Mesures urgentes pour les entreprises

Posté le février 13, 2015, 9:55
5 mins


500

Point de salut, hors de l’entrepreneuriat, voilà le message porté par le Club des Entrepreneurs. Le resserrement des marchés et l’accroissement de la concurrence internationale poussent le modèle du salariat français aux confins de sa désuétude. Guillaume Cairou affirme qu’il est temps d’arrêter de soutenir la spirale vicieuse du salariat. « Le Gouvernement n’a pas d’autre choix que de stimuler l’entrepreneuriat dans notre pays pour retrouver la croissance » confirme t il.

La récession qui secoue actuellement notre économie doit être l’occasion de relancer l’entrepreneuriat français.

Plus de Français sont en difficulté aujourd’hui qu’hier. Elles n’ont souvent pas d’autre choix que de créer leur propre entreprise. C’est ainsi que les jeunes de moins de 30 ans et les femmes ont réalisé une percée importante du côté de l’entrepreneuriat ces dernières années. Il faut accentuer cette tendance.

Il importe également de créer des conditions favorables pour attirer les entreprises dans notre pays et de développer la sous-traitance locale entre la grande entreprise et les PME. Nous soutenons la sous traitance made in France. Il en va de la responsabilité sociale et de la conscience patriotique de tous nos grands dirigeants d’entreprises.

Les administrations avec le gouvernement doivent être des déclencheurs et des stimulateurs du développement économique et de l’entrepreneuriat et non l’inverse.

Le contexte actuel incite au développement de l’esprit entrepreneurial. L’opinion publique est de plus en plus favorable aux entrepreneurs. Le préjugé qui les associait à des capitalistes  sauvages est en train de s’inverser dans une image très positive. Nous en sommes très heureux. Il faut les encourager pour stimuler ce qui est l’un des éléments les plus générateurs de richesse pour notre pays.

L’avenir continuera à favoriser le développement de l’esprit d’initiative en France. Pour le Club des Entrepreneurs, le succès des projets entrepreneuriaux dépend de deux facteurs essentiels : l’initiative doit d’abord être acceptée par la société française qui doit rompre avec ses vieux démons et ne plus stigmatiser ni l’échec ni la réussite.

Enfin, les barrières administratives et réglementaires restent encore trop fortes dans notre pays. Il convient de lancer un grand moratoire des barrières à l’entrepreneuriat dans notre pays constitué de chefs d’entreprises de terrain. Sur ce plan, un gros effort reste à faire.
L’État aurait avantage à s’interroger sur beaucoup de ses exigences inutiles, qui sont autant d’entraves à l’élan entrepreneurial et donc au retour de la croissance dans notre pays.

A cet égard, Guillaume Cairou insiste sur le fait que le gouvernement continue à tort de former les jeunes pour l’employabilité. Ces jeunes se rendent compte que cela ne mène à rien parce que les emplois sont rares. Alors ils décrochent. Il faut d’urgence passer de l’employabilité à l’entrepreneuriabilité. Selon lui, les jeunes n’ont pas à s’inquiéter, les investisseurs sont là pour les soutenir.

Ainsi, le Club des Entrepreneurs appelle le gouvernement à mettre en oeuvre sans délai les mesures suivantes :



– Supprimer les 35h

– Fusionner le contrat d’apprentissage avec le contrat de professionnalisation et l’assouplissement des conventions de stage pour favoriser l’intégration des jeunes dans l’entreprise

– Repousser les seuils sociaux de 10 à 20 et de 20 à 50 pour relancer l’emploi

– Unifier le contrat de travail (CDI, CDD…) avec, pour corollaire, la mise en place d’une protection progressivement croissante avec l’ancienneté

– Rendre l’indemnisation du chômage plus incitative à la reprise d’activité (plafonnement de la durée et du montant)

– Taxer plus faiblement (10 %) les bénéfices maintenus et réinvestis dans l’entreprise, confortant ainsi les fonds propres

– Mettre en place un taux d’IS à 20%, permettant d’aboutir à une fiscalité européenne harmonieuse afin de lutter contre le dumping intra européen

– Aligner la protection sociale du RSI sur celle du régime général

– Permettre à tous les français de travailler autant qu’ils le veulent, samedi, dimanche, jours fériés et en soirée avec contrepartie salariale

Le Club des entrepreneurs

4 réponses à l'article : Mesures urgentes pour les entreprises

  1. Jacky Social

    24/02/2015

    Brandenbourg et autres: avec vous, acheter et vendre, c’est déjà de l' »ultralibéralisme », donc c’est inutile de discuter. Rejoignez Jaurès au bac à sable de la « lutte sociale » et autres billevesées. Qu’est-ce qui vous gène tellement dans le capitalisme et dans la libre entreprise? C’est quoi le problème? Si c’est la jalousie et l’envie, alors votre credo c’est le socialisme, l’idéologie des losers. Qu’est-ce qu’un loser? Un mec pas sûr de lui qui déclare forfait tout de suite. Un mec qui renonce et qui fait rejaillir son ressentiment sur les autres. J’espère de tout cœur que vous n’êtes pas comme ça. Laissez ça à des déchets de la société comme Jojo la Trollure dont la faillite de la pensée hypocrite est abyssale.

    Répondre
  2. lombard

    14/02/2015

    bonjour
    AJOUTER AUSSI QUE tant que nous resterons sous la coupe UMPS avec l’idéologie martine aubry et autres idéologues dangereux malfaisants laissant installer l’idée incidieuse qu’une société musulmane au pouvoir interdirait par la charia ,le travail au femme pour supprimer le chômage, régulerait les vols en coupant les mains ,pendrait les homos pour réinstaurer le respect de l’ union maritale et la famille et que la femme matrice corvéable devrait a profusion produire l’avenir musulman de la planète entière……RIEN DE CONCRET NE SORTIRA

    Répondre
  3. lefebvre

    14/02/2015

    Soyons logique et non inique, si le salarié n’a pas les moyens de vivre décemment il ne consomme plus et l’entreprise ne vend plus ses produits de consommation.
    A quoi bon produire plus, polluer davantage sans tenir compte que la planète qui est notre mère et demeure terrestre à tous est menacée par notre cupidité.
    Tu aimeras ton créateur de toute tes forces ton âme ta volonté et ton prochain comme toi-même tout est contenu en ces commandements.
    Si on aime la création on la respecte si on aime son prochain on ne l’exploite pas. Serons nous capable un jour de conjuguer les dons de chacun en toute humilité.
    L’ingénieur a sa place dans une entreprise mais le balayeur aussi, tout doit être en harmonie. C’est comme pour un corps humain le cerveau commande les mains exécutent mais si un organe tel que l’extrémité qui permet d’évacuer nos aliments refuse de fonctionner tout le corps est malade.
    Au niveau planétaire il en est de même le pouvoir mondial de l’argent impose ses dictats aux Nations et les peuples et entreprise en pâtissent. Un des Rothschild a fait cette déclaration « Donnez moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de ceux qui font les lois »Nul ne peut servir deux maîtres à la fois Dieu et Mammon. Ce NWO par le chaos c’est l’antichrist il se manifeste depuis 1776 et se révèle en ces temps de tribulation.
    De Gaulle fut le dernier rempart contre la domination de la secte du dollar ; il voulait concilier l’argent au peuple par cette fameuse participation et disait hostile à la politique de la petite corbeille ;
    Aujourd’hui tout tourne autour de la spéculation des dividendes. Le pillage des richesses est organisé par une infime minorité occulte et agissante qui joue sur la peur et la culpabilité. Ce pouvoir mondial ressemble à un perverse narcissique qui vampirise ses victimes en les culpabilisant. Il a réussi à mettre en concurrence la main d’œuvre des Nations afin de transformer les peuples en une nouvelle forme d’esclavagisme en supprimant les frontières au nom du NOM . Ceci en faisant croire en l’utopie de nos souverainetés, celles-ci sont laminées par les multinationales qui échappent aux lois et règles des pays.

    Répondre
    • brandenburg

      15/02/2015

      Totalement d’accord!Aucune idolâtrie, pas plus celle de l’entreprise qu’une autre:chacun à sa place participe au bien commun dans la mesure de ses capacités et de ses devoirs et non ses droits individualistes et en est récompensé avec justice!Mais tout est à refaire sur un fondement désintégré!Vive de Gaulle et vive la France!

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)