Mathématiquement, la retraite par répartition est déjà morte

Posté le octobre 19, 2010, 11:37
2 mins

Dans une génération, lorsque l’étudiant d’aujourd’hui prendra sa retraite, nous aurons 1 cotisant pour 1 retraité. En 2040 ! En restant en répartition pure, cela veut-il dire que pour continuer à servir la même retraite, il faudra multiplier la cotisation par quatre ? Les cotisants le pourront-ils, le voudront-ils ?

 

Cela veut-il dire aussi que la retraite devra être divisée par quatre ? Même la situation médiane, doublement des cotisations pour une retraite divisée par deux, est inacceptable. Ces prévisions à 35-40 ans sont-elles justes ? La démographie est une science assez précise, elle consiste à prévoir que ceux qui ont 25 ans aujourd’hui en auront 65 dans 40 ans. Ceux qui seront à la retraite dans 40 ans sont déjà tous nés depuis très longtemps. Ces prévisions à 35-40 ans sont-elles nécessaires ?

 Celui qui va s’installer aujourd’hui et que l’on va obliger à cotiser pendant 40 ans a le droit de savoir ce qu’il aura en échange, de quoi il vivra à la retraite pendant plus de vingt ans. Nous n’avons pas le droit de tricher sur ces informations. Ailleurs les problèmes sont les mêmes. Dans toutes les professions, la démographie va tomber à un actif pour un retraité dans quarante ans.

Pour le régime général, comptant plus de 20 millions d’actifs, ce rapport va passer de 2/1 à 1/1 en quarante ans. En euros de 2010 et en moyenne, à la louche.
 
41 ans de cotisations
18 ans de retraites
Retraite moyenne : 1377 euros par mois
un cotisant pour un retraité en 2040
pour payer la retraite chaque travailleur devra cotiser chaque mois 604 euros pendant 41 ans.
Soit en cotisation pour le privé, soit en impôt pour le public !
 

Mathématiquement la répartition a 100 % est morte .

Gérard Gelé pour Les 4 Vérités

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)