Marion change de nom…

Posté le 12 juin , 2018, 2:32
3 mins

J’osais, il y a deux ans, suggérer à Marion Maréchal-Le Pen de modifier sa carte de visite au nom composé, dont le terme final ressemblait à un participe (très) passé.

Se redonner comme une virginité politique, malgré son étonnante maturité en la matière, tout en coupant le cordon ombilical traîne-casseroles, ne saurait que lui être bénéfique.

C’est donc fait !

Sans doute n’y suis-je pour rien, mais c’est fait.

Avec un patronyme allégé, le tremplin vers un champ politique plus large sera sûrement plus efficace.

Bien entendu, les pourfendeurs, ennemis et opposants auront forte constance à rappeler sa généalogie.

D’autres, de l’intérieur, y verront une forfanterie de renégate.

Mais on a déjà vu, avec la tante, que porter le même nom ne garantissait guère une filiation politique sereine.

D’ailleurs, cette dernière se libère elle-même d’une tutelle familiale encombrante en échappant au Front pour tenter le Rassemblement.

La jeunesse séduisante et civile de ce nouvel espoir féminin va combler avec brio le défaut de parité que d’aucuns devraient fustiger. Mais, rangés sous d’autres étendards, ils taisent ce que leur intime conviction devrait célébrer.

Avec un patronyme aéré, sonnant comme une charge napoléonienne, les lices politiques futures connaîtront dans quelque temps une nouvelle postulante, car ce nettoyage patronymique annonce à l’évidence une ambition républicaine régénérée.

En attendant, elle revient dans la vie publique en empruntant la grande porte d’une nouvelle école créée à Lyon (Collomb viendra-t-il à l’inauguration ?), sorte de Sciences Po, mais à parité inversée !

Baptisée Issep, pour Institut de sciences sociales, économiques et politiques, nul doute que la jeune femme n’y demeurera pas confinée dans la salle des profs …

On a eu naguère BB égérie de la féminité ; on aura désormais MM, sirène des eaux bleues !

D’ailleurs, comme pour les animaux de race, le registre des M avait été ouvert, l’an passé, dans une chronique inattendue, avec Macron. Pourquoi ce qui a réussi à l’un ne pourrait-il pas, un jour, bénéficier à l’autre ?

10 Commentaires sur : Marion change de nom…

  1. Kavulomkavulos

    19 juin 2018

    Mr Wauquiez vient enfin de virer le sous marin de Juppé : Calmels dont LREM ne veut pas non plus. Il lui reste à sortir Pécresse et de réaffirmer sa position politique qui fait tant rugir la gauche … preuve qu’elle n’est pas si minable que cela. Bertrand, lui, est déjà à l’ouest et le restera. Ensuite l’eau va couler sous les ponts et la roue tourner et peut être pas dans le sens que souhaiteraient certains.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 juin 2018

      le problème, vous l’ aurez compris, c’ est qu’ en France il n’ y a pas de ” Conservateurs ” intelligents , c’ est à dire qui soient en phase avec ” leur époque ” … un parti à INVENTER en quelque sorte … mais le sera t il jamais ?

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    18 juin 2018

    c’ est vrai qu’ en remplaçant Calmels par Leonnetti Wauquiez a fait un grand pas … sur place !

    ” rassembler ” qu’ il dit le Sarko , lui qui a foutu le bordel dans ce parti ( qui n’ est pas le mien )

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    13 juin 2018

    Marion change de nom *** ? d’ accord ! et après ? c’ est à peu près aussi politiquement ” efficace ” que de passer de F.N. à R.N. ou que le port de l’ uniforme à l’ école ; à ce sujet certains se sont ils demandés si certaines jeunes filles ne seraient pas disons ” obligées ” de venir voilées dans un établissement privé … musulman, comme les jeunes juifs qui portent la kippa dans les leurs ? après tout c’ est … un uniforme ! non ?

    on ne saurait penser à tout !

    *** non, plus exactement elle biffe tout simplement, et d’ un trait de plume réfléchi , une frange ( … rebelle ) de son patronyme …. celle qui n’ est plus politiquement … porteuse ( … excepté d’ ennuis ) … c’ est aussi cela se … ” dédiaboliser ” … un sorte d’ auto- exorcisme chez notre nouvelle Jeanne d’ Arc et nièce de l’ ancienne … mais je l’ aime bien cette femme , elle a au moins la franche expression de ses convictions ( qui ne sont pas les miennes ) ultra-catholiques et les Jeunes Républicains devront maintenant choisir entre Valérie Pécresse et Marion Maréchal …L.R. ce n’ est plus un parti c’ est un capharnaüm

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 juin 2018

      dans les ” confessions ” qu’ il livre à Houellebecq , Laurent Wauquiez admet qu’ il est ” obnubilé ” par … Marion Maréchal

      ce qui explique son virage … ” versaillais ”

      malheureusement tout cela ne fait pas une … majorité et ” LaDroite ” n’ est pas prête de revenir de sitôt au Pouvoir

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    12 juin 2018

    Bravo, Marion retrouve ses sens, son père s’appelait bien Maréchal.
    Tel père, telle fille.

    Arrêtons avec ces doubles patronymes qui ne font que compliquer les fiches d’état-civil.
    À ce rythme où serons-nous à 10ème génération?
    De plus nous aurons encore à nous en sortir avec les parents1 et 2, un vrai casse-tête chinois en perspective.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 juin 2018

      du coup, l’ opposition au ” fâchisme qui ne passera pas ” chante à tue tête … ” Maréchal TE voilà ” … pas moyen d’ en sortir ! une tunique de Nessus que porte cette ” Famille ”

      ” les parents ont mangé du raisin vert et ce seront les enfants qui auront les dents agacés “

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        13 juin 2018

        Marion le Macron de Droite.

        Entre Macron et Marion il n’y a qu’une lettre de différence.
        Le Maréchal importe peu dans ce jeu de mot et à ma connaissance Marion n’a pas de moustache.
        Quand elle sourit en dévoilant ses dents blanches aucun risque de la confondre avec le vieux militaire.

        Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    12 juin 2018

    les limites, rapidement atteintes, par M.M. c’ est … la ” manif pour tous ” … trop … ” pétainiste ” ***

    *** … et pour Nicolas Dupont-Aignan trop … ” gaulliste “

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)