Marine : je t’aime, moi non plus…

Posté le février 04, 2015, 11:08
3 mins

Comme un certain nombre d’anciens adhérents du Front national, je ne me retrou­ve plus dans le nouveau programme fourre-tout du parti de Marine Le Pen.

Depuis la présidence de Marine, le programme du FN, sous l’influence de Florian Philip­pot, comprend un important volet social, afin d’attirer la sympathie et, si possible, les bulletins de vote, de la classe ouvrière.

Malgré les dénégations de son vice-président, certains chapitres de son programme pourraient se confondre avec quelques thèmes du Front de Gauche, en particulier en ce qui concerne les 35 heures et la réforme des retraites.

De la part de Marine Le Pen, on souhaiterait sur ces matières un peu plus de libéralisme.

Il est vrai que ce sont des sujets sur lesquels les syndicats sont arc-boutés et dont les projets de réformes pourraient faire perdre au FN la sympathie de certains électeurs de gauche.

On peut aussi s’étonner du soutien de Marine Le Pen au parti grec d’extrême gauche Syriza, ainsi que de la mise sur la touche du talentueux Aymeric Chauprade.

D’autre part, on peut s’interroger sur le bien-fondé de la sortie de la zone euro.

Malgré les contraintes imposées par la monnaie unique, la France n’est-elle pas déjà trop impliquée dans la construction européenne pour renoncer à l’euro et faire cavalier seul ? Et que dire du coût que le retour à une monnaie nationale entraînerait avec l’impression de nouveaux billets et avec, en cas de dévaluation, l’augmentation de la dette à rembourser ? Enfin, est-ce que les Français sont prêts à changer une nouvelle fois de monnaie et à revenir au franc ?

Les bons résultats du FN aux dernières élections européennes ne sont pas dus au programme économique et social de Marine Le Pen, mais plutôt au ras-le-bol des Français concernant la politique d’immigration menée depuis Giscard d’Estaing.

Pour parvenir au pouvoir, le Front national doit se recentrer sur les thèmes qui ont favorisé sa progression, c’est-à-dire l’immigration, la montée de l’islam et la reconquête de l’identité nationale.

Après le chômage, ce sont actuellement les principales préoccupations des Français et, pour beaucoup d’électeurs, le Front national est le seul parti capable d’agir sur ces sujets…

Nicolas Sarkozy, lors de sa campagne présidentielle de 2017, ne manquera pas de donner un coup de barre à droite à son programme, afin de récupérer les votes FN qui lui ont fait défaut en 2012.

À vouloir ratisser trop large, on finit par se faire voler son pré carré…

Marcel Comtesse

46 réponses à l'article : Marine : je t’aime, moi non plus…

  1. quinctius cincinnatus

    09/02/2015

    tenez aux  » 4V ²  » faites donc quelque chose d’ utile pour l’ information de vos lecteurs … faites nous donc une série d’ articles de fond sur la maladie connue sous le nom de chômage de longue durée et du  » traitement  » que propose le Dr François Rebsamen *** ( qui n ‘ a jamais  » travaillé  » de sa vie )

    *** à noter également que Dijon  » sa ville  » , malgré son pôle universitaire est moins attractive que Chalon / Saône !

    Répondre
  2. goufio

    07/02/2015

    Du discours de F Hollande ce 5févrie 2015,il ressort : je le cite : « Au plan économique, après l’engagement du pacte de responsabilité et la loi Macron en discussion au Parlement, « nous devons aller plus loin encore », a-t-il dit, évoquant sans les préciser « des réformes qui devront concerner l’emploi des jeunes, l’insertion des chômeurs de longue durée, améliorer les performances de nos entreprises, faciliter le financement de notre économie ». » Permettez-moi de dire, s’il faut aller plus loin, pourquoi attendre sauf le dicton corrézien attribué à Henri Queuille « Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. ». Pour l’emploi, il a déjà fait fort, à combien de chômeurs estime t-il s’arrêter ? Pour améliorer les performances des entreprises quand compte t-il supprimer les impôts imbéciles qui grèvent la confiance et ruine la réussite ; faciliter le financement de l’économie n’a-t-il pas déjà créée la BPI, ne va-t-il pas la faire investir dans le petit commerce, je crois qu’on va encore bien rigoler si ce n’était dramatique pour nombre d’entre nous.
    Après la sortie de Manuel Valls sur l' »apartheid territorial, social, ethnique » qui minerait les banlieues, M. Hollande a également annoncé la création d’une « agence nationale de développement économique sur les territoires ». Il a menacé de durcir les sanctions pour les élus ne respectant pas les quotas de logements sociaux. Ne s’est-il pas entouré de l’immense compétence de Mme Duflot en matière immobilière, avons-nous besoin de Mme Pinel ? Et voilà les sanctions puis bientôt le commissaire politique avec les gendarmes.
    Sur le plan politique, M. Hollande a critiqué la décision de l’UMP de ne pas faire barrage au Front national dans le Doubs dimanche prochain. « Je ne suis pas là pour faire la leçon » mais tous les partis ne sont pas « pleinement dans les valeurs de la République », a-t-il fait valoir. Ben voyons, voilà que 30 % des Français ne sont pas républicains, Mme NKM et M Alain Juppé sont-ils pleinement républicains, d’ailleurs ne demandent-ils pas leur adhésion au parti socialiste ? Mais vite des camps de redressement (maoïstes peut-être) pour ces 30 de Français-non-républicains. C’est quoi être républicain M Hollande ?

    Répondre
  3. goufio

    07/02/2015

    Les programmes économiques des extrêmes (gauche et droite) sont identiques, cela s’apprend (s’apprenait) à l’université de sciences économiques et sociales (version années 70s). Riende nouveau àl’horizon.J’allais oublier queces programmes économiques seconcluaient dans des monopoles d’état,ilen résultait une ditacture. Pour les réfractaires re-lire ou lire l’histoire de tous les pays entrés en dictature, à commencer par l’empire romain sous César.

    Répondre
  4. JEAN SANS PEUR

    06/02/2015

    PiGiS Yves, vous avez plus que raison! L’immigration ruine la France et a permis de mettre en place un gouvernement d’illétrés, vérolé par des terroristes sanguinaires…
    OUI au FN, qu’ils viennent très vite, je les soutiens à fond. J’ai abandonné l’UMPS incapable de faire une opposition constructive. Le FN représente plus de 30% de voix de vrais français, qui sont occultées par le plan républicain, quelle honte, quelle belle démocratie en france!!!
    J’espère que le chapitre d’histoire, Charles MARTEL en 732, effacé par ces bon républicains, réapparaitra avec le FN qui plus tard sera associé à ce haut fait!!!

    Répondre
  5. PiGiS Yves

    05/02/2015

    L’immigration ruine la France :
    Comment peut-on espérer voir le chômage baisser en laissant entrer chaque année deux cent à trois cent mille immigrés légaux et illégaux, beaucoup ne parlant pas Français et n’ayant aucun désir de s’intégrer ,
    Comment peut-on espérer résoudre le problème du manque de logements si l’on accepte de voir la population immigrée augmenter sans cesse ?
    Comment peut-on espérer diminuer nos dépenses sociales si chaque année nous augmentons le nombre de nécessiteux qui vivent d’allocations et d’aides de toutes sortes ?
    Il faut donc stopper toute immigration et renvoyer chez eux ceux qui ne sont pas assimilables !
    Ceci régler nous pourrons desserrer le nœud coulant avec lequel l’immigration jointe à l’islam nous étranglent ! Seule Marine le fera, le reste sera réglé en suivant !
    Foutu pour foutu il ne faut pas confier notre destin aux gens de l’UMPS, ils ont déjà fait leurs preuves en ces domaines et n’ont pas l’intention de changer radicalement d’objectifs ! !

    Répondre
    • euréka

      05/02/2015

      Hier Marie France Garaud déclarait à la télévision « il n’y a plus d’état en France ».
      Hollande en est réduit à s’agiter dans le vide.

