Marion Maréchal au CPAC

Posté le 26 février , 2018, 4:10
3 mins

Le 22 février, Marion Maréchal intervenait devant l’assemblée annuelle du CPAC (Conservative Political Action Conference), le principal rendez-vous des conservateurs américains.

C’est un événement de grande portée, puisque, pour la première fois, une femme politique française parlait devant le CPAC (bien que Marion Maréchal se soit retirée de la vie politique, tout le monde, ici comme là-bas, la considère comme une femme politique et c’est à ce titre qu’elle intervenait).

C’est la première fois, à ma connaissance, qu’une personnalité politique français accepte de s’afficher comme conservatrice au sens américain du mot.

Mais l’événement est amplifié par un discours stimulant.
En substance, l’ancienne benjamine de l’Assemblée aurait pu paraphraser le slogan marxiste : « Conservateurs de tous les pays, unissez-vous ! »

Car elle n’est pas venue tenir un discours d’allégeance. Il y a, bien sûr, des divergences, notamment diplomatiques, entre les deux rives de l’Atlantique. Mais pourquoi ces divergences empêcheraient-elles d’être des alliés fiables ? Alliés et ralliés sont deux mots différents en français, que je sache !

Assez courageusement, donc, Marion Maréchal n’a pas seulement « caressé dans le sens du poil » ses auditeurs.

Mais elle a aussi – et c’était l’important – noté plusieurs sujets de convergence, de la défense des libertés à celle de l’héritage de notre civilisation occidentale.

Elle a aussi montré à quel point les sujets identitaires et les sujets bioéthiques « convergeaient », dénonçant notamment le projet transhumaniste d’une humanité « sans identité sexuelle, sans père, sans mère et sans nation ».

Car l’immigration, la marchandisation de l’être humain (qu’il s’agisse des mères porteuses ou du « droit à l’enfant » revendiqué par certains), ou l’idéologie du genre marchent, pour ainsi dire, « la main dans la main ».

C’est le nouveau totalitarisme, promu notamment par Bruxelles.
Face à ce totalitarisme, la jeune femme a évoqué une jeunesse conservatrice européenne – celle que nous avons vue notamment, nous Français, dans les cortèges de la Manif pour tous.

Dix minutes de discours pleines d’espoir. Après des décennies d’hégémonie culturelle de la gauche la plus liberticide et la plus tarée, allons-nous enfin avoir des responsables politiques de droite décidés à se battre ? Non pas pour eux, mais pour leurs peuples.

C’est tout le mal que je souhaite à Marion Maréchal. Et à nous par la même occasion !


19 Commentaires sur : Marion Maréchal au CPAC

  1. G De Sorne

    19 mars 2018

    VIGILANT ecrit: “la France avec ses 65 millions d’habitants, sans hydrocarbure….
    Sans hydrocarbure ? Donnons aux petroliers le droit de forer en France à la maniere des americains… et accompagner d’ informations qui ne seraient pas des fake-News

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20 mars 2018

      vous pensez au gaz de schiste … sans doute

      je préfère les Cévennes à l’ état sauvage

      c’ est fou le nombre de connards yankeenisés sur le blog des ” 4V² “

      Répondre
  2. HOMERE

    6 mars 2018

    Le dirigeant de la Ligue italienne,Salvini,ne déclarait il pas :
    “Ce n’est pas de l’Euro que vous avez dans votre poche,mais du Deutsche Mark…”
    Tout est dit…..fermez le ban !!
    Tant que l’on aura pas fermement,et définitivement,fermé les grandes gueules allemandes,rien ne sera possible….et c’est pas Macron qui le fera….tout le reste est du bla bla sans aucune importance….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      6 mars 2018

      les Français sont de ” grandes gueules ” ( ils en ont d’ ailleurs fait un film-culte ) , les Allemands, eux, sont [ la plus par du temps ] sérieux

      ah ces Gaullistes ” tradi ” toujours à vouloir nous faire croire qu’ ils sont le [ seul ] sel de la France … avec les Communistes [ quel que soit pour ces derniers le … dernier avatar ]

