Mao, « un phare de la pensée humaine » (9 septembre)

Posté le septembre 09, 2010, 12:00
31 secs

C’est le Président de la République française qui se fend de cet hommage, le 9 septembre 1976, jour de la mort du Grand
Timonier. Son nom : Valéry Giscard d’Estaing…

Toujours en 1976, une universitaire français, Gérard Chaliand, dresse le premier bilan critique, vu de gauche, de l’idéologie
tier-mondiste : dix ans plus tôt, chez Maspéro, il publiait des brûlots anticolonialistes. (Aujourd’hui, G. Chaliand publie des ouvrages de géopolitique, avec le
soutien du journal Libération)

Même type de parcours pour Kouchner, Yves Lacoste (revue Hérodote) et tant d’autres…

En 1983, Pascal Bruckner, ancien de mai 1968 pose une question restée sans réponse : « Quand l’ONU inscrira-t-elle
l’antioccidentalisme et le racisme antiblanc au rang des crimes contre l’humanité ? »

Citation extraite de Jean Sévilla, Le
terrorisme intellectuel.

 

Au passage, pour ceux qui ont encore des doutes, qui pensent Sarkozy ou Villepin ou Fillon, leurs
aînés n’étaient pas plus c+++ qui pensaient Chirac, ou Giscard ou Barre… à méditer.