Midi-Pyrénées, laboratoire de la gauchisation ?

Midi-Pyrénées, laboratoire de la gauchisation ?

Le torchon brûle entre Dominique Reynié, tête de liste LR dans la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, et Nicolas Sarkozy.

Le second avait pourtant imposé le premier, sous prétexte d’ouverture et de renouvellement. Mais surtout pour « draguer » au centre.

Dominique Reynié correspond, en effet, assez bien au type de commentateur télévisé « bobo » qui ne plaît guère à la base militante de la droite : il est favorable à l’entrée de la Turquie dans l’UE, au mariage gay, à l’immigration…

Le seul point sur lequel il rejoint les électeurs de droite – un peu comme Alain Juppé ou NKM –, c’est sur la question fiscale.

Hélas, on peut être assurés que, faute d’une réflexion sérieuse sur les missions à accomplir par le service public, sous Domi­nique Reynié, les impôts continueraient à augmenter – comme ils augmentèrent sous Juppé au plan national…

Bref, le signal donné par « Les Républicains » en investissant Reynié était d’inviter à voter… Louis Aliot, candidat FN qui pourrait bien créer la surprise au premier tour !

Mais « Les Républicains » ne s’arrêtent pas en si mauvais chemin. Reynié a décidé d’annoncer ses têtes de listes départementales sans l’aval de Sarkozy.

C’est-à-dire en violation des statuts du parti. Il est vrai qu’il n’est pas encore certain que Reynié soit éligible dans la région. On n’en est donc pas à un problème juridique près !

Pourquoi ce bras de fer ? Pour offrir plus de places aux centristes – qui, électoralement, ne re­présentent pas grand-chose.

À l’heure où j’écris ces lignes, nous ne savons pas comment cette affaire va se terminer.

Mais, d’ores et déjà, il se murmure que la région pourrait être un laboratoire du « front républicain » nouvelle vague.

Anticipant une possible troisième place pour la liste LR dans la région (derrière le PS et le FN), quelques ténors LR envisagent, paraît-il, de demander le désistement de la liste en faveur du PS pour « faire barrage » au FN.

En échange, le PS en ferait autant en faveur des « Républi­cains » en PACA et en Nord-Pas-de-Calais Picardie.

J’ose encore croire qu’il ne s’agit que d’une rumeur sans fondement.
Mais je peux déjà annoncer que, si elle s’avérait vraie, l’ex-UMP volerait en éclats et ne serait plus que l’aile centriste de la majorité socialo-communiste, abandonnant l’opposition réelle au FN. Et je doute que les électeurs de droite suivent longtemps leurs « représentants » dans cette dérive…

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • chetouane Répondre

    attention il faut être prudent je suis Républicaine , Sarkozyste et fière de l’être mais là je m’interroge sur Dominique Reynié je n’arrive pas à le cerner . Nicolas Sarkozy , très en colère samedi matin lors de son premier discours au Conseil national sans le nommer il a parlé ouvertement à Reynié … je ne tracterai pas pour lui mais je voterai pour lui pas autre solution jamais PS jamais FN mais dommage d’avoir un candidat où ne savons pas vraiment où il se situe ce qu’il a fait est inadmissible sans changer un nom

    10/11/2015 à 21 h 53 min
    • DE SOYER Répondre

      Parce que vous savez où se situe Sarkozy? Si nous avons autant d’Arabes et de Noirs en région parisienne et dans les grandes villes, c’est aussi en partie grâce à lui. Alors Sarkozy, dubalai. Même si le Front national, ce n’est pas la panacée, ce sont des génies comparés à lui (cf. Béziers, Fréjus, etc..).

      12/11/2015 à 19 h 46 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        Je sais très exactement où se  » situe  » Sarkozy : tout au sommet d’ un mat et il en est le manchon … encore plus sensible qu’ une girouette car la rouille ne diminue pas sa sensibilité aux vents !

        Sarklozy , Balkany , Coppé raoust !

        12/11/2015 à 20 h 03 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    vous semblez douter que les électeurs [ de LaDroite … classique ] suivent les » consignes  » de vote … au mieux ce que l’ on peut espérer d’eux c’ est qu’ ils s’ abstiennent , et si possible en masse , dans l’ hypothèse d’ un second tour à deux, P.S. vs F.N. … de toute façon il faudra bien un jour ou l’ autre remettre virilement de l’ ordre dans ce  » merdier  » méridional !

    P.S. je garde de l’image que donne la tévé de Monsieur Reynié , celle d’ un pleurnicheur passablement désabusé … celle d’ un … Chef ! ! !

    10/11/2015 à 12 h 23 min
  • vozuti Répondre

    il n’y a pas de « « front républicain » nouvelle vague. »
    il y a un front ripoublicain ancienne vague,ou front maçonnique dont l’ump a toujours été le pilier.

    10/11/2015 à 11 h 41 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      à droite , l’ ancienne ou la  » nouvelle vague  » ( du cinoche ! ) me font plutôt penser à des coulées de boues …. toxiques

      le centre étant le marais

      et la gauche les égouts

      ce qui fait que tout … baigne comme on dit

      12/11/2015 à 19 h 33 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: