Marlène Schiappa et ses insultes absurdes

Posté le 05 mars , 2019, 2:34
5 mins

L’inénarrable Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes (dans cet ordre, je vous prie !) a encore frappé.

Cette fois, il ne s’agit pas des romans pornographiques qu’elle aurait écrits, ni de son père, fanatique attardé de la prétendue Libre-pensée (qui ne découvre les vertus de la laïcité que pour interdire les crèches ou imposer la viande le vendredi, mais trouve fort convivial de fêter le Ramadan dans les mairies ou applaudit aux prières de rue).
Il s’agit d’un entretien à «Valeurs actuelles», dans lequel la charmante ministre explique doctement : «Je ne mets pas sur le même plan la Manif pour tous et les terroristes islamistes, mais je souligne l’existence d’une convergence idéologique.»

Rien que ça !

Le message à peine subliminal, c’est qu’affirmer qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère, c’est aussi «homophobe» qu’assassiner des homosexuels.

En une phrase, Mme Schiappa réussit le tour de force d’insulter à la fois l’une des plus grands mouvements sociaux de l’après-guerre, les victimes du terrorisme islamique, et les homosexuels, dont la majeure partie est heureusement capable de faire la différence – à l’exception notable des activistes du lobby gay, infime minorité dans la minorité homosexuelle, qui voudraient criminaliser l’attachement à la famille traditionnelle.

Ces propos sont d’autant plus choquants que Marlène Schiappa, en bonne socialiste, est une militante acharnée de l’immigration illimitée et donc de l’entrée sur notre territoire des terroristes islamistes qui ont déjà frappé, mais aussi des salafistes, favorables à l’exécution des homosexuels, comme en Iran ou en Arabie saoudite.
Mais le plus extravagant, c’est qu’après ces propos, elle s’est «excusée», mais en maintenant ses propos. Elle regrette que certaines personnes aient été blessées, mais ne change pas une virgule à ses propos.

Les médias dominants n’ont pas beaucoup relayé son communiqué «d’excuse», qui vaut son pesant de cacahouètes. Car elle ajoute à cette fameuse «convergence idéologique» la caractéristique du refus de l’altérité. Pour un mouvement comme la Manif pour tous qui s’est battu pour l’altérité sexuelle, c’est assez cocasse !
Cette vision du monde est manifestement partagée au gouvernement.

Nicole Belloubet, Garde des sceaux, a renchéri en évoquant les «ramifications» qui pouvaient exister entre Manif pour tous et terroristes islamiques.
La connotation du terme «ramifications» laisse supposer une accusation encore plus délirante que celle de Schiappa, selon laquelle des militants de la Manif pour tous auraient prêté assistance à des djihadistes.

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (j’avoue que je vois mal comment on lutte contre tout cela en faisant la promotion de l’islam !), a, quant à lui, purement et simplement rejeté les pseudo-excuses de Marlène Schiappa, en affirmant au «Figaro» que celle-ci avait «raison sur le fond».

Dans cette cascade d’absurdités, il faut accorder une mention spéciale à ceci, que l’on a appris de la bouche même de Marlène Schiappa : Matignon aurait relu l’entretien à «Valeurs actuelles» avant sa parution.

J’ignore si c’est vrai, bien sûr, mais, si ça l’est, il ne s’agit plus simplement des propos scandaleux d’une provocatrice patentée, mais bel et bien d’une politique.
Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait dit qu’il souhaitait le consensus pour les lois « sociétales ». On voit que la conception LREM du consensus, c’est l’insulte aux opposants, si ce n’est la criminalisation de leurs opinions !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

19 Commentaires sur : Marlène Schiappa et ses insultes absurdes

  1. Alain PROTTE

    9 mars 2019

    Schiappa, c’est de la politique sexuelle.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 mars 2019

      toute vie est sexuelle !

      pourquoi les ” politiques ” échapperaient ils à une pulsion naturelle ?

      Répondre
  2. IOSA

    8 mars 2019

    Comment faire de la politique macronienne ?

    Balancer une nana sur n’importe quel sujet, sauf sur celui qui intéresse la populace et voilà comment on fait pour passer sous silence l’essentiel.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    7 mars 2019

    vu une photo du Cardinal Barbarin sur le site du ” Point ” ( décrit comme un ” rigoriste ” ) ; c’ est étrange ce mélange physique et dans l’ expression de … Rocard et … de Juppé

    Répondre
  4. betsynette

    7 mars 2019

    Une seule chose à dire à cette personne…….soit belle et surtout tais toi, j’ai 78 ans et je me suis toujours trouvée égale aux hommes et si j’ai bien compris la vie de ce personnage, il ne faut pas trouver du plaisir à rire avec une personne d’un sexe différent du notre, et ce nouveau monde dont elle veut être issue, c’est de monter les gens les uns contre les autres, qu’elle voyage mais laisse la France unie tous ensemble elle comprendra ce qu’est la vraie vie, car une….. vraie femme ….sait se faire respecter et n’a pas besoin d’une loi.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      8 mars 2019

      Je reconnais bien dans votre propos une Dame de ma génération.

