Manuel Valls, les islamistes et la France

Posté le avril 30, 2015, 2:28
2 mins

Alors qu’il est en train d’étouffer la chrétienté en France, Manuel Valls, el Catalano, veut nous faire croire que, pour lui, les racines chrétiennes de la France restent un symbole fort de l’identité française.

Il se fout du monde, sa posture vise essentiellement à reconstruire son image qui commence à s’effriter (grave, comme disent ses amis rappeurs qui crachent dans la soupe tricolore !…).
Cet hypocrite hypernerveux croit pouvoir renverser une situation politique qui est au plus mal. Alors que les attaques menées contre les cathos par la gauche française ne datent pas d’hier, cette même gauche est toujours dans le déni de la christianophobie et de plus en plus islamophile, pour des raisons es­sentiellement électorales.
La sortie de Valls à Villejuif l’a couvert de ridicule, parce qu’il occulte sciemment le but des islamistes qui était principalement de se servir de leurs armes de guerre pour tuer le maximum de chrétiens !

La réalité, c’est que 45 églises ont été profanées en France, entre le 1er janvier et le 15 février, soit une par jour, dans un assourdissant silence médiatique.
Le 22 avril, Manuel Valls déclarait : « Vouloir s’en prendre à une église, c’est s’en prendre à un symbole de la France, c’est l’essence même de la France qu’on a sans doute voulu viser. »
Il y a trois ans, Bernard Caze­neuve, actuel ministre de l’In­térieur, alors porte-parole du candidat François Hollande, dé­clarait : évoquer les racines chrétiennes de la France, c’est « fai­re une relecture historique frelatée » qui a « rendu la France peu à peu nauséeuse ». C’est, en tout cas, « brader l’héritage laïque de la France ».

L’incohérence des deux déclarations montre, une fois de plus, que les socialistes ne comprennent pas la France, parce qu’ils ne l’aiment pas. Ils l’ont depuis longtemps abandonnée pour l’idéologie mondialiste et l’utopie européiste.

19 réponses à l'article : Manuel Valls, les islamistes et la France

  1. Claude Roland

    05/05/2015

     » cette même gauche est toujours dans le déni de la christianophobie et de plus en plus islamophile, pour des raisons es­sentiellement électorales. »

    Pas seulement. Je pense aussi que c’est pour s’accorder les bonnes grâces des musulmans à l’avance quand ils auront pris le dessus et le pouvoir en France. C’est la stratégie du lâche qui fayote. Mais ça ne servira à rien, au contraire car les musulmans méprisent les lâches.

    Répondre
  2. Daniel Rabourdin

    02/05/2015

    Bravo Les 4 Verite. Je prepare mon docudrame aux Etats-Unis sur la persecution des Chretiens en Vendee sous le regne de la Terreur. J’espere que cela aidera votre combat pour la justice. http://larebellioncachee.com/

    Répondre
  3. DESOYER

    01/05/2015

    La France a un passé chrétien, mais aussi un présent chrétien, que cela plaise ou non aux laïcards.
    Mais on pourrait supposer que des non chrétiens puissent aussi se préoccuper d’économie, d’identité de la France, d’arrêt de l’immigration.

    Répondre
  4. frei

    01/05/2015

    Comme tout franc maçon , M.VALLS est structurellement antichrétien .D’où également la complicité avec l’islam qui est aussi une idéologie politique structurellement antichrétienne et maquillée en religion .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/05/2015

      Manuel Valls n’ est pas le serviteur de l’ Islam que vous dites , mais d’ Israël certainement ! … on peut résumer sa position géo-politique par cette phrase :

       » la politique du pire « 

      Répondre
  5. Marquais

    01/05/2015

    C’est aussi mon avis Boutté. Le  » ne nous soumet pas à la tentation » qui a remplacé  » ne nous laissez pas succomber à la tentation » a anéantis l’esprit même de la religion Chrétienne. !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/05/2015

      C’ est vrai qu’ ainsi formulée cette prière semble plutôt désigner Dieu comme étant Le Tentateur que désigner celui qui pendant des siècles a tenu le rôle : un certain Satan ! …

      Répondre
  6. Betsynette

    01/05/2015

    valls ne peut aimer la France il n’en a pas les racines, il a dit cela pour remonter dans les sondages c’est tout.

    Répondre
  7. Oeildevraicon

    30/04/2015

    L’incohérence des deux déclarations montre, une fois de plus, que les socialistes ne comprennent pas la France, parce qu’ils ne l’aiment pas. Ils l’ont depuis longtemps abandonnée pour l’idéologie mondialiste et l’utopie européiste.

    Pourquoi seulement les socialistes?
    L’UMP, l’UDI, les communards, les trotskystes, les verts (caca d’oie), sont-ils plus amoureux et respectueux de la France que les socialopes?

    Répondre
  8. M.d'O.

    30/04/2015

    Ce qui est à comprendre,Mr J, c’est la contradiction implicite d’une conscience qui fait deux poids deux mesures dans le traitement médiatique de mêmes événements touchant « l’essence de la France »: Il est évident à tout le monde qu’ont été passées sous silence, au mieux escamotées, les mises à sac d’églises et de cimetières chrétiens en France, tandis qu’a été donnée la plus grande information sur les attaques des symboles d’ autres religions…Et contradictoire ,aussi, de se déclarer pour un égal respect des édifices religieux et de sembler conditionner celui des églises aux nombre des fidèles les fréquentant ; Vous qui déplorez la recherche facile de la faute d’autrui , voulez-vous dire que les catholiques sont responsables des attaques de leurs églises ?

    Répondre
  9. Jaures

    30/04/2015

    Les 2 déclarations ne sont en rien contradictoires.
    S’en prendre à une église, comme s’en prendre à tout édifice religieux, c’est s’en prendre à « l’essence de la France » qui est un pays laïc où toutes les religions ont le droit d’exister dans le respect des lois de la république.
    S’en prendre à une église, une mosquée ou une synagogue c’est nier ce droit.
    Pour le reste, les chrétiens doivent arrêter de jouer les victimes et plutôt se demander pourquoi les églises sont vides et les rangs des fidèles de plus en plus clairsemés.
    C.Boutin a eu récemment au moins le mérite de rappeler cela.
    Il est toujours plus facile de dire que tout est la faute des autres.

    Répondre
    • Boutté

      01/05/2015

      Vatican II, mon cher ! Les séminaires qui n’en dépendent pas n’ont pas de mal à recruter des Prêtres que les foules aiment entendre dire la Bonne Nouvelle .

      Répondre
      • Jaures

        01/05/2015

        Donc tout va bien si « les foules » se pressent pour entendre la bonne nouvelle.
        On se demande dés lors pourquoi les sacrements sont de moins en moins suivis (46% de baptisés en 2000, 32% en 2013)et pourquoi les prêtres se font si rares (moins de 10% ont moins de 50 ans).

        Répondre
    • René de Sévérac

      01/05/2015

      Ami Jaurès,
      il faut cesser de prendre systématiquement le contre-pied des billets de ce site !
      Votre fidélité aux (prétendus) socialistes, n’est pas en cause : « S’en prendre à une église, une mosquée ou une synagogue c’est nier ce droit. »
      Non, c’est désigner des adversaires !

      « les chrétiens doivent arrêter de jouer les victimes » : les victimes sur lesquelles on s’apitoie se sont pas les chrétiens, vous savez que le terme même est imprononçable et effraie les post-chrétiens !

      « et plutôt se demander pourquoi les églises sont vides » (là j’ai quelques idées sur la victoire de l’idéologie dominante), considérez que les chrétiens sont une espèce en voie de disparition qu’il faut à ce titre protéger.

      En tant que catholique, je me pose des questions sur la faible adhésion du peuple de France à ses valeurs historiques … exception faite des quartiers à fort taux de niveau de vie (ce qui me donne à penser de la vanité « heureux les pauvres »).
      Mais on ne va pas en discuter ici.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/05/2015

        Certains croient ou s’ imaginent , comme vous peut être, que @Jaurès est un  » négationniste  » ( = celui qui dit  » non  » ) ; il n’ en est rien ! C’ est un  » nihiliste  » , mais un nihiliste mou donc en même temps emplis d’optimisme pour des ( lointains ) lendemains socialistes qui chanteraient, et nous enchanteraient ; bref un  » nihiliste  » à la sauce hollandaise … Bien entendu il est encore difficile de faire la part entre ce qui est seulement de l’ aveuglement et de ce qui est une croyance à caractère religieux ; mais cela n’ a guère d’ importance ; les faits sont têtus , eux , et notre sophiste se ridiculise chaque fois un peu plus, comme le fait Hollande dans sa  » communication  » , de sorte qu’ ils ne leur restent plus pour seuls disciples que ceux qui profitent de la  » table « 

        Répondre
      • Jaures

        01/05/2015

        Cher René, ne soyez pas jésuite. Quand j’écris que s’en prendre à un édifice religieux c’est nier le droit de chacun à pratiquer son culte, cela équivaut à désigner comme adversaires ceux qui ne partagent pas sa foi.

        Jouer les victimes ne provoque pas mécaniquement l’apitoiement. L’Eglise a des moyens considérables pour propager son idéologie. Ce n’est de la faute de personne si les candidats à la prêtrise sont si peu nombreux et les fidèles vieillissants. Je préfèrerait que les chrétiens s’interrogent sur cette désaffection plutôt s’en prendre aux autres religions ou jouer les martyrs.

        Mais je suis d’accord avec vous que les chrétiens doivent être protégés, ce qui ne veut pas dire privilégiés comme les idéologues des « racines chrétiennes de la France » le souhaiteraient.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/05/2015

        Je viens de lire la réponse de @ Jaurès à votre message réponse dans laquelle il vous taxe ( une manie ! ) de  » jésuite  » ce qui est fort de café venant de lui !

        Ce qu’il faut comprendre est ceci :

        Si vous êtes un défenseur de la Chrétienté, vous devez irrévocablement et à perpétuité en assumer le passé … vous êtes frappé de … stigmates ( sic ) … vous devez être en permanence contrit, vous savoir coupable, vous repentir …

        C’ est comme de demander à un nouveau-né saxon en 2015 de se reconnaître dans les crimes racistes pour lesquels il est parfaitement innocent parce que chronologiquement étranger

        et c’ est justement là où est le mensonge : dans l’ amalgame et la négation de la chronologie en Histoire

        Répondre
        • Jaures

          01/05/2015

          Je n’ai évidemment, cher Quinctius, jamais écrit cela.
          Les chrétiens d’aujourd’hui doivent simplement se poser les questions d’aujourd’hui et notamment celui de la fréquentation des églises. Le passé est le passé et cette désaffection pour les religions (qui n’est pas une exception française) montre que la notion de « racines » n’est pas pertinente.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            04/05/2015

            vous devriez relire l’ Histoire de nos institutions, de notre Culture, en un mot de notre Civilisation , relire l’ Histoire avec des yeux vierges !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)