Mélenchon chante l’Internatio­nale et fait chanter Hollande !

Mélenchon chante l’Internatio­nale et fait chanter Hollande !

Nous l’avions dit avant les élections, mais cela se confirme (hélas !) : Fran­çois Hollande est dangereux du fait de son adhésion idéologique aux thèses socialistes. Mais il est plus dangereux encore du fait de sa faiblesse de caractère conjuguée avec certains aspects agressivement marxistes-léninistes de sa majorité.

L’entretien qu’a donné Jean-Luc Mélenchon dans le dernier numéro du « Journal du Diman­che » confirme nos craintes.
En un mot, il reproche à François Hollande d’être trop à droite.
Cela vous avait échappé ? À moi aussi !

Mais le président « normal » se­rait trop « social-libéral » (l’injure suprême de l’ultra-gauche). Il serait sur la même ligne « ré­pressive » contre les Roms que Nicolas Sarkozy…

Que propose Mélenchon ? Tout simplement de « marquer un rapport de force avec la finance », en votant une « loi bancaire » qui s’apparenterait à la nationalisation du secteur. Ou encore de voter la loi préparée par les parlementaires communistes sur les prétendus « licenciements boursiers ». Slogan d’une redoutable efficacité politique, mais sans la moindre réalité pratique.

Bref, Jean-Luc Mélenchon fait chanter François Hollande, pour qu’il infléchisse sa politique à gauche.
Les moyens de ce chantage ? Tout simplement, le rappel que 4 millions de communistes ont voté Hollande au deuxième tour. Et, en filigrane, le rappel que le Parti sait toujours bloquer la société par la grève.

Il le savait sous Nicolas Sarkozy, qui avait tenté de timides réformes pour lutter contre les grèves politiques (qui sont, rappelons-le, illégales !). Il le saura mieux encore sous un gouvernement qui ignore manifestement que le droit de propriété et la liberté de travailler sont censés être ga­rantis par la constitution.

Que le programme du Front de gauche n’ait aucune chance d’être, dans un avenir proche, un programme de gouvernement, c’est, heureusement, vraisemblable.

Mais la capacité de nuisance du Front de gauche n’en demeure pas moins colossale. Grâce aux courroies de transmission syndicales et médiatiques, ses mots d’ordre, ses slogans vides de sens, ses appels à l’insurrection (Mélenchon a même parlé du « contenu insurrectionnel du vote de la présidentielle » : si les mots veulent dire quelque chose, cela signifie que le 6 mai est une date de guerre civile…), le Front de gauche est parfaitement capable de freiner les trop faibles velléités social-démocrates de François Hollande. Et donc d’accélérer le désastre.

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • Toni Répondre

    Hans, ne soyez pas aussi pessimistes … La France ne représente que 1% du monde, et je déconseille fortement à Merluchon et Jaures ne serait ce que de trop parler en public dans beaucoup de pays du monde.

    Même un pays civilisé comme singapour risque d’envoyer Merluchon et le syndicaliste en prison pour une durée de deux ans.

    25/08/2012 à 19 h 56 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Toni: Il suffit de deux personnes comme Mélanchon et Jaures pour obtenir un foutoir généralisé avec saccages de locaux en règle dans une manifestation. >>
    À mon humble avis un seul des deux suffit déjà. À deux c’est tout l’univers qui est en danger.

    24/08/2012 à 22 h 33 min
  • Toni Répondre

    Savoir qu’il a passé ses vacances avec le pote Chavez ne va certainement pas arranger ses relations avec les citoyennes et citoyens français.

    Détrompez vous Hans, beaucoup de gens soutiennent les régimes politiques à la Hugo Chavez en France … Personne d’eux n’a sans doute fait un séjour au Venezuela parce que ce qui se passe là-bas est un peu plus grave que la grève des footballeurs du mondial 2010.

    Il suffit de deux personnes comme Mélanchon et Jaures pour obtenir un foutoir généralisé avec saccages de locaux en règle dans une manifestation.

    Je ne sais pas si ça va passer mais j’ai écrit deux ou trois messages salés à l’attention du syndicaliste. Et là je n’hésiterai pas à mettre en oeuvre ce que j’ai avancé dans ces messages.

    24/08/2012 à 15 h 02 min
  • Joseph stalone Répondre

    Il y a 73 ans aujourd’hui, les cocos français, applaudissaient la signature du pacte germano-soviétique par Staline et Ribentrop. Rien dans les journaux de France et de Navarre n’évoque cette triste date anniversaire, marquée du sceau de la collaboration et de la félonie au plus haut niveau des responsables communistes français, ces pseudos-résistants de la 25 ème heure.
    Un petit commentaire du coco de service (jaures) ?

    23/08/2012 à 19 h 07 min
  • Anonyme Répondre

    Le 23 août 1939, Staline et Ribbentrop signaient le pacte germano-soviétique à Moscou. 73 ans plus tard, jour pour jour, voici un anniversaire dont bien peu de gens entendront parler. Le 23 août 1939, Staline et Ribbentrop signaient le pacte germano-soviétique à Moscou. 73 ans plus tard, jour pour jour, voici un anniversaire dont bien peu de gens entendront parler, notamment parce que le parti communiste et ses alliés de gauche exercent depuis l’après-guerre une emprise considérable sur les cerveaux français, depuis la plus tendre enfance. Ainsi, ce pacte n’est qu’une des multiples horreurs de la gauche dont les médias ne parlent pour ainsi dire quasiment jamais, et que l’Éducation Nationale aborde à peine dans ses manuels scolaires. (…) Sans surprise, en 2009 Le Monde diplomatique, organe non officiel du Parti Communiste, continuait à laver Staline de tout procès, par une apologie complète et assumée, scandaleuse mais jamais dénoncée.

    23/08/2012 à 14 h 26 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Mélenchon ne mérite pas une ligne , que dis je un mot !

    23/08/2012 à 12 h 45 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Je pense que Mélenchon doit faire très attention à lui-même, car qui prêche le vent récolte très souvent la tempête.
    Savoir qu’il a passé ses vacances avec le pote Chavez ne va certainement pas arranger ses relations avec les citoyennes et citoyens français.
    Gageons que ses prochains congés en Corée du Nord sont pour bientôt.

    23/08/2012 à 8 h 40 min
  • F Répondre

      Monsieur Rouxel, je crois que votre écrit a dépassé votre pensée. La grève n’est pas illégale. C’est la forme qu’elle prend quasi systématiquement en France qui l’est.

     Mélenchon veut nous créer un pays entouré de barbelés, isolé du monde extérieur et de la finance où le communisme règnerait en maître incontesté.
     Cela a déjà existé, et on a vu comment cela a tourné.
     
      Mélenchon me fait penser à un dobermann perpétuellement en colère parce qu’il n’a pas eu sa livre de chair fraîche. Et encore n’est ce pas gentil pour le dobermann car quand il a eu son steak, lui au moins se calme et ne bouffe pas les gens par réflexe malsain…

    22/08/2012 à 18 h 07 min
  • alf007 Répondre

    Ils ne vont  pas se gener pour finir de couler le pays, déja pratiquement en faillite.

    Cette orientation est propre a la gauche pure et dure, cela , depuis avant guerre jusqu’a maintenant. Mélenchon est un dangeureux, qui promet l’eau chaude a tous le monde, mais pas le récipient.

    22/08/2012 à 17 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: