Menaces sur nos libertés publiques

Posté le 30 mai , 2017, 9:54
5 mins

Ces derniers temps, quand on me demande ce que je pense de la nouvelle situation politique de la France, je réponds volontiers que nous pourrions avoir de bonnes surprises en matière économique, mais que ces bonnes surprises ont toutes les chances de se payer cher en termes de restriction des libertés publiques.

S’agissant des bonnes surprises en matière économique, il n’est pas difficile de comprendre qu’un social-démocrate est en bien meilleure situation pour faire les réformes du Code du travail et du Code général des impôts qui s’imposent si nous ne voulons pas que la France soit un cimetière d’entreprises, tout juste bonne à être visitée par les riches étrangers pour sa gastronomie et son patrimoine.

Et M. Macron a de fortes chances de mieux réussir l’entreprise que François Hollande, car, à la suite de l’espèce de coup d’État pacifique qu’a constitué l’élection présidentielle, il devrait disposer d’une majorité informe et à sa botte et donc ne pas être soumis, en permanence, au chantage des « frondeurs ».

Naturellement, il y aura sans doute bien des points avec lesquels je serai en désaccord dans les réformes économiques macroniennes.

Je crois qu’augmenter la CSG plutôt que la TVA est un mauvais calcul. Bien sûr, la CSG est un impôt plus efficace que l’IR, mais seuls les Français seront mis à contribution pour payer les « externalités négatives » de la « mondialisation heureuse » (délocalisations, chômage et immigration).

Par ailleurs, l’individualisme de M. Macron m’inquiète. Une nation n’est pas une somme d’individus, comme semblent le croire la quasi-totalité des politiciens ; elle est une famille de familles. Que la plupart des dirigeants européens soient sans enfant, et n’aient donc aucun intérêt personnel à se préoccuper de l’avenir de leur nation, me semble préoccupant.

En tout cas, je ne crois pas que le CDD soit le modèle de l’ensemble des relations sociales. Et je ne crois pas que les hommes soient interchangeables.

Le mondialisme part du postulat que tous les hommes sont des atomes identiques errant au hasard sur la planète, sans racine, ni attache. Mais ce postulat est tout simplement faux.

Cependant, admettons qu’Emmanuel Macron puisse réussir ce que Tony Blair et Gerhard Schöder, eux aussi sociaux-démocrates, ont réussi dans leurs pays. Ce que je crains, c’est donc que cela se paie en termes de libertés publiques.

Tout d’abord, on sait que M. Macron veut encore aggraver la catastrophe migratoire.

Cela peut être utile pour les multinationales, pour maintenir la pression sur les salaires. Mais c’est un désastre pour les PME – principale source d’embauche ! Car les PME, com­me tous les contribuables, doi­vent payer le coût d’une assimilation ratée, d’une insécurité galopante, d’une éducation lamentable…

Surtout, l’opposition à ces réformes sera violente. Les amis de M. Mélenchon ne se cachent pas de vouloir un « 3e tour social » et on a vu ce qu’ils savaient faire à Notre-Dame des Landes ou lors des manifestations contre la loi El Khomri.

Je ne serais donc pas surpris que l’état de siège soit déclaré et donc nos libertés suspendues.

Je ne serais pas davantage surpris que l’on persécute des « radicaux » catholiques ou identitaires, pour masquer l’échec de la lutte anti-terroriste. D’ores et déjà, la moitié des « fichés S » ne sont pas des islamistes, mais des cadres de la Manif pour tous ou d’organisations de droite.

Tout récemment, le Danemark a expulsé 6 prédicateurs radicaux : 5 islamistes… et un pasteur américain. On peut craindre que les arrestations concernent bientôt 5 Français « de souche » pour un islamiste !

8 Commentaires sur : Menaces sur nos libertés publiques

  1. PBertier

    6 juin 2017

    Vous affirmez que “la moitié des « fichés S » ne sont pas des islamistes, mais des cadres de la Manif pour tous ou d’organisations de droite.” Etes vous certain de ce que vous avancez? Vous ne donnez aucune source…..

    Répondre
  2. HOMERE

    4 juin 2017

    Macron a pris de la graine au contact du renard de Tulle…lui même estampillé du Machiavel de Chateau Chinon….
    Le puceau se méfie des Ministres qu’il sait ne pas être aussi intègres….
    Entre Napoléon et Robespierre se situe cet homme dénué de charisme mais intempestif sur ses attitudes martiales,un peu gauches certes,mais martiales ainsi qu’il souhaiterait les assumer ! un minus De Gaulle se voulant au dessus du nid de coucous….
    Sa descente en piqué n’est pas bien loin…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 juin 2017

      Emmanuel Macron vous bernera encore pendant quelques temps ; pourquoi ? parce que vous n’ avez rien à proposer qui soit unanimement accepté et acceptable …L.R. c’est un vide ” idéologique ” , une auberge espagnole, un bordel pas croyable etc …

      quand je vois le candidat qu’ ils me proposent dans ma circonscription je crois être revenu 50 ans en arrière … aux années godillots !
      le patron étant le député sortant qui n’ ose pas se représenter !

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    1 juin 2017

    petits métiers d’ un autre temps :

    Anne Hidalgo c’ est … l’ allumeuse … des réverbères parisiens, celle qui allume ou qui éteint la tour qu’ on attribue à tort à Mr Eiffel

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    31 mai 2017

    liberté d’ expression … universitaire …

    pour Robert De Niro dans son discours de réception de Dr H.C. à l’ Université de Brown ( Rhod.-Isl. )

    ” les Etats – Unis sont une comédie idiote et tragique ”

    du pur Faulkner

    il est difficile de donner tort à l’ Italo-américain

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    30 mai 2017

    G. De T. , enfermé dans sa famille de pensée, nous écrit un nouveau chapitre de l’ Apocalypse … cela aura au moins le mérite de fidéliser ses 18.500 lecteurs répertoriés

    Répondre
  6. Gérard Pierre

    30 mai 2017

    Tout ‘’système‘’ devenu insupportable à une famille de pensée ou d’intérêts génère automatiquement des contre-pouvoirs pouvant prendre les formes les plus inattendues, …… surtout si l’on ne tient pas compte de sa ‘’résilience‘’ !

    C’est quasi biologique !

    La France n’est ni la Corée du Nord, ni un pays slave, ni un pays germanique ou anglo-saxon ! …… Elle n’est interchangeable avec aucune autre nation au monde ! …… Elle ne saurait donc être traitable comme telle !

    La France est restée fondamentalement un PAYS GAULOIS, quand bien même les Celtes indociles qui en occupaient le territoire il y a deux millénaires se sont fondus depuis dans les populations qui les ont envahis !

    …… À défaut de véritable héritage culturel, l’héritage spirituel gaulois est là ! …… Nous sommes un peuple volontiers brouillon, … partant à la bataille en ordre dispersé, … souvent sans préparation, … inconscient mais en même temps résolu, …… avec ou sans ‘’Vercingétorix‘’ charismatiques !

    Quelle différence entre Camerone, la Maison de la dernière Cartouche, le plateau des Glières et Alésia ? …… Aucune : même attitude, même jusqu’au boutisme et même résultat final ! …… mais le Gaulois est toujours prêt à remettre le couvert jusqu’à disparition soit du problème, soit de sa personne !

    Ignorer délibérément cet axiome basique revient à s’exposer aux pires aventures pour celui qui s’y risquerait ! …… surtout quand les ‘’conquérants‘’ actuels n’ont rien de comparable avec l’exemple de Rome, de ses légions et de son administration !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 juin 2017

      ils arrivent toujours les temps où l’ anarchie devient insupportable !

      les exemples que vous prenez sont moins évocateurs de l’ esprit d’ irresponsabilité brouillonne que ceux cités par Brenus qui , lui, souligne, à juste titre, la stupidité de bien des décisions prises dans notre Histoire : coups de tête, coups de sang d’ un esprit bravache qui semble bien être le trait caractériel le plus constant et le plus marquant de notre Nation

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)