jaures

            07/07/2014

            Il n’y a pas d’imams dans les aumôneries, Philiberte.
            En souhaitez-vous ?

          • philiberte

            08/07/2014

            vous faites une fixation sur les aumôneries? à moins que vous ne soyez c…! sinon, c’est bien imité.

          • HansImSchnoggeLoch

            09/07/2014

            Il l’est Philiberte, si vous aviez le moindre doute il doit maintenant être dissipé.

          • philiberte

            09/07/2014

            complètement! j’en ai eu confirmation il y a un instant!

  14. Jaures

    05/07/2014

    « La vraie laïcité empêche autant les religions que le pouvoir régalien d’imposer une vision morale.
    Les religions parce qu’elles n’ont pas le droit de contraindre, et l’État parce qu’il ne parle pas de morale. » écrit Fucius.
    Fucius, la neutralité morale n’existe pas. D’ailleurs, la laïcité est elle même une morale puisqu’elle impose certains comportements (pas d’expression religieuse ou politique à l’école, respect de toutes les croyances,…). L’Etat laïc n’impose pas de morale hors des lois: respecter le droit des femmes, par exemple, est une obligation légale quelle que soit les convictions morales des uns ou des autres. Dans la sphère privée, tout est permis entre adultes consentants. C’est ce qui motive le vote du mariage pour tous qui dénie à l’Etat le pouvoir de limiter les droits de deux adultes en raison de leur orientation sexuelle. On a vu à cette occasion une partie de l’opinion désirant influer sur l’Etat sur des bases morales religieuses.
    La différence entre un Etat laïc et une théocratie est que la morale s’appuie sur des lois votées par un parlement élu et susceptibles d’être changées par de nouvelles lois quand une théocratie impose le discours d’une caste religieuse autoproclamée basée sur une interprétation arbitraire de textes prétendument sacrés.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      06/07/2014

      « D’ailleurs, la laïcité est elle même une morale puisqu’elle impose certains comportements (pas d’expression religieuse ou politique à l’école, respect de toutes les croyances,…). »

      C’est bien sur ces points que l’état français ne remplit pas ses fonctions.

      Répondre
      • Jaures

        06/07/2014

        Il faudrait savoir ! Un coup on demande à l’Etat de ne pas « imposer une vision morale », un autre on lui reproche de ne pas assez bien le faire.
        C’est qu’en fait certains demandent à l’Etat de ne rien imposer quand il s’agit d’eux-même et d’être intraitable quand il s’agit des autres. C’est leur conception de la laïcité.

        Répondre
        • philiberte

          06/07/2014

          c’est exactement le contraire: on demande qu’il n’y ait pas 2 poids, 2 mesures, parce qu’actuellement, c’est ça: on interdit les signes religieux Chrétiens, et on autorise les signes musulmans!

          Répondre
          • Jaures

            07/07/2014

            A quoi faites-vous allusion ? Quels signes religieux musulmans seraient autorisés à l’école par exemple ?
            Par contre il existe de nombreuses aumôneries dans des lycées publics. Demandez-vous la même chose pour les autres religions ?

        • HansImSchnoggeLoch

          06/07/2014

          Précisons qu’il s’agit de l’état socialiste, un autre monde!

          Répondre
  15. Louis

    05/07/2014

    Bravo à @salminander. Nous sommes des millions à penser la même chose !

    Répondre
  16. quinctius cincinnatus

    04/07/2014

    à @ philiberte

    oui les Ukrainiens ( des deux côtés ) mènent AUSSI une guerre de religion …

    à @ Jaurès

    avant de parler de sa  » révocation » parlons de l’Edit lui-même : c’était un acte de tolérance ( d’autres Etats l’avaient établi avant Henri IV ( en Avril 1598 si je me souviens bien ) le Royaume de Pologne, mais oui, le Royaume de Bohème, le Royaume de Hongrie ) cet acte de tolérance mettait fin à la croyance politique prégnante depuis les Mérovingiens qu’une seule et unique Religion était le fondement le plus solide d’un Etat , de sorte que le Royaume de France devint un Etat Catholique ET Protestant , ce qui ne fut approuvé ni par le Clergé Catholique ni par les Parlements qui dans le cas de celui de Rouen mit 10 ans avant de l’enregistrer … ce qui permet de voir que la cause première de sa Révocation fut bien de nature à la fois religieuse et juridique d’une part, et seulement justifiée par des considérations qu’on peut dire  » sécuritaires  » , Versailles craignant ou feignant de croire que les Protestants français, qui jouissaient de places de sureté, soient le cheval de Troie de l’Angleterre ( vous savez notre meilleure ennemie historique ) … j’en parle en connaissance de cause mes ancêtres maternels furent des  » culs blancs  » spécialisés dans la traque des camisards

    Répondre
    • philiberte

      04/07/2014

      Louis XIV a également cru les mensonges de la Maintenon, qui lui a dit qu’il n’y avait plus de protestants en France, donc que l’Edit n’avait plus lieu d’être.

      Répondre
      • Jaures

        04/07/2014

        Ah ! Les femmes…

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        05/07/2014

        Louis XIV, à cette période de sa vie tout au moins, n’était pas aussi sensible aux influences féminines, celles de ses maîtresses, que la petite histoire veut bien nous FAIRE croire ; mais par contre terrorisé par les menaces de damnation éternelle que faisait peser sur lui son … confesseur, dont je n’ai plus en mémoire le nom … les spin-doctors ( idéologiques ) sont de toutes époques !

        Répondre
  17. gerard.poulet40918500

    04/07/2014

    Quand donc les hommes seront -ils assez intelligents pour se passer de religion ???

    Répondre
    • philiberte

      04/07/2014

      vous prétendez que les gens ayant une foi quelconque ne sont pas intelligents?
      c’est mettre au rebut des gens comme Theillard de Chardin, ou le père de Foucalt, pour ne parler que d’eux.
      de même que je ne dirai jamais que les athées sont les gens les plus, ou les moins, intelligents de la Terre, gardez-vous donc de ces jugements à l’emporte pièce.
      « ne juge pas si tu ne veux pas être jugé ».

      Répondre
    • Fucius

      04/07/2014

      Jamais, si par religion on désigne ce qui fonde une anthropologie.

      On ne peut pas se doter d’institutions sans référence à une anthropologie – par exemple les nôtres sont fondées sur la déclaration des droits de l’homme.

      Si vous connaissez une autre définition du terme « religion », je suis preneur…

      Répondre
  18. PIGIS Yves

    03/07/2014

    A comparer avec les déclarations de Sarko qui faisait, sans arrêt l’éloge de l’Islam :
    Proclamation hallucinante dans la bouche de Sarkozy :
    “L’Islam c’est le Progrès, la Civilisation, la Modernité, la Finesse”.
    Inauguration du pavillon des Arts islamiques.
    Conclusion Valls ou Sarko, c’est kif-kif !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/07/2014

      venant de cerveaux aussi incultes cela n’a pas, à mon sens , la moindre signification , d’autant qu’il s’agit là de discours politiques ( c.a.d. démagogiques ) à usage interne ( les Maghrébins ) et externe ( les Emirats ) , discours de pure forme par ailleurs écrits par une plume … nègre ( vous voyez Sarkozy célébrer la Finesse ? la Fitness peut être ! )

      Répondre
  19. Oeildevraicon

    02/07/2014

    Nul ne peut ignorer les agissements des adorateurs de mahomet et partant de là du coran, ni Valls ni quelque politique que ce soit.
    Monsieur THIEULLOY (DE) GUILLAUME, je suis d’accord avec vous. En effet, il n’y a pas un islam mais des islams, mais tous ont un point commun: Ils sont tous totalitaires, fascistes, intégristes, racistes, xénophobes….
    Il n’existe pas d’islam modéré et tout « vrai musulman » se doit de haïr voire d’éradiquer tous ceux qui n’appartiennent pas la oumma.

