Nicolas Sarkozy : le moins pire des candidats

Posté le avril 18, 2007, 12:00
8 mins

français n'ayez pas peur du libéralisme Pascal SalinIl n’est incontestablement pas facile pour un libéral de faire son choix lors des élections présidentielles. Les candidats socialistes de diverses obédiences abondent, la défense de la liberté d’entreprendre, des droits de l’être humain, des opportunités offertes par la mondialisation est quasiment aux abonnés absents.

Les responsables de cette situation sont nombreux : on pourrait évoquer ces entrepreneurs qui ne soutiennent pas le combat des idées, et qui ne doivent pas s’étonner, en ces conditions, si entreprendre en France est de plus en plus difficile. On pourrait évoquer la sous-information de la population par des journalistes dont seule une minorité comprend quelque chose à l’économie.

On pourrait parler du fait que l’enseignement, l’édition, la culture ont été abandonnés aux ennemis de la liberté. Si Pascal Salin vient de publier un excellent livre sur lequel je reviendrai, les livres de qualité ne sont pas légion dans les librairies. Claude Allègre vient de publier lui-même un ouvrage courageux sur l’environnement, et j’en traiterai aussi, mais son ouvrage sera noyé sous le torrent des imbécillités écologistes.

Faute de pouvoir choisir le meilleur candidat, il reste à choisir le moins pire. C’est selon cette logique que j’ai dit que je voterai Sarkozy. Je voudrais ajouter ici un élément supplémentaire qui me conforte dans ma décision.
Dans un contexte de campagne électorale, les critiques, les invectives, les propos de mauvaise foi peuvent pleuvoir. Mais lorsqu’il s’agit de Nicolas Sarkozy, les limites de la décence se trouvent vite atteintes.

Sur un site « de gauche », on peut voir des bandes vidéo où alternent appels à la violence et à l’émeute, et fantasmes consternants sur les conséquences d’un supplément d’ouverture aux règles les plus élémentaires du marché : tous mis à la porte par de méchants patrons, tous chômeurs réduits à la misère.

Sur un autre site, censé être situé « très à droite », Sarkozy est présenté comme le candidat des États-Unis et d’Israël, et les allusions aux origines étrangères, pour partie juives, de l’intéressé ne manquent pas. On ne croirait revenu au temps vomitif de « Je suis partout ». Et, comme à l’époque de « Je suis partout », on peut voir se dessiner des liens derrière lesquels on devine aisément l’haleine puante du monstre rouge-brun. Une droite extrême s’allie aisément avec une gauche extrême, et il suffit d’un clic d’ordinateur pour passer de l’une à l’autre. Dis-moi qui tu hais, et je te dirai qui tu es, pourrais-je écrire, en reprenant une vieille phrase. Je vois là, c’est clair, une convergence d’exécrations envers ce que Karl Popper appelait la société ouverte.

Je vois là les souvenances de ce qui a pu conduire des socialistes, il y a soixante ans, à se convertir au national-socialisme en ayant peu à changer dans leur discours. Je vois là une rancœur antisémite qui autrefois a pu permettre à Hitler et Staline de se rapprocher et de se trouver des points communs. Je vois là, symboliquement, l’Amérique invoquée comme la figure emblématique de ce que ces gens-là détestent : le capitalisme, l’entreprise, le métissage, la souveraineté de l’individu sur sa propre vie.

Je vote Sarkozy par défaut, mais les ennemis de Sarkozy me renforcent dans ma décision, car ce sont aussi mes ennemis, et parce qu’ils incarnent tout ce qui me semble répugnant. Ils incarnent aussi ce qui me semble être, pour le coup, le pire absolu et l’absence d’avenir.

Si la France doit survivre, ce sera en tournant le dos au racisme, à l’antisémitisme, à l’antiaméricanisme, à l’antilibéralisme. Ce sera en comprenant que le futur est à la création, à l’ouverture, au marché planétaire, à l’audace, à ce que la civilisation occidentale a produit de meilleur et a projeté vers l’universel telle une promesse pour tous les hommes, quelle que soit leur origine ethnique, leur couleur de peau, leur religion.

Si la France doit survivre, ce sera en tournant le dos au socialisme, au nationalisme étroit, à l’esprit d’envie et de rigidité.
Une victoire de Sarkozy sera une victoire face au pire. Il restera à voir, ensuite, comment avancer vers le meilleur. Il y aura, pour cela des livres, tels ceux de Salin ou d’Allègre.
Il y aura le travail des instituts tels que l’Aleps de Jacques Garello ou l’Institut Turgot. Il restera à faire comprendre aux entrepreneurs, plus largement, l’importance du travail des idées. Je ne veux pas désespérer.

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

44 réponses à l'article : Nicolas Sarkozy : le moins pire des candidats

  1. sas

    05/05/2007

    Et pourquoi ne pas faire comme nos faux democrates fils du diables…..en palestine…en turquie et ailleurs….

    Les résultas des elections populaires ne resonne pas à leurs auguste auriculaires……soit

    annulons l’election du 1 er tour….

    sas

    Répondre
  2. Anonyme

    25/04/2007

    Annika

    Tu n’as pas site que dans l’amerique de George Bush, la vie privée des citoyen n’a plu de sens: les ecoutes telephonique, les sattelites qui espionnent tout..l’Amerique (pas celle des films, mais celle de George Bush) la ou on a un flic pour un citoyen (comme le vieux union sovietique), l’amerique ou il n y a plus de liberté de presse, et si on dit quelques chose qui ne plait pas aux neo conservateurs, soit on est obligé de devoiler ses sources ou aller devant un tribunal, l’amerique du "patriot act, tant critiqué, qui a transformé tout les ameriocains a des suspects tant que leur innocence n’est pas prouvé !

    devrais-je continuer?

    Sarkozy veut une france de rêve, tout comme une Amerique de rêve..mais le rêve avec Bush n’est plus qu’un cauchemar..

    peut être avec Sarkozy les pedophiles ne seront pas puni puisqu’ils ne peuvent rien, c’est genetique !

    les tueurs aussi..en faite, personne ne doit être puni, tout est genetique !

    "Quant à Sarkozy, s’il vous rappelle G.W. Bush – un bon point ECONOMIQUE pour la France ! – Car je souhaite a la France le renouveau financier,  la stabilité boursière, la force d’emplois (chômage 4.1%), et l’esprit d’entreprise engendrés par G.W. Bush.*

    Sarkozy a deja été ministre de l’economie…et ca c’est sans commentaire !