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    5 mars 2018

    avez vous remarqué combien le media parle sans cesse des ” populistes ” mais jamais des ” oligarques ” c’ est à dire de ceux qui le nourrissent ? c’ est pour cela que les ” 4 V² ” sont si décevantes : elles font confiance à une oligarchie ” choisie “

    Répondre
  4. Vigilant

    3 mars 2018

    Mme Maréchal nous voilà se dit patriote mais tient des propos qui dénigrent la France devant une assemblée d’américains et des médias les plus conservateurs et anti-français.
    Les États-Unis qui pratique un protectionnisme dur aura des répercutions sur nos entreprises et l’économie mondiale. L’Europe fait face à une bataille économique sans précédent, la France est concernée en premier lieu, et le pire et à venir. Face aux géants sans L’Europe il n’y aurait plus de France.
    Le Souveraino-isolationnisme :
    Les USA, sont une fédération d’une cinquantaine d’États avec toutes les matières première à disposition en grande quantité ils peuvent se permettre d’être isolationniste, la France avec ses 65 millions d’habitants, sans hydrocarbure et autres matières premières, ne peut pas se le permettre.
    Elle n’a aucune culture économique, incompétente en tout.
    Elle dresse un constat que tout le monde peut faire sans apporter l’ombre d’une solution réaliste et applicable. Je n’ai pas besoin qu’un politique constate ce que je peux constater, j’attends de lui des propositions. Et des propositions réalistes et réalisables, concrètes et factuelles, pas de “yaka fokon” en l’air ou en sortant de traités bilatéraux, unilatéraux, ou encore en reniant la Constitution, les droits de l’homme ou de l’enfant
    Si je suis sous une averse, je n’ai pas besoin que quelqu’un vienne me dire qu’il pleut
    Rabâchant, toujours les même incantations issues des lectures, romans, essais sur l’immigration, ce que chacun de nous sait déjà. Où est l’exploit ?
    ” La France est dans un processus qui la fait passer de fille aînée de l’Église catholique à petite nièce de l’Islam”. “Le terrorisme est juste la partie visible de l’iceberg”.
    La symbolique plaît aux masses, c’était déjà le cas à Rome !
    Il ne suffit pas de savoir se trémousser avec son petit tralala derrière un micro pour être crédible…
    L’expérience en PACA, de l’intérieur je vous garanti qu’elle n’est pas flatteuse.
    Comment oublier : petite menteuse deviendra grande.
    Le 9 décembre 2015 Mme Maréchal, assure qu’une société congolaise promet d’investir massivement dans la région.
    Elle publie sur son compte Facebook une lettre émanant de Congo Capital Entreprises dont le signataire, Innocent Dimi, se dit prêt à se déplacer “dès le lendemain de l’élection de Marion Maréchal-Le Pen” en PACA pour “présenter des opportunités d’affaires représentant 3 milliards d’euros de business potentiel aux entreprises de la région”.
    Une somme colossale qui met la puce à l’oreille des journalistes du site d’info marseillais Marsactu. Or, le signataire de ce courrier, Innocent Dimi, vice-président de Congo Capital Entreprises, est un ancien cadre de Maréchal & Associés, une entreprise dirigée… par Samuel Maréchal. Le père de Marion aurait-il encouragé un partenaire en affaires à soutenir sa fille en pleine campagne électorale ? Finalement, le groupe Congo Capital Entreprises” niera formellement avoir l’intention d’investir en PACA”.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 mars 2018

      les profiteurs du Système votent pour le Système, les exclus du Système, c’ est à dire le Peuple, votent ” populistes ”

      quelle étrangeté !

      Marion Maréchal a encore beaucoup à apprendre, sur le … terrain, en Economie politique, de même que dans les domaines ” sensibles ” de Histoire et de la Géographie politique et économique … et à se méfier des ‘ réseaux ” et des ” amitiés ” … lui faire suivre ces remarques débonnaires serait utile à elle-même et à nous tous

      le vieux cynique que je suis veut bien l’ aider !

