Nicolas Sarkozy le candidat d’une droite divisée

Posté le 17 janvier , 2007, 12:00
4 mins

L’UMP a couronné Nicolas Sakozy, dimanche dernier. Quatre-vingt mille militants l’ont ovationné. Seul candidat à l’investiture du parti de la majorité, il a recueilli 98,1 % des suffrages, exprimés par environ les deux-tiers des adhérents du parti. La quasi-totalité des ministres, y compris les plus chiraquiens, étaient au rendez-vous. Dominique de Villepin aussi. Toutefois, sa visite a été rapide et discrète : dix minutes de bain de foule dans une partie reculée du hall, vingt minutes dans la loge de Sarkozy, rencontre fugace avec les parlementaires. Son arrivée n’a pas été annoncée à la foule et les écrans géants disséminés dans le hall n’ont montré aucune image de sa visite. Le fidèle d’entre les fidèles de Jacques Chirac, Jean-Louis Debré, s’est joint à cette grand-messe.

Malgré cet unanimisme apparent, Sarkozy n’est pas à l’abri du danger, dans son propre camp. Certes, Michèle Alliot-Marie a renoncé à sa candidature et a proclamé son ralliement. Mais Jacques Chirac réfléchit à la sienne. S’il est candidat, la droite est vaincue. Ce ne serait pas pour lui déplaire, lui qui déteste Sarkozy et souhaite par-dessus tout sa défaite. Mais, il est plus probable qu’il n’y aille pas : son niveau très bas dans les sondages donnerait à sa démarche un caractère fantaisiste, qui lui ferait rater sa sortie.

Cependant, le président de la République attendra le dernier moment pour annoncer sa décision : fin février-début mars. D’ici là, le spectacle quotidien de la contestation interne à la fausse droite continuera. Ces dissensions assureront la défaite de l’ensemble de la droite.

Le Parti socialiste fonctionne tout autrement. Il est en ordre de bataille, contrairement à ce que laissent croire les divergences – affichées – entre Ségolène Royal et François Hollande. La dernière en date concerne la fiscalité. Lui veut l’alourdir, elle non. Numéro de duettistes parfaitement au point : lui conforte la gauche fiscaliste, elle ratisse les professions libérales et les classes moyennes. Début décembre, il y avait eu la violente charge de Ségolène contre la Banque centrale européenne, et son président, Jean-Claude Trichet, leur déniant « le droit de décider de l’avenir » de l’économie européenne. Son compagnon avait pris la défense de la BCE.

Les deux partenaires ont mis leur relation de couple au service de l’ambition politique. D’autres escarmouches les opposeront, pour le plus grand bien de la candidate socialiste à la présidentielle.
……………
WEB :

Le congrès de l’UMP heure par heure sur LCI

Le journal de 20h de France2 sur la fiscalité et le PS

(gag) La BAF fait signer au congrès de l’UMP une pétition contre l’éxécution de J.Chirac
……………..

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

17 Commentaires sur : Nicolas Sarkozy le candidat d’une droite divisée

  1. Jean-Claude THIALET

    26 janvier 2007

    27 01 07   –  4-V

    GERARD PIERRE. Même si, à quelques nuances près, je partage votre analyse à propos de l’article de Jean ROUXEL, je n’en tire pas votre conclution. Ou alors, il faudrait l’appliquer – à deux auteurs près -à la plupart des intervenants dans "Les 4-Vérités". Nous vivons dans un pays où il faut enfoncer en permanence des portes ouvertes. Taper et retaper sur le crâne des autruches qui contnuent, élections après élections, à s’entêter à ne rien voir ni entendre sur les maux qui accablent notre pays. Et même si, à vous comme à moi, l’article de Jean ROUXEL, pas plus que celui de quelques autres, n’aura rien appris, je suis certain, à lire ici où les les commentaires de "posteurs" qu’il faudra répèter ad nauseum certaines vérités qui devraient pourtant crever les yeux  et els oreilles de toutes et de tous.