      Vous avez oh combien raison en disant que …… « une ….. vraie femme …. sait se faire respecter et n’a pas besoin d’une loi. » ! ……

      Adolescent, non pas à Neuilly mais dans une petite ville de province, je vouvoyais systématiquement les jeunes filles de mon âge avant qu’elles ne m’autorisent à les tutoyer ! …… C’était l’usage et nous trouvions cela tout à fait normal.

      Mes hommages chère Madame.

      Répondre
    • BRENUS

      11 mars 2019

      Belle, belle , ne croyez vous pas que c’est beaucoup demander. Pour une femme, le fait de se donner un genre – que chacun peut ou non apprécier – est très loin d’être une marque de beauté. Comme vous annoncez votre âge en toute franchise je vous rappelle qu’ Ingrid Bergman par exemple était belle. Du moins aux yeux de la majorité des hommes. La “courge”, elle, c’est discutable.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 mars 2019

      lors des funérailles de la énième victime de violences ” conjugales ” elle a eu, reconnaissons le, le courage de dire publiquement que cette femme avait par trois fois déposé une plainte au commissariat de police de sa ville sans que ces plaintes aient été suivies d’ une seule enquête

      espérons que la police des polices s’ occupera de cette affaire ou que la famille portera plainte contre l’ Etat

      Répondre
  5. Hilarion

    7 mars 2019

    Si ce comité de charlots (et Charlottes) qui tient lieu de gouvernement n’étaient que les comparses d’une soirée ou liquides et moquette fumée avaient perturbé les esprits, on pourrait en rire. Mais il ne faut pas oublier que le Charlot en chef qui règne à l’Elysée dispose d’une force nucléaire fort capable de transformer le planète en un champ de ruines. Mais comment en sommes nous arrivés là ?

    Répondre
  6. IOSA

    6 mars 2019

    Mlle Schiappa ? Qui c’est celle là ?

    Ha oui, je sais c’est la bourgeoise qui fait des manières, mais c’est son droit d’être ce qu’elle veut et en plus, il y en a qui aiment les bourgeoises maniérées, alors fallait il vraiment faire un article sur cette personne qui ne représente pas vraiment la cause des femmes ?

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    5 mars 2019

    comme d’ habitude ( sic ) une … précision

    ” schiappa ” en italien ” populaire ” est une ” courge ” , un ” nul “, un ” raté ” ( et … ils sont nombreux sur le blog )

    la cucurbitacée, elle, se dit ” zucca ”

    heureux d’ être à nouveau des … vôtres ( sic ) heureusement que pour un court moment

    Répondre
    • BRENUS

      5 mars 2019

      Tiens, Ducon est de retour. Mais comme il nous affirme que ce n’est que pour un court moment, laissons lui déverser une partie de sa bile.

      Répondre
      • IOSA

        6 mars 2019

        Un court instant j’ai cru que son “court moment” allait durer plus longtemps et s’adonner encore à des insultes, mais non, le remède semble avoir fonctionné partiellement et c’est déjà ca….ca (excusez moi je bégaie un peu).

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          6 mars 2019

          détrompez vous et croyez le ” spécialiste ” ” : vous ne bégayez pas , vous radotez comme tout bon obsessionnel et compulsif

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        6 mars 2019

        j’ étais trop heureux, vous le comprendrez aisément, d’ apporter une correction à votre traduction de ” schiappa ”

        en italien ” cancre ” se dit ” somaro ” ( ” somara ” au féminin )

        cordiali saluti

        Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    5 mars 2019

    // on a appris de la bouche même de Marlène Schiappa ((

    La bouche de Marlène, héhé.
    C’est une bouche multifonctionelle pouvant opérer en mode aspiration et refoulement.
    Marlène a bien suivi les consignes d’un de ses best-sellers et a donc donc refoulé tout ce qu’elle n’avait pas avalé.
    D’où son baratin sur la manif pour tous et les terroristes islamistes.
    Dommage on aurait bien aimé la *) voir à l’oeuvre en mode aspiration.

    *) sa bouche bien sûr

    Répondre
  9. De Sorne

    5 mars 2019

    Ignorons la Schiappa.
    En parler est lui faire trop d’honneur

    Répondre
  10. Alain PROTTE

    5 mars 2019

    En tout cas, ce n’est pas elle qui va donner à Macron une stature présidentielle…..Mais où est-il aller la déterrer?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      5 mars 2019

      Il est allé la déterrer au Mans ! …… d’où elle tire sans doute ce côté ‘’rillette‘’ conditionnée en pot !

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)