Montebourg séduisant à droite?

Posté le janvier 26, 2021, 9:12
3 mins

Cette semaine, Arnaud Montebourg part en campagne pour se présenter aux présidentielles de 2022.

Plus précisément, il entame un tour de France pour voir si sa candidature sourirait au peuple français.

Aussitôt, les journalistes de s’extasier: il pourrait séduire autant à droite qu’à gauche, dit-on, car son mot d’ordre est «souveraineté».

Voire.

Qu’Arnaud Montebourg soit un peu plus respectable que François Hollande, auquel il s’est opposé lors du dernier quinquennat, me semble difficilement discutable, ne serait-ce que parce que M. Montebourg semble, lui, avoir des convictions solides et argumentées.

Mais de là à ce que les électeurs de droite puissent voter pour lui, il y a un pas difficilement franchissable.

Il est vrai que ce pas fut naguère franchi pour Emmanuel Macron, qui nous avait été «vendu» de la même façon, comme un admirable candidat capable de séduire à gauche comme à droite. Alors, peut-être n’est-il pas inutile de rappeler que M. Montebourg n’est pas seulement un souverainiste, mais d’abord un socialiste ardent.

Son amour de la France et du «made in France», comme on dit de façon si paradoxale dans la langue de Shakespeare, le rend certes plus sympathique que d’autres.

Son opposition au bradage d’Alstom réussi par son successeur Emmanuel Macron est tout à son honneur.

Mais il ne faudrait pas oublier pour autant que le socialisme n’est compatible ni avec l’indépendance de la France, ni avec nos libertés.

Avec l’indépendance de la France, car le socialisme, c’est plus de dette et donc la soumission du pays à la finance.

J’entends certes que M. Montebourg propose purement et simplement d’annuler la dette. Mais, s’il le faisait, il détruirait le crédit de notre pays pour des années et, par conséquent, l’asservirait tout autant à la finance (sinon même, peut-être, au crime organisé).

Quant aux libertés, on sait que le socialisme y est allergique.

Ajoutons à cela le combat pour la VIe République, qui a toutes les chances d’être une mauvaise réédition de la IVe, et l’on comprendra que je ne sois pas enthousiaste de la candidature d’Arnaud Montebourg – malgré son utilité indiscutable pour clarifier certains débats trop longtemps repoussés par l’oligarchie.

Plus grave encore, M.Mon­te­bourg pourrait bien être dans l’esprit de certains la façon «présentable» de faire avancer les thèses de M. Mélenchon (qui s’est félicité des nombreuses proximités entre leurs deux programmes). Et cela ne contribue pas du tout à me rassurer!

3 réponses à l'article : Montebourg séduisant à droite?

  1. ELEVENTH

    29/01/2021

    Montebourg, l’apiculteur (l ‘est il encore) aurait du observer depuis longtemps que, dans une ruche, dès que la saison fastueuse est passée et qu’il faut préparer les temps difficiles de l’hiver, la flopée de faux-bourdons vivant en parasites sur la colonie est virée par les abeilles qui ne peuvent pas nourrir les bouches désormais inutiles. Il devrait s’en inspirer pour présenter un programme qui tienne la route.

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    27/01/2021

    Montebourg le spécialiste des abeilles et du miel.
    N’a-t’il pas dit: « Je suis un entrepreneur heureux »

    Apparemment cela ne lui convient plus car il faut travailler et réfléchir et si on réfléchit mal il faut en assumer les conséquences, parfois financières.Il est plus simple de se relancer dans la politique car là les conséquences de mauvaises décisions sont toujours assumées par les contribuables.
    Contribuables, qui eux n’ont rien demandé mais peu importe on se fiche de leur avis tant qu’ils crachent au bassinet.

    Votez donc Montebourg si vous n’aimez ni le miel ni les abeilles ni les entrepreneurs.

    Répondre
  3. hans

    27/01/2021

    Montebourg le spécialiste des abeilles et du miel.
    N’a-t’il pas dit: « Je suis un entrepreneur heureux »

    Apparemment cela ne lui convient plus car il faut travailler et réfléchir et si on réfléchit mal il faut en assumer les conséquences, parfois financières.

    Il est plus simple de se relancer dans la politique car là les conséquences de mauvaises décisions sont toujours assumées par les contribuables.
    Contribuables, qui eux n’ont rien demandé mais peu importe on se fiche de leur avis tant qu’ils crachent au bassinet.

    Votez donc Montebourg si vous n’aimez ni le miel ni les abeilles ni les entrepreneurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)