    Et, si l’on devait faire un reproche à Jean ROUXEL, comme à d’autres, c’est de ne pas tirer les conclusions qui s’imposent, aussi bien à propos de l’invasion islamique, que de la sécurité, des carences de l’Education (prétendue) Nationale, de l’insécurité grandissante, des dettes (celles de la France : plus de mille-milliards quatre-cent millions d’euros ! , de la sécurité Sociale, de la SNCF …), de la faillite annoncée des Caisses de Retraite, du chômage, etc, C’EST QUE TOUTE LA CLASSE (j’allais écrire "la clique"!) POLITIQUE QUI GOUVERNE LA FRANCE DEPUIS DES LUSTRES ET QUI EST RESPONSABLE DE CETTE LAMENTABLE SITUATION,  DOIT S’EN ALLER AU PLUS VITE. A commencer par l’UMP et le P.S. qui gouvernent le pays en alternance. En suivant par l”UDF(1), les Verts, et le p.C."F" qui ont eu leur part dans divers gourvernements !

    C’est la aison pour laquelle je souhaite, en avril, mai et juin prochains, un tsunami électoral qui emporte les partis gouvernementaux. Et ceux qui candidatent sous leur étiquette. A commencer par Nicolas SARKÖZY  et Marie-Ségolène ROYAL ! Est–ce trop demander aux électrices/électeurs d’avoir le courage de faire cette révolution de palais? est-ce trop leur demander de se réveiller, eux qui sont les champions de l’auto-consommation du prozac et des bobards tant des médias que des politiciens qui leur font croire, élections après élections  (on l’a vu le 6 mai 2002 !) qu’avec Le PEN, la dictature s’installera en France, avec elle son cortège d’antisémitisme et de racisme ? Faudra-t-il, comme naguère les passagers de 1ère et de 2ème classe du "Titanic" qui  étaient restés sourds aux appels au secours de 3ème et 4ème classe, que la coque du "France-Titanic" soit sur le point de piquer du nez avant de s’enfoncer à jamais, pour qu’enfin les Français embougeoisés de coeurs, de corps et d’esprit, et d’avantages acquis, se réveillent ? Je crains, hélas, qu’il soit trop tard  !

     Bon week-end ! Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) je n’oublie pas que le lénifiant donneur de leçons qu’est le candidat François BAYROU a été, quatre ans durant, un des plus calamiteux ministres de l’Education (prétendue) Nationale. Et qu’il a fait semblant de découvrir que la Sixième accueille des tas d’élèves ne sachant correctement ni lire, ni écrire, ni même parler Français. Ce que, bien entendu, si, ce qu’à Dieu ne plaise,  il devenait Président de la République, il interdira ! Souhaitons pour lui qui aura été le prisonnier des Syndicats qui gouvernent l’Education "Nationale", que ceux-ci soient d’accord. Sinon, gare aux grèves ! Gare aussi aux manifestation orchestrées de parents d’élèves pour lesquels leurs enfants sont rois, même, et surtout, quand ils sont le rois des cancres ! Ce qui s’impose dans notre République bananière … où la moindre réformette prend des allures de révolution, et ou la culture se nivelle par le bas.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    25 janvier 2007

       J’ai beaucoup hésité à perdre mon temps pour formuler un commentaire sur le contenu de l’article de monsieur Jean ROUXEL. " L’analyse " à laquelle il se livre ne dépasse guère le niveau de celle qu’on pourrait lire dans un tract de force ouvrière.

       En revanche, les commentaires qu’il a suscités me paraissent plus intéressants.

       Hélas, je ne partage pas l’optimisme que peuvent afficher un certain nombre d’entre nous dont je partage néanmoins la sensibilité politique.

       L’impéritie d’une gauche, toujours  plurielle, qui n’a d’égal que sa suffisance dogmatique entretenue par une amnésie toujours providentielle ne fait plus rêver, même ses électeurs traditionnels. Mais ma sensibilité d’homme de droite se satisfait peu des discours entendus dans la bouche des poids lourds de ce camp.

       L’UMP, apparemment plus unie derrière Nicolas que les socialiseurs derrière Ségolène et sa bravitude, n’aborde jamais le problème le plus crucial de ces trente prochaines années:  L’ISLAMISATION  PROGRESSIVE  DE  LA  SOCIETE  FRANCAISE.

       Tout se passe comme s’il n’y avait aucune incompatibilité entre  CE  QUI  EST , et  CE  QUI  SE  MET  EN  PLACE . Il est vrai que, lors d’une élection présidentielle, la préoccupation des protagonistes ne dépasse pas un quinquenat, voire deux. …………. apès eux, ce n’est plus leur problème !

       Je n’attends donc rien de mai ni de juin 2007. J’appréhende néanmoins les semaines, les mois ou les années qui succéderont à cette échéance qui aurait pu être celle de la dernière chance. Je sens poindre, dans un délai que je ne peux apprécier, les comités de salut public eux mêmes précurseurs de je ne sais quels excès.

       Alors je suis désolé de dire à monsieur Jean ROUXEL qu’en ignorant lui même cette préoccupation fondamentale il ne fait pas oeuvre constructive. Au contraire, il bêche dans l’eau.

    Répondre
  3. sas

    23 janvier 2007

    oui comme avant lui……..BOCASSA 1ER…….MOUGABAY…..ben chirac……et tous nos autres modèles népotiques……

    HARF HARF    HARF

    SAS

    Répondre
  4. Yann

    19 janvier 2007

    Le congrés UMP devait réunir glorieusement 100.000 fanatiques lobotomisés, mais les organisateurs ont déjà eu bien de la peine à rameuter quelques 20.000 retraités affrétés par nos impôts. Le Pen lui à réuni 25.000 personnes au BBR sans la moindre publicité et sans trains, bus ni taxi payés par le contribuable. La vraie Droite va balayer le candidat des médias, des patrons et de Washington !!

    Répondre
  5. Pam

    18 janvier 2007

    La gôche et la droite se partagent le gâteau depuis 30 ans, ils ont organisée la faillite de notre pays, je crois que ça à assez durer, ils nous prennent pour des c…s.

    Nous vivons dans une dictature déguisée en démocratie parfaitement hypocrite.

    Le show Sarko-Royal ressemble à la Star Académy, vous ne trouvez pas ?

    Les Français ont été manipulés par les Médias entre les deux tours de 2002 ( J’ai lu un livre sur le sujet ) c’est lamentable.

    Pour ceux qui aiment lire:

    " LE TOUR INFERNAL  21 AVRIL – 5 MAI 2002 " Analyse d’une fantasmagorie électorale" de Yves Daoudal aux Editions Godefroy de Bouillon. 20,00€  ( vous ne le trouverez pas en librairie).

     

    Répondre
  6. Anonyme

    18 janvier 2007

    Charles Martel : "  … ils (les élus verts) ont denoncé cette implantation particulierement mal venue dans un quartier multi culturel .. "
    "Multi culturel", mon vieux, PAS "multi politique" !
    Mais ca serait pas une forme "d’exclusion" ca? Les verts seraient-ils RACISTES!
    Bande de clowns!
    Pathetic.
    Mancney

    Répondre
  7. Pierre

    18 janvier 2007

    En cas de duel Royale-Le-Pen au second tour des presidentielles, Bayrou appellera a voter pour les socialo-communistes (Bayrou et son parti l’UDF gere sans succes (c’est le moins que l’on puisse dire) avec l’UMP notre pays mais vote regulierement avec les socialo-communistes) et une partie de l’UMP aussi!  Ceci est revelateur et scandaleux! Heureusement il y a des gens comme Jacques Peyrat (UMP) qui appeleront a voter Le Pen au deuxieme tour!  Peyrat est maintenant attaque violement par les hussards UMP et UDF! cela en dit tres long!

    Sarkosy-Chirac a ete intronise par seulement 25000 membres de l’UMP (et non les 80000 declares par ce dernier de facon mensongere!).  On comprend qu’il  ne puisse y avoir enthousiasme pour un bilan et un programme socialo-immigrationiste bis (qui s’ajoute a ceux de Bayrou et Royale)!

    Cordialement

    Répondre
  8. charles martel

    18 janvier 2007

     je ne peux m empecher de reproduire ce délicieux entrefilet de mon journal  ultra provincial
    Si , si  ,c est écrit:
    """ les elus verts du 10° arrondissement protestent contre l ouverture du local de campagne de nicolas sarkozy au 18 rue d enghien
    dans un communiqué , ils ont denoncé cette implantation particulierement mal venue dans un quartier multi culturel quotidiennement touché par la politique inique du ministre de l intérieur-candidat comme des operations policieres d envergure ciblant les populations d origine etrangere
    les verts ont demande de rendre la rue d enghien a ses riverains et estime que l arrogance avec laquelle il compte  occuper la rue d enghien se fait deja sentir """"

    Dis monsieur , moi qui ne vote pas pour la candidate socialo- communiste ai-je le droit de passer dans cette rue ??

    Répondre
  9. EIFF

    17 janvier 2007

     

     Un à un, le clan chiraquien semble quitter le navire pour rejoindre le ministre-candidat Sarkozy….Juppé, Mam, Villepin….la droite joue le rassemblement (de façade) et cela pourrait être positif pour battre les socialistes de tous bords au final, mais pour cela il reste à la droite dit de gouvernement d’appeller à un vote Le Pen au second tour, en cas de duel Parti Sozialist / Le Pen….Pas sûr que les têtes pensantes  et les mollusques de l’UMP aient compris le vrai danger socialiste, leur timide programme de droite ne suffira pas à sortir de l’asphyxie socialiste, et les nombreuses affaires autour des sans-papiers et des illégaux montrent que la fausse droite est toujours prisonnière du harcellement des lobbies subventionnés, dits anti-racistes, et des donneurs d’ordre gauchistes. Qu’il le veuille ou non, Sarkozy reste le ministre des régularisations de masse et de la distribution de privilèges accordés aux immigrés et aux imams.

     L’UMP de Chirac a signé en 2002 le pacte du retour d’ascenceur à la gauche pour 2007. L’UMP de Sarkozy suivra les consignes de super-menteur : voter Ségolène contre la vraie droite, la droite de LE PEN, qui défend SEUL CONTRE TOUS les français contre les mensonges de Bruxelles et contre le mondialisme socialo-maçonnique destructeur, spoliateur des peuples et des identités.

     Le ticket gagnant pour sortir définitivement du socialisme : un ralliement de toutes les droites au second tour, au second tour seulement, peu importe le candidat, Sarkozy, Le Pen, De Villiers, ou même Chirac. Droite contre gauche, jusqu’au bout, jusqu’à la victoire, une union des droites est la seule alternative pour battre la trés sectaire et la trés peu démocrate candidate  socialiste.

    Répondre
  10. merle des isles

    17 janvier 2007

    Bonjour , 22000 sièges recensés pour 80000 prétendus militants ?? Pauvre France des médias auto-proclamés et complices de tous ce salauds qui pourrissent la France depuis 30nas. Et encore des "gogos" qui y croient !! Le réveil sera dur.

    Répondre
  11. labbé

    17 janvier 2007

    c’est pénible cet éditorial débile où on veut faire croire implicitement que le FN est de droite alors qu’il n’est qu’un parti de populistes et d’étatistes, pire que les socialo ;  le seule candidat de la droite c’est sarko même s’il n’est pas vraiment le libéral qu’on espérait.

     

     

    Répondre
  12. Pierre

    17 janvier 2007

    La ‘grande’ kermesse mediatisee de l’UMP aux frais du contribuable francais a surtout revele que Sarkosy-Chirac comme Bayrou-Mitterrand (ce dernier est soutenu par des communistes staliniens type Monsieur Leroy, cela en dit tres long!) est le candidat du socialisme immigrationiste comme Royale-Hollande!

     

    Cordialement

    Répondre
  13. charles martel

    17 janvier 2007

    un détail ( mes excuses pour utiliser ce mot desormais tabou )  qui semble echapper a beaucoup
    C est la grande capacité d epargne  de Chirac
    Une campagne coute extremement cher   Il n a pas le soutien d un parti et de sa tresorerie
    Comme il envisage peut etre de se representer et sachant que ses emoluments sont d environ 10  000 euros par mois : les economies de toute une vie vont y passer !!!!! C est beau les convictions…..
    Cette capacité d epargne pourrait aussi s appliquer a galouzeau … qui envisageait lui aussi …

    A la tete de cet état nous avons donc des gestionnaires style pere de famille que le monde nous envie

    Répondre
  14. Sed

    17 janvier 2007

    "il a recueilli 98,1 % des suffrages, exprimés par environ les deux-tiers des adhérents"

    Soit 65% des thuriféraires de l’UMP. Pas mal, pas mal. Mais avec une candidature unique? Peut faire mieux.

    Répondre
  15. David972

    17 janvier 2007

    Monsieur Rouxel, ce n’est pas parce que vous êtes ouvertement de gauche que vous devez faire preuve d’un si grande nullité de jugement et pardon pour ma sévérité.

    Mais soyons sérieux un seul instant. Quelles dissenssions internes attend Sarkozy? Dîtes-le nous car on n’en voit aucune. Les villepinistes, il ne représente même pas 5% du l’UMP e tdonc de la droite. MAM s’est ralliée parce qu’elle n’avait pas le choix. De plus, Sarkozy n’est pas stupide. Ainsi il a repris toutes les idées de Villepin sans aucune exception. Ainsi Villepin s’est montré en privé furieux car il n’a plus aucun moyen réel d’opposition à Sarkozy. D’ailleurs, les villepinistes se sont avoués vaincus. A ufait, Sarkozy a été exigé par 87% des sympathisants UMP contre 77% des sympathisants PS pour Royal. De plus, pour un scrutin sans suspense, 70% des addhérents se sont déplacés et c’est un score très élevé. C’est comme si justement il n’y avait plus qu’un seul candidat à l’élection présidentielle et que 70% des Français se mobilisaient pour voter.

    Au fait, 70% des Français ne veulent pas que Chirac se représente et 80% encore ne veulent pas qu’il intervienne dans le débat présidentiel.

    Quant au PS, c’est bien beau de parler d’unité. Sauf que Hollande en personne a avoué que le PS se trouvait actuellement dans une situation difficile face à Sarkozy et l’UMP. Hollande a même avoué que les attaques contre Sarkozy étaient très difficile et peu portante.

    Sarkozy a avec lui tout le gouvernement et même Villepin qui s’est rallié mardi même si il ne l’a pas fait ouvertement. Villepin a même dit qu’il rencontrerait Sarkozy pour savoir quel rôle il pourrait jouer dans la campagne de Sarkozy… Sarkozy n’est pas con. Pourquoi croyez-vous qu’il reste au gouvernement jusqu’à la fin février. C’est pour justement contrôler Villepin et la droite car il sera très difficile de critiquer Sarkozy désormais à droite. D’ailleurs, entend-on une opposition? Non! L’UMP est au moins à 90% sarkozystes.

    Pour l’instant donc et sans doute jusqu’à l’élection, il n’y a et n’aura pas de dissenssions internes car on ne se met pas à dos ainsi 90% de l’électorat de droite. Surtout qu’un sondage très récent montre que plus de 60% des Français pensent que Villepin et Chirac veulent faire perdre Sarkozy. De fait, toute critique à droite ne fera que renforcer l’image de Sarkozy dans l’opinion. Alors je vous le redemande, où sont les dissenssions internes?

    Car vous oubliez les dissenssions internes socialistes. Ainsi, DSK a humilié publiquement Hollande au Grand Jury-RTL-Le Figaro. Hollande lui même dit que l’arrivée de DSK était à ses yeux malvenus…

    Que pensez-vous du fait que Royal parle si tard et de façon si peu calculé. Ainsi elle parlera en février puis fin février… Elle n’a aucun programme de campagne précis. Elle parlera fin février mais il sera bien tard pour contrer Srakozy qui aura déjà imposé son rythme à la campagne. Toutes les critiques se posent sur Sarkozy. Or, on sait qui gagne généralement une élection : c’est celui qui impose son rythme à la campagne présidentielle… Ségolène Royal a choisi le logement, l’environnement et la jeunesse comme thèmes de campagne. Si elle compte gagner avec cela, il le lui sera très difficile. Car Sarkozy a l’avantage sur le logement avec le droit opposable au logement, rendre tout le monde propriétaire… Ensuite, les Français aiment bien Nicolas Hulot mais ils se foutent pas mal de l’environnement. Sur la jeunesse, si Ségolène Royal compte gagner en les convainquant uniquement, elle est mal partie.

    De plus, les priorités des Français sont l’emploi et le  pouvoir d’achat. Ce sont les thèmes prioritaires de Sarkozy et donc pas ceux de Royal…

    De fait, c’est bien joli que vous soyez de gauche. Mais montrez plus d’objectivité. Balayez plutôt devant votre porte socialiste ségoliniste plutôt que de regarder dans le camp Sarkozy qui se présente uni face à un clan Royal fissuré!

    Répondre
  16. Florin

    17 janvier 2007

    "Si Chirac est candidat, la droite est vaincue" … Même au bistrot du coin de la rue Solférino ils n’auraient pas osé raconter de pareilles histoires – à dormir debout. Chichi ne ferait qu’un misérable 1% des voix, car dans tout pays on trouve une minorité de gens dont le QI s’exprime par un nombre à un seul chiffre … mais même ces pauvres gens-là commencent peu à peu à se réveiller ! (Quand ses poches se vident, le plus con des humains commence à devenir brusquement intelligent).

    Je n’aime pas faire de la peine à l’intéréssé, en lui annonçant que le Père Noël n’existe pas – et que de ce fait il vient de passer son dernier Noël au palais …

    Mais j’aimerais lui dire que, si le PS arrive au pouvoir, il a tout intérêt à faire comme Bettino Craxi, l’ex premier ministre italien, qui s’est enfui en Tunisie pout échapper à la justice. C’est bien d’avoir des amis au pouvoir et au soleil …

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)