    Quand a l’amerique, c’est surtout les guerres qui la font monter, avec les ventes des armes: si l’amerique ne fait pas la guerre elle même, elle en cause quelque part dans la terre, et ca fait bouger le commerce des armes..et le gagant? Bush et ses neo conservateurs, les lobies des armes, que Dieu a choisi pour regner la paix dans le monde !

    On peut toujours compter sur Sarkozy pour finir ce qu’il a commencé il y a 5 ans, et le bilan de ces 5 ans est vraiment tres tres brillant…a ce que croient certains!

     

    Répondre
  3. Annika

    25/04/2007

    Gérard :   "Sarkozy pour la France, c’est Bush pour les USA: Bye Bye les libertés, bienvenue les ecoutes telephonique, le pouvoir absolu de la police:"

    De quel manque de liberté aux U.S. parlez vous ?

                         Celle qui ordonne que toute personne arrêtée doit être présentée devant un Juge durant les 3 premiers JOURS de son incarcération ? Le juge jugera de la constitutionnalité et des mérites de l’intervention policière et décidera immédiatement de la conduite à suivre – UN PROCEDE RENDU APRES 3 ou 5 ANS D’INCARCERATION EN France !

                         Ou alors vous parlez peut-être du Miranda right, qui informe toute personne appréhendée de ses droits, et que la police est obligée de réciter (vous savez ce dont je parle si vous avez vu des films policiers américains !) – INFORMATION  QUI N’EST PAS REVELEE AUX APPREHENDES EN France !

                         Ou alors le droit des femmes abusées physiquement/sexuellement d’imposer un ‘restraining order’ sur la personne violente qui les a agressées – UN DROIT QUI N’EXISTE PAS EN France

                         Le droit des enfants filles d’arriver a l’age adulte sans être mutilées (génital mutilation) – IL N’Y A PAS DE LEGISLATION QUI INTERDISE CETTE PRATIQUE EN France ! http://www.omct.org/pdf/VAW/FranceENG2003.pdf

                         Quant aux écoutes téléphoniques qui sont temporairement accordées depuis le 11 septembre – sous certaines conditions et avec l’acquiescement d’un juge ; n’oubliez pas que cette pratique coûta la présidence à Nixon.  Sa punition était grande pour son délit… QUEL PRESIDENT FRANÇAIS A ETE PUNI POUR SES DELITS ?

                         Devrais-je continuer ?  

      Quant à Sarkozy, s’il vous rappelle G.W. Bush – un bon point ECONOMIQUE pour la France ! – Car je souhaite a la France le renouveau financier,  la stabilité boursière, la force d’emplois (chômage 4.1%), et l’esprit d’entreprise engendrés par G.W. Bush.*

    *ceci malgre le 11 septembre, malgre 2 guerres et malgre les suites de Bubba (Clinton) pendant 8 ans.

    Répondre
  4. Gérard Pierre

    24/04/2007
       La volonté massive de nos contemporains, telle qu’elle est ressortie des urnes au soir du 22 avril 2007, ne laissera pas d’autre choix le 06 mai prochain, à celles et ceux qui veulent une rupture avec les anciennes pratiques, que le dépôt d’un bulletin blanc dans l’enveloppe bleue.
     
       Je m’explique.
     
       Une égérie relookée, héritière des dogmes éculés du dix neuvième siècle dont la stupidité du contenu n’échappe qu’à une minorité d’électeurs, prétend rassembler sous ses ailes des énergies antagonistes, voire inexistantes. Le postier aux loisirs innombrables préconise de ne plus accorder de subsides à la défense nationale, d’accroître le déficit abyssal de la France en élargissant encore le panel des bénéficiaires des largesses de la solidarité, d’augmenter le nombre de fonctionnaires alors que le problème est d’abord de les mettre au travail. Madame FPC (*) VEUT un coup de barre plus à gauche. Monsieur « lanterne rouge » nous la joue menaçant en se refusant à donner une consigne de vote pour le second tour (s’il a mis tout son poids dans la bêtise, force est d’admettre qu’il pèse lourd). Madame « l’écologue » s’est ralliée spontanément et sans hésitation, mais y met ensuite ses conditions (singulière conception de l’ordre dans lequel les choses doivent s’entreprendre). La virago valétudinaire de lutte ouvrière a peut-être dit quelque chose mais dans le brouhaha de la soirée électorale personne ne l’aura entendue (de toutes façons, ça n’a aucun intérêt !). Le faucheur délinquant continuera son œuvre de dévastation systématique ; il a déjà des projets pour les pylônes de la centrale de Flamanville.
     
       Arithmétiquement, que donne l’addition des positions INCONCILIABLES MAIS DE GAUCHE ? ……………  13 676 185 voix ! (dans l’hypothèse d’un taux de participation identique et d’un report de voix sans restrictions) … à comparer aux 11 450 845 voix strictement sarkoziennes du premier tour.
     
       Le problème du porte manteau de la Redoute, pour le second tour, va donc être de tenter de concilier ce premier cercle d’inconciliables de gauche avec des inconciliables de droite. Il est vrai que la moitié des voix des électeurs de François Bayrou, ça ne se boude pas !..… surtout que cette moitié représente 3 410 457 voix ! …… mais on est encore loin du compte. A moins que, ….. bon sang mais c’est bien sûr ! … et les voix de Jean-Marie Le Pen qui ne voudraient pas se reporter sur Sarkozy ? … ça ne se méprise pas non plus. N’est-ce pas là que pourrait se situer la clé possible de la solution ? … c’est assurément cela qu’entendait Michel Rocard lorsqu’il évoquait la possibilité d’un accord compromettant au lieu d’une défaite honorable !
     
       ………. Oui mais, comment présenter le deal au club sonore et « vertueux » des « moins de deux pour cent » ?… et même à une partie de l’électorat socialiste dogmatique ? … c’est pire que le problème de la quadrature du cercle. Les exégètes du langage et de la communication vont vivre deux semaines très enrichissantes ( ………… et nous donc !).
     
       La clé de la solution du second tour se trouve en fait chez les électeurs de quatre protagonistes du premier tour : François Bayrou, Jean-Marie Le Pen, Philippe De Villiers et Frédéric Nihous ( … oui, chez lui aussi, … ne le sous estimons pas !)
     
       Ecrivons le scénario tout à fait plausible suivant :
     
    1 ) – Les électeurs de Jean-Marie Le Pen peuvent très bien, pour un tiers d’entre eux compléter le score de Sarkozy, pour un second tiers reporter ses bulletins sur Ségolène Royal par réaction, et pour le troisième tiers voter BLANC par dépit.
     
    2 ) – Les électeurs de François Bayrou pourraient très bien, pour la moitié d’entre eux, voter BLANC par cohérence de position antérieure, et pour l’autre moitié voter à part égale pour Nicolas ou Ségolène.
     
    3 ) – Les électeurs de Philippe De Villiers devraient en toute logique voter BLANC. Ils ont en face d’eux des patriotes d’emprunt, décidés à passer le projet de traité constitutionnel au forceps, à faire la part belle à l’islam, etc…
     
    4 ) – Frédéric Nihous n’a, quant à lui, aucune raison d’opter pour un camp plutôt que pour l’autre. Nous pouvons donc, là aussi, imaginer une répartition en trois tiers comme dans le cas des électeurs de Jean-Marie Le Pen (pour d’autres raisons, bien sûr)
     
       Que donnerait alors, dans l’hypothèse d’une même participation, l’addition des voix des trois camps :
     
    Ségolène ROYAL : ………………… 16 502 950
    Nicolas SARKOZY : ………………… 14 983 485
    BLANCS : ……………………………..   5 774 363 (**)
     
       En rapprochant le tout des 37 260 798 votants du premier tour ( ….. c’est-à-dire en occultant pas les 535 953 bulletins blancs ou nuls déjà exprimés lors de ce premier tour), mademoiselle Royal serait élue à une majorité de 52,4% des suffrages exprimés, …… mais à quel prix ? …… et pour quelles perspectives ! !
     
       Que mademoiselle Royal ou monsieur Sarkozy soit élu, au point où nous en sommes, cela m’indiffère totalement. Dans les deux cas nous courons à la catastrophe. Dans le premier cas l’incompétence et la démagogie précipiteront la chute. Dans le second cas, le caractériel au comportement d’animal vermifugé suscitera de telles réactions que les inventeurs de la « démocratie d’opinion » feront leurs choux gras de ses « dérapages » et les islamo-gaucho-cryptomarxistes en embuscade le dégommeront comme ils ont dégommé le CPE. Ce qui m’importe par conséquent, c’est qu’une pratique massive du vote blanc contribue à la réduction de l’écart entre les deux prétendants en lice de manière à ce qu’à l’arrivée aucun des deux ne se prévale d’un écart considérable comme en 2002.
     
       Le 06 mai prochain ne constitue que la seconde étape d’un périple qui, rappelons le, en compte quatre. Comme aux échecs, il faut jouer le prochain coup en songeant déjà aux coups suivants.
       SI VRAIMENT VOUS VOULEZ QUE CA PETE ! …… VOTEZ BLANC .
     
                                           ***************************  
                              
    (*) FPC = Feu le parti communiste, ……… néanmoins leader du club sonore des « moins de deux pour cent » .
     
    (**) en se souvenant des 6 820 914 voix réalisées sur le nom de François Bayrou.
     
      
     
    Répondre
  5. EIFF

    24/04/2007

    Sarkozy ou Royal, les libéraux seront dans l’opposition.

    http://www.alternative-liberale.fr/

    Les libéraux trouveront dans les résultats du 1er tour de la présidentielle deux raisons de se réjouir : la forte participation qui marque le retour de l’intérêt des Français pour la politique et le net recul des partis extrémistes. Mais c’est avec tristesse, et sans enthousiasme, qu’ils se rendront aux urnes pour le second tour.
    C’est en effet un sinistre second tour qui s’annonce pour les amoureux de la liberté. Aussi peu sarkolâtres que ségophiles, ils sont confrontés à un dilemme cornélien : élire un conservateur interventionniste ou une socialiste archaïque, aussi peu libéraux l’un que l’autre.

    Ségolène Royal, représentante d’une gauche qui n’a pas su se moderniser, toujours convaincue qu’il suffit de jeter de l’argent sur les problèmes pour les résoudre, n’a pas grand-chose pour séduire les libéraux, sinon peut-être quelques vagues promesses de réformes institutionnelles, tenues du bout des lèvres pour appâter les électeurs de François Bayrou.

    Mais Nicolas Sarkozy porte-t-il réellement un espoir de rupture ? S’il propose quelques réformes intéressantes sur le plan économique, sa carrière politique ne plaide pas pour son libéralisme. A Bercy, il a sanctuarisé les régimes spéciaux d’EDF en échange de la « paix sociale », a tenté – sans succès – de réguler les prix dans les grandes surfaces et prôné inlassablement l’intervention de l’Etat dans le secteur industriel. Il détient même le record d’augmentation de la dette, de 1993 à 1995, en tant que Ministère du Budget (plus 15%). Quand aux questions dites « de société », son antilibéralisme n’est plus à démontrer.

    La candidature de François Bayrou était intéressante, car elle portait l’idée d’une réorganisation radicale de notre démocratie. Un passage obligé pour fixer des limites au champ d’intervention de l’Etat et rétablir l’indépendance de la justice, mais aussi pour en finir avec la culture du conflit qui oppose rituellement la rue au gouvernement à chaque tentative de réforme. Cette refondation démocratique reste pour nous une priorité.

    Les libéraux sont orphelins d’un candidat à la présidentielle. Au second tour, ils voteront en conscience et sans enthousiasme. En revanche, ils disposent d’un parti, qui commence à se faire connaître et à enraciner ses structures. Un parti qui entend monter une première marche électorale aux élections législatives de juin, où nous présenterons 50 candidats.

    Alternative Libérale a vocation à rassembler tous les amoureux de la liberté. Dans chaque famille, dans chaque entreprise, dans chaque communauté, on trouve des individus qui croient, plus que les autres, que la liberté de choix et la responsabilité individuelle seront à la base d’une société plus humaine et plus juste : nous les appelons à nous rejoindre et à préparer une véritable alternative : libérale.

    Répondre
  6. Jean-Claude THIALET

    24/04/2007

    TÊTE CHENUE. Bravo et merci pour vos propos pleins de bon sens, de sagesse et de raison. Même si je crains (euphémisme) qu’ils soient passés au dessus de la tête de Guy MILLIERE. Sans doute parce que celle-ci n’est pas encore (assez) chenue !  Et permettez-moi de vous dédier cette pensée de l’immortel CONFUCIUS : "L’HOMME SAGE APPREND DE SES ERREURS. L’HOMME PLUS SAGE APPREND DES ERREURS DES AUTRES." Que Dieu vous garde !

              Cordialement, Jean-Claude THIALET 

    Répondre
  7. Gerard

    24/04/2007

    EIFF

    "Les retraités ont voté Sarkozy", donc en france il y a 31% des retraités?

    "les fonctionnaires et les assistés ont voté Royal": et on met ou les jeunes des quartiers difficiles, dites banlieux?  ils sont des fonctionnaires ou des assités? ceux qui ont des diplômes et que personnes ne veut enbaucher a cause de leurs couleurs ou leurs origines?

    "les excédés et les patriotes ont voté Le Pen et Villiers": alors en france il n y a que 12% de patriotes? et les autres c’est quoi? des traitres? Depuis 1974, Le Pen essaie de devenir president a n’importe quel prix, il a tout essayé, mais il n’a reussi a avoir que 10%, donc est ce que les français ne sont pas d’accord avec lui, ou c’est lui qui n’est pas d’accord avec eux? ou bien, on peut considerer que sont discours repeté (tel un CD griffé qui se met a se repeter) n’interesse qu’un minorité de gens?

    "les électeurs ont en majorité voté dans le sens de leurs intérêts catégoriels. Un vote corporatiste qui annonce des jours tragiques pour notre pays. ", je suis tout a fait d’accord avec toi, si Sarkozy est élu president, ca sera la catastrophe: il fait partie du gouvernement sortant, il a été ministre de l’economie et apres de l’interieure..il a eu la possibilité’avec d’autres, de faire quelques chose pour ce pays, durant 5 ans, et s’il est elu, ca va commencer encore 5ans..en plus, Sarkozy pour la France, c’est Bush pour les USA: Bye Bye les libertés, bienvenue les ecoutes telephonique, le pouvoir absolu de la police: il va y avoir un policier pour chaque citoyen, comme a l’Hongrie de l’epoque Sovietique!

    "L’avenir est sombre. Dès le lendemain du second tour, les difficultés vont assaillir le vainqueur, qui ne pourra s’appuyer que sur les inactifs et les assistés face à des revendications de plus en plus violentes. Et là, le baratin et l’angélisme ne seront d’aucun secours. "

    Personne ne peut tout seul changer cet avenir, même pas Le Pen, car le president a le pouvoir executif et pas legislatif..le changement commence par soi..et pour l’instant on vote pour eviter le pire..et le pire c’est sarkozy ! en tout cas, la doite ne s’est jamais placé du côté des pauvres, des ouvriers, des travailleurs, elle est complice des patronats, des riches: la plupart des societé qui ont delocalisé l’ont fait dans les 5 dernieres annés, apres qu’ils ont touché l’aide de l’etat..et personne du gouvernement sortant n’a bougé le doigt !

    Marc

    "De quoi s’agit-il aujourd’hui ? De battre cette gauche de merde, responsable de la situation actuelle, qu’un soit-disant dirigeant de droite sans couilles,n’a pas eu le courage de réformer !"

    et la droite a fait quoi ces 5 derniere annés pour changer la situation? le CPE? ou aider les societé a delocaliser? et les riches a s’enfuir pour ne pas payer les impots?

    "Bref, aujourd’hui, le seul objectif de toute la droite, c’est décraser le Socialisme ! Le virer une bonne fois pour toutes de notre pays ! Et le seul capable de le faire, c’est Nicolas Sarkozy avec nous tous !"

    donc Sarkozy etait durant les 5 dernieres années une marionnette? il faisait cxe que Chirac lui demandait? ou bien il prennait des innitiatives? s’il est une marionnette, donc il n’a pas de couilles ni de personnalité, s’il a pris des initiatives, donc cela fait 5 ans qu’il est au pouvoir (economie et interieur), et il a participé a cette situation actuelle de merde, et si on le vote, c’est pour faire durer cette situation de merde ! bienvenue la merde alors !

    "Il faut dégraisser ce putain d’état qui nous bouffe la laine sur le dos, qui empêche toute réforme de se faire, par le biais de ces syndicats de merde, que sont la CGT et FO.", je l’ai dit, la droite ne s’est jamais mis du côté des pauvres, et des ecrasés..elle est avec le Medef, le syndycat des riches et du patronat, qui veut des employés soumis, prêt a travailler commes des anes, sans reclamer le moidre droit..si la droite parle de trouver du travail pour ceux qui ne l’ont pas, c’est uniquement pour preparer des proies aux ^patronat, des ouvriers qui fairont tout pour que les riches continuent a s’enrichir tout en leur baissant les impôts ! c’est ça la solidarité de la droite !

    Répondre
  8. scottkiller

    23/04/2007

    Moi aussi

    Premier tour : Lepen, 

     

    second tour : comme marc, Sarko pour voter contre ségo. c’est le moins pire.

     

    Répondre
  9. Jaures

    23/04/2007

    A EIFF: Ainsi la France possède 11millions de retraités et 9 millions d’assistés ! Tout en étant la 5ème puissance économique ! Quel pays !

    A Marc: Je vous reconnais un avantage au 1er tour. Mais comme dit Montaigne, "ce qui importe c’est le combat, pas l’issue." Des camarades nous apprennent que dans certaines entreprises les patrons ont réuni leurs salariés pour leur signifier que leur emploi dépend de leur vote. Eux au moins, reconnaissons leur ce mérite, savent où est leur camp: celui de Sarkozy. Il nous reste 15 jours pour convaincre les salariés que ce n’est pas le leur. Top chrono !

    Répondre
  10. Marc

    23/04/2007

    Chers amis … Bonjour !!!!  Aujourd’hui est un nouveau jour, Jean -Marie est battu, passons à la suite ! Au lieu de nous battre comme des imbéciles,( nous avons la droite la plus con du monde !) De quoi s’agit-il aujourd’hui ? De battre cette gauche de merde, responsable de la situation actuelle, qu’un soit-disant dirigeant de droite sans couilles,n’a pas eu le courage de réformer ! Je rappellerais à ceux qui prétendent que Sarkozy dirigeait le pays, les paroles de Chirac un 14 Juillet, ( c’est moi qui décide, Sarkozy éxécute !) Bref, aujourd’hui, le seul objectif de toute la droite, c’est décraser le Socialisme ! Le virer une bonne fois pour toutes de notre pays ! Et le seul capable de le faire, c’est Nicolas Sarkozy avec nous tous ! Alors cessons ces querelles idiotes, unissons nous derrière lui, pour vaincre notre véritable ENNEMI, Ségolène Royale ! Il faut dégraisser ce putain d’état qui nous bouffe la laine sur le dos, qui empêche toute réforme de se faire, par le biais de ces syndicats de merde, que sont la CGT et FO. N’en déplaise à notre amis Jaurès, l’avenir de la France,pour nos enfants, nos petits enfants, est avec Nicolas Sarkozy, seul capable de réformer ce pays, et de le remettre au travail, car seul le travail de tous créera les richesses nécéssaires, pour réduire les inégalités. Ce n’est pas en créant de nouveaux postes de fonctionnaires comme veut le faire la Royale, que notre pays se dévellopera ! Donc pour moi, aujourd’hui, aucune hésitation je voterai Sarkozy sans le moindre état d’âme !                    

     

    Répondre
  11. EIFF

    23/04/2007

    Un vote catastrophique

    Les retraités ont voté Sarkozy, les fonctionnaires et les assistés ont voté Royal, les réformateurs ont voté Bayrou, les excédés et les patriotes ont voté Le Pen et Villiers. Tel est le véritable résultat du premier tour de l’élection présidentielle. Et c’est une catastrophe pour la France. Car loin de privilégier l’intérêt national, les électeurs ont en majorité voté dans le sens de leurs intérêts catégoriels. Un vote corporatiste qui annonce des jours tragiques pour notre pays.

    La France a pour principaux handicaps le nombre croissant de ses retraités par rapport aux actifs (on prévoit d’ici une trentaine d’années un seul cotisant pour chaque pensionné), un pourcentage de fonctionnaires par rapport à la population active double de celui des pays comparables, le fait que la moitié des Français vit d’allocations et non de revenus du travail, ainsi qu’une immigration excessive par rapport aux besoins et aux capacités d’accueil de la France et qui vient, à raison de 400 000 entrées par an, bouleverser l’ensemble des structures collectives du pays, qu’il s’agisse du logement, de l’hôpital, de l’école, des services de sécurité et de bien d’autres secteurs.

    Face à une telle situation, à laquelle on ne doit pas manquer d’ajouter les déficits permanents du budget et des comptes sociaux ainsi que l’endettement astronomique de l’Etat, il fallait une réaction forte des Français et, à défaut de l’émergence d’une nouvelle majorité écartant les formations politiques responsables de l’état désastreux de notre pays, l’existence, même par simple addition, d’une forte minorité, proche de la moitié des suffrages, qui aurait obligé la majorité à entreprendre malgré elle les réformes vitales pour l’avenir de la France. Or nous nous retrouvons dans un rapport de deux tiers à un tiers en faveur du corporatisme, puisque tel est bien le sens du premier tour de l’élection présidentielle qui voit l’UMP et le PS, qu’il faut associer comme ils l’ont été depuis trente ans dans la gestion alternée de l’Etat, avec les résultats que l’on sait, représenter près de six électeurs sur dix.

    On nous objectera que M. Sarkozy s’est présenté, au début de sa campagne au moins, comme le candidat de la rupture. Il n’a été en réalité que le candidat des mots. A aucun moment il n’a évoqué les mesures concrètes qu’il prendrait pour résoudre les problèmes de notre pays. Or on sait que si un candidat ne tient pas toujours ses promesses, il ne tient jamais celles qu’il n’a pas faites, tout simplement parce que les électeurs ne lui en ont pas donné le mandat.

    L’avenir est sombre. Dès le lendemain du second tour, les difficultés vont assaillir le vainqueur, qui ne pourra s’appuyer que sur les inactifs et les assistés face à des revendications de plus en plus violentes. Et là, le baratin et l’angélisme ne seront d’aucun secours.

    C’est la raison pour laquelle les réformateurs, les excédés et les patriotes doivent se préparer dès aujourd’hui à prendre leurs responsabilités pour constituer une force de résistance à la chienlit. La Révolution bleue se tient d’ores et déjà prête à se placer à la tête de ce combat. Dépassant les clivages politiques, et pour tout dire ne s’y intéressant pas, elle a, depuis sa création en novembre 2005, démontré sa capacité à incarner le redressement national. Au point que le monde politicien a entrepris de plagier chacune de ses initiatives. Non à la chienlit, non au trop plein d’impôts et de charges, non aux politiciens incapables ! Le triptyque de la Révolution bleue est plus que jamais porteur de l’avenir de la France.

    Claude Reichman
    Porte-parole de la Révolution bleue

    Répondre
  12. Gerard

    22/04/2007

    Pourquoi Sarkozy est le pire des candidats?

    parcequ’il vient d’abord de la majorité sortante, et il a été 5 ans dans le gouvernement sortant, et il est donc responble avec des autres de la situation actuelle !

    et 2ement parcequ’il est un hypocrite: il a été chassé dans les eaux salles de l’extrême droite, et apres qu’il est passé au 2eme tour, il a commencé a parlé aux français de differentes origines..et il a changé son discours comme tout hypocrite!

    s’il est elu, donc la situation sera la même ou pire, puisque il est responsable de ce qu’on vi aujourd’hui !

     

     

    Répondre
  13. ozone

    21/04/2007

    Ce qui prèvisiblement va arriver s’il est elu? ..(en admetant une victoire aux legislatives)

    Passage en force pendant les vacances d’ètè,rentrèe mouvementèe,manifs massives,quelques bavures puis paralysie jusqua la fin de son mandat (peut etre mème ecourtè) et retour en force du socialisme internationaliste.

    Puis desespoir…

    Répondre
  14. c martel

    21/04/2007

    cher mr milliere
    votre candidat est actuellement la cible d une campagne haineuse orchestrée  par des journalistes stipendiés ( c est a dire pourris  ou vérolés )
    votre candidat est le representant de l ump parti qui a avalise les subventions a ces journaux  Sans l argent des tribuables cette presse serait remise a sa juste place … bonne avec les invendus a envelopper le poisson sur les marchés
    une petite question : peut on faire confiance a des gens aussi stupides qui financent grace a l argent des tribuables  des adversaires politiques ….. le mot juste vu le vocabulaire employé des ennemis politiques ????
    ça n est qu un exemple parmi dans d autres  qui me font préférer le candidat honni….

    Répondre
  15. Pierre

    20/04/2007

    Sarkosy est comme Chirac, un pas a droite et quatre ou cinq a gauche (voire a l’extreme gauche sur des sujets importants comme l’immigration, l’insecurite, la pression fiscale…).

    Il suffit de regarder les supports de Sarkosy: Borloo, Douste-Blazy, De Robien, Roger Anin (communiste), Tapie (socialiste), Juppe (qui comme on le sait a mis la main dans la caisse des francais pour le compte de l’UMP-RPR, …), Fillon, Baroin, Simone Weil, etc.

    C’est vrai Royale et Bayrou ont le meme programme socialiste-immigrationiste que Sarkosy.  Le gros de la presse britannique l’a dit. Sarkosy, en plus de trahir la France comme Bayrou et Royale, trahit la droite.  Ceci est impardonable.  A ce titre, a lire l’article sur Sarkosy ("Sarkosy, c’est Chirac en pire") sur le site du club de l’horloge.

    Sarkosy veut les voix des electeurs frontistes mais ne veut surtout pas de leurs idees, ne veut surtout pas qu’ils soient representes a l’assemblee nationale (Sarkosy est contre la proportionnelle memem a dose homeopathique…ceci est lenifiant!), ne veut surtout pas connaitre leurs problemes,…  Sarkosy comme Royale et Bayrou veulent que les electeurs frontistes demeurent des pariahs.  Eh bien, manque de pot, je serai la pour soutenir mes compatriotes en votant Le Pen, pour dire Non, Non et Non au systeme UMP-UDF-PS.  Ces partis gouvernment la France depuis trente ans et l’amenent a la ruine.

    Cordialement et Bon Vote

    Répondre
  16. de mun

    20/04/2007

    Consternant tous ces gens qui n’ont pas compris qu’en s’abstenant ou en votant Le Pen, ils font le lit de la gauche.

    "Le mieux est l’ennemi du bien" : Sarkozy n’est pas parfait, mais qui l’est ? son bilan au ministère de l’intérieur est mitigé, pour ne pas dire plus, mais attendez d’avoir les potes à Royal à la place, et vous m’en direz des nouvelles.

    Originellement , je voulais voter Le Pen, mais j’ai trés trés peur que SR passe (elle demeure trés haut dans les sondages), donc à ce stade ce serait du luxe de faire "la fine bouche", votez NS avec des pinces à linge s’il le faut comme la gauche sait trés bien le faire, mais faites le , ne jouez pas la politique du pire, mes amis, on n’est jamais gagnant!

    Répondre
  17. Jean-Claude THIALET

    20/04/2007

    20/04/07    – "Les 4-Vérités" –

    Que pense le "libéral" Guy MILLIERE de l’interdiction qui vient d’être faite à Serge PORTELLI (un magistrat, pourtant !) de sortir son livre "RUPTURES" ? Quand on sait que cet ouvrage dresse un bilan des Ministères de Nicolas SARKÖZY dont il décrit "les années de pratiques ministérielles, il est permis de s’interroger sur ses éventuelles pratiques présidentielles du "libéral" Nicolas SARKÖZY.

    Site à consulter (avant que la censure ne s’en mêle !):

    http://www.oulala.net/Portail/article.php3?cd article=2935#nb1#nb1     

    Cordialement, Jean Claude THIALET

    Répondre
  18. Anonyme

    20/04/2007

    20/04/07    – "Les 4-Vérités" –

    Puisque Guy MILLIERE a cité Karl POPPER, qu’il me permette de le reprendre au vol en citant à mon tour ce parfait honnête philosophe qui, au soir de sa vie (à 83 ans, ce qui laisse encore du temps à Guy MILLIERE  pour admettre qu’il n’a pas la science infuse !) avait eu la lucidité de déclarer : "LES INTELLECTUELS NE SAVENT RIEN".

    Parmi les propos de ce théoricien de la "falsibiabilité" (Karl POPPER, donc), j’en retiens deux que je propose aux réflexions tant de notre cher professeur que de ses partisans :

        – " Une théorie qui n’est réfutable par aucun évènement qui se puisse concevoir est dépourvue de tout critère scientifique" (là, je laisserai Guy MILLIERE face à ses contradictions à propos de la "juste guerre d’IRAK" entreprise par son ami George W. BUSH :  là n’est pas le sujet de ce forum)

        –  LIBERALISME ET INTERVENTION DE L’ETAT NE SONT PAS CONTRADICTOIRES; AUCUNE LIBERTE N’EST POSSIBLE SI L’ETAT NE LA GARANTIT PAS !"(in "Société ouverte et ses ennemis"). Pour le suivre depuis des années, et sans lui être inféodé le moins du monde (rappel : monarchiste je suis, et monarchiste demeurerai !), je puis garantir que telle est bien la "philosophie" du FRONT NATIONAL. Et que ceux qui prétendent que le FRONT NATIONAL est ANTI-LIBERAL OU BIEN SE TROMPENT OU BIEN SONT DE MAUVAISE FOI.

    Mais où Guy MILLIERE se déconsidère, c’est lorsqu’il évoque, "l’haleine puante du monstre rouge-brun". Faut-il qu’il soit tombé bien bien pas pour en arriver là ? Cela me rappelle les insultes forgées par les communistes "français" (faute de trouver de véritables arguments) à l’égard de leurs adversaires. Il est vrai qu’étant professeur, il est baigné depuis longtemps dans le marxisme qui domine à l’EDUCATION (prétendue) NATIONALE…

    Le comble étant atteint lorsque je lis que "SI LA FRANCE DOIT SURVIVRE (sic !) CE SERA EN TOURNANT LE DOS AU RACISME, A L’ANTISEMITISME, A L’ANTIAMERICANISME ET A L’ANTILIBERALISME". Je répondrai point par point à ces faux arguments :

        "RACISME" : c’est parce que, avec la complicité des "libéraux" (dont notre ami MILLIERE) on a qualifié de ‘"RACISTE" le fait, pour le FRONT NATIONAL et le MOUVEMENT POUR LA FRANCE, de refuser de voir la FRANCE être envahie par un flot migratoire  ininterrompu, que la FRANCE est en voie de régression. Même si, j’en conviens, il y a d’autres facteurs.

       "ANTISEMITISME" ? Lequel ? celui des "musulmans" qui, en France, sont responsables de la quasi-totalité des actes "antisémistes" recensés en FRANCE ? Ou celui qui relève les agissement délictueux  de certains dans le domaine des affaires, des escroqueries internationales, des malversations sur des fonds destinées aux victimes de l’Holocauste, etc. (1)

        "ANTIAMERICANISME" ? celui qui consiste à déoncer l’aventurisme bushien en IRAK et ailleuyrs dans le monde ?

       "ANTILIBERALISME" : je demande à les lectrices et lecteurs de se reporter à la citation ci-dessus de Karl POPPER. Entre les excès du dirigisme à tous crins, et ceux du libéralisme débridée, il y a une juste mesure.

    En conclusion, si j’étais Nicolas SARLÖZY, et, bien sûr si je devenais PRESIDENT, je choisirais Guy MILLIERE comme conseiller personnel. Outre que celui-ci m’indiquerait les "bonnes lectures" (Pascal SALLIN, Claude ALLEGRE (2), etc.) et les "bons cercles de réflexion" (l’ALEPS, l’INSTITUT TURGOT, etc.), il renforcerait ma crédibilité auprès de l’indispensable George W. BUSH sans lequel la FRANCE ne pourra survivre. CHICHE !

           Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) simple question : le fait de dénoncer le népotisme de Paul WOLFOWITZ (un ancien très proche de GWB, faut-il le rappeler ?) tombet-il sous le coup de l’ANTIAMERICAISME, ou de l’ANTISEMITISME. Les deux, assurément, si l’on tient compte de la personnalité du Président de la Banque Mondiale !

    (2) un Claude ALLEGRE qui est un chaud partisan des OGM dont, sans parler de tous les reportages faits sur l’ARGENTINE dont les terres sont en train de crever à cause de la culture de soja transgénique (NB. 50% des terres cultivables, en Argentine, sont plantées en soja transgénique !), une enquête présentée hier soir sur FRANCE 2 (dans "Reportages") vient de monntrer tous les dangers : notamment sur la puissance hégémonique de MONSANTO (à l’ilmage de celle des ETATS-UNIS) qui prétend – sous prétexte de MONOPOLE –  avoir des droits d’intervention sur les terres où des graines OGM auraient pu être disséminées par le vent, les oiseaux, etc. On croit rêver. Mais, toutes proportions gardées, n’est-ce pas l’image de George W. BUSH qui, prétendant à leur façon avoir le monopole de la démocratie  – que dis-je ? de la liberté  – se réservent le droit de les imposer à toute la planète. Par le fer et le feu au besoin …

    Répondre
  19. Jean-Claude THIALET

    19/04/2007

    19/04/07    – "Les 4 Vérités" –

    Il m’est revenu une phrase de COLUCHE, lequel, on le sait, avait la dent dure contre les gouvernants de droite comme de gauche. Que l’on me permette de la paraphraser comme suit :

    AVEC UN CANDIDAT ISSU D’UN "PARTI GOUVERNEMENTAL", ON EST CERTAIN QUE LA FRANCE VA MIEUX, NON PAS MIEUX QUE L’ANNEE DERNIERE, MAIS MIEUX QUE L’AN PROCHAIN.(1)

    Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à consulter toutes les courbes, ou, si l’on préfère, tous les clignotants, ou, pour les férus de marine (pas LE PEN !) la ligne de flottaison du "FRANCE TITANIC".. Alors, on vote Marie-Ségolène ROYAL, Nicolas SARKÖZY ou François BAYROU, pour être certain que LA FRANCE AILLE MIEUX CETTE ANNEE QUE L’ANNE PROCHAINE ? Selon que notre coeur penche à gauche, au centre, ou un peu à droite, nous avons le choix … Y compris, bien sûr, de renvoyer à l’écurie les trois "canassons" qui caracolent en tête des sondages … Au moins le temps qu’ils se mettent d’accord sur un "PROGRAMME COMMUN" de sauvetage (de "SALUT PUBLIC", si l’on préfère un langage révolutionnaire !) du "FRANCE TITANIC" qu’ils ont conduit au naufrage…

          Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) traduit en bon français, ce "moins mieux en moins mieux" ne veut-il pas dire DE MAL EN PIS, au moins pour les électeurs/électrices qui réfléchissent et voudraient bien que ce cercle vicieux infernal s’arrête avant qu’il soit trop tard  !

    Répondre
  20. EIFF

    19/04/2007

     

    TOULOUSE (AP) – Trois bâtiments publics ont été la cible dans la nuit de mercredi à jeudi à Toulouse (Haute-Garonne) de cocktails Molotov, a-t-on appris de source judiciaire jeudi matin.

    PARIS (AFP) – Le rabbin de la communauté du Nord-Pas-de-Calais, Elie Dahan, de passage à Paris, a été insulté, agressé et blessé à l’oeil jeudi en fin de matinée par un jeune homme à la gare du Nord à Paris.

    MEULUN – Un homme de 31 ans, père de trois enfants, est décédé dimanche après avoir été violemment frappé dans la nuit du 11 au 12 avril à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) par quatre jeunes hommes avec qui il s’était rendu à la Foire du Trône, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

    DOMMARTIN-LES-REMIREMONT (en Lorraine). Plusieurs sépultures ont été saccagées au cimetière, sept vitres de la sacristie de l’église ont été brisées, un cocktail molotov a été lancé. On a enfin essayé d’enfoncer à coup de hache la lourde porte de l’église

    ………..etc…………quelques exemples de la vie quotidienne, parmi des millions, dans la France de Chirac et de Sarkozy.  Sarkozy le moins pire des candidats ? Non, le mieux placé pour faire gagner la fausse droite.

    Le Pen vite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  21. toto

    19/04/2007

    Vous avez tous raison bande de neuneus, ne pas voter sarkozy au premier

    tour ,c’est l’assurance de se trouver avec lepen contre sego.

    Et la , vous qui critiquez tous la politique immigrationniste de sarkosy, vous serez servi

    la vote sarokosy est le seul vote qui permettra d’effectuer une transition vers le moins PIRE.

    car sego c’est le PIRE!

     

     

    Répondre
  22. beraud

    19/04/2007

    mr milliere est impregné de culture US ce qui est son droit et tout a fait honorable
    .Il nous transmet donc  un axiome de l oligarchie américaine : on ne vote pas pour un bilan mais pour un programme
    et bien moi je vote contre  le bilan de l ump qui promet aujourd hui de faire ce qui n a pas été fait hier malgré une majorité absolue  ; pour se soumettre au nuisible de l élysée et son representant de commerce a la  presidence de l assemblée nationale
     avec des convictions , des génitoires , une majorite absolue il eut ete facile de ne pas baisser le froc devant ces deux personnages … a moins d avoir les memes idées que ces deux la
    et ça continue : le harry poter de l interieur qui fait pression sur les flics voulant manifester apres le meurtre d un collegue a la foire du trone
    tous les jours le lot habituel de renoncements ,de lacheté
    pourquoi voulez vous qu ils changent?

    Répondre
  23. tête chenue

    19/04/2007

    Monsieur Millière, ça se sent, s’estime détenteur de la vérité absolue, non susceptible de discussion et, par conséquent, tient ceux qui ont un regard qui diverge du sien pour des demeurés (ça se sent aussi).

    "Si la France doit survivre" écrit-il, "c’est en tounant le dos au racisme, à l’antisémistisme, à l’anti-américanisme, à l’anti-libéralisme (…….) au socialisme, au nationalisme étroit……………….".

    Mais bien sûr. Tout le monde, ou presque, est d’accord avec ça. Sauf que  les vrais problèmes se situent à un autre niveau. De temps en temps, écartez donc monsieur Millière votre regard de votre nombril et vous allez découvrir des choses….Si, si, je vous assure. Même – et peut-être surtout – en matière d’écologie (car il faut vraiment être aveugle, ou égaré sur une autre planète, pour ne pas voir ce qui arrive à grands pas ; et là, vous aurez beau dire et beau faire, vous lamenter, faire acte de contrition, vous, ainsi que vos enfants si vous en avez, serez comme les autres, pris dans la tourmente). Quand au nationalisme et à l’étroitesse dont vous le qualifiez, mon Dieu, dans le monde d’aujourd’hui, il m’apparaît désormais comme la moins pire des hypothèses pour notre pays. Bien moins pire en tout cas que l’ouverture à tous les vents prônée par les esprits …..aveuglés ? égarés ? dévoyés ? … dont vous vous faites le chantre. Car, comme chacun sait ou devrait savoir, qui sème le vent, récolte la tempête. 

     

     

    Répondre
  24. Assertif

    19/04/2007

    A MATRIX,

    il est aisé d’hurler fasse aux tragédiques attentats TERRISTES d’irak….où se situe la responsabilité Américaine ?? Et en Algérie, Maroc, Iran, Syrie,Egypte….le TERRORISME Islamique frappe tue des innocents. Est-ce de la faute des forces Américaines?? Vous faites assurément partie de la frange lobotomisée du Politiquement correct, issue du moule munichois !!

    Reagan en son temps fut hué, traité de fâlot, de stupide….par cette même frange. Aujourd’hui, on l’encense, on le qualifié de VISIONNAIRE.

    Bush heureusement sera considéré comme un VISIONNAIRE, car il aura eut le mérite et le courage de déclencher la 3ième guerre mondiale contre l’islamisme.

    Assertif

     

     

    Répondre
  25. EIFF

    19/04/2007

    La marche à la mémoire de Reynald Caron, policier mort en service le 9 avril à la foire du Trône, prévue ce vendredi sera vraisemblablement différée pour ne pas indisposer les partisans de monsieur Sarkozy et révéler au grand jour l’échec de la politique du pote de Neuilly…….Les services sarkozistes adoptent décidément les mêmes méthodes qui ont fait le "succés" du clan chiraquien, la tromperie et les petits arrangements d’appareil. D’autre part, Sarkozy déclare que si par malheur il est élu, il réserverait son premier voyage à l’Afrique, ah ah ah, trop bon Nicolas, quel générosité !!!!!! Il ira en Afrique prêcher la bonne parole et, à l’occasion, s’aplatir une nouvelle fois devant Bouteflica. L’UMP de Sarkozy s’inscrit bel et bien dans la ligne paternaliste et néo-colonial de Chirac-Mitterrand, les deux grands initiateurs de la ruine de la France et de l’expansionisme socialiste dans le monde.

    Répondre
  26. Jaures

    19/04/2007

    C’est curieux, Sarkozy se targue depuis quelques jours du soutien de nombreuses personnalités mais ne fait aucune allusion à Millière. Peut-être n’est-il pas au courant.
    A moins qu’il s’en contrefiche.

    Répondre
  27. R. Ed.

    19/04/2007

    Il y a des musulmans "sunnites" ( de "sun", soleil ? , ceux qui se font bronzer ?) et d’autres musulmans, chiites ( ceux qui s’enferment dans les cabinets ?) qui à tour de rôle se font péter la tronche entre-eux.

    Et le grand salaud c’est  Deux Beliou ? C’est sans doute le "commanditaire" des attentats ?

    Confidentiel à confidential, personne ne le sait encore, mais l’assassin de Nantes, c’est G. W. Bush !!! C’est à cause de lui qu’il y a des réfugiés bosniaques en France. Il n’était pas encore président, mais il allait l’être, c’est pareil, c’est lui le responsable.

    Pour les traducteurs de nom qui s’imaginent parler anglais, bush ne veut pas dire "boucher", mais buisson., boucher, c’est butcher !!!

    Alors, c’est Georges Buisson, la bonne traduction !!!

    Il est plus petit que Shirak, mais par contre, lui au moins il a des couilles. (Shirac, il a un porte-monnaie à la place)

    Répondre
  28. Jean-Claude THIALET

    19/04/2007

    19/04/07    – "Les 4-Vérités" –

    Bon sang, pourquoi me suis-je échiné à trouver des tas de commentaires au texte de Guy MILLIERE ? Pourquoi avoir fait compliqué, alors qu’on pouvait faire simple ? Il suffisait de faire remarquer que, parmi les douze candidats à la Présidentielle, UN SEUL, NICOLAS SARKÖZY, EST ALLE A WASHINGTON POUR FAIRE ALLEGEANCE A GEORGE W. BUSH, avant d’aller SE CONGRATULER AVEC LE PREMIER VASSAL DES ETATS-UNIS : TONY BLAIR…. Sans parler, bien sûr, des accords secrets passés à NEW-YORK par celui qui, "SE SENTANT ETRANGER DANS (SON) PROPRE PAYS" doit se sentir beaucoup plus chez lui aux ETATS-UNIS, en ANGLETERRE, voire même en ISRAËL ou même en HONGRIE !

      Bons votes (surtout pas "utiles" !), cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  29. Matrix

    18/04/2007

    Quand je pense que Sarkozy est alle serrer la main de cet abruti de W. Bush…. !….. On peut etre atlantiste mais de la a serrer la paluche a un cretin immonde de ce type… un boucher….

    Aujourd’hui : 115 morts d’un coup a Bagdad !!!…. quelle belle reussite de democratie hein Mr Milliere !…

    Mr Milliere, n’en n’avez vous pas marre d’avoir tort tous les jours ?

    Répondre
  30. Jean-Claude THIALET

    18/04/2007

    18/04/07    – "Les 4-Vérités"

    Paris gagné, non pour Nicolas SARKÖZY dont   –  sans lui vouloir par ailleurs le moindre mal, pas plus qu’à ses concurrents, d’ailleurs   –  je souhaite personnellement, et pour des tas de raisons, qu’il n’accède pas à la marche suprême, pari gagné, dis-je, pour moi-même.

    Il n’était pas besoin d’être grand clerc pour deviner que, même "par défaut" (sic) Guy MILLIERE pencherait en dernier ressort(1) pour Nicolas SARKÖZY.  Et cela pour au moins une raison qu’il se garde bien d’avancer :

    le fait que, lors de son voyage à WASHINGTON en début d’année, non content d’avoir critiqué publiquement(2) