Menaces sur la liberté d’expression

Posté le 12 septembre , 2017, 10:44
5 mins

Dans la torpeur de l’été, le gouvernement a publié un décret objectivement digne d’un régime totalitaire, pénalisant, non plus les propos publics, mais les propos privés.
Comme cette régression est historique, voici tous les détails. Il s’agit du décret n° 2017-1230, du 3 août dernier, et il a été signé du Premier ministre Édouard Philippe, du Garde des sceaux Nicole Belloubet, et du ministre des Outre-mer Annick Girardin.
Désormais, le Code pénal comporte cet article: « Art. R. 625-8. La diffamation non publique commise envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe.
Est punie de la même peine la diffamation non publique commise envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre, ou de leur handicap. »
Vous apprécierez sûrement le jargon bien-pensant introduit dans le Code pénal. Cette « prétendue race » et cette « identité de genre » sont évidemment des plaisirs d’esthètes ! Plus sérieusement, ce qui est grave, c’est donc qu’il s’agit de « diffamation non publique ».
En d’autres termes, ce que vous dites chez vous ne vous regarde plus exclusivement; l’État – en l’occurrence la justice pénale – peut s’en mêler.
Bien sûr, nous pouvons dire: Je m’en fiche, je ne suis pas raciste ni « homophobe ». Mais qui ne voit qu’il s’agit, en réalité, d’un crime d’opinion? Il est parfaitement logique de sanctionner un crime raciste. Le respect de toute personne humaine est impératif pour la vie d’une société.
Mais tenir chez soi des propos racistes ou « homophobes » ne lèse personne.

C’est donc, tout « simplement », que l’État veut pouvoir contrôler jusqu’à nos opinions. Au passage, je précise que je mets des guillemets à « homophobe », car je ne sais toujours pas s’il s’agit d’une haine des homosexuels – répréhensible comme pour toute personne humaine – ou d’un rejet du mode de vie homosexuel – choix parfaitement légitime.
Certains, naguère, ont même prétendu que l’opposition à la loi Taubira était de « l’homophobie », tombant donc sous le coup de la loi. De proche en proche, l’opposition à l’esclavage des mères porteuses, qui, pour certains couples gays, est le seul moyen d’avoir des enfants, va-t-elle aussi tomber sous le coup de la loi ?
J’ajoute que ce nouveau délit de « diffamation non publique » ruine aussi les relations sociales. Pour que ces propos soient sanctionnés, il faut qu’ils soient dénoncés. Par conséquent, avec ce décret, le gouvernement fait appel à ce qu’il y a de plus sordide en l’homme: le goût de la délation. Mais le plus grave est sans doute l’absence de réaction publique.
Peu de journalistes, peu d’intellectuels, peu d’artistes – toutes personnes qui devraient être, par profession, attachées à la liberté d’expression – ont protesté.
Heureusement, nous avons aussi de bonnes nouvelles. Ainsi ai-je appris avec plaisir que le Conseil constitutionnel avait censuré la disposition de la loi « sur la confiance dans la vie politique » selon laquelle des condamnations pour délits de presse entraînaient l’inéligibilité.
Le Conseil a déclaré que cet article portait « une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression».
Comme quoi il reste des juristes en France. Et même des juristes attachés à la liberté d’expression.
La situation n’est donc pas désespérée!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

ARTICLE PRÉCÉDENT

Anticipation

21 Commentaires sur : Menaces sur la liberté d’expression

  1. quinctius cincinnatus

    20 septembre 2017

    Au Parlement du Peuple allemand le discours inaugural de rentrée est comme le veut la tradition prononcé par le doyen de l’ Assemblée ; mais comme ce doyen risque fort d’ être un élu de l’ A. f D. le bureau de l’ assemblée a décidé de changer le règlement … ce qui va faire plaisir à Millière, à Frau Merkel, comme à Sigmard Gabriel , chef de fil du… S.P.D. ce dernier ne voulant pas voir siéger à ses côtés des ” nazis ” , ” les premiers depuis 1945 ” comme il dit …

    Cela me rappelle le discours resté célèbre d’ Abel Gance député ( du vrai ) F.N. et doyen de l’ A.N. … mais ce temps est bien lointain

    Répondre
  2. BRENUS

    20 septembre 2017

    En fait de liberté d’expression de viens d’apprendre qu’au procès des fouteurs de merde “antifas” et autres abrutis de la manifestation au cours de laquelle ces brave gens ont tenté de “griller du poulet” dans leur voiture de fonction, un groupe de bons citoyens, marqués à gauche et même ailleurs à mis le souk, provoquant une bagarre avec les flics au tribunal même. Le positionnement de deux dignes représentants de notre intelligentia orientée, sociologues et profs, c’est peu dire : un nommé Geoffroy de Lagasnerie et son compère qui se fait appeler Edouard Louis, protestent. Non pas contre la tentative de grillage de poulet, mais contre les reproches et éventuelles sanctions envers les auteurs de ce qu’il faut bien appeler une tentative de meurtre (et sur agent de la force publique, en plus). Ce sont des habitués de la culture l’excuse, comme en produit à forte dose une université qui n’est pas capable de produire quelque chose d’utile et d’intellectuellement sain. A tel point que le dit Edouard Louis raconte à qui veut l’entendre qu’un soir de Noel il a été violé par un Kabyle, mais qu’il ne lui en veut pas – et n’a pas porté plainte- considérant que l’agresseur était lui me^me une victime de la société et qu’il fallait bien qu’il se défoule. Dans la réalité, nous ignorons si le dit Edouard n’a pas pris goût a des moeurs à la mode. Gageons que si les flics étaient claqués de leurs brulures, ces joyeux drilles auraient fêté ça. Notez que les productions “littéraires” de ces cocos sont fort appréciées par les cerveaux musclés de la bobo-facho-gauchito-merdo à l’opinion de la quelle vous êtes priés de vous ranger. Fermez le banc. En d’autres temps, quand il existait encore des hommes – avec un H – sur que ces zozos se seraient fait chopper dans un traquenard et auraient reçu la branlée du siècle pour leur remettre les limbes à l’endroit. Mais au temps devenu celui chiottes indifférenciées obligatoires pour ne pas choquer les chochotes, que faire?

    Répondre
  3. vozuti

    14 septembre 2017

    En Suède,les lèche-culs(les journalistes) ont publiés le nom des personnes qui avaient écrit sous pseudonyme des commentaires défavorables à l’immigration sur des blogs sur internet.Certains journalistes ont même été sonner à la porte de ces personnes en filmant avec leur camera de TV,pour demander des explications.
    Désormais en Europe,si vous n’êtes pas favorable à l’invasion musulmane vous pouvez être harcelé jusque chez vous par ces rats de journalistes.

    Répondre
    • BRENUS

      15 septembre 2017

      @ VOZUTI . Simple question, concernant la Suède : les hommes sont ils tous châtrés pour accepter cela? Bien sur il ne s”agit pas de balancer une poignée d’os dans la tronche du fouineur à domicile et devant témoins et risquer une procès. Mais vous lui faites comprendre que vous savez où il habite, à quelle école vont ses enfants, où sa femme voit son mac et qu’en cas de nécessité et d’une façon totalement occulte, vous saurez lui rendre la pareille et en mieux. Généralement comme il ne s’agit que de couards, ça porte et ils vous foutent la paix. Selon l’ancien adage romain “si vis pacem parabellum”……

      Répondre
    • Gérard Pierre

      17 septembre 2017

      Je n’ai jamais eu l’intention de me plier un jour, peu ou prou, aux règles de l’islam ! …… et encore moins de faire allégeance (même par courtoisie) à cette pseudo civilisation ! …… Aussi est-ce pour cette SEULE RAISON que je ne suis toujours sorti de France que pour aller dans des pays de traditions autres que musulmanes !

      Pas de vacances au Maroc, pas de voyage en Tunisie, … et encore moins en Algérie. …… Pas de trekking au Sahara ! …… Pas de séjour en Afrique ! …… Pas même une visite de mosquée … en France !

      RIEN !

      Si je me rends un jour au Moyen-Orient, ce ne sera QUE pour aller en Israël !

      Aussi, aimerais-je que les ‘’victimes‘’ mahométanes de mon « ostracisation » à leur endroit pratiquassent la même logique que moi !

      Ils sont venus en France, non seulement de leur plein gré, mais même la plupart du temps en forçant la porte ! …… Leur présence sur notre sol est donc totalement volontaire ! …… PERSONNE NE LES A OBLIGÉS À VENIR ! …… Ils ne sont pas en déportation !

      Si nos mœurs ‘’dissolus‘’, ne leur conviennent pas, …… si nos habitudes alimentaires les contrarient, …… si notre tolérance leur est intolérable, …… si notre humour et nos caricatures les ‘’agressent‘’, ……. si les tenues vestimentaires de nos concitoyennes les heurtent (tu parles d’une bande de faux-culs !) …… si les croix sur les ambulances ou à l’entrée de nos pharmacies leur déclenchent un prurit, …… si le son des cloches de nos églises est insupportable à leurs délicats tympans, …… ALORS QU’ILS PRENNENT LE CHEMIN DU RETOUR !

      Ils ne peuvent pas se perdre en route, c’est le même itinéraire que celui qu’ils ont pris pour venir !

      Mais seulement voilà ! …… cette engeance n’est pas dans cette logique là ! …… Cette engeance s’est installée chez nous dans une LOGIQUE DE CONQUÊTE TERRITORIALE ! …… et après l’occupation nazie sous la seconde guerre mondiale nous connaissons une seconde occupation, L’OCCUPATION ISLAMIQUE !

      Où est la différence ? … elle se trouve dans la méthode !

      De 1940 à 1944, c’est l’occupation ennemie qui généra la collaboration ! …… alors qu’aujourd’hui c’est l’inverse : ce sont les collabos qui génèrent et amplifient l’occupation !

      Le traitement de ce vaste problème passe donc PRIORITAIREMENT par un …… ‘’règlement‘’ …… du problème de la collaboration !

      Reste à élaborer le …… mode de ‘’règlement‘’ ! …… en se souvenant de la parole de Georges Clémenceau lorsqu’en 1917, après avoir muselé les chambres et la presse, il dit alors simplement : « Il est des moments où, pour se survivre, la République doit se renier ! »

      …… Et pourtant, si ma mémoire est encore bonne, il me semble me souvenir que le « Père La Victoire » était de gauche ! …… non ?

      Sans doute une erreur de casting !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18 septembre 2017

        ah ! si vous connaissiez les splendeurs architecturales de l’ Iran, et des Républiques d’ Asie Centrale … sans parler du … Yemen

        ah ! ces Français toujours aussi sûrs de leur supériorité intellectuelle !

        Répondre
        • Jacques

          18 septembre 2017

          Quinctius
          Quel orgueil ! Toujours prêt à donner des leçons aux autres.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            21 septembre 2017

            franchouillard !

        • Le Ket

          21 septembre 2017

          EXACT Quinctius ! Pour avoir visité L’Ouzbékistan il y a déjà quelques années, je puis vous confirmer les splendeurs architecturales séculaires visibles dans ce pays. Et 70 ans de régime communiste ont conduit à une désaffection de la fréquentation des mosquées et au silence des minarets !
          Mais avant tout, il est indispensable de se rendre en Grèce et en Italie, berceaux de notre culture et de la civilisation européenne…

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            21 septembre 2017

            je suis de votre avis ; je visite régulièrement, au moins deux fois par an, l’ Italie où j’ ai de la famille

            quant à la Grèce j’ en garde un souvenir inoubliable

  4. BRENUS

    14 septembre 2017

    Il y a tellement de façons d’exprimer sa pensée tout en échappant aux logiciels filtreurs qu’avec un peu de réflexion il est possible de les contourner. Exemple : vous voulez traiter un officiel de menteur, dites qu’il exprime des contre-vérités. Bien sur la “censure” peut gonfler à outrance ses clés d’analyse mais arrivée à un certain point ça bloque carrément. L’emploi du vrai argot, pour ceux rares qui le possède n’a pas mal non plus. Exemple : telle ministresse se fait gnafouter dans les gogues .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15 septembre 2017

      on peut être plus habile et par exemple employer les termes mêmes des biens pensants du moment

      je donne un exemple récent relevé dans les nouvelles dispositions pénales :

      ne pas parler de ” races ” mais de ” prétendues races ” ce qui est tartuffement la même chose

      Répondre
  5. N'DOBIN

    13 septembre 2017

    Il va falloir inventer un nouveau langage à base de périphrases et autres contournements anti -logiciels de détection ; vocabulaire français, grammaire et syntaxe sont suffisamment riches pour remplacer habilement les “éléments de langage ” piégeants de la pensée correctement politique en vigueur: Ne serait-ce pas une occasion salutaire de re-dynamiser le français ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 septembre 2017

      l’ E.N. fait en sorte ( inconsciemment ? ) que le citoyen n’ est pas à disposition ce panel de vocabulaire, vocabulaire qu’ on ne peut acquérir que par sa volonté et un effort personnel et à la condition que les ” autorités morales ” ne censurent pas les dictionnaire et ne fassent des autodafés ( certains livres sont actuellement introuvables … sauf en anglais )

      Répondre
  6. appeals

    13 septembre 2017

    Les lois liberticides sont déjà en place et la dictature de plus en plus s’impose aux français !

    La Corée du Nord c’est aussi la France.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 septembre 2017

      pas tout à fait quand même

      Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    13 septembre 2017

    seulement des ” menaces ” ?

    mais il y a belle lurette que vous ne pouvez plus vous exprimer librement

    Répondre
  8. Le Ket

    12 septembre 2017

    Que les incapables qui nous gouvernent restreignent nos libertés, ce n’est pas nouveau. Déjà en 1974 l’Etat avait imposé les lois Pleven qui interdisaient tout propos prétendu “raciste” ou “xénophobe” et depuis, TOUTES les libertés, inscrites dans la Constitution, ont été laminées par des lois liberticides ….

    Répondre
  9. 12 septembre 2017

    Donc, dire à son conjoint que le voisin d’à côté est un “connard”, est une diffamation non publique, punissable ?…

    Répondre
    • Gérard Pierre

      17 septembre 2017

      …… sauf ci c’est vrai ! …… auquel cas ça reste une information !

      Enfin ! ! ! …… c’est ce que j’aime encore à penser !

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18 septembre 2017

      à paslebol jean

      uniquement sur dénonciation

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)