    Pour les fanas de statistiques concernant cette belle religion,
    un tableau édité et mis à jour par Dreuz info à cette adresse:

    http://www.dreuz.info/2014/06/ramadan-2014-decompte-quotidien-des-attentats-terroristes-de-la-religion-de-paix-et-damour/

    Répondre
  20. HansImSchnoggeLoch

    02/07/2014

    Dans Valls on peut lire en filigrane valse.
    Valls nul partout sauf en religion islamique va bientôt être envoyé valser dans le décors.
    Souhaitons lui de rentrer à Barcelone, qui si tout marche bien,aura bientôt la plus grande mosquée d’Europe.
    Avec un minaret de 300 m l’appel du muezzin résonnera comme aux bons vieux temps des maures.

    Répondre
    • Scoubidou

      02/07/2014

      Mince alors ! lancer sa babouche à plus de 300 m pour lui faire fermer sa gueule ne va pas être très facile !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        02/07/2014

        Ne vous en faites pas, ils ont des spécialistes dans leurs rangs qui s’y connaissent en tours.

        Répondre
  21. DESOYER

    02/07/2014

    Je ne crois pas et surtout je ne souhaite pas que l’islam soit l’avenir de la France. Je ne souhaite pas non plus que Valls soit l’avenir de la France. Je ne souhaite pas non plus que les arabo-africains restent en France.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      02/07/2014

      Je pense qu’il trop tard pour réagir car le ver est dans la pomme.
      La seule solution serait la valise ou le cercueil, mais qui voudra déjà la mettre en pratique?

      Répondre
  22. Papeu

    02/07/2014

    Se limiter aux préceptes du Coran, c’est ignorer le vrai visage de l’Islam. Outre le Coran, les textes sacrés, étudiés et mis en oeuvre, ce sont les hadith.
    Ecoutez donc l’explication de Madame Delcambre, universitaire arabisante reconnue :
    http://www.youtube.com/watch?v=8wWZJu4LZAs

    Répondre
  23. frei

    02/07/2014

    Pour ma part , je trouve plus pitoyable qu’amusant de voir ce franc maçon , qui se veut certainement rationaliste, faire l’éloge d’une doctrine qui ne repose que sur des légendes construites après coup : la plus grande supercherie de tous les temps .

    Répondre
  24. salminander

    02/07/2014

    Très d’accord avec vous. Le discours de Valls m’a écoeurée et désespérée. Qu’un premier ministre de la France ose dire que l’islam est « une chance pour le pays » et que c’est une « religion de lumière et d’avenir »….. on cauchemarde ! Qu’un immigré devenu Français, donc pas français du tout, s’arroge le droit de nous imposer cette secte et cette idéologie criminelle et inculte est ignoble. J’ai aussi aimé le fait que que gouvernement se dédouane totalement de l’échec de l’intégration en faisant reposer sur les musulmans la responsabilité de s’intégrer…. Les socialistes (et malheureusement les politiques de droite aussi) nous ont fait envahir par ces hordes d’islamistes, de maghrébins, d’africains, sans éducation, sans respect, sans aucune envie ni de travailler, ni de s’intégrer, ni d’apprendre, et maintenant ce sous premier ministre leur conseille de faire ce qu’il faut pour se faire accepter ? Mais nous ne les accepterons JAMAIS : nous détestons leur voile, ce signe provocateur, non religieux, qui atteste de l’asservissement de la femme alors que notre pays (et l’Europe aussi) s’est affranchi depuis longtemps de cette inégalité (n’en déplaise aux femelles toujours revendicatrices). Nous détestons ces barbus en robe et babouches, autoritaires, mal polis, sans aucun respect pour les femmes et encore plus pour les étrangères, mêmes âgées. Nous détestons ces mosquées qui ne sont que des lieux de prosélytisme et d’asservissement.
    Nous détestons ce ramadan qui n’est qu’une hypocrisie totale : quand on ose dire que le catholicisme et l’islam sont semblables, je voudrais bien qu’on me dise la similitude entre un ramadan où on ne mange rien de la journée, mais où on baffre toute la nuit, alors que le carême est un jeûn de 40 jours…..Nous détestons l’AÏd et la violence sanguinaire de ces musulmans qui ne respectent rien. Nous détestons la charia, injuste, intolérante et intolérable, inhumaine.
    Nous perdons toutes nos libertés pour privilégier cette secte d’un autre âge, ces lois iniques, un prophète fou et des fidèles asservis. Le fait que les socialistes s’attachent tellement à cette idéologie montre bien que ce ne sont que des utopistes de bas étage, qui n’ont aucun sens des réalités et surtout, qui n’aiment absolument pas la France.

    Répondre
    • Scoubidou

      02/07/2014

      Bien formulé Salminander !
      L’Europe et la terre de France en particulier n’acceptera jamais
      qu’une telle hérésie s’enracine durablement…n’en déplaise aux barbus qui se frottent actuellement les mains de se voir promus et aidés par cette « ripoublique » de coll »allah »bos lèchent-babouches.

      Répondre
  25. Martinjl

    02/07/2014

    Nous assistons à un combat entre Dieu (les Chrétiens) et le Démon ( les musulmans). Le bien et le mal.

    Répondre
  26. Jaures

    02/07/2014

    C’est le problème avec les adeptes des religions comme avec les athées militants. Que Valls se rende à la béatification du père Brisson ou rencontre la Pape et on l’accuse de manquement à la laïcité ou de connivence avec les catholiques. Qu’il prenne la parole à l’Institut du monde arabe pour saluer la communauté musulmane de France (6 millions de personnes) et on le traite d’islamiste. Sans compter ceux qui lui reprochent sa femme juive ou son initiation au Grand Orient.
    Bref, pour ceux qui pensent que qui n’est pas avec eux est contre eux, cette attitude, assez récurrente chez nos dirigeants, demeurera toujours incompréhensible.
    Par ailleurs, il est vrai qu’il n’existe pas de « vrai Islam ». Mais qu’est-ce qu’une « vraie religion » ? Une religion n’est rien d’autre que l’organisation sociale d’un culte. On voit qu’au cours des siècles la chrétienté a vu cette organisation sociale soit s’imposer par la force, soit se scinder, soit évoluer . En France, les dogmes religieux catholiques tendent à disparaitre et déjà moins de 40% de la population musulmane se dit pratiquante (déjà la notion de musulman non-pratiquant est purement laïque car proscrite dans les théocraties). Ce qui ne veut pas dire que la spiritualité tend, elle, à disparaitre.
    Toute religion, comme toute idéologie prétendant à la vérité et à l’universalité, est d’essence totalitaire. C’est la laïcité qui, en gardant les religions dans l’espace privé et les lieux de culte et en les séparant de l’Etat nous préserve de leur nature funeste.

    Répondre
    • Rouletabille

      02/07/2014

      Jaurès, où avez-vous lu ou entendu que quelqu’un reproche à Manu Valgaz sa femme juive?

      Quant aux religions, suppôt du totalitarisme, je suis d’accord avec vous. La religion athée, que nous subissons aujourd’hui et celle professée officiellement par les états communistes, c’était sûrement pour le bien des peuples. Juste quelques petits dizaines de millions d’opposants à liquider. Comme sous notre catholique monarchie?

      Répondre
      • Jaures

        02/07/2014

        De nombreux sites dénoncent le lien de Valls avec la religion juive (notamment Panamza). Le clan Dieudonne juge Valls ‘sous l’influence d’Israël » par sa femme.
        L’athéisme en soi n’est pas une religion puisqu’elle n’impose pas de dogmes ou de rites.Pour effectuer des génocides on peut s’appuyer sur une religion ou une idéologie athée. Un tyran n’a que l’embarras du choix. Ce qui est sûr c’est qu’être chrétien, musulman ou athée n’a jamais empêcher quiconque de massacrer à l’envie.

        Répondre
        • philiberte

          03/07/2014

          à l’envi.

          Répondre
          • Jaures

            03/07/2014

            Merci de cette juste correction, Philiberte.

    • Fucius

      04/07/2014

      « Toute religion, comme toute idéologie prétendant à la vérité et à l’universalité, est d’essence totalitaire. »

      Ainsi, affirmer un principe absolu, c’est vouloir le totalitarisme.
      Donc prétendre que le totalitarisme est mauvais, c’est vouloir le totalitarisme.
      N’est-ce pas ?
      Non ? alors votre affirmation est un sophisme.

      Apprenez à raisonner !
      Qu’est-ce que le totalitarisme ?
      C’est un pouvoir ayant autorité sur tout.
      L’islam prône donc le totalitarisme.
      Le socialisme aussi, qui soumet tout sujet à l’État.
      Notons que l’un comme l’autre prétendent respecter la sphère privée, ce qui une manière hypocrite de tire « ferme ta gueule »…

      Le christianisme est en revanche un obstacle au totalitarisme. Et sans doute le seul.
      En effet les Évangiles ont inventé la notion de domaine spirituel (celui où le Christ a autorité) soustrait au pouvoir régalien (rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César).

      Donc un pouvoir totalitaire est antichrétien.
      Ainsi du socialisme (démocrate, national ou international) et de l’islam.
      L’ancien régime n’était pas démocratique, mais il n’était pas totalitaire. Notre démocratie socialiste est totalitaire, car rien n’y est soustrait à l’autorité de l’État.

      Répondre
      • Jaures

        04/07/2014

        Vous parlez de principe quand je parle d’idéologie. Un principe est une vérité parcellaire qui concerne un domaine spécifique. Une idéologie, une religion prétend à la vérité universelle. Pour une religion c’est l’évidence puisqu’elle se définit comme étant de nature divine.
        Le christianisme n’y échappe pas. S’il était un obstacle au totalitarisme, nous n’aurions pas connu des siècles de tyrannie sanglante sous son obédience. Et si la monarchie absolue n’était pas totalitaire alors nous ne parlons pas le même langage. Cela montre d’ailleurs les limites de votre discours car quand un pouvoir est détenu par les chrétiens, même s’il est absolu et oppresseur, vous dîtes qu’il n’est pas totalitaire .
        Le discours sur la laïcité inventée par le Christ est une interprétation bien récente a posteriori car les autorités religieuses l’ont immédiatement combattue (voir vehementer nos de 1906).
        Par ailleurs, nombre de dictateurs modernes se sont définis comme chrétiens (Franco, Salazar, les dictateurs d’Amérique latine,…).
        Enfin, vous avez du socialisme une vision étriquée limitée au stalinisme. Les socialistes ont dirigé ponctuellement la plupart des pays démocratiques sans remettre en cause ni la démocratie, ni l’alternance.

        Répondre
        • philiberte

          04/07/2014

           » nous n’aurions pas connu des siècles de tyrannie sanglante sous son obédience »
          encore du grand n’importe quoi!
          c’est l’ancien régime, que vous traitez de tyrannie? il faut sortir de l’Histoire enseignée par la 3ème république, mon bon.
          quant à la monarchie absolue, elle commence sous Louis XIV, (et encore, il ne pouvait pas faire TOUT ce qu’il voulait.) donc même pas 2 siècles, contre 1200 de royauté.

          Répondre
          • Jaures

            04/07/2014

            « Aucun royaume n’a connu autant de guerres civiles que le royaume du Christ » écrivait Montesquieu. Pourquoi à votre avis ?
            Parce que les monarchies n’ont été que la confiscation du pouvoir et des richesses par quelques nobles ou ecclésiastiques qui pour les préserver n’ont jamais hésité à massacrer à tour de bras (des cathares aux camisards en passant par les juifs).
            La grande masse du peuple français a été opprimé sans le moindre égard durant des siècles pour fournir à ces castes héréditaires de quoi vivre, s’enrichir et se faire la guerre.
            Si cela n’est pas de la tyrannie, je ne sais pas ce que c’est. Peut-être vous aurait-il fallu le vivre, dans la peau d’un serf par exemple, ne serait-ce que quelques jours, pour le comprendre.

    • quinctius cincinnatus

      04/07/2014

      j’ai beaucoup aimé dans le discours l’expression  » nature funeste  » … c’est d’un romantisme pompier ! Pour le reste rien à dire sauf , mais cela est capital, que de nos jours certaines religions sont, et c’est manifeste, plus  » agressives  » que d’autres à qui les bonnes âmes laïques demandent en permanence de faire acte de repentance, de contrition, de culpabilité et c’est cela qui est insupportable à …. l’Européen !

      Répondre
  27. zézé

    02/07/2014

    Un jour il fait l’apologie de l’islam et la veille de la religion juive ? pouvons-nous espérer qu’un jour viendra où il fera l’apologie de la religion catholique ? heum … quand il sera devant Dieu, mais là ….quel pourri quand même !!!!

    Répondre
    • quinctoius cincinnatus

      07/07/2014

      il fait surtout, et c’est normal pour un franc-maçon l’apologie de la Laïcité , mais en bon socialiste nourri au sein de l’E.N.et en bon maçon son ennemi c’est une  » entreprise  » en faillite … l’Eglise Catholique

      Répondre
  28. Scoubidou

    02/07/2014

    L’islam est une secte qui ne mérite pas l’appellation de religion . C’est un système qui soumet l’homme à une idéologie totalitaire par un lavage de cerveau coranique.
    Observons simplement ce qu’a produit et semé l’islam depuis sa création et quelles en a été les conséquences pour l’humanité jusqu’à nos jours…
    On juge un arbre à ses fruits et les fruits de l’islam sont bien pourris !

    Répondre
    • LoveIreland

      02/07/2014

      Excellente analyse et malheureusement la vérité

      Répondre
    • Jaures

      02/07/2014

      Une religion n’est rien d’autre qu’une secte qui a réussi.
      Aucune religion n’est exempte de massacres et d’exactions.
      Mais l’absence de religion n’est pas une garantie de paix et de bienveillance.

      Répondre
      • Scoubidou

        02/07/2014

        Sauf que, même si les chrétiens et la religion catholique en particulier ne sont pas exempts d’erreurs, de guerres et d’exactions commises par des hommes perfectibles, vous ne pouvez quand même pas comparez le message de Jésus dans le Nouveau Testament avec celui de mahomet et ses sbires dans le coran !
        Vous avez raison, l’absence de religion n’est pas une garantie de paix et de bienveillance…c’est pour cela, que mettre en avant la laïcité face à l’islam est une grossière erreur et un suicide collectif…

        Répondre
        • Jaures

          02/07/2014

          Attention ! la laïcité n’est pas l’absence de religion ! C’est la séparation de la religion et de l’Etat et le droit pour chacun d’exercer son culte dans le cadre privé ou les lieux prévus pour cela.
          En ce qui concerne les « messages », ceux-ci relèvent de l’interprétation et donc permettent et ont permis toutes les horreurs possibles. Ce que vous appelez erreurs n’étaient pas considérées comme telles à l’époque. Et à part la laïcité, que proposez-vous contre intégrismes qui ait l’assentiment de l’immense majorité du peuple ?

          Répondre
          • Scoubidou

            03/07/2014

            Trouvez-moi un message de haine (pas une critique) envers une communauté et un appel à la guerre sainte dans la bouche de Jésus…
            Vous conviendrez peut-être un jour qu’un Etat laïque qui n’a rien à opposer face à un islam conquérant et agressif a déjà perdu la bataille. Ne vous en déplaise, l’Homme a aussi besoin de transcendance car cela est inscrit dans ses gènes et la séparation de l’Etat et de la religion n’est pas forcément un bienfait pour la France. C’est même plutôt la voie royale pour toutes les autres religions de se faire une petite ou une grande place sur notre territoire (notamment par les flux migratoires).
            Que souhaitez-vous vraiment ? la libanisation de notre pays ? Pensez-vous vraiment que plusieurs religions peuvent coexister pacifiquement sur un même sol ? Dans quel pays avez-vous vu fonctionné cette belle utopie ???…

          • Jaures

            03/07/2014

            En Europe, toutes les religions coexistent. Et cette coexistence correspond à la plus longue période de paix de l’Histoire européenne. L’absence de cette diversité n’est pas une garantie de tranquillité. Voyez en Ukraine ou en Irlande. Le Rwanda avec ses 95% de chrétiens a connu l’un des pires génocide de l’Histoire.
            Et quelle religion d’Etat imposeriez-vous en France alors que moins de 4 millions de catholiques sont pratiquants ?
            Quant aux textes, vous pouvez trouver ce que vous cherchez:
            « Je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive » (Mathieu)
            « Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains–les d’entrer, afin que ma maison soit remplie. » (Luc).
            Lors de la controverse de Valladolid, cette dernière phrase fut utilisée par Sepulveda pour justifier les exactions commises en Amérique du Sud.
            Enfin, un tyran trouvera même dans « Martine à la plage » de quoi justifier ses exactions.

          • orldiabolo

            03/07/2014

            Fantastique Jaures… il voit ICI et MAINTENANT les tenants d’une certaine religion voler, tuer, piller, violer, égorger, et il répond « Oui mais voyez la Saint-Barthélemy… »

          • Jaures

            03/07/2014

            Orl, les derniers attentats de l’IRA datent de la fin des années 1990. Le génocide rwandais (entre Tutsis et Hutus chrétiens) datent de 1994. Nous sommes loin de la St Barthélémy. Et les Ukrainiens qui commencent à peine à s’entretuer ne sont pas musulmans.
            Le monde musulman est en guerre, mais la guerre n’est pas propre aux musulmans, ce serait trop simple.

          • philiberte

            03/07/2014

            ah bon? les Ukrainiens mènent une guerre de religion?

          • Jaures

            03/07/2014

            Il ne faut pas être naïf, Philiberte, les guerres de religions ont bien d’autres causes (territoires, contrôle des richesses naturelles,…). Ce que je dis c’est que l’absence de religion musulmane ne garantit en rien l’absence de conflits.

          • philiberte

            04/07/2014

            dire tout et son contraire est une spécialité de Jaurès. vous parliez de guerres de religion: ne mélangez pas tout!

          • Jaures

            04/07/2014

            Quand les djihadistes attaquent les Kurdes, est-ce une guerre de religion, de territoire, d’ethnies ?
            Quand Louis XIV révoque l’Edit de Nantes, est-ce pour en finir avec l’hérésie ou pour des raisons politiques (sauvegarde de la monarchie absolue, réconciliation avec le pape) ?
            Bref, une guerre dite de religion n’a-t-elle que des motifs religieux ou ceux-ci ne sont-ils pas qu’un élément parmi d’autres ?

          • Fucius

            04/07/2014

            « la laïcité n’est pas l’absence de religion ! C’est la séparation de la religion et de l’Etat et le droit pour chacun d’exercer son culte dans le cadre privé ou les lieux prévus pour cela. »

            Pas seulement !
            C’est avant tout l’acceptation et le respect par l’État de limites à son champ de compétences (et le refus de toute ingérence dedans).

            Votre définition de la laïcité relève de la novlangue socialiste: Votre laïcité est antilaïque.
            Elle n’empêche pas le totalitarisme, elle le sert.

            En effet selon vous un État peut être laïc et totalitaire.
            Et il peut utiliser l’argument de laïcité pour faire taire les religions, donc comme un instrument de pouvoir – à l’exemple de notre État socialiste.

            La vraie laïcité empêche autant les religions que le pouvoir régalien d’imposer une vision morale.
            Les religions parce qu’elles n’ont pas le droit de contraindre, et l’État parce qu’il ne parle pas de morale.

            Votre laïcité à sens unique est absurde et hypocrite.
            C’est la guerre de religion permanente.
            L’État socialiste ne s’en prive pas.

      • quinctius cincinnatus

        08/07/2014

         » une religion c’est une secte qui a réussi  »

        de qui est donc cette citation ?

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/07/2014

      les Religions sont des sectes qui ont réussie ; savez vous que pour lutter contre l’hérésie juive appelée depuis le Christianisme il est maintenant établi que l’influente ( déjà ) communauté juive de Rome incita Néron à la persécuter … ainsi vivent les Religions et les Hommes … dans d’interminables conflits pour assurer leur prééminence !

      Répondre
  29. orldiabolo

    02/07/2014

    Soyons précis : l’islam n’est pas la deuxième religion de France. C’est la deuxième religion EN France…

    Répondre
  30. druant philippe

    02/07/2014

    Misislamique (qui méprise l’ islam) conviendrait mieux que islamophobe (phobe : qui a peur de) , contraire de islamophile ( qui aime l’ islam)

    Répondre
    • philiberte

      03/07/2014

      excellent! je lance l’idée!

      Répondre
  31. philiberte

    02/07/2014

    un article à transmettre à tous nos correspondants, pour leur ouvrir un peu les yeux.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)