Maurice Audin : intelligence avec l’ennemi

Posté le 25 septembre , 2018, 2:59
3 mins

Je suggère que les « 4 Vérités » décernent, chaque semaine, une médaille d’or, d’argent et de bronze de la stupidité à nos ministres et autres responsables.

Et, comme sa contribution à l’imbécillité générale n’a pas été récompensée comme elle le méritait, je propose Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, pour sa brillante affirmation : « Sur les routes en bon état, les conducteurs roulent vite et il y a beaucoup d’accidents ; par contre, sur les routes mal entretenues ils ralentissent et le nombre d’accidents diminue. »

D’où la suggestion à peine voilée de ne pas entretenir les routes, voire d’y faire des trous, pour diminuer le nombre d’accidents, sans même avoir à multiplier les radars !

On comprend aisément que ce génie ait été nommé à ce poste !

Pendant ce temps, se fondant sur sa propre intuition, le Jupiter endimanché de l’Élysée a reconnu, « au nom de la République française » (qui n’en demandait pas tant), que le militant communiste Maurice Audin, disparu en 1957 en Algérie, était mort torturé.

Par qui ? Pourquoi ? Qui le lui a dit ? Sur quels documents, quelle enquête se fonde-t-il pour affirmer cela ?

Ce qui est certain est que Maurice Audin, militant gauchiste communiste bien dans la tradition du parti, aidait de toutes ses forces, ses renseignements et les finances qu’il récoltait, les militants FLN les plus acharnés, ceux qui poignardaient dans le dos nos soldats et faisaient sauter des bombes aux terrasses des cafés ! S’il avait été capturé par l’armée française, il aurait été jugé pour intelligence (ou stupidité) avec l’ennemi et fusillé ; cela en aurait fait un martyr officiel.

Mais, puisqu’Emmanuel Macron s’intéresse à ce passé, qu’il ne connaît visiblement pas, qu’attend-il pour proclamer la responsabilité criminelle de la France (et de son chef) dans le crime commis le 26 mars 1962, rue d’Isly, par une troupe en uniforme qui tira sans sommation sur des manifestants pacifiques qui ne demandaient que le droit de rester Français sur leur terre natale ?

Contrairement à la disparition de M. Audin qui a fait l’objet de plusieurs enquêtes officielles, après une tuerie qui fit 43 morts et plus de 80 blessés, il n’y eut ni enquête, ni même nomination d’un juge d’instruction.

En rappelant au jeune zélé président qu’il n’y a pas de prescription en matière de « crime de guerre » (et c’est bien le cas), il est toujours temps qu’il demande l’ouverture d’une enquête (avant que les derniers témoins et assassins ne soient morts de vieillesse). Chiche ?

ARTICLE PRÉCÉDENT

Psychiatriser les dissidents

ARTICLE SUIVANT

Abattage

11 Commentaires sur : Maurice Audin : intelligence avec l’ennemi

  1. HansImSchnoggeLoch

    30 septembre 2018

    Vour l’excellent article:
    “Maurice Audin, communiste traître à la France ?”
    +
    sur le site:
    polemia.com

    Un extrait:

    // Dans la déclaration remise le 13 septembre à la famille de Maurice Audin, Emmanuel Macron reconnait la responsabilité de l’Etat français dans la disparition du mathématicien.

    En effet, c’est bien le gouvernement socialiste de Guy Mollet avec le résident général socialiste Francis Lacoste, le ministre radical-socialiste de la Défense nationale Bourges-Maunoury et le secrétaire d’Etat socialiste chargé des affaires algériennes Max Lejeune, François Mitterrand étant garde des sceaux et adepte convaincu de la guillotine, qui a conféré les pouvoirs spéciaux à l’Armée qui ne les avait pas demandés, pouvoirs spéciaux votés en 1956 par le Parlement. C’est ce qui est peu ou prou voilé quand Macron évoque les gouvernements successifs. //

    Comme vous pouvez le remarquer les socialistes sont les vedettes de ce show, comme toujours!

    Répondre
    • Gérard Pierre

      2 octobre 2018

      C’est Robert Lacoste, et non pas Francis.

      Pour le reste, je viens de lire son article. Il correspond en tous points à ce que je savais et pensais.

      Merci de nous avoir révélé ce site !

      Répondre
  2. Gérard Pierre

    27 septembre 2018

    Dans cette république, …… permissive aux uns et intolérante envers d’autres, …… le parti criministe français bénéficie d’une mansuétude politique et idéologique incompréhensible !

    Traitre à la France en 1939, il prêcha la désertion dans les rangs de l’armée française sur ordre de Staline, …… qui accueillit à Moscou, pour la durée de la guerre, l’immonde Maurice Thorez.

    De retour en France dès juillet 1940, le non moins immonde Jacques Duclos négocia avec son allié, … l’envahisseur nazi, … la réapparition de sa feuille de chou indigeste « L’Humanité » !

    Et il obtint gain de cause sans la moindre difficulté !

    Lorsque le chancelier Hitler décida unilatéralement de la réaffectation de l’URSS dans le camp adverse au sien, les criministes français qui, jusques là avaient beaucoup résisté, …… [à l’envie de se battre] …… ne se rangèrent pas pour autant sous la cocarde tricolore ! …… Ils ne moururent pas POUR la France, mais EN France …… POUR STALINE !

    Cette mascarade leur permit de ‘’triompher‘’ grâce à l’aide des alliés, … [il faut se souvenir des dangereux convois maritimes à destination de Mourmansk et d’Arkhangelsk] … et de plastronner en vertueux moralistes au tribunal de Nuremberg !

    Chacun sait qu’en politique un coup de honte passe toujours très vite !

    Bien que, de retour après son long séjour moscovite, l’immonde Thorez ait débloqué les premiers crédits de la guerre d’Indochine, ses caniches enragés s’appliquèrent à saborder la production de défense destinée aux soldats que la république, …… [qui comptait bon nombre d’élus criministes dans toutes ses instances], …… envoyait mourir en Extrême-Orient pour la défense de la liberté.

    Des Boudarel et autres travaillèrent même ouvertement avec l’ennemi et eurent du sang français sur les mains, ce qui ne les gêna pas le moins du monde !

    Les mêmes coopérèrent avec le FLN en Algérie et nourrissent toujours aujourd’hui une très haute estime d’eux-mêmes !

    Bien que représentant, à présent, moins qu’un taux d’escompte bancaire lors des élections tant locales que nationales, cette engeance bénéficie néanmoins de :

    – La présence de 11 députés au sein de l’Assemblée Nationale
    – La présence de 12 élus au Sénat
    – …… et quelques 13.000 élus répartis entre les communes, les conseils départementaux et les conseils régionaux !

    …… à quoi s’ajoute une subvention de 3.689.447 €uros destinée au journal « L’Humanité », que peu de gens lisent, et qui serait mieux utilisée par notre Défense Nationale en haillons !

    C’est tout bonnement incompréhensible ! …… mais la raie publique est ainsi !

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    26 septembre 2018

    Un autre candidat pour ce prix prestigieux, le dénommé “Mounir Mahjoubi “.

    Lire l’article de “h16” sur le site “contrepoints.org”
    “Mounir Mahjoubi tente un tour de passe-Pass numérique. ”

    Deux extraits:
    // Vous ne connaissez pas Mounir ? Rassurez-vous, c’est parfaitement normal tant l’aimable amibe secrétariale n’a jamais eu — c’est heureux — aucun impact dans votre vie au-delà d’une ou deux décimales sur votre feuille d’impôt : chargé du numérique auprès d’un gouvernement coincé dans un analogique crachoteux des années 50, Mounir n’a pour le moment guère fait parler de lui si ce n’est au détour de l’inévitable petite phrase que s’empresse de rapporter la presse en mal de sensations qui font pschitt. //

    // Dans la foulée, il n’apparaîtra donc pas surprenant qu’il se soit autodéclaré compétent pour « reciviliser internet », expression délicieusement décalée avec la réalité qui signifie en substance que notre sympathique blob entend, par une nouvelle loi bien entendu, légiférer sur les propos tenus sur Internet, de préférence en distribuant de la contrainte, des sanctions et des punitions à ceux qui auraient l’impudence d’user d’un langage contraire aux bonnes mœurs : pas de haine en ligne, sauf à supporter d’hypothétiques amendes dont les montants seront, selon les propositions du commis de l’État, multipliés par 100. //

    On voit sans lunettes que cette “recivilisation” pourrait affecter tout ce qui s’écrit sur le site 4V.
    Contrôlez la position de vos doigts sur le clavier, les dérapages pourraient coûter cher.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    25 septembre 2018

    très bonne analyse sur ce sujet sur le site du Parti de la France vidéo ” ré-information ” de fin septembre

    à remarquer qu’ en … ” même temps ” Macron drague sans vergogne les harkis ; encore un sujet sensible et honteux soigneusement évité et par les socialistes et par ” ladroite républicaine et /ou gaulliste “

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26 septembre 2018

      // Macron drague sans vergogne //

      Un dragueur né.
      N’a-t’il pas dragué sa prof de français dès son plus jeune âge?
      Dans la Marine on aurait pu l’utiliser plus efficacement pour draguer les mines.

      Répondre
  5. diego48

    25 septembre 2018

    Et Macron s’est encore fourvoyé, car sans culture approfondie, il ne peut faire que du “buzz”
    mais pour combien de temps encore ?

    Répondre
  6. Dauphin Suzanne

    25 septembre 2018

    Et qui parle du 5 juillet à Oran ?

    Répondre
    • ELEVENTH

      1 octobre 2018

      Oui, les massacres du 5 juillet 1962 à Oran, rappelons les. Pour le moins cela permettrait aux familles des innombrables victimes de cette lâcheté d’approuver, postérieurement, le sort réservé à Audin. Il ne leur serait même pas interdit de paraphraser, pour leurs massacrés, l’ancien évèque de Verden Dietrich von Nieheim à propos de l’Eglise : “Losque son existence est menacée,…..on peut sanctifier tous les moyens afin d’assurer sa survie, y compris l’emprisonnement et la mort” . Procurez vous le texte complet et rapprochez les deux situations : c’est clair. Et cela vous permettra de rejeter les pleurnicheries de ceux qui ont supporté vos ennemis, y compris Deferre ministre socialiste qui voulait rejeter les pieds noirs à la mer. (Eventualité non exclue maintenant avec l’emprise exogène haineuse)

      Répondre
  7. AMA

    25 septembre 2018

    Mais à quelle “secte” cachée appartiennent tout ces politiciens et intellos qui ne pensent qu’à trainer la France, son Drapeau et son Armée dans la boue?

    Répondre
  8. TRICOT

    25 septembre 2018

    Merci de parler du 26 mars, j’ai peur que cela n’intéresse pas notre bon président qui a déjà souligné les crimes contre l’himanité que nous avons commis en Algérie.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)