Moralisation… Vraiment ?

Posté le 01 août , 2017, 9:22
3 mins

Je dois avouer que je me méfie des lois de « moralisation de la vie politique ».

D’abord, je ne crois pas que l’on puisse moraliser par la loi.

Mais, surtout, trop souvent, il s’agit – au mieux – de poudre aux yeux.

Je dis « au mieux », car il est fréquent que ces lois ne servent qu’à renforcer la mainmise de la caste au pouvoir.

C’est ainsi que les lois sur le financement de la vie politique n’ont nullement arrêté la corruption.

En revanche, elles ont servi à empêcher que quiconque puisse réussir en politique électorale sans le soutien d’un parti en place.

De même, la prétendue suppression des fonds secrets par Lionel Jospin n’a, naturellement, pas entraîné la fin des fonds secrets (on ne discute toujours pas des budgets d’opérations clandestines à l’Assemblée nationale, et heureusement !).

En revanche, elle a supprimé l’indépendance des grands élus locaux et augmenté la puissance du Premier ministre.

De la même façon, il me semble absurde de répondre à « l’affaire Fillon » par l’interdiction pour tous les parlementaires d’employer des membres de leur famille.

Au sénat, où ces emplois étaient déjà limités, on savait fort bien contourner la loi – en « échangeant » avec son voisin.

Ainsi tel sénateur employait une personne qui ne lui était rien, mais qui était proche de son voisin, lequel en faisait autant pour lui.

On voit mal d’ailleurs pourquoi il serait plus « moral » d’employer sa maîtresse que son épouse.

Et je trouve insupportable que la bande de concussionnaires qui se partagent le pouvoir et les prébendes qui vont avec s’offre, si j’ose dire, une virginité à bon compte avec cette fausse « moralisation ».

Je ne vois dans la loi actuellement débattue qu’un intérêt : la suppression de la réserve parlementaire (150 millions d’euros par an, tout de même !).

Cette « réserve » avait, en effet, tout du clientélisme légal et instaurait un désastreux état d’esprit.

Mais je suis bien « confiant » : une fois supprimée cette source de clientélisme, « on » trouvera bien le moyen de financer autrement l’achat de voix.

La seule réforme qui m’intéresserait en matière de « moralisation » financière de la vie politique serait la perte des droits civiques des élus condamnés pour corruption et la fin du financement public des partis.

Rien, en effet, ne justifie que les partis en place spolient légalement les contribuables pour empêcher toute concurrence !

16 Commentaires sur : Moralisation… Vraiment ?

  1. HOMERE

    10 août 2017

    Au fait !!!
    on entends plus “l’affaire” Fillon …….mis en examen de puis plus de trois mois….et puis plus rien !! bizarre non ? les juges qui l’ont assassiné politiquement auraient ils troqué le bermuda ou le string pour pavaner sur nos plages ensablées ?
    Vous me direz que maintenant qu’il est mort politiquement…la mission est remplie….
    Assurément le scandale politique du siècle….tout le monde ferme sa gueule….belle image de notre peuple cancérisé par le wi fi et la play station…Fillon ? on s’en tape…comme du reste…
    Vous me direz que Macron n’est qu’un Fillon qui va mal finir !
    On se console comme on peut !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 août 2017

      inutile et inélégant ce coup de pied de l’ âne : oui on sait que ” bling-bling Sarko of Libya ” vous séduit encore ! il n’ empêche que de plus en plus de ” bons ” *** Français regrettent de ne pas avoir voté F.F. et qu’ on lit de plus en plus souvent cette phrase de ” lâches ” qui cherchent à se dédouaner :

      ” je n’ ai pas voté Macron par conviction mais pour faire barrage à M. Le P. ”

      *** par ” bons ” Français comprendre ” parfaitement politiquement corrects ” comme l’ exige ” LeMedia “

      Répondre
  2. vozuti

    4 août 2017

    Chirac a amené la corruption à des sommets presque impossible à dépasser,c’est pourquoi les français l’aiment tant.
    Quant à son comparse juppé,le détraqué,le spécialiste des coups tordus et turpitudes en tous genres,il aurait été élu avec un score de dictateur africain (comme chirac) s’il n’avait pas été évincé par miracle, grâce à un petit groupe vertueux (sens commun,semble-il).
    Les français ne pouvaient pas être sauvés contre leur volonté,mais sans le savoir,ils ont échappé au pire: la prise de pouvoir de juppé,le “démon incarné”.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 août 2017

      Juppé c’ est l’ arsenic ; ça vous empoisonne sans que vous vous en rendiez compte !

      Répondre
      • vozuti

        5 août 2017

        exact,juppé ne sait faire qu’une seule chose,nuire.et son pouvoir de nuisance est d’autant plus important qu’il l’exerce toujours de manière masquée.
        même sarkosy et fillon ne l’ont pas vu venir,et macron fait probablement partie des prochaines victimes car il occupe la seule place que juppé convoite avidement.

        Répondre
      • BRENUS

        6 août 2017

        Juppé “l’arsenic” l’a quand même pris dans le baba par son éviction de “moi-président”. Mauvais comme il est cela doit lui générer un profond ulcère de l’estomac. Car bien qu’il se complaise à se pavaner dans sa bonne ville de Bordel il eut quand même préféré frimer au 14 juillet à Paris sur l’estrade. En bavochant, bien sur.

        Répondre
        • Bistouille Poirot

          6 août 2017

          @brenus
          “Juppe l’Arsenic” remis au goût du jour par vos soins et que j’avais baptisé du doux pseudonyme de “As 33” (symbole de cet élément simple et de son Z dans la classification de Mendéléïev) et coiffé d’une raie un peu trop épaisse comprise entre deux pariétaux dont l’entretien aurait coûté moins cher que les 8.000 € mensuels du Figaro élyséen.
          Quelle relation me direz-vous ? Eh bien je vous rappellerai cet échange célèbre au cours du procès de Marie Besnard, célèbre empoisonneuse à l’arsenic.
          – “Mais enfin Mr l’expert, nous avons retrouvé des traces d’arsenic jusque dans les cheveux de la victime…”
          – “Mais Mr le Président des assises, tous les poisons sont dans la nature et il est certain que les barreaux de la chaise qui vous reçoit en contiennent !”
          Et le président de se lever de son siège !
          …..Et Macron de l’occuper. Pauvre Juppé….

          Répondre
        • vozuti

          6 août 2017

          juppé n’a pas pu baver d’orgueil sur l’estrade le 14 juillet,mais il bave de jalousie en voyant macron sur le trône…et personne ne sait ce qu’il est encore en train de manigancer dans l’espoir de récupérer Son trône.

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 août 2017

      Quant aux Français , ils ne sont ni assez lucides ni , et encore moins, assez courageux pour SE sauver

      Répondre
      • vozuti

        5 août 2017

        complétement d’accord,et un individu ou un groupe qui est dénué de lucidité et de courage est amené à disparaitre.c’est la loi de la nature.

        Répondre
  3. N'DOBIN

    3 août 2017

    “Moralisation” , ne voilà-t-il pas un bien grand mot, une “belle pensance” de plus pour fleurir le culot le plus éhonté qui sert,désormais, de tactique au gouvernement ? Et l’anesthésie où le “maraboutage” de la population dans lesquels semble plonger cette stratégie , n’en est que la “légitimation” par …consentement .

    Répondre
  4. HOMERE

    3 août 2017

    C’est la vie de tous qu’il faudrait moraliser…pas seulement les politiques….
    Pensons nous que nous sommes nous mêmes dans la morale pour estimer que certains de nos compatriotes ne le seraient pas ?
    Le droit commun bien pensé serait qu’il n’y ai pas de Lois discriminatoires entre les individus….on n’y va pas franchement !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 août 2017

      d’ abord un appel à la Vertu puis un appel à ” la ” Virtu ? je suis bien d’ accord , nos Présidents nous ayant tous montré l’ exemple … de ce qu’ il ne fallait pas faire : Mitterand le Régent, Chirac , le plus corrompu de tous, … Sarkozy , le plus bling bling qui fût, Hollande un peu moins puisqu’ il a su se contenter de sa part ” légitime ” de fromage

      l’ opposition nous parle toujours des grands ” pêcheurs ” socialistes, mais ignore les Balkany

      Répondre
  5. secotine

    2 août 2017

    La “réserve Parlementaire” refera surface sous un autre nom, tout comme on a remplacé la “loi de moralisation” par “loi de confiance”
    L’imagination de nos élus est sans borne quand il s’agit d’argent.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    2 août 2017

    tiens, justement à propos de Tel Aviv c’ est là qu’ est justement ” installé “, le chauffeur de Meyer Habib député des Français à l’ étranger ( région sud Europe ) … son … fils !

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    2 août 2017

    c’ est vrai ça ! il est plus moralement acceptable d’ employer sa maîtresse ou son gigolo voir son … giton ou son amie de coeur pour d’ autres que sa ou son légitime ou ses enfants … je pense que les investigations de la police des moeurs politiques française ne sont pas poussées assez loin et qu’ une mission d’ information à Téhéran , à Ryad et même dans certains quartiers de TelAviv serait très profitable

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)