Népotisme : une longueur d'avance pour la gauche

Népotisme : une longueur d'avance pour la gauche

On ne rappellera pas l’éloquente histoire du fils Mitterrand, alias « papa m’a dit » pour démontrer l’amnésie sélective de la gauche et
de ses gardiens de la morale républicaine. Un lecteur attentif a alerté notre attention sur le cas contemporain de Bernard Dérosier, Président du
Conseil Général du Nord (étonnant, non ?), qui emploie… son fils ( !) à un poste réservé à un titulaire de concours administratif, alors que le rejeton en question n’a pas passé ledit
concours.

 

Un tel cas est prévu par la loi du 26 janvier 1984, mais celle-ci précise que l’emploi peut-être pourvu contractuellement
seulement si aucune personne qualifiée ne s’est présentée pour remplir l’emploi. Ce qui n’est évidemment pas le cas : un candidat qualifié, bénéficiant de 10 ans d’expérience a vu sa
candidature rejetée.

 

Au-delà du népotisme, c’est donc carrément un acte a priori illégal qui a été commis par le Président socialiste du Conseil
général du Nord. Comme l’a d’ailleurs pensé le préfet qui essaie de faire casser le contrat de travail par la justice.

On attend les commentaires de la gauche, vertueuse et morale, sur le sujet !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: