Métropole : hausse inadmissible des impôts locaux !

Posté le janvier 29, 2015, 11:23
2 mins

logo-canol

La Métropole de Lyon récupère en 2015 non seulement la fiscalité du Grand Lyon, mais aussi la fiscalité du Département du Rhône.
 
CANOL a examiné comment cette fiscalité a évolué depuis 2008, début du mandat précédent de M. COLLOMB et ce qu’elle va devenir en 2015, compte tenu de la nouvelle augmentation de 5% décidée cette semaine par le conseil métropolitain.
 
Pour la taxe d’habitation, quand le contribuable payait 100 € en 2008 au département, compte tenu de l’évolution des bases décidées par le gouvernement et celle des taux fixés par les élus locaux, il payait en 2014 129,83 € au Grand Lyon et va payer 136,32 € en 2015 si les bases ne sont pas réévaluées. Cette augmentation de 36% est à comparer à une inflation de 7,7% selon l’INSEE.
 
Pour la taxe foncière, quand il payait 100 € en 2008 au département du Rhône, il a payé 202,13 € en 2014 à ce même département… et paiera 212,24 € à la Métropole en 2015… toujours pour une inflation de 7,7%.
Ces majorations sont excessives et sont inadmissibles dans le contexte actuel.
 
CANOL dénonce la connivence entre MM. COLLOMB et MERCIER dans la création de cette métropole, ce dernier ayant accepté d’augmenter de 20% la taxe foncière du département en 2013 alors que CANOL avait démontré que l’état des finances du département du Rhône ne l’exigeait pas !

Honte à nos élus qui promettent des économies en créant la Métropole mais ne savent pas gérer leur budget comme tout citoyen, en fonction de ses moyens et non en fonction de ses envies… et qui n’hésitent pas à augmenter leurs indemnités de 20%.


Michel VERGNAUD

Une réponse à l'article : Métropole : hausse inadmissible des impôts locaux !

  1. DESOYER

    02/02/2015

    La hausse de la fiscalité est en général inversement proportionnelle à la compétence des hommes politiques.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)