Mélenchon – Le Pen: deux poids, deux mesures

Posté le juillet 25, 2012, 12:00
4 mins

La gauche contrôle tous les pouvoirs en France, depuis juin dernier. Mais le plus important, nous l’avons souvent dit, c’est le pouvoir culturel. Régulièrement, je rencontre des élus de droite, dont je vois bien, à leur conversation, qu’ils ne comprennent pas ce que signifie ce primat du pouvoir culturel.

Eh bien, un récent fait divers me donne l’occasion d’illustrer ce que je veux dire. La chanteuse Madonna a fait récemment un clip, dans lequel figure Marine Le Pen, flanquée d’une croix gammée. Celle-ci a porté plainte.

Mais ce qui est curieux, comme l’a relevé le journaliste Robert Ménard sur le site Nouvelles de France, c’est que Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, interrogée sur ce sujet, a déclaré : « Non, ça ne me choque pas », ajoutant : « Je crois que c’est une mauvaise façon de répondre au problème politique que pose le FN. » Naguère, c’était le FN qui était une mauvaise réponse au vrai problème politique de l’immigration.

Les temps changent, et la situation s’aggrave… Donc un ministre important de l’équipe Hollande-Ayrault peut dire publiquement, sans déclencher un tollé, qu’il n’est pas choqué qu’une chanteuse étrangère diffuse, en France, des images présentant une femme politique française comme nazie.

C’est déjà singulier. Mais cette affaire prend tout son relief si l’on se souvient qu’au début du mois de juillet, bon nombre de journalistes et de politiques ont approuvé la plainte de Jean-Luc Mélenchon, sur un sujet pas si éloigné, puisqu’elle visait certains dirigeants de l’UMP, au motif que ceux-ci auraient accusé le communiste d’entretenir des relations avec des antisémites.

J’ignore quelles suites seront données à ces deux plaintes. Mais les suites politiques sont déjà édifiantes. Puisque la gauche domine hégémoniquement le champ culturello-moral, il lui est très facile d’entretenir des indignations à géométrie variable : il est indigne de dire que le Front de gauche se revendique d’une idéologie ayant causé directement 100 millions de morts, mais il est parfaitement normal de dire que le FN est un parti nazi – non pas parce que le FN tiendrait des propos nazis, il dit explicitement le contraire, mais, parce que les intellectuels (de gauche, naturellement !), sondant les reins et les coeurs, savent mieux que Marine Le Pen ce que cette dernière croit vraiment.

Voilà le pouvoir que donne la domination culturelle. Tant que la droite ne l’aura pas compris, elle ne risque pas de relever la France, ni même de se relever, elle!

37 réponses à l'article : Mélenchon – Le Pen: deux poids, deux mesures

  1. Anonyme

    22 août 2012

    Je me souviens des fiches de paye de Georges Marchais qui bossait chez Messerschmitt à Augsburg in Deutschland…du pacte Germano-soviétique où Molotov serrait la louche à Von Ribbentropp….des communistes qui vendaient l’Huma dans les rues de Paris sous l’oeil bienveillant de la Gestapo….et des au moins 80 millions de victimes du communisme, le vrai, celui qui a sévit durant 70 ans pour le bonheur des peuples qui le vénérait en fuyant vers l’Ouest…de l’Archipel du Goulag, un livre décrivant le Paradis Prolétarien et “ses colonies de vacances” rappelant celles du IIIème Reich…et oui, Communisme-Nazisme deux systèmes qui ne s’opposent pas, mais qui se concurrencent dans l’horreur et l’asservissement!!!! Mais pour certains, il faut remettre cela car ça n’était pas le vrai communisme, mais un ersatz perverti, mais par qui et pourquoi???? ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM!!!!!

    Répondre
  2. RaLeBolHenri

    30 juillet 2012

    QUE DIRE ??? Assez de blabla,l’ennemi est dans le pays , et le pays est commandé ,  et sous la coupe de collabos et de traîtres  " ump,ps , et tout le reste " . Mais vous êtes conscient de se qui se passe en France vous vivez OÛ , vous avez des yeux , un cerveau , vous allez en ville , dans les commerce ????????? C’est dans la rue que tout va se régler,,,,,ON Y EST !!!!! La France a peur , a faim , est coincée , sous la coupe de raketteurs , de racailleux , ……une police !!!!!  que pour tapper sur ceux qui les nourissent , BREF NOS SOMMES SOUS LA PRESSION D’UNE DICTATURE DE LA PENSEE UNIQUE …….  et nos dindons aux  ‘ culs roses ‘  font les beaux , et distribut notre fric à la gangrène qui nous bouffe !!!!!! Mais il faut que ça pète , et vite,vite,trés vite . RALEBOL de NÎMES . Bien le bonjour à l’inquisiteur de service ,oui oui ,  je sais la vérité ….. fache , " il a dit la vérité à son peuple "  et ils l’ont s’accrifier , il a éte le seul et vrais communiste de la plânète , moi je crois en rien et surtout plus en l’homme , c’est un prédateur aux travers de ses religions et de son pouvoir il veut se faire Dieux …….. pauvre mec ,,,,,,heureusement que la mort existe ,,,,,,,,tout le monde y passe ,ça me console . A bientôt .

    Répondre
  3. HOMERE

    30 juillet 2012

    De mon point de vue,la position de Debachy relevedu négationisme le plus pur et le plus dur.Il pue la propagande post stalinienne qui consiste à blanchir les bouchers rouges afin de se rendre présentable aux démocraties occidentales…pitoyable !! débusquer ces trafiquants de l’histoire est un devoir national impérieux…..la tronche à Mémélenchon qui pue la haine, ne me paraît pas plus sympathique que celle de Le Pen dont je persiste à croire que ce dernier reste l’arme absolue de la gauche…mais je peux me tromper…..hélas !!

    Répondre
  4. Daniel

    29 juillet 2012

    Homère :
    Votre position extrémiste anti LePen pourrait se comprendre et se défendre si vous n’arrangiez l’Histoire (pourtant proche) à une sauce dont aucun ici n’a eu connaissance et qui semble plus motivée par une haine farouche et une mauvaise foi étonnante que par un souci de vérité et de justice.
     Une drôle de manière de montrer vos références à Dieu.

     Bien des livres traitent ce sujet du "bouc émissaire" et des services ainsi rendus à une collectivité trop lâche pour assumer ses erreurs et ses mensonges… face à un homme seul dans le cas Le Pen et dont on comprend qu’il est difficile aux esprits faibles de reconnaitre qu’ils reprennent ses arguments et ses analyses… avec 30 ans de retard.
    Et il est tellement rassurant d’aboyer avec les loups et de condamner en meute!.

    Répondre
  5. lavandin

    28 juillet 2012

    @jm Debachy   il me semble bien que le gouvernement provisoire a eu , fin 44 , les pires difficultés à désarmer les groupes FTP (communistes) et récuperer les armes. La menace de force avait alors éré nécessaire.La gauche dans son ensemble n’avait pas eu un comportement très patriotique dans les tragiques évènements de 40 : désertion devant l’ennemi, sabotages de la production de la défense nationale (chaine de production de tourelles de char bloquée à Denain, sabotage de tubes de canon anti-char, sabotage sur chaine de fabrication de moteur d’avion chez Farman….la liste est longue). A l’époque du pacte germano soviétique, la gauche française était plutot favorable à la collaboration,et le PC négociait avecl’occupant pour la reparution de son quotidien bien connu (dans national-socialisme, il y avait le mot socialisme  !! ). Pendant ce temps De Gaulle arrivé à Londres déclarait à propos des français libres , qu’il n’y avait trouvé que les juifs et la cagoule (faction d’extreme droite). Pétain est arrivé au pouvoir grace à l’assentiment d’une bonne part de députés socialistes. Et la composition du gouvernement Pétain comportait un certain nombre de membres qui  venaient de le gauche : Laval, Déat, Doriot, et bien d’autres encore.Quant à la division Charlemagne, rien ne prouve que sa composition fut exclusivement d’extreme droite loin de là. Le colonel De La Rocque, leader d’extrème droite fut l’un des premiers à etre arrèté par les allemands et mourut en déportation. L’extrème droite, en vrais patriotes, comporte aussi des figures notoiresde la résistance comme le général Valette d’Osia. La resistance à l’occupant ne fut donc pas comme vous le laissez entndre , l’exclusivité de la gauche. Vous devriez mieux vous instruire sur cette période.Quant à dire que le PC n’a jamais fait couler de sang français , je serait moins formel que vous : il me revient à l’esprit un sabotage commis sur la voie de ch de fer entre Paris et Lille, dans l’immédiate fin de la guerre , qui fit plusieurs morts, et dont les auteurs furent démasqués. Plus près de nous , souvenez vous du groupe d’extrème  Action Directe qui assassina sans scrupules  Georges Besse, l’inspecteur général Audran, et dautres encore Sauf erreur de ma part, l’extrème droite n’a encore pas tué personne depuis 1944,et il ne suffit pas de parler de PATRIE pour classé comme faciste

    Répondre
  6. ALALA

    28 juillet 2012

    @ JEAN  MARC DEBACHY.

    Pour info, le site officiel votre cellule de tueursn’est pas celui-ci, mais est sur une certaine rue, que vous devez d’ailleurs bien connaitre.

    C’est dommage que les "modérateurs" de ce site ci laissent passer vos conneries, alors que vos camarades mélanchistes ne tolèreraient meme pas l’insertion d’une vérité qui vous dérange sur leurs feuilles de choux électroniques.

    Prétendre que les cocos de tout genre n’ont tué que des nazis est une insulte l’intelligence humaine.

    Allez Pol Pot, rentre dans ton trou a rat et dégage.

    Répondre
  7. vozuti

    28 juillet 2012

    homère:"qu’à donc fait le FN depuis si longtemps?".  réponse:dire la vérité  et se faire diaboliser pour cela,pendant que l’UMP et le PS poursuivaient méthodiquement leur plan de transformation de la france en pays arabe.et qu’ont fait les français pendant si longtemps?: se laisser berner sans jamais se décider à regarder les faits en face,préférant écouter la propagande mensongère des médias.

    Répondre
  8. Shadok

    28 juillet 2012

    Peter Sloterdijk: ” Tout se passe comme si les « crimes de gauche » étaient des actes sans auteurs.” Alain Finkielkraut : ” Orwell avait donc raison : la gauche est anti-fasciste, elle n’est pas antitotalitaire.” Dans ” Les battements du monde ” de Alain Finkielkraut, Peter Sloterdijk La gauche a toujours eu ce privilège d’avoir la capacité auprès de la population de s’autoamnistier de ses propres crimes et de mettre en avant celui des autres.

    Répondre
  9. Serge Boisvert

    27 juillet 2012

    @jean marc debachy

    "Le parti communiste français, même si il a été longtemps,à une époque, aveuglé par la propagande soviétique ne s’est sali les mains que du sang des nazis."

    FAUX!

    Comme le rappele Guillaume de Thieulloy dans son article  "Vel’ d’Hiv’ : entre repentance et immigrationnisme":

     "Parler de la déportation des Juifs, parler de Paris en juillet 1942, et ignorer ostensiblement que Paris était occupé, voilà ce que même Jacques Chirac n’avait pas fait ! Mais il est vrai que, si François Hollande avait abordé la question historique, il aurait peut-être dû rappeler que, à peine plus d’un an avant la rafle du Vel’ d’Hiv’, ses alliés communistes soutenaient encore le pacte germano-soviétique, qui les avait amenés à déserter et à saboter les armes françaises. "

    Les communistes français ont du sang FRANÇAIS sur les mains!

    Et je rappele que les premiers résistants étaient en grosse majorité de droite!

    Les communistes français considéraient les Nazis comme ils voient les Islamistes aujourd’Hui: un feu purificateur qui détruira l’Ordre bourgeois et laissera des ruines sur lesquelles ils bâtiront leur utopie mortifaire.

    Les communistes français ne sont devenus résistants que pour mieux jeter la France en pature  à Staline ("Si une armée russe entre en France, elle sera la bienvenue")!   

    Serge Boisvert

     

     

    Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    27 juillet 2012

    // Avis aux thurifères du socialisme hantant ce site //
    Du temps de l’héroïque DDR et du parti SED qui le le dirigeait, les mots allemands les plus courants étaient "zugeführt" et "gespitzelt". Les dossiers de la STASI sont consultables et existent encore en grande partie malgré les destructions ayant suivi la chute du mur de la honte, qu’on se le dise!
    La BRD a déjà payé + de 2000 milliards d’euro pour réparer les dégats du socialisme. Beau bilan.

    Répondre
  11. Gene

    27 juillet 2012

    Il devient de plus en plus évident que Marine Le Pen sera la seule à pouvoir ORGANISER une DROITE, CAPABLE de représenter LES INTERETS de la France et du peuple français!

    Répondre
  12. HOMERE

    27 juillet 2012

    J’approuve les posts de shadok et yogurt….mais qu’a donc fait le FN depuis tant de temps ? queue dalle ! rien ! zéro ! si plutôt taper sur l’UMP, Sarkozy, le libéralisme et l’Europe…en celà ils sont devenus les alliés objectifs du Front de Gauche et du NPA (FNPA) Dans ces conditions, il est désormais assuré que l’UMP ne fera rien avec des gens de cet accabit….que ses dirigeants aillent au diable…….d’ou ils ne sortiront jamais !!! pas la moindre auto critique…pas la moindre remise en question……pas le moindre désaccord….pas le plus petit pas……que des bénis oui oui, que des certitudes, que des bonnes raisons, que des critiques des autres, que des paroles stériles, que des postures autoritaires,que de l’agitation inutile…….le FN ? le parti de l’inutilité utile……des moulins à vent sans vent……des bretteurs sans épée…..les cocos eux, ont un groupe à l’Assemblée, des députés, des conseillers, des sénateurs et ils nous emmerdent….alors vos tirades sur Staline, ils s’en torchent !! PC = papier cul…..

    Répondre
  13. HansImSchnoggeLoch

    27 juillet 2012

    <<Visiblement la bêtise appelle la bêtise. Pauvre France… >>
    >>Oui visiblement la pôvre France se passerait bien du chancre socialo mais certains énergumènes rêvent encore les yeux ouverts, Les évènements et les faits vont les faire déchanter dans peu de temps. Même les yoghurts fussent-ils au goût aguichant "fraisibois" sont périssables au-delà de la date limite.

    Répondre
  14. vozuti

    27 juillet 2012

    yogurt :"etre de droite c’est etre libéral et autoritaire".  peut-etre, mais etre libéral c’est baisser les impots.or l’UMP a augmenté les taxes pour atteindre le record mondial de 56%(ça s’appelle du socialisme).pour ce qui est de l’autorité,la politique de l’UMP d’installer 200000 africains et maghrebins par an n’a pas aidé à maintenir l’autorité dans les banlieues,à moins que le but soit à terme d’installer une autorité islamique.   alors,on peut répéter pendant 40 ans de plus que l’UMP est de droite mais cela n’empechera  pas que les faits continueront à prouver le contraire.  par contre si etre de droite c’est faire en sorte que la france devienne en quelques decennies un pays arabo-africain musulman sans industrie(elle part en chine) et hyper corrompu avec les impots les plus lourds du monde(ça c’est déja le cas) , alors avec cette définition l’UMP est bien de droite.

    Répondre
  15. dissident

    26 juillet 2012

    homere et reponse vos arguties sont  fausses, en realite le fn et JMLP ont ete diabolises parcequ ils s opposent a l immigration de peuplement et au communisme, tous les ennemis du communisme sont traites de "fascistes" par les post staliniens, ALAIN  GRIOTTERAY  depute du parti republicain et liberal etait lui meme traite de fasciste par ces suppots de l etranger, les francais ne connaissnet ni l histoire ni la lutte implacable du communisme contre leur nation, ils sont donc tombes dans le panneau du"fascismeassassin", bon quan a REPONSE au sujet soit disant de la "mediocrite" de JMLP SANS OUTE PAR APPORT? SELON VOUS a la GRANDEUR DE NOS AUTRES POLITIQUES, j aimerais avoir beaucoup de mediocres comme ca qui nous araient averti depuis tant d annes des PERILS qui menacent notre IDENTITE, notre PROSPERITE et meme nos LIBERTES

    Répondre
  16. dissident

    26 juillet 2012

    l articulet d un certain "debachy" frole la diffamation qui reste penalisable dans notre pays!avis aux amateurs

    Répondre
  17. dissident

    26 juillet 2012

    a tous les faussaires qui viennent jusque sur ce site foler aux pieds la memoire des martyrs du communisme, IL FAUT DIRE que le communisme a tue avant STALINE et a tue apres STALINE, les assassinats de masse ont commence bien avant l avenement au pouvoir de S taline, le communisme a toujours ete synonime de misere et de mort des libertes, TROTSKY reprochait d ailleurs a STALINE d etre trop faible avec "la reaction bourgeoise", d ou le terme "thermidoriens" la lutte entre staliniens et trotskystes n etait pas due a des divergences de fond mais a des querelles sordides de personne ou meme a des antagonismes raciaux mais TROSTSKY  aurait triomphe le communisme aurait toujours montre son visage implacable et haineux, regardez donc le beau visage de MELANCHON!

    Répondre
  18. lavandin

    26 juillet 2012

    Serge : le grand père d’un ami polonais a été expédié dans un  camp de "rééducation" dans une république soviétique d’asie , pour avoir osé demander à devenir propriétaire de son logement . Il a survécu en mangeant de l’herbe. Si d’aventure , vous voyagez dans les pays de l’est , faites attention à vos propos, car vous pourriez vous faire lapider

    Répondre
  19. Shadok

    26 juillet 2012

    C’est le moment de nous rappeler la chanson de Jean Ferrat passée sous silence par les grands medias lors de ses obsèques. Jean Ferrat LE BILAN Ah ils nous en ont fait avaler des couleuvres De Prague à Budapest de Sofia à Moscou Les staliniens zélés qui mettaient tout en oeuvre Pour vous faire signer les aveux les plus fous Vous aviez combattu partout la bête immonde Des brigades d’Espagne à celles des maquis Votre jeunesse était l’histoire de ce monde Vous aviez nom Kostov ou London ou Slansky Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui Ah ils nous en ont fait applaudir des injures Des complots déjoués des dénonciations Des traîtres démasqués des procès sans bavures Des bagnes mérités des justes pendaisons Ah comme on y a cru aux déviationnistes Aux savants décadents aux écrivains espions Aux sionistes bourgeois aux renégats titistes Aux calmniateurs de la révolution Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui Ah ils nous en ont fait approuver des massacres Que certains continuent d’appeler des erreurs Une erreur c’est facile comme un et deux font quatre Pour barrer d’un seul trait des années de terreur Ce socialisme était une caricature Si les temps on changé des ombres sont restées J’en garde au fond du coeur la sombre meurtrissure Dans ma bouche à jamais le soif de vérité Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui Mais quand j’entends parler de “bilan” positif Je ne peux m’empêcher de penser à quel prix Et ces millions de morts qui forment le passif C’est à eux qu’il faudrait demander leur avis N’exigez pas de moi une âme de comptable Pour chanter au présent ce siècle tragédie Les acquis proposés comme dessous de table Les cadavres passés en pertes et profits Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui C’est un autre avenir qu’il faut qu’on réinvente Sans idole ou modèle pas à pas humblement Sans vérité tracée sans lendemains qui chantent Un bonheur inventé définitivement Un avenir naissant d’un peu moins de souffrance Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel Un avenir conduit par notre vigilance Envers tous les pouvoirs de la terre et du ciel Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui

    Répondre
  20. Shadok

    26 juillet 2012

    Cette hégémonie du pouvoir intellectuel de la gauche en France a parfaitement été analysé par Jules Monnerot dans SOCIOLOGIE DU COMMUNISME Il fallait rééditer “Sociologie du communisme” parce que les Français sont malades d’une maladie qui prend ses racines dans le communisme et qu’ils l’ignorent. Les Français croient que le communisme c’est fini parce que l’URSS s’est effondrée et que le parti communiste français n’a plus que quelques députés. La vérité serait plutôt que, chez nous, en ce début de XXIe siècle, l’idéologie marxiste a gagné la partie. Aucun gouvernement en France ne l’a jamais combattue. Tous, depuis la Libération, ont laissé les communistes investir les rouages essentiels du pays, en particulier l’Enseignement et l’Information. Le résultat en est une marxisation généralisée des esprits, génératrice d’une pensée unique, qui nous conduit progressivement, à l’ombre d’un État-Providence qui s’essouffle, vers un totalitarisme masqué. Cette marxisation généralisée des esprits explique aussi la paralysie générale devant des syndicats, qui entravent l’économie comme l’enseignement, et dont un ancien ministre socialiste a dit publiquement qu’ils sont de “véritables organisations staliniennes centralisées”. Deuxième raison de rééditer Sociologie du Communisme : Monnerot dit du communisme qu’il est l’« Islam » du XXe siècle. Il retrouve dans le communisme la confusion du politique et du religieux qui caractérise l’Islam, dont le réveil, aujourd’hui aide à comprendre le phénomène. M. Maxime Rodinson, orientaliste et ancien communiste, qui considérait comme “paradoxales, presque hérétiques” les vues de Monnerot, reconnaît aujourd’hui qu’en matière “d’orthodoxie coercitive”, “l’Islam et le communisme présentent une ressemblance frappante”. Les communistes ont porté les méthodes de la subversion à un très haut niveau. les mondialistes qui tendent à enserrer les peuples dans leurs filets sont à leur école. Pour pouvoir réagir intelligemment il faut s’instruire, et c’est pourquoi il faut lire Sociologie du communisme. Le site de Jules Monnerot http://julesmonnerot.com/ Ce Sociologue français (1908-1995) est à l’origine du déclin intellectuel du plus grand fléau du XXe siècle, le communisme, qu’il a décrit en 1949 comme une religion séculière conquérante comparable à l’Islam, et dont il a réfuté la doctrine, le marxisme. Dès 1963, il avait annoncé l’échec de l’Union Soviétique. Monnerot présente cette particularité d’être à la fois connu et censuré. Censuré en France où aucun gouvernement n’a jamais voulu combattre le communisme; et celui-ci, en dépit de l’effondrement soviétique, demeure partie prenante de notre société, consolidé par un dirigisme du travail appauvrissant et affermi par des medias dont le langage ne s’éloigne jamais des préjugés marxistes. Ce langage, Monnerot l’a élucidé il y a plus de cinquante ans : c’est celui de la guerre psychologique faite aux Français pour qu’ils acceptent ce dont ils ne veulent pas, par exemple : l’islamisation de la France, ou encore, l’Europe, celle qu’on veut nous imposer, dont le dissident soviétique, Vladimir Boukovski a pu dire :”J’ai déjà vécu dans votre avenir !” ( revue Monde et Vie, 24 fév. 2007)

    Répondre
  21. Shadok

    26 juillet 2012

    Cette hégémonie culturello médiatique de la gauche est parfaitement analysée dans un livre absolument remarquable. Désintox. Au secours de la France décérébrée, Paris, Albatros, 1987. Jules Monnerot Extrait: Du Pouvoir intellectuel de la gauche, vivisection d’un conformisme. Il s’agit bien de « Pouvoir ». Si subsiste ce que, pour être rapidement compris, nous appelons le Pouvoir intellectuel de la gauche, on ne pourra pas prendre congé de 50 ans de socialisme. Dans l’histoire, beaucoup de mesures justes sont restées lettre morte parce que des mentalités qui n’avaient pas changé leur ont fait obstacle. L’exemple des conservateurs suédois qui, élus, ne purent en gros que gérer le socialisme, est trop récent pour être oublié. Que nous persistions à ignorer cet aspect des choses, et nous nous exposons à recommencer des errements qui sont des erreurs, à faire d’une “alternance” désirée un retour écoeurant. Actuellement, le dispositif sociologique du “Pouvoir intellectuel de la gauche”, en dépit de symptômes d’usure manifeste et de craquements sinistres, et même en partie désaffecté, est toujours matériellement en place. Le septennat socialiste, en dépit de vicissitudes débilitantes, est, somme toute, en cours, et le “Pouvoir intellectuel de la gauche” se porte aussi bien que peut se porter un pouvoir intellectuel quand il n’est soutenu que matériellement. Pouvoir, intellectuel, gauche, nous n’avons à définir aucun de ces trois termes. Précisons tout de même, que lorsque nous disons “Pouvoir intellectuel”, il s’agit bien de Pouvoir. Non pas pouvoir au sens de la théorie juridique qui depuis Montesquieu en distingue trois, législatif, exécutif, judiciaire. Il s’agit d’un pouvoir exercé en fait, qui relève de l’histoire vécue, comme le Pouvoir économique. (On vit très différemment selon que la décision économique est “centralisée” comme en URSS, ou en partie – insuffisante – “décentralisée”, comme en France). Le Pouvoir intellectuel n’a pas besoin d’un appareil judiciaire et policier pour s’exercer. Si l’on jette un coup d’oeil d’ensemble sur l’anatomie et la physiologie du Pouvoir intellectuel, on constate qu’il fonctionne par incitations, positives ou négatives, comme le pouvoir économique : dans le cas du Pouvoir intellectuel, les incitations sont psychologiques, portant sur les idées (au sens le plus général du terme) que chacun peut recevoir et cultiver; certaines idées sont imposées par répétition comme des airs obsédants, d’autres, au contraire, sont censurées. Elles n’ont pas de visa de sortie, ce qui les interdit de diffusion, et les enferme à double tour. S’exerce à leur encontre une censure sociologique. Un pouvoir effectif – et c’est ici le cas – ne s’exerce que s’il a des moyens. Les principaux moyens du Pouvoir intellectuel dans notre société sont l’enseignement, tous les ordres et toutes les modalités d’enseignement, l’information, toutes les formes d’information, des plus difficiles, les livres et les revues, qui demandent un effort, jusqu’aux plus faciles, qui peuvent être (télévision) administrées à moindres frais intellectuels. Ce pouvoir intellectuel use de toutes les formes de la publicité au sens exact du mot, et nous sommes, en fait, fortement dissuadés de rester sourds aux incitations diffusées à une fréquence telle qu’elles ne cessent, littéralement, de nous traverser. Ce qui rend possible, de l’autre côté des media (on eût dit autrefois “du côté du manche”) le maniement du clavier des grandes motivations psychologiques : à savoir l’aspiration à s’élever dans la société telle qu’elle est, à se faire reconnaître d’elle; la volonté d’être “dans le train”, et même d’y être plus que les autres, disposition qui se traduit dans ses formes extrêmes par le snobisme et la surenchère, dans ses formes moyennes par la recherche de l’approbation du milieu, au prix, s’il le faut, de concessions qui peuvent aller jusqu’au reniement de ce qu’on sait, de ce qu’on croit, et de ce qu’on est.

    Répondre
  22. yogurt

    26 juillet 2012

    à HansImSchnoggeLoch

    Avec des arguments de ce niveau, je comprend pourquoi Marine Le pen a fait un aussi gros score. Visiblement la bêtise appelle la bêtise. Pauvre France…

    à vozuti

    Oui, l’UMP est un parti de droite ! Les valeurs de droite sont fondamentalement l’autorité et le libéralisme. Et Sarkozy a mené une politique libérale et autoritaire… Quand au nationalisme prôné entre autre par Mme Le pen et qui n’a rien à voir avec le patriotisme, c’est une valeur d’extrême droite.

    Répondre
  23. HansImSchnoggeLoch

    26 juillet 2012

    << … Staline a perverti le l’idée du communisme … >>
    Elle est bien bonne celle là.
    Le gospodin Сталин  n’a pas eu à s’appliquer beaucoup, la perversion faisant partie de ce système comme le pus fait partie d’une plaie contaminée.
    Pour que ce système réussisse il faut des créatures spéciales ayant subi une transformation génétique et à part les geôliers aucun être humain valant son sel et son poivre n’optera librement pour vivre dans un monde collectiviste.

    Répondre
  24. HOMERE

    26 juillet 2012

    Parce que son ex président a dérapé en maintes occasions, le FN est marqué durablement comme parti extrême ,fasciste,aussi parce que le terme lui même a été vulgarisé par la gauche pour "marquer" ce parti de façon indélébile.Le terme marxiste ou communiste n’a pas la même "valeur" en terme de communication ou de "marqueur" aussi repoussant que "fasciste" dans l’esprit populaire.

    La meilleure solution pour éviter cette opprobe rédibitoire serait de couper les ponts avec la famille Le Pen qui supporte cette infamie et la supportera à vie.C’est comme celà……et c’est le problème du FN !! il ne sait pas choisir où se trouve son destin…..

    Répondre
  25. vozuti

    26 juillet 2012

    vous voulez absolument que l’UMP soit un parti de droite,alors vous   expliquez depuis des années que s’ils font la meme politique que le PS c’est soit par naiveté,soit par lacheté pour ne pas déplaire,soit parcequ’ils n’ont aucun pouvoir sur les médias…le jour  ou vous admettrez que l’UMP n’a jamais fait  une politique de droite tout simplement parcequ’ils ne sont pas de droite,tout sera beaucoup plus clair.quant à la comparaison avec les nazis,tous ceux qui se sont trouvés en désaccord avec l’UMPPS y ont eu droit(meme les israeliens).

    Répondre
  26. jean

    26 juillet 2012

    Le Stalinisme responsable des millions de morts n’a rien à voir avec la vrai idéologie communiste de partage, de solidarité et de démocratie.

    Staline a perverti le l’idée du communisme.

    S’il avait été capitaliste, ça aurait été la même chose, et aujourd’hui on pointerait du doigt le "régime capitaliste responsable de millions de morts" de la même façon.

    Un peu de sérieux tout de même….

    Répondre
  27. HansImSchnoggeLoch

    26 juillet 2012

    << … La gauche se revendique de l’histoire de la gauche en général. De l’époque des lumières à nos jours, en passant par la Révolution française. ..>>
    La gôche c’est la chienlit, la médiocrité et la tyrannie, peu importe qu’elle se nomme socialiste, communiste ou mélanchoniste. Je ne vois plus ce qu’il y a à rajouter. Amen!

    Répondre
  28. yogurt

    26 juillet 2012

    Où avez-vous vu que le Front de gauche se revendiquait du communisme ? Le Front de gauche se revendique de l’histoire de la gauche en général. De l’époque des lumières à nos jours, en passant par la Révolution française. Il ressemble davantage au Front populaire qu’à un parti soviétique de l’époque de Staline. Alors franchement, si vous voulez qu’on arrête de vous assimiler à des néo-fascistes, cessez votre propagande à deux balles. Les élections sont terminées…

    Répondre
  29. vozuti

    26 juillet 2012

    l’UMP aussi diabolise le FN.le FN est le seul parti diabolisé tout simplement parceque c’est le seul parti d’opposition.la seule fois ou l’opposition s’est retrouvée au second tour(en 2002),on a vu le déchainement de toute la classe politico-médiatique qui s’est dressée comme un seul homme pour faire plébisciter son candidat chirac.la soi-disant alternance  gauche-droite n’est qu’une aimable plaisanterie qui permet aux comparses qui tiennent le pouvoir depuis 40 ans  de le garder indéfiniment en récupérant à chaque fois les mécontents.

    Répondre
  30. Vallée

    26 juillet 2012

    C’est le signe, également, que Madonna connaît fort bien son public, et sait comment lui plaire…

    Répondre
  31. Oeildevraicon

    25 juillet 2012

    Ou avez vous vu que l’UMP était à droite ?
    Je n’ai vu qu’une politique de gauche durant le précédent quinquennat.
    Quant au pouvoir culturel, il est exacte qu’il est à 100 % à gauche et que sur ce plan, l’UMP n’a toujours rien compris et qu’il ne veut rien comprendre.
    De toutes façons, « gauches » « centres » et « UMP » vomissent sur tout ce qui est droite populaire et républicaine. De plus en plus souvent, les citoyens (les vrais) en prennent acte.

    Répondre
  32. ozone

    25 juillet 2012

    Bof,ce sont les faits qui vont en finir avec tout ça,nous sommes a la veille d’événements d’ampleur Historiques.

    Répondre
  33. NUMERO_9

    25 juillet 2012

    Quelque pertinente qu’en soit l’idée générale cet article est lui-même un échantillon du mal qu’il dénonce en utilisant le terme "domination culturelle" à la place de "lavage des cerveaux".

    Répondre
  34. Serge

    25 juillet 2012

    Ou avez-vous vu qu’une idéologie étant responsable de millions de morts?

    C’est pas une idéologie mais des hommes qui n’ont en rien appliqué l’idéologie communiste car c’est bien d’elle que l’on parle, qui sont responsables.

    Il serait très intéressant de calculer combien de morts à fait l’idéologie capitaliste, ou encore les  religions comme la catholique, parmis tant d’autres.

    Mais là personne pour calculer.

    Un peu de sérieux SVP.

    Répondre
  35. jean marc debachy

    25 juillet 2012

    Effectivement deux poids, deux mesures et cela se justifie. Le front national est l’avatar du mouvement occident fondé par des anciens français ayant appartenu à la Wermacht et même aux divisions SS (notamment la célébre division charlemagne) et le FN a ensuite intégré en son sein nombre de nostalgiques de l’OAS allant jusqu’à en faire l’apologie.

    Le parti communiste français, même si il a été longtemps,à une époque, aveuglé par la propagande soviétique ne s’est sali les mains que du sang des nazis.

    Il est donc logique qu’il y ait deux poids et deux mesures de traitement les deux partis ne sont en aucun cas comparables, n’en déplaise à Jean François Copé.

    Répondre
  36. Anonyme

    25 juillet 2012

    totalement d’accord avec vous . Mais marine le pen , n’a pas fait tout ce qu’il falait pour casser son heritage paternel .
    Le pb est que JMLP est un etre mediocre , et un formidable comedien politique . Difficile de remonter la pente .
    Il faudra attendre sa disparition .

    Répondre
  37. Peraldi

    25 juillet 2012

    Bien vu. Il n’y a rien à ajouter. La gauche socialo-communiste majoritaire dans les grandes villes, départements et régions utilisent la "culture" mise à toutes les sauces, à la fois, pour tirer les esprits vers le bas et faire passer les messages qu’elle choisit: pas les meilleurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)