Mélenchon et la caste politico-médiatique

Posté le avril 13, 2010, 12:00
4 mins

Les gazettes ne bruissent que de l’altercation entre Jean-Luc Mélen­chon, sénateur et fondateur du Parti de gauche, et un journaliste.
Cette altercation a commencé parce que Mélenchon déclarait que, deux jours après avoir pleuré sur l’abstention populaire, la une du « Pari­sien » était consacrée… aux maisons closes.
Et il accusait la presse de ne s’intéresser qu’à des débats sans importance et de pratiquer le voyeurisme pour vendre du papier. Sur le fond, c’est Mélenchon qui a raison.

Les débats que l’on nous propose sont des débats « distray­ants », au sens strict : ils sont lancés pour distraire l’opinion publique de la situation po­litique et de ce sur quoi le peuple a réellement prise.
Même les débats importants sont si mal posés que les réponses sont soit impossibles à donner, soit caricaturales, soit encore elles éloignent la résolution du problème initial.

Mais, cette altercation illustre paradoxalement de façon admirable ce que Mélenchon lui-même critiquait à juste titre.
Pendant plusieurs jours, l’altercation fut un des sujets centraux des rédactions. Mais à qui fera-t-on croire qu’elle a plus d’importance que la réouverture des maisons closes ou l’abstention aux régionales ?

En réalité, ce qu’illustre cyniquement (car j’ai du mal à croire que l’homme ne sache pas ce qu’il fait…) Mélenchon, ce sont les liens pervers des deux castes politique et médiatique.

D’un côté, la presse ne « tient » que par la faveur du pouvoir politique. C’est vrai d’abord au plan financier (par les aides de l’État et par les abondantes publicités des collectivités publiques). Mais c’est vrai aussi au plan du contenu : tous les pseudo « bruits de couloir » sur les secrets d’alcôves des politiques proviennent directement des intéressés eux-mêmes.

Mais, de l’autre côté, les politiques ne peuvent se passer de la presse. Ce qui les fait « exister » n’est évidemment pas les réalisations qu’ils font dans leurs mairies ou les débats auxquels ils participent dans l’hémicycle, mais le fait que la presse parle d’eux.
Bref, Mélenchon a certainement raison de critiquer cette situation, mais il en profite largement !

13 réponses à l'article : Mélenchon et la caste politico-médiatique

  1. Anonyme

    18/04/2010

    SAS : "À chi s’impachja di l’affari d’altrui di tre malanni ne busca dui"

    Wouah, ton Altesse!!!  Quel culture! Je suis impressionné! T’es tombé en panne a Calvi avec ton sous-marin?
    J’ai fait un peu le facteur en Corse pendant qqs temps et j’ai appris a aimer la Corse et les Corses, et toi, tu es un beau salaud car dans ta description de leur caractère, tu as omis de sérieuses qualités, d’intelligence et de détermination, de courage et de fierté, que je n’ai pas trouvé partout et pas vraiment beaucoup en métropole en ce moment. Alors, please, tache d’être un peu plus honnête et eequilibré dans tes descriptions. De meme que ton expression : "bonne charcuterie" ne reflete pas du tout la qualité de leurs produits et quand tu as dégusté un figatellu de Bastellica, tu comprends qu’il n’existe probablement rien de meilleur au monde, et que ton mini boudin caraïbes est a des années lumières derrière.
    Allez, ton Altesse,  la-bas au pays, ton Ti-Punch est probablement excellent (t’as gouté le Barbancourt d’Haiti? direct de la canne, pas mollasses…. comme celui de Matinique).
    Et n’oublie pas : "Tanti paèsi, tante usanze". Et c’est ca qu’on aime.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  2. WatsonCorsica

    18/04/2010

    Sas : toujours hors sujet,

    Qu’est-ce qu’on en a à foutre !

    Répondre
  3. sas

    17/04/2010

    …juste un passage a Calvi….vini ,vidi mais pas vicci…

    ….pour le reste très beau pays , parfait pour la chasse…la bête rousse… bonne charcuterie et bouffe….traditionelle

    ….pour le reste les corses sont des gens du sud , des latins, des meridionaux…..les latins des baratineurs, des tchatcheurs, des congresistes, des bavasseux…ceux qui forment le sénat , l assemblée nationale,les hauts fonctionaires…..des faignasses, des diseux….

    …le sud, c’est l orient…et l orient c’est déjà la loge…..

    ….les corses ont plus à voir avec la sardaigne et l italie…..que les terres de Gaule, les Celtes ou les Aryens……

    je suis passé….et j ai oublié…

    Je comprend ton amertume watson….si j avais un président de région communiste…je l aurais aussi de travers…

    sas arf,arf…

    À chi s’impachja di l’affari d’altrui di tre malanni ne busca dui

    Répondre
  4. Ali Monad

    17/04/2010

    Ben moi, j’ai mis les pieds en Corse, et plusieurs fois ! Et j’ai été ravi de m’y trouver… Dommage que je ne puisse pas aller y finir mes jours…
    Cela dit, et la grande question que je me pose est simple : si les arabes sont si bien vus et si bien accueillis dans l’île de Beauté, comment se fait-il qu’ils y aillent quand même ?….
    Je sais bien que j’ai toujours eu un peu de mal à comprendre la logique des arabes, mais là, ça me dépasse un peu…
    Au passage, je trouve que la méthode du bédoin libyen est tout à fait appropriée. Même les arabes peuvent avoir une réelle efficacité…

    Répondre
  5. WatsonCorsica

    17/04/2010

    Sas n’a jamais mis les pieds en Corse… mais il a un avis sur tout !

    Comme lorsqu’il va au bistro…

    Répondre
  6. Kardache

    16/04/2010

    La marchandise "presse" s’emboîte du mieux qu’elle peut au lectorat désigné par le marketing. La presse de caniveau n’est pas un phénomène récent. Elle s’est toujours bien vendue. Les relations incestueuses entre le pouvoir et la presse ne sont pas d’aujourd’hui non plus.
    Tout ceci est un non-évènement, à la limite du non-article.
    Mélenchon est à la machine.

    Répondre
  7. sas

    16/04/2010

    A corsica…..donc acte.

    …..la gauche, les communistes ,et cette droite de merde ….C EST DU PAREIL AU MEME

     

    alors on est d accord.

     

    sas

    Répondre
  8. sas

    16/04/2010

    les corses sont comme les "japonais "……kampaï              EN MOINS BOSSEURS ET MOINS BRIDES

    les corses sont tous de droite…..kampaÏ    SAUF LA FLOPPEE DE GAUCHE ASSISTES

    les corses votent pour les hommes et non pour les partis…kampaï    L ESPRIT DE CLAN CERTAINEMENT

    les corses n ont ni industries ni prolétariat….kampaï    MAIS COMME EN FRANCE ILS ONT DES SUBVENTIONS EUROP2ENES ET PAS D IDEES

    les corses sortant du moyen âge sont passé en 2 génération , au guidage des chèvres par gps…kampaï   ET AU TERRORISME D ETAT A BASE DE PLASTIQUE ET DE CONFERENCE NOCTURNES ENCAGOULEES

    les corses sont insulaires…. heureusement….

    A corsica reprend tes litanies sur les musulmans….c’est moins pitoresque.

    sas qu tu as fait bien rire…kampaï

    nb MON SCHEMA EST PEUT ËTRE RINGARDISE ? MAIS NE CHANGE PAS AU FIL DES MODES ET INTERETS;

    Répondre
  9. WatsonCorsica

    16/04/2010

    Sas, arrête tes conneries !

    En Corse, personne n’en a rien à foutre des étiquettes politiques, c’est pour des hommes qu’on vote, non pour des partis. En Corse il n’y a ni industries, ni prolétariat. Que des anciens bergers tout droit sortis du Moyen Âge qui sont passés à l’auto-guidage des chèvres par GPS en deux générations – comme les Japonais. D’ailleurs les Corses s’entendent très bien avec les Japonais – normal – ce sont aussi des insulaires ! Alors toi, avec tes vieux schémas, tu seras de toutes façon ringardisé ici ! Les Corses sont tous de droites, même les élus d’extrême gauche. Demande-le à n’importe quel proche élu qui connaît bien la politique française, il se fera un plaisir de te l’expliquer…

    Répondre
  10. Jean-Pierre

    16/04/2010

    méchancon?  qui c’est ça?  et en plus c’est un stalinien

    Répondre
  11. Anonyme

    15/04/2010

    Jean Rouxel prend ses désirs pour des réalités et place bien haut le niveau des préoccupations de ses compatriotes. Que les débats soient offerts en pâtures à l’opinion pour la distraire, pourquoi pas ? Mais qu’elle en soit particulièrement friande et en redemande est certain. Elle s’y vautre avec une délectation que mesure autant l’audience comparativement accordée au divers sujets qui lui sont proposés que le niveau moyen des réactions de la grande majorité de ceux qui poussent l’effort jusqu’à y mettre leur propre grain de sel. « Panem et circenses » : RSA, aides, allocations et subventions de toutes sortes pour le confort matériel, foot et débats people pour la distraction et l’esprit, voila tout. Ce qui fâche peut-être le rouge Mélenchon dans son rigorisme stalinien, c’est que ses troupes et leurs pourvoyeurs en info soient tout simplement comme les autres. Il devrait pourtant ne pas en être étonné : C’est ça l’égalitarisme socialiste : Tous pauvres, y compris mentalement.

    Répondre
  12. sas

    15/04/2010

    J ATTEND QUE CE MANCHE A COUILLE MARXISTE…….CROISE SUR SON CHEMIN….un gaulois couillu et qu il lui parle comme il parle a tout le monde : de travers et comme à une merde….

    ……et là je serais au 1 er rang pour le voir se faire defoncer sa tronche de cave…..

    …et comme mon ami corse….ci dessus je me régalerai….

    …..mais le corse gaffe, melanchon est du même bois que ton president de région…

    ARF ARF ARF……

    SAS

    Répondre
  13. WatsonCorsica

    15/04/2010

    je ne comprend pas l’utilité de parler de ce stalinien notoire dont la place est dans les poubelles de l’histoire et certainement pas au sénat ou sur les médias…

    faut être un imbécile pour penser qu’un tel individu puisse apporter des solutions à la tête d’une nation !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)