Marine Le Pen, un bon score, et ensuite ?

Posté le avril 23, 2012, 12:00
3 mins

Marine Le Pen a obtenu 18 % des voix au premier tour de l’élection présidentielle, et c’est tant mieux. La candidate du Front national apparaît comme la porte-parole de très nombreux Français, qui souhaitent garder leur identité face aux forces qui la menacent, soit par l’abandon de la souveraineté nationale au sein d’une Europe fédérale, soit par la dilution de cette identité française au bénéfice d’une pseudo-diversité liée à l’immigration massive.

Mais Marine Le Pen aurait tort de croire que ce succès électoral tient à une forme d’« ouverture à gauche » de son parti, que symbolise l’effacement de Bruno Gollnisch au cours de sa campagne électorale et plus encore lors de la soirée du premier tour de l’élection, au bénéfice de figures issues de la mouvance radical-socialiste de Jean-Pierre Chevènement ou de personnalités qui ont récemment intégré le parti frontiste comme Gilbert Collard.

Son discours, au soir du 22 avril, m’a quelque peu inquiété : l’attaque contre la finance, les banques et les multinationale s’inscrit dans une tradition de droite aussi bien que de gauche – c’est dénonciation de la « fortune anonyme et vagabonde » qui sacrifie les nations et les peuples aux intérêts particuliers. En revanche, lorsque Marine Le Pen souhaite représenter les « amoureux de l’exception française », j’aimerais avoir plus de précisions sur ce que recouvre cette expression : s’agit-il de perpétuer l’Etat-Providence ? Et pourquoi, dans ce discours, ne prononce-t-elle pas le mot « immigration » – dont Nicolas Sarkozy, au contraire, n’a pas manqué de s’emparer ?

Ceux qui se seront réjouis – à bon droit – de son score trouveront sans doute ces remarques superfétatoires. Répétons-le, Marine Le Pen représente une opposition à l’européisme et à la politique d’immigration massives, qui menacent à court terme l’existence de la France.

Raison de plus pour être attentifs aux directions qu’elle donne à son parti.

8 réponses à l'article : Marine Le Pen, un bon score, et ensuite ?

  1. Magne

    25/04/2012

    Marine Le Pen a siphonné ( avec un aspirateur ) une partie de l’électorat ouvrier , jeune , agriculteur etc … La surprise est totale chez les élites . La surprise est divine. Les spécialistes se penchent sur le problème . Nous attendons leurs conclusions . Vox Déi , vox populi . Une véritable lame de fond . Dieu est maître du temps et de l’Histoire , nous enseigne la Bible .

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24/04/2012

    @ Guillermo

    les media auraient pris un malin ( au sens de satanique ) plaisir à diaboliser*  Bruno Gollnisch !
    et le score " d’extrème-droite " du F.N. aurait flirté avec les 7 % … lisez les autres sites bien pensants pour vous en persuader …
    * raciste , paitainiste , xénophobe , anti-sémite , révisionniste , nostalgique de la " peste brune " ,collabo etc … voilà ce que vous auriez entendu à longueur d’antennes , d’écrans et de journaux …qu’importe l’intelligence , l’honnêteté  de l’homme ce qu’on lui demande , ce qu’on lui impose , c’est qu »il " en jette " et dans le "bon sens de l’Histoire" qu’on leur raconte surtout… La "belle " apparence politique*** est la clé de la réussite en démocratie ( voyez le comportement des journalistes branchés avec ceux qui ont un QI qui les dépasse .. ils s’assurent , provoquent et jouissent du rire stupide des masses avachies ,abruties , macdonaldisées  ,avec des "vannes" de beaufs ! ) …les sites en sont emplis , en regorgent , en dégueulent …
    ***l’apparence  : voyez comme ils vont voter pour un Léon Blum , un Jaurès de troisième démarque
    ce qui leur faut c’est du mou , du sucré , du prédigéré … la démocratie , dans ce Pays , depuis la Libération c’est un gavage de cerveaux d’oies blanches … enfin quand je dis cerveaux !

    Répondre
  3. HOMERE

    24/04/2012

    Le problème n’est pas Marine Le Pen….mais son père.Celui ci procède de son ancienne stratégie qui est de ne pas vouloir du pouvoir (chaque fois que Marine s’exprime pour dédiaboliser le parti, le père sort une outrance pout la ramener dans sa stratégie mortifère) et puis c’est le vieux qui tient le pognon !!

    Oui,je suis d’accord…Golnisch aurait fait mieux…..du moins il aurait fait un pas décisif vers la droite pour créer un courant nationaliste.Pas Le Pen qui ment à ses électeurs lorsqu’elle invoque un rassemblement à droite autour de sa personne et de son parti….l’UMP est encore une formidable machine qui se mettra en route au bon moment….sans les Le Pen….

    Jean Marie au Négresco fait partie de ses outrances…..son départ serait une excellente chose pour le FN …..bien sûr le positionnement sur l’Euro et l’économie restent les boulets du FN…qui d’ailleurs ne communique plus sur ces deux thèmes….pas plus que de l’immigration….qui a laissé place à la guerre contre …la finance..!!!

    Cherchez l’erreur…

    Répondre
  4. NUMERO_9

    24/04/2012

    A peine la percée de Marine est-elle connue que refleurissent déjà dans la mouvance de droite les commentaires sceptiques ou boudeurs du genre « le programme aurait dû être davantage ceci, le discours un peu moins cela, elle s’est éloignée des fondamentaux, etc… »

    Il est des circonstances dans la vie qui créent l’obligation de se concentrer sur l’essentiel avant l’accessoire et pour l’instant le fait majeur c’est que Marine a créé un électrochoc positif dans l’opinion et qu’elle est la seule à vouloir renégocier les contrats qui lient la France à l’Union Européenne.

    Je crois que ceux qui veulent échapper à la dictature mondialiste doivent savoir se contenter de cela pour l’instant sans chipoter sur des détails tout comme il y a cent ans les passagers du Titanic qui eurent la chance de trouver une place dans un canot ne firent certainement pas de remarques si la femme de ménage n’en avait pas épousseté les banquettes.

    Répondre
  5. Guillermo

    24/04/2012

    MLP est loin d’être exceptionnelle. Avec elle je m’attends effectivement à des bourdes stratégiques.

    Au demeurant, elle a eu 18% (score plutôt honorable),  non parce que sa personnalité plait. tellement, mais parce que les Français commencent à comprendre qu’on s’est foutu d’eux à plein pot.  L’électeur a donné un signe fort de rejet du communitarisme, comme le montre la défaite de ceux qui voulait laisser cette question de coté (Bayrou)  et de ceux qui ont flatté le communitarisme, à la façon de collabos_pires_qu’en_40 (à savoir les immigrés anti-France que sont Eva Joly et Mélenchon).

    On peut se demander combien aurait fait, à la place de MLP, le brillant Gollnisch qu’elle a complètement mis sur la touche.  On ne refait pas l’Histoire mais j’ai tendance à penser qu’il aurait largement dépassé les fameux 18%.de Marine.

    A remarquer que les idées du FN sont largement plébiscitée chez les moins de 25 ans, génération  méritante,  instruite mais totalement esclavagisée et ruinée par la génération "Jaures".

    Répondre
  6. Bruno

    24/04/2012

    Oui, mais maintenant qu’elle pourrait se faire respecter avec son bon score, il ne faut pas qu’elle joue la politique de la terre brûlée ! Mélenchon, en appelant à voter Hollande, fait également la politique de la terre brûlée et il ne s’en cache pas.

    Entre les deux candidats qui restent en lice, l’un saura peut-être entendre le message, l’autre, s’il applique réellement ses promesses, devrait nous conduire tout droit à une catastrophe !

    De grâce, évitons cela tout de même ! 

    Répondre
  7. François

    23/04/2012

      Non, Monsieur Menou, vos remarques ne sont pas superfétatoires, au contraire. Si je n’ai pas voté pour Madame Le Pen, c’est uniquement en raison de sa conception de l’économie à gauche du socialisme. Et je crois bien ne pas être le seul dans ce cas…

    Répondre
  8. dissident

    23/04/2012

    je pense, en effet, que si elle etait restee totalement fidele aux fondamentaux du fn des annees 80 90, elle aurait realise un score au moins aussi eleve, sinon encore meilleur

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)