      Répondre
    • Hilarion

      5 mars 2018

      “Face aux géants, sans l’Europe, il n’y aurait plus de France”. Christian Saint Etienne dans son livre “Osons l’Europe des Nations” nous explique comment la Pologne ayant reçu une importante subvention européenne pour moderniser son réseau routier, a confié les travaux correspondants… à la Chine. Chine qui ne tolère de création d’entreprise étrangère qu’à la condition que la majorité des capitaux soient Chinois. Il y a quelques années, la même Pologne avait reçu une importante subvention européenne pour son armée de l’air, elle avait immédiatement passé aux Américains une commande pour cinquante avions de chasse. On a pas beaucoup entendu de protestations de ce repaire de technocrates de la maison de verre de Bruxelles que l’on nomme “l’Europe” D’ailleurs, le seul reproche que ces technocrates adressent à la Pologne, c’est son refus de se laisser envahir par le tiers monde. C’est ” l’Europe” qui a les plus mauvais résultats économiques au plan mondial. La petite Suisse est restée à l’extérieur de ce foutoir européen, elle se garde bien de l’intégrer car pour elle ça va bien, tandis que l’Angleterre qui a toujours su, et avec qu’elle âpreté, défendre ses intérêts, elle l’a quitté. Il n’est pas nécessaire d’être un géopoliticien d’élite pour comprendre que ce qui nous est vendu pour “Europe” n’est qu’une face de la mondialisation sous influence largement américaine nous conduisant à un nivellement par le bas non seulement au plan économique, mais également à un pourrissement de nos société par l’injection à marche forcée de populations refusant de s’assimiler tout en vivant à la charge des populations autochtones. La France ne perdurera pas livrée qu’elle est à des technocrates qui défendent des intérêts qui n’ont rien à voir avec les siens. N’est ce pas Mr Baroso qui défraya la chronique il y a quelques mois en concluant contrat avec l’une des plus grandes banques américaine dont le nom m’échappe sur l’instant ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        6 mars 2018

        votre appréciation sur l’ état de la Nation est on ne peut plus juste

        vous constaterez aussi que parmi les rédacteurs des ” 4 vérités ” certains , et non des moindres, si j’ en juge les appuis des lecteurs , sont favorables à une vie sous dépendance américaine, je dis bien dépendance ; certain en a même fait sa terre d’ exile, d’ adoption, la préférant même à Israël qui concentre pourtant tout son amour

        Répondre
  5. Renaud de Carpentier

    28 février 2018

    En France, peu de personnes prennent le temps de s’informer correctement. Bien que toujours majoritairement à droite, l’opinion est largement influencée par les grands médias (journaux, radios, chaînes de télévision, et même publicité) qui, comme chacun sait, sont tous de gauche, et même d’extrême-gauche. De plus, ils sont largement subventionnés par l’Etat, gouverné à gauche depuis longtemps, et par des hauts fonctionnaires, majoritairement de gauche également. Ils déversent à longueur d’antenne ou de colonnes une “information” qui n’est plus que de la propagande et de la désinformation. Dans ces conditions, il ne sera pas possible de s’en sortir, c’est- à-dire de revenir à une véritable politique de droite si on ne parvient pas à briser l’unanimité des grands médias. Peut-être qu’un prochain gouvernement de droite aura le courage de le s’y attaquer, mais en attendant, il faut aider au maximum les médias “alternatifs” (ceux qu’Emmanuel Macron voudrait bien étouffer en les accusant de diffuser des “fake news”).

    Répondre
    • BRENUS

      4 mars 2018

      Vous ne parviendrez jamais à “briser les grands média”. Par contre vous pouvez aisément les contourner, comme vous le suggérez. Et croyez moi : ça paie. Même si nous admettons qu’il y a de tout et du n’importe quoi sur le net, il reste une profusion de sites d’informations objectives avec des articles d’une qualité que l’on ne trouve plus dans le cirque médiatique standard : que vaut un article courant du Monde, Libé, le Point, etc… On dirait des camelots tentant de vendre de la daube au métro Barbès. La question est comment faire la promotion des sites utiles et trop souvent inconnus. Je ne parle pas des sites trop engagés, mais des “utiles”.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        5 mars 2018

        la seule façon de briser le ” grand ” ( sic ) media, c ‘est de le débrancher de la perfusion … publique et de sa dépendance politique

        vous n’ allez quand même pas cracher sur le tuyau qui vous nourrit et la moindre des reconnaissances est de ” stigmatiser ” *** au moins ceux qui combattent ce Système

        *** il faut employer les termes qu’ ils comprennent !

        n.b. . il est tout à fait possible de trouver des informations plus ” honnêtes ” dans le media étranger en particulier allemand …raison pour laquelle je me suis ” remis ” à l’ allemand

        Répondre
      • Hilarion

        6 mars 2018

        Le pire n’est d’ailleurs pas ce nous disent les médias stipendiés, car il semblent avoir de plus en plus de mal à convaincre si l’on en juge aux sondages qui ne leur sont guère favorables. mais ce qu’ils dissimulent. Dans la défunte URSS, même les accidents de la route ne figuraient pas dans les journaux, rien de fâcheux ne pouvant arriver dans un système socialiste parfait par définition. Qui ne se souvient de la difficulté des médias européens à révéler les fameux incidents de Cologne. Car en effet, lorsqu’un gouvernement mème une politique nuisible au peuple, il convient de le lui dissimuler.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          13 mars 2018

          dans un journal , il ne faut jamais lire les nouvelles ” fraîches ” du jour mais le courrier des lecteurs !

          Répondre
  6. betsynette

    28 février 2018

    J’ai regardé la prestation de Marion Maréchal Le Pen , j’ai trouvé cette jeune femme courageuse, vu la lachêté d’un peuple qui a peur de son ombre, qui est bien avancé maintenant avec ce gouvernement fait de traîtres à leurs idéaux et de bobos, malheureusement nous avions eu hollande et maintenant son second qui laisse toutes les manettes à la merkel, ces politiciens payés par l’argent des Français sont incapables de rendre leur …….patrons……heureux, n’est ce pas celui qui paient qui est patron chez lui

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 mars 2018

      vous devriez savoir que : …

      ” une hirondelle ne fait pas le printemps ”

      c’ est d’ ailleurs ce qu’ a parfaitement compris Marion Maréchal qui a pour projet de former des cadres nouveaux pour une politique nouvelle

      d’ où la distance qu’ elle a pris avec le F.N. , sa tante et le colérique ” patriarche ” du clan

      il faut donc suivre son parcours … d’ éducatrice , car tout commence par ça : l’ éducation

      … pas par des ” coups de gueules “

      Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    27 février 2018

    il va , maintenant, aussi et surtout , convaincre le vulgum pecus et je peux vous affirmer que c’ est bien loin d’ être gagné !

    prenons l’ exemple trivial lui et non déontologique de la réforme de la S.N.C.F. : toutes les enquêtes montrent que les Français sont majoritairement opposés aux ” privilèges ” des ” cheminots ” mais que de la dette vertigineuse de la Société de cela ils ne se préoccupent pas

    c’ est un peu l’ état des lieux politiques … sous la Régence

    il faut dire aussi que les partis politiques classiques et le Media, puissants morphiniques, occupent peu l’ information sur le sujet la Dette

    Répondre
    • Hilarion

      27 février 2018

      Il faut bien admettre que la formation à l’économie n’a jamais été une grande préoccupation de “l’éducation nationale” en France.
      La majorité des profs ayant été formatés par des organes de gauche ou d’extrême gauche, eux mêmes biberonés par des instances étatiques déconnectant salaires et résultat, la plupart ont intégré cette notion simpliste du “ya ka prendre aux riches” comme le claironne Mélanchon avec le succès que l’on connait.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        28 février 2018

        déjà que les ” experts économiques ” ne sont que rarement d’ accord entre eux , cela ne facilite pas la tâche

        avec le marxisme on a au moins une pensée économique simple et même, disons le, ” simplette ”

        c’ est sans doute la raison pour laquelle elle est privilégiée dans l’ enseignement national : tout le monde est en possibilité de comprendre y compris les profs !

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)