Michel Rocard veut aggraver les 35 heures !

Posté le janvier 26, 2011, 12:00
4 mins

Ce qu’il y a de réconfortant avec la politique française, c’est que les mêmes acteurs jouent leur rôle depuis des décennies, sans songer à passer la main. Au moins la retraite n’est pas un problème pour la classe politique !
Dernier « revenant » en date : Michel Rocard. Et sur quel sujet ? Les 35 heures !

L’ancien Premier ministre socialiste (certes moins socialiste que d’autres, y compris certains Pre­miers ministres dits de droite, mais socialiste tout de même) considère que nous travaillons trop peu : 38 milliards d’heures chaque année, alors qu’il estime qu’il faudrait travailler 41 ou 42 milliards d’heures annuellement. J’ignore comment il arrive à ce résultat, mais il n’aura pas beaucoup de mal à me convaincre que nous travaillons trop peu.
Seulement, il en tire une conclusion qui m’a littéralement abasourdi : pour que, « collectivement », nous travaillions plus, il faudrait diminuer la durée légale du travail et donc passer à 32 heures, puis 28, puis 25…

Là, j’avoue que je suis totalement imperméable à la logique socialiste !
Il est clair que le principal « gisement » pour travailler plus collectivement serait de remettre les chômeurs au travail. Et, jusqu’ici, je peux suivre Michel Rocard.

Mais comment les mettre au travail ? Certainement pas en re­commençant les mêmes erreurs que naguère.  Combien de fois faudra-t-il répéter que le travail n’est pas un gâteau à taille fixe ? Si je décide de travailler 2 heures de moins, les « 4 Vérités » verront peut-être leur nombre de pages diminuer, mais il n’y a aucune chance qu’un chômeur trouve un emploi en lien avec ces 2 heures de congés que je m’accorderais !

C’est tellement évident qu’on se demande comment quelqu’un a pu imaginer de baisser le chômage en baissant le temps de travail légal. Et a fortiori comment un ancien Premier ministre, supposé brillant observateur de la société française, a pu ne pas constater que les précédentes diminutions de temps de travail n’avaient aucunement diminué le chômage.
Pour cela, il n’existe qu’une solution : diminuer les charges qui pèsent sur le travail. Et non les augmenter comme le propose Michel Rocard !

PS : Notre référendum sur l’immigration doit commencer à gêner. Le serveur a été placé sur une liste noire la semaine dernière. Grâce à notre informaticien, un nouveau serveur est opérationnel. Mais, si nous sommes attaqués, c’est sans doute que nous sommes sur la bonne voie ! 

11 réponses à l'article : Michel Rocard veut aggraver les 35 heures !

  1. Jaures

    30 janvier 2011

    Cher Lavandin, le coût d’un emploi est bien plus élevé que 43 000€ puisqu’il a fallu éduquer, former et soigner le jeune qui travaille.
    Ces 43 000€ supplémentaires ne sont rien regard du coût économique et social d’un chômeur et n’oubliez pas que l’ état retrouve une bonne partie de sa mise par les divers taxes.

    Le problème, comme je le souligne plus haut, c’est qu’aujourd’hui, les allègements de charges ne vont plus à l’emploi mais permettent de générer des profits supplémentaires sur les coûts salariaux subventionnés par le contribuable (c’est à dire par le salarié lui-même) et ce, sans contrepartie.

    Quand à la faillite inéluctable de la France si je me plonge dans les archives de ce site, on en lit l’imminence depuis la naissance des 4V.

    Répondre
  2. lavandin

    29 janvier 2011

    Jaures  : je ne fais que citer les chiffres communiqués publiquement par la presse, et n’ai pas les moyens de les verifier personnellement ( et je pense que vous meme non plus). Si d’aventure ce chiffre était surestimé et ramené à 15 milliards, il n’en demeure pas moins que le cout par emploi serait de  près de 43000 euros , ce qui n’est pas mince, et qui ne change pas le fond du problème.  Quant aux 2,5 milliards versés aux restaurateurs, je m’interroge plutot  sur les écarts de taux de TVA pratiqués dans la restauration et pour lesquels on se perd en conjecture. Nous avons le privilège d’etre le pays  le plus taxé du monde après la Suède ( qui nous précède d’une très courte distance je vous l’accorde), et nous sommes près d’avoir la palme du pays dont le budget est le plus mal géré.  Voila maintenant un peu plus de 30 ans que nos  budgets sont en déficit, et que l’on espère que la croissance de l’année suivante  permettra  l’équilibre, et que l’année suivante ne fait que grossir la dette. La situation est sans issue,  la faillite de l’Etat est inéluctable et il en sera fini de la république fromagère. Souvenez vous : l’Argentine, la Grèce, l’Islande, l’Irlande………..et bientot la France

    Répondre
  3. SAS

    28 janvier 2011

    a MON AVIS dagmar………..passez de suite à la taille de lettre 28 et en supergras….

     

    "ils" n ont jamais fait un saliare , ignore comment se fait une fiche de paie….et ce qui est réellement prélevé ou racketé par cet OGRE ETATIQUE toujours plus goulu…

    ARF ARF ARF

    SAS  ………qui dit que le moyen orient est en train de basculer ,par la volonté orriculaire de ceux là même qui ont installés ces gouvernment tyraniques et maffieux de pacotilles…..pour leur usage exclusif et familliale…..ON APPROCHE DONC DU GRAND SOIR ET DE LA GUERRE OCCIDENT/I SLAM ,voulue par les illuminatis et la secte diabolique QUI NOUS SAIGNE depuis 1945;mais installée depuis 1789

     

    Répondre
  4. Jaures

    28 janvier 2011

    Lavandin, vous commettez l’erreur habituelle: les 20 milliards réunissent l’ensemble des aides aux entreprises.
    Le coût lié aux 35h est d’environ 15 milliards.

    Par ailleurs, si les 35h ont, à l’origine, créé 350 000 emplois, à partir de 2003, ces aides n’ont plus eu le moindre impact sur le chômage puisqu’elles ne dépendent plus des embauches.
    Avant 2001, pour bénéficier des aides, il fallait signer un accord avec des créations d’emplois. Cette contrainte étant supprimée, les entreprises ont préféré augmenter le quota d’heures supplémentaires . Celles-ci étant en plus depuis 2007 défiscalisées, les patrons englobent cette niche fiscale dans la négociation salariale ("vous toucherez tel salaire de base sur 35h + 5 heures supplémentaires + l’aide fiscale").

    D’ailleurs, le chômage a grimpé fortement dés 2002 et les actuels chiffres de l’emploi s’expliquent en partie par cette perversion des 35h.

    Enfin, si 15 milliards pour 350 000 emplois vous paraissent trop peu, que dire des 2,5 milliards versés aux restaurateurs ou des 700 000€ de bouclier fiscal ? Combien d’emplois créés ?

    Répondre
  5. dagmar

    28 janvier 2011

    encore a Pascal
    regardez votre fiche de paye et rêvez, rêvez de l’argent qui vous est volé, et soyez sur que vous n’aurez pas la retraite même si vous soit disant cotisez a une sorte de AG2R ou autre, même si vous travaillez 2 ans de plus et pleurez, pleurez de colère que vous vivez dans un système que personne ( sauf la mafia rouge ) ne veut pas
    dagmar

    Répondre
  6. lavandin

    27 janvier 2011

    Les 35 heures coutent chaque année au budget de l’Etat 20 milliards d’euros . Les socialistes ont estimé que la mesure avait crée 350000 emploi  (et j’aurai mauvaise grace de les soupçonner d’avoir sous estimé ce chiffre). Ce qui fait que chaque emploi crée couterait   57000 euros par an. C’est comme si l’Etat avait embauché 350000 fonctionnaires  à ne rien faire. En politique, il est difficile de se débarasser des vieilles ganaches

    Répondre
  7. dagmar

    27 janvier 2011

    A Pascal

    4°) il y a aussi la solution libérale, consistant à réduire les cotisations salariales. ça veut dire la misère pour les employés à faible valeur ajoutée, qui ne pourront avoir de couverture maladie décente.

    N’importe quoi, vous vous trompez, Pascal, je suis un libéral conservateur, mon combat consiste a donner aux salariés les charges qui pèsent sur les salaires, part salariale et patronale. Autrement dit salaires directs .
    D’autres charges pèsent sur entreprise lui même, IS et asimilés. Immaginez, si vous êtes salarié, que du jour au lendemain vos revenus augment 60% SANS AUCUN EFFORT DE LA PART D4ENTREPRISE.
    La France est un pays avec les salaires les plus élevés, seulement les salariés sont racqetés par la mafia poltico syndicaliste.

    (Imaginez 1000E que vous recevez aujourd’hui, même pas un smic. Demain 1600 E.
    600E x12 (mois dans l’année) =
    7200E d’économie.
    de cette somme vous devez payer une assurance santé. Ex: que moi je paye 2000 a 2500E/an hôpital, chambre seule, transport en hellicoptére a n’importe quel point de cette belle planète en tiers payant quelque soit les honoraire de médecins. C’est pas décent????????????? Je n’ai pas option ni lunettes, ni dentaire, c’est le choix.) Il vous reste 5000E/an a économiser multiplier pas 40 ans de  travail égal 200000E a la retraite sans aucun effort de la part d’entreprise. Connaissez vous dans notre système, que personne ne nous envie, qqn qui touche 1000E et est capable déconomiser 200000E ???????????????????????????????????????????????????????)
    VOICI NOTRE COMBA DE LA REVOLUTION BLEUE

    D’autres charges pèsent sur entreprise lui même, IS et asimilés.
    Ce que nous souhaitons, nous les libéraux conservateurs, c’est donner URSSAF et assimilés  sur les SALAIRES à nos salariés. Après il reste charges sur entreprise, et c’est un autre combat
    Beaucoup de gens ne connaissant la comptabilité d’entreprises, disent n’importe quoi
    Dagmar

    Répondre
  8. pascal

    27 janvier 2011

    un petit effort de compréhension.
    Effectivement si l’auteur de l’article travaille 2 de moins, ça ne va pas donner du travail à 4.6 millions de chômeurs (catégories A, B, C, D, E lemonde.fr, 27.12.10 )

    1°) évidemment, beaucoup de gens aimeraient travailler plus pour gagner plus, surtout ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois

    2°) il faut oublier les 35h dans les petites entreprises

    3°) la théorie des 35h, c’est que dans les grandes entreprises, entre 10 000 personnes qui travaillent 40h
    ou 11400 qui travaillent 35h, le travail effectué sera plus ou moins le même.
    Evidemment que l’entreprise y perd, ses salariés aussi, en salaire.
    Mais l’intérêt, c’est 1400 personnes dans ce cas qui trouvent un travail.

    4°) il y a aussi la solution libérale, consistant à réduire les cotisations salariales. ça veut dire la misère pour les employés à faible valeur ajoutée, qui ne pourront avoir de couverture maladie décente.
    Mais autant le libéral se contenterait d’un monde où il est tranquillement dans son bunker ville avec la misère autour, autant l’humaniste cherche un moyen de réduire la misère.

    Répondre
  9. Anonyme

    26 janvier 2011

    Il a bien raison, le Rocard..

    Moins on travaille dans ce pays, mieux on se porte.
    Pourvu que ça dure, comme le disait Laetitia.

    Moi, j’ ai compris.. Je ne fous plus rien. Na.

     

     

     

    Répondre
  10. dagmar

    26 janvier 2011

    la stupidité de la classe dirigeant est criminelle. Si un médecin conduisait un patient a la morgue comme la classe politique y  conduit la France et tous ceux qui travaillent, il serait déjà en prison. Les lobotomisés de la politique ne sont pas soumis aux mêmes lois, ils ne sont pas responsables de leurs actes devant les tribunaux.  Leur seul objectif dans la vie c’est 1. la gamelle 2. contemplation de leur propre chiasse intellectuelle .

    C’est pourtant si simple: Je travaille dans les 48 -50 h / semaine. Je paye mon prothésiste préféré, les fournisseurs, mes deux employés. Et puis je dépense/investi l’argent gagné. Le couvreur qui a réparé la toiture de ma maison était ravi de toucher mon chèque, le terassier qui nous a fait la cour également. Sur les terres que j’ai acheté grace a mon travail il y un entrainement des chevaux…entraineur a un outil de travail et reçois les chèque de ses clients, cavaliers ou propriétaires. L’argent que je gagne coule vers les autres via TRAVAIL et pas via impôts.
    Si je divise par deux mon temps de travail je n’aurais pas besoin deux assistants ( homme), prothésiste serait triste d’avoir un chèque moins, terrassier terrassait ailleurs, certe, mais il il aurait perdu un peu. Couvreur la même chose. Personne ne peut partager mon temps de travail si je travaille moins, par contre j’échange volontiers mon chèque contre un autre travail dont qqn d’autre a les compétence
    Selon nos lobotomisé la France retrouvera le plein emplois quant personne ne travaillera plus.
    Dagmar

    Répondre
  11. Gilles

    26 janvier 2011

    Je propose de diminuer le temps de travail de Rocard.

    Il est surchargé, c’est évident. Je propose ainsi qu’il partage son travail avec moi. J’ai moi aussi envie d’avoir une voiture avec chauffeur. J’ai moi aussi envie d’être ambassadeur de France en Patagonie ou en Antartique, j’aime bien les pingouins! J’ai moi aussi envie d’être payé 10.000 Euros pour écrire des rapports gauchistes.

    C’est pas la plus mauvaise chose qu’ait fait Mitterrand que d’avoir cassé la carrière présidentielle de ce porteur de valise du FLN, loup petit-gris frustré et raté.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)