      Et Marine Le Pen ne fera rien non plus. Depuis qu’elle a donné sa préférence à la ligne Philippot au détriment de la ligne Chauprade on se demande bien où est-ce qu’elle va.

      Mais QC a raison, on doit essayer le FN. puisqu’il n’y a rien d’autre.

      Répondre
      • euréka

        05/02/2015

        Dans la conférence de presse de ce jour, Hollande a prévenu que  » le plus grand danger pour plusieurs pays d’Europe c’était le populisme » devant un parterre de médias béats.
        Il a laissé sous-entendre que la Marine ne passera pas et qu’un énorme front républicain dans l’esprit du 11 janvier saura se lever contre cette peste FN.
        Le 11 janvier n’était donc qu’une répétition générale.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        05/02/2015

        personnellement et contrairement à Mme Garaud ( qui porte si bien son nom ! ) j’ estime qu’ il y a TROP D ‘ ETAT surtout là où il ne devrait pas être … Rappelons pour sa gloire que Mme Garaud fit élire …. Jacques Chirac … avec un tel flair elle devrait cesser de chasser et les curieuses de s’ y intéresser !

        Répondre
        • euréka

          06/02/2015

          Vous avez raisons sur le « trop d’état » mais peut-être voulait-elle juste dire que les attributs de souveraineté étaient confisqués car tous passés à un échelon supranational et donc impuissance publique.
          On ne décide ni de notre monnaie, ni de nos guerres, ni de notre commerce, ni de notre politique agricole ni de notre politique migratoire.

          Alors il est où l’état ? Uniquement dans le maintien de l’ordre intérieur. C’est peu pour légitimer l’existence de ce gouvernement. Mais bon ce n’est que mon avis et peut-être est-il un peu superficiel.
          Je compte sur votre talent cher quinctius pour me prouver que j’ai tort. hi hi

          Répondre
          • euréka

            06/02/2015

            ah j’oubliais une des rares prérogatives de l’état qui lui reste est la collecte de l’impôt. + l’ordre domestique.
            C’est pas Byzance.

        • michel

          06/02/2015

          Et oui Marie France Garaud qu’elle a été dans la collaborations; Directrice du journal le pont, propos de Jean Marie Lepen, et confirmé, dans (des secrets bien gardés) dans son nouveau livre d’ Alix de Saint- André
          le Figaro du samedi 19 et dimanche 20 janvier 2013
          Monsieur Chirac ne la repoussa pas pour autant

          Répondre
    • Claude Roland

      06/02/2015

      On a de plus en plus de chômeurs et on fait entrer de plus en plus d’immigrants non éduqués et non qualifiés.
      Je n’arrive pas à comprendre cette équation, sauf à la voir à travers une transfusion de population dans de noirs desseins, et organisée par la haute finance internationale qui avait auparavant organisé la révolution française de 1789 (cf. « Des pions sur l’échiquier », de W.G. Carr, Ed. St Rémi 2014)

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    05/02/2015

    Que vous l’ aimiez ou que vous NE l’ aimiez PLUS , vous N’ AVEZ, pour l’ instant, PAS D’ AUTRES CHOIX QUE DE VOTER POUR ELLE ! … Autrement, vous êtes dans le  » négationnisme  » politiquement correct ( le ‘ NI-NI  » ) , le choix des mous, des irrésolus, des passifs !

    P.S. j’ attend le retour du Golfe de Nicolas Sarkozy où il donne en ces moments  » chaotiques  » pour  » son  » parti une conférence ( ? ) rémunérée ( à hauteur de combien ? )? alors que l’ U.M.P. part en lambeaux ,pour connaître ENFIN sitôt après les  » départementales  » de mars, et son programme et ses résolutions politiques et surtout s’ il fera le ménage dans son entourage … je n’ attend qu’ une chose : un parti libéral et national … mais je suis peut être trop  » Anglais « 

    Répondre
  7. Claude Roland

    05/02/2015

    Je pense que les Français s’intéressent au FN parce qu’il exhorte le patriotisme. Et nous avons besoin de nous retrouver dans nos valeurs de fond. Maintenant, rien ne prédit que son programme économique flou (proche de celui de Mélenchon-la-haine) soit efficace. Pour le reste, c’est peut-être plus évident.

    Répondre
    • charlise

      05/02/2015

      Et l’umps quel Programme??? des promesses !!!

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/02/2015

       » Quand un Peuple cesse d’ estimer , il cesse d’ obéir  » ( Antoine (de) Rivarol ) … pour l’ instant il obéit encore au Media ( c.f. l’ élection législative de Monbéliard … où pourtant il n’ y avait AUCUN risque )

      Répondre
  8. nando

    05/02/2015

    autrement dit , retourner aux fondamentaux du père et retomber joyeusement dans les 4 à 5 % à chaque élection !

    Répondre
  9. sylvain

    05/02/2015

    eh bien pour moi, cet article ressemble étrangement à ceux que l’on peut trouver sur BV depuis un certain temps. Sans en avoir l’air, il « descend » MLP. A croire que depuis qu’elle frôle les 30 %, elle vous dérange.
    Vous ne la vouliez que dans l’opposition ?
    et si c’est vrai que l’on peut douter, il suffit de la suivre au parlement (ou autres sites) pour voir que son discours est suivi (sinon d’actes : pas encore possibles) mais de paroles fortes.
    j’aurais préféré une conclusion comme celle d’un commentateur : » Marine je te suis mais je te surveille tout ne sera pas permis !  » plutôt que de faire référence à Marion Maréchal Le Pen très talentueuse mais pas encore prête avant quelques années….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/02/2015

      ces  » Messieurs  » sont de fines gueules , du bourgeois, du bon catho, que voulez vous !

      Répondre
  10. Marquais

    05/02/2015

    Certes le FN en son état actuel n’est pas vraiment à droite. Mais la droite, celle de CHurchil ,qui promettait au peuple  » de la sueur et du sang » cette droite là n’est plus possible après plus d’un siècle d’avachissement de la population !
    Nous sommes devenu le pays des « mon, ma, mes  » mon confort, ma retraite, mes congés …. aux ordres du seul Dieu  » POUVOUÂRDÄCH »
    Un tel pays est ingouvernable… simplement !

    Répondre
    • Claude Roland

      05/02/2015

      Le pays des TPMG : tout pour ma gueule…

      Répondre
  11. obachiwa

    05/02/2015

    J’etais aussi adherente du FN quand JMLP etait le patron. Je ne me reconnais absolument pas dans le RBM.

    Marine le Pen veut le pouvoir c’est sur, peut elle etre elue sans demagogie comme le souligne DESOYER? c’est une bonne question. Mais le fait est que la nouvelle patronne du parti me parait vachement molle quand il s’agit de prendre fermement position pour ou contre quelque chose. Elle tergiverse pour ratisser large. C’est une bonne politicienne quoi.

    Elle est de gauche c’est une evidence, et quand on voit le mal que ne peut que faire la gauche, je pense que je ne voterai pas MLP et d’ailleurs, je pense que je ne voterai plus du tout. Ou alors pour X s’il y en a un qui se presente.
    Comme Coluche en son temps.

    A mon sens, il n’y a plus rien attendre de qui que ce soit et il n’y a plus rien a attendre du peuple non plus. Il est generalement formate et cretinise. C’est un dur constat. Bon peut etre que jaures pourrait se presenter? lol. Qui sait, on aurait peut etre enfin une revolution comme seuls les francais savent la faire. Ah je ris de me voir…..

    Répondre
    • euréka

      05/02/2015

      Si Marine gagne au second tour, ce sera un énorme électrochoc (salutaire) pour tous les Français, qui s’accompagnera de toutes sortes de manoeuvres d’empêchement.
      Il ne faut pas se faire d’illusion, Mélenchon l’a déclaré en débat « au final, nous serons seuls face au FN »
      Hollande est même capable d’armer les banlieues.
      La gauche est féroce quand elle est au pied du mur..

      Répondre
    • michel

      06/02/2015

      Marine a beaucoup de mériter ne la critiquons pas SVP

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        09/02/2015

        elle réussit ( en partie ) là où tant d ‘autres ont échoué, c’ est largement suffisant pour faire naître de la rancoeur !

        Répondre
  12. Kouroutien

    05/02/2015

    Moi, mes amis et tous mes proches nous voterons Le Pen à la Présidentielle de 2017, Marine sera enfin là pour interdire l’immigration d’où qu’elle vienne, fini la double Nationalité qui terni gravement l’image de la France, fini les prières dans les rues, fini les femmes voilées, la polygamie, les exigences débiles par des débites au QI d’un étron, Vous etes en FRANCE, vous voulez etre FRANCAIS alors respectez cette FRANCE qui vous a reçu, et qui au détriment de vrais Français qui eux en en ont besoin car EUX ILS ont travaillé tout leur vie pour que vous veniez profiter de leurs impots au RSA – RMI et d’autres, j’espère et mes amis et proches l’ espère aussi que Marine supprimera tout, et si alors vous n’etes plus contents de notre accueil en Terre Française, faites vos bagages, et tirez-vous avec votre smala, l France pourr ainsi plus facilement rembourser sa Dette……………SIC !!!!!

    Répondre
  13. Némo

    05/02/2015

    Tout à fait d’accord avec Mr Comtesse.La principale cause du ralliement de plus en plus de Français au Front National est d’abord et avant tout le rejet de l’Islam. Marine le Pen le sait parfaitement et c’est sur ce sujet qu’elle devrait axer sa politique au lieu de se noyer dans des questions secondaires.De plus en plus de Français rejettent la présence envahissante des musulmans introduits dans le pays sans que les politiciens au pouvoir depuis prés de 40 ans aient pris la peine de demander son avis aux seuls vrais propriétaires du pays, à savoir le peuple Français. Et ces politiciens refusent d’admettre la réalité la plus évidente,et préfèrent baillonner ce même peuple Français et le menaçant des pires sanctions s’il fait usage de son droit au refus de se laisser envahir.De plus en plus Marine Le pen, lors de ses passages devant les cadors des médias tout acquis aux grands olligarques et aux ténors des partis du système, semble de moins en moins agressive et déterminée à défendre la cause des seuls vrais Français. Récemment,certains des principaux dirigeants du FN,lors de leur passages devant les caméras de ceratines chaines d’information continue, ont semblé ne pas avoir le courage de dire que notre ennemi principal dans notre pays n’était autre que l’islam. Il ne faut pas hésiter à nommer les principaux responsables du désastre qui frappe notre pays, ainsi que la principale cause de tous nos problèmes depuis plusieurs décennies, à savoir l’immigration massive musulmane !

    Répondre
    • euréka

      07/02/2015

      Pourtant, en 2006, à ma seule et unique participation à un colloque FN, Marine ne voulait pas que les militants abordent la question de l’islam
      « avec l’islam on ne sait pas trop bien où on met les pieds » (sic) c’était sa seule justification et il faut dire qu’elle avait choqué pas mal de frontistes présents à cette réunion.

      Alors ne vous faites pas trop d’illusions. Le FN tout seul n’endiguera pas l’islamisation de la France..Il est bien trop timmoré. Il faut une prise de conscience collective, de toutes les tendances.
      C’est tout le pays qui doit se lever contre ce danger absolu. La clique des porteurs de valises doit être neutralisée et mise dans le formol.

      Répondre
  14. DESOYER

    04/02/2015

    Assez d’accord avec Monsieur Comtesse.
    Un problème aussi: peut-on être élu sans démagogie?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      05/02/2015

      la réponse est connue depuis la Grèce antique ! c’ est NON ! …
      [ démo-déma ] Ainsi un reportage de » C’ à dire  » concernant l’ élection du Doubs montrait clairement ce qu’ est la démagogie  » officielle  » ou » institutionnalisée  » , un Maire de Droite disait qu’ au second tour il voterait P.S. parce que il connaissait le candidat et qu’ avec celui ci il était certain d’ avoir des  » soutiens  » … tout s ‘achète ,surtout les voix ! le plus grave étant que les participants à l’ émission adoptaient cette analyse qu’ il s’ agissait simplement de » rapports sociaux  » !

      Répondre
  15. Jaures

    04/02/2015

    C’est là un changement stratégique de pur opportunisme.
    Voyant que la posture d’extrême droite libérale (voir le programme économique du FN en 2007) était dans l’impasse, Mme Le Pen a préféré jouer à fond la carte populiste en ajustant son programme aux aspirations souvent contradictoires des électeurs. D’où ce programme économique absurde où chacun trouvera de quoi boire et manger.
    Cette stratégie a également permis un élargissement de la base militante avec maintenant des cadres aussi bien issus du GUD que du NPA.
    Tant qu’il s’agit d’un parti d’opposition, cela peut tourner cahin caha. En cas de victoire électorale je ne sais quelle allure aurait l’attelage.

    Répondre
    • René de Sévérac

      05/02/2015

      Mon cher Jaurès,
      « changement stratégique de pur opportunisme », vous m’étonnez !
      Certes, il y a des promesses (retraite à 60 ans, …) de pur électoralisme; mais l’essentiel du programme de MLP concerne le retour à l’indépendance (abandon de l’€, maîtrise des frontières, politique économique; …).
      Je comprends la critique venant des libéraux.
      Mais vous le « socialiste » (enfin je crois), comment argumenter à l’unisson !
      Certes, la « démocratie » est un jeu délicat où le mensonge devient nécessaire « sur les bords » …
      Que voulez-vous, la révolution exige quelques compromis (historique dirait l’autre).
      Il n’est pas nécessaire d’adhérer en totalité.
      Mon point de vue : »foutu pour foutu … »

      Répondre
      • Jaures

        05/02/2015

        Cher René, je crois que vous ne savez pas vraiment ce qu’est « être foutu ». Un petit voyage, même pas bien loin, vous ferait sans doute nuancer votre jugement.
        Le programme de Mme Le Pen est d’une démagogie crasse. Comment peut-on prétendre qu’il suffit de sortir de l’euro et de dévaluer pour que la croissance s’envole ?
        Avant 2001, la France n’avait pas l’euro et a dévalué plusieurs fois. Or, le taux de chômage était pire en 1997 qu’aujourd’hui.
        La dévaluation est une drogue à effet très court: les entreprises n’investissent plus car il suffit de baisser les prix pour être compétitif mais les prix augmentent très vite par le renchérissement des exportations. A l’arrivée, les seuls gagnants sont les spéculateurs à court terme.
        Fermer les frontières est un fantasme. Pour le réaliser il faut, comme je l’ai déjà dit, transformer la France en nouvelle RDA. Est-ce votre rêve.
        Enfin, je ne crois pas que c’est simplement par une décision de l’Etat qu’on augmente les salaires, baisse l’âge de la retraite, augmente les pensions,…Il faut créer un rapport de force social par la lutte et la négociation. Comment Mme Le Pen imposera-t-elle aux entreprises ces promesses ?
        Son silence en dit long.

        Répondre
        • miane

          05/02/2015

          Jaures ça dit bien ce que ça dit :  » toute la mauvaise foi des socialauds  » qui après avoir détruit la France la vendent aux
          plus offrants…en espérant s’engraisser sur un plus grand marché…la vrai révolution du peuple ne viendra pas de cette gauche là qui se fout bien de la misère du peuple, du monde.

          votez pour qui nous en débarrasera !

          Répondre
        • René de Sévérac

          05/02/2015

          Pardon, Jaurès, je vous avais considéré socialiste;
          et je constate que vous êts syndicaliste embrumé par l’idéologie dominante.
          Puis-je vous rappeler que l’idéologie dominante est l’idéologie de la classe dominante ? Quoique Mélanchon croit encore que la classe dominante est la bourgeoisie industrielle :
          « la lutte des classes a existé, c’est le capitalisme qui l’a gagnée »; depuis il s’est mis hors-jeu considérant que la petite bourgeoisie-bohème avait admis la défaite et négocié les privilèges d’un compromis historique !
          Mélanchon en est l’allié !
          Sans rancune; mon cher.

          Répondre
          • Jaures

            05/02/2015

            Cher René, je suis socialiste et syndicaliste.
            Comme socialiste je souhaite que l’Etat favorise les services publics, l’égalité des droits, l’accès à l’éducation, la formation et la culture
            Comme syndicaliste, je lutte pour un partage équitable, sous toutes les formes possibles, des richesses produites. C’est cela la lutte des classes.
            La lutte des classes n’a ni vainqueur ni vaincu. Ce n’est pas une course de 100 avec un départ et une arrivée. C’est un travail social continu car la création de richesses est continue et donc, leur partage.
            Ce n’est pas Mélenchon qui décide du début ou de la fin de la lutte des classes.

  16. quinctius cincinnatus

    04/02/2015

    tout le monde a bien compris qu’ au F.N. le problème actuel c’ est AUSSI … l’ énarchie ! Comme si, en France, un Parti Politique ne pouvait se passer d’ être mis sous la coupe d’ un énarque jacobin et dirigiste …

    Répondre
    • René de Sévérac

      05/02/2015

      Marine serait « sous la coupe d’ un énarque jacobin et dirigiste ». Assez d’accord Quinctus;
      Je le regrette moi aussi : quand cette clique viendra en masse au FN, il y aura lieu de s’inquiéter, car cela signifiera le vent est porteur l
      Mais pour l’heure le bon Phillipot me rassure plutôt. Et justement parce qu’il est jacobin et dirigiste.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        05/02/2015

        les seuls peuples qui réussissent sont ceux qui sont libres ( heureux et prospères ) , pas ceux que l’ on  » dirige  » !

        Répondre
  17. druant philippe

    04/02/2015

    Il y a de quoi s’ inquiéter à propos de l’ amollissement démocraticorépublicain (POUAH !) du FN quand on sait qu’ un maire FN dénommé Rachline a signé sous la contrainte des lecteurs de françoisdesouche , un document d’ annulation de permis de construire une mosquée dans sa ville.
    Sans cette contrainte, ce traître aurait laissé faire !
    Hallucinant !
    Le FN de Marinette dédiabolisé est cancerisé par les « voleurs  » de la ripoublique !

    Répondre
  18. miane

    04/02/2015

    C’est vrai que la sensibilité gaulliste du vice président est dérangeante surtout pour des pieds noirs etharkis , qui à juste titre considèrent que le grand homme de la libération s’est parjuré en ce qui concerne l’Algérie.
    Mais le but étant de prendre le pouvoir, il faut soi-même savoir jusqu’où mettre le curseur pour ne pas tomber sur les pratiques léninistes « à n’importe quel prix  » !
    Marine je te suis mais je te surveille tout ne sera pas permis !

    Répondre
  19. Oxydent75

    04/02/2015

    FN = Opportunisme, rien de plus.
    La démagogie actuelle le fait s’écarter de ses principes originels et, comme L’UMP il a cédé à la doxa socialo…
    Il y aura bientôt l’UMPSFN… Sondages d’opinion obligent.

    Répondre
  20. HOMERE

    04/02/2015

    Voilà bien résumé ce qu’il convient de nommer les largesses du FN sans aucune possibilité d’exécuter son programme tant il est un tantinet démago sous les pressions de Phillipot dont on sait les attaches à gauche…..il est incompréhensible que MLP ait fait sienne ces propositions grotesques que même Mélanchon ne réclame plus…un libéralisme social et la défense de notre sécurité et identité devrait être le socle d’un rapprochement avec la droite nationale comme DLR;le PCD et même la frange importante de l’UMP…… en voulant la mort de l’UMP et le pouvoir pour lui seul,le FN reste sur une stratégie de contestation stérile dont les adhérents commencent à se rendre compte qu’elle isole le parti pour longtemps……Marion Maréchal Le Pen est sur une ligne politique bien plus réaliste !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/02/2015

      à la  » gauche  » gaulliste pour être plus précis !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)