Municipales : percée de l’extrême gauche

Posté le juin 30, 2020, 10:05
5 mins

Le second tour des élections municipales a malheureusement confirmé nos inquiétudes nées au soir du premier tour.

Disons-le clairement : ces municipales sont un désastre à peu près général.

Le premier signe de ce désastre tient à l’abstention. 59,5 % des électeurs inscrits ne se sont pas déplacés. Quelle sera la légitimité des nouveaux maires ?

La démocratie représentative est à bout de souffle. Elle tenait encore, bon an mal an, pour les scrutins municipaux, où l’on connaît les différents acteurs – dont beaucoup ont fait leurs preuves dans la société civile. C’est désormais fini.

LREM, échoue à s’implanter solidement. La seule grande ville qu’il « conquiert » est Le Havre, où Édouard Philippe a été réélu.

Mais Édouard Philippe n’est pas membre de LREM et il n’a gagné que parce que LR n’avait pas présenté de liste contre l’ancien conseiller d’Alain Juppé. Et LREM perd Lyon (où Gérard Collomb avait été l’un des pionniers du macronisme) et ne conquiert aucune grande ville.

Certes, le parti présidentiel va avoir quelques milliers d’élus locaux. Mais il reste ce qu’il est depuis le début : une simple entreprise de « recyclage » du centre droit comme du centre gauche et ne devient nullement un parti enraciné.

Du côté des LR, le parti résiste relativement bien. Mais il perd Bordeaux et ne gagne pas Lyon malgré l’alliance avec Gérard Collomb. Il peut encore garder Marseille grâce à la loi PLM (initialement pensée pour empêcher Jean-Claude Gaudin de prendre la ville, malgré sa victoire sur Gaston Defferre en 1983 !), mais y a été sèchement battu par l’extrême gauche.

Bref, pas de quoi pavoiser ! D’autant que les alliances avec LREM laisseront des traces durables et que plus personne ne peut vraiment savoir quel est le corpus doctrinal des Républicains.

Du côté du RN, la plupart des maires sortants ont été réélus au premier tour et plusieurs villes, dont Perpignan, ont été gagnées.

Mais il ne faut pas perdre de vue que le nombre de conseillers municipaux RN va baisser (le parti présentait 150 listes de moins qu’en 2014).

Et, surtout, la victoire de Perpignan est la preuve que la stratégie gagnante est exactement l’inverse de ce qui a toujours été pratiqué par le parti, puisqu’elle est le fruit d’une implantation locale de long terme, au lieu d’une focalisation exclusive sur « l’étiquette » accordée à des militants « interchangeables ».

On peut souhaiter que le succès de Louis Aliot conduise à une véritable stratégie locale, mais nous n’y sommes pas encore.

En un mot, les fanfaronnades et les cris de triomphe de la plupart des partis me semblent singulièrement hors de saison.

Les seuls qui peuvent se réjouir à juste titre sont les écologistes et l’extrême gauche. Mais cela même est notre principal sujet d’inquiétude pour l’avenir.

L’extrême gauche, emmenée par les écologistes, conquiert de nombreuses grandes villes. Est-il besoin de dire que c’est une escroquerie ? Les électeurs ont voté pour un changement d’air – dans tous les sens du terme : à la fois le dégagisme des équipes sortantes et un souci légitime pour la qualité de la vie. Mais EELV va considérablement dégrader la qualité de la vie, en appliquant son programme immigrationniste et laxiste. Grenoble, première ville conquise par cette coalition menaçante, est déjà devenue l’une des capitales françaises de la délinquance.

Le pire des scénarios – qui n’est hélas pas à exclure désormais –, c’est que la seule opposition crédible à Emmanuel Macron en 2022 soit constituée des « écologistes » (c’est-à-dire, en réalité, de gauchistes alliés à des archéo-marxistes).

Il est urgent que les droites se réveillent !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

15 réponses à l'article : Municipales : percée de l’extrême gauche

  1. quinctius cincinnatus

    13/07/2020

    citation exacte de De Gaulle :

     » des chercheurs qui cherchent on en trouve , mais des chercheurs qui trouvent on en cherche  »

    jamais De Gaulle n’ aurait utilisé l’ affreux néologisme de  » trouveur  »

    qu’ il soit donc réservé à l’ élégant poète de ce blog

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    13/07/2020

    Israël

    le chômage vient de dépasser la barre des 20 %

    Répondre
  3. OMER DOUILLE

    08/07/2020

    Les « penseurs » à la Q.Q. ce n’est pas ce qui manque . Dommage qu’ils gardent le produit de leurs élucubrations jalousement.
    Ceci me fait « penser » à une phrase de de Gaulle à propos de bien des organismes de chercheurs : DES CHERCHEURS ON EN TROUVE, DES TROUVEURS ON EN CHERCHE.
    Rien n’a changé depuis, même au CNRS avec ses nombreuses planques et sinécures (il fut un temps où les directions n’arrivaient pas à contacter certains chercheurs pourtant rétribués régulièrement : il a fallu bloquer leur salaire pour les voir sortir du bois) Mais, soyons discrets : il s’agit d’intellectuels de « haut niveau ».

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/07/2020

      heureusement nous avons l’ inestimable ( les Anglais diraient estimable ) Omerdouille qui restera dans toutes les mémoires … du moins celles des lecteurs des  » 4 Vérités  » comme ayant atteint à force de prodiges cérébraux le degré zéro de la réflexion primaire

      allez bonne journée à tous et pour un avenir meilleur essayez de dépasser la pensée d’ Omerdouille

      Répondre
      • OMER DOUILLE

        10/07/2020

        Monsieur Q.Q.
        Quand les minables sont à court d’arguments, il leur reste l’insulte. Dont vous usez sans limites.
        Mais, étant chrétien et catholique (pas huguenot, désolé) je vous pardonne comme à un chien enragé qui tente vainement de vous mordre, même lorsque vous lui apportez la gamelle.

        P.S. Nos échanges de haut niveaux me passionnent mais je crains qu’ils alourdissent trop la rubrique commentaires. Aussi je vous propose de m’indiquer , à votre choix, votre autre site préféré (oumma.com par exemple) pour que nous puissions y déposer nos proses respectives et libérer l’espace ici.
        Avec toute ma considération et mes civilités empressées.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          12/07/2020

          où voyez vous l’ insulte alors qu’ il ne il ne s’ agit que d’ un diagnostic, et plus étroitement de  » mon  » diagnostic, que vous refusez comme c’ est votre droit

          le problème voyez vous avec des gens comme vous c’ est que vous êtes  » répulsif  » même lorsque vous croyez défendre des causes sur lesquelles beaucoup de personnes partagent votre  » ressenti  » ( comme on dit )

          allez continuez à être un bon chrétien

          Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    06/07/2020

     » la droite a été fautive de ne pas avoir travaillé plis tôt ** * la question  » écologique  » ( Bellamy )

    la droite est à ce point clanique, et démago, et donc stupide, que ce qui n’ est pas l’ intérêt immédiat ( aux deux sens du mot ) des préoccupations les plus basiques de ses électeurs traditionnels ( leurs obsessions en somme ) elle l’ occulte … ses choix sont donc toujours inappropriés à son époque

    *** s’ en préoccupe t elle seulement maintenant car quand on lit ici certaines interventions on peut en douter

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      06/07/2020

      Pour vous calmer lisez donc l’article dans le Guardian Australia.
      « The environmentalist’s apology: how Michael Shellenberger unsettled some of his prominent supporters »

      Un extrait:
      « On behalf of environmentalists everywhere, I would like to formally apologize for the climate scare we created over the past 30 years,” wrote Shellenberger in his 1,700-word article. »

      PS:
      Michael Shellenberger est un auteur et militant écologiste américain.
      Il me semble qu’il a fait une partie de son chemin de Damas.

      Répondre
  5. OMER DOUILLE

    06/07/2020

    Et une « grande ville » de plus dans la main des pastèques : Mar-se-aille, comme dit Cantalou. Avec une maire réputée très à gauche, ce qui promet.
    Cette malheureuse ville est déjà à la ramasse avec plus de la moitié des employés constituée de fonctionnaires dont on se demande qui peut bien les payer. Etant par ailleurs submergée de muzzs des quartiers nord et autres, plus les comoriens qui déboulent sans discontinuer, c’est déjà un beau morceaux d’Afrique. Paris a ses rats, Marseille ses poubelles. Une certaine vision de l’écologie et de la préservation des espèces en sorte.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    02/07/2020

    constatation chiffrée

    Anne Hidalgo remporte 14 sièges supplémentaires par rapport à 2014

    l’ indignation particulièrement  » tapageuse  » des oppositions n’ aura donc pas suffit et même aura fait advenir le contraire de ce qu’ elles espéraient

    et ne parlons pas du R.N. pas même présent au second tour

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      02/07/2020

      « et ne parlons pas du R.N. pas même présent au second tour »

      Il était surtout concentré dans les non-votants.
      Voir les grands titres:
      Le taux de participation au second tour des élections municipales de Paris, dimanche 28 juin 2020, a été le plus faible jamais enregistré, soit environ 36.7%. Et seulement un peu plus de la moitié de ces votes pour Hidalgo.

      Un vrai score macronien, pas de quoi en faire un triomphe.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        04/07/2020

        votez blanc mais votez !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          04/07/2020

          …vote blanc…

          Vous devriez être prudent et veiller à ce que les mots que vous utilisez ne froissent pas des intervenants “#BLM” de ce site.

          Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    01/07/2020

    le modèle d’ une politique  » sociale  » nous est donné par CasaPound

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    30/06/2020

    l’ intitulé de votre article …

    confirme simplement que vous n’ avez pas les  » penseurs  » à la hauteur du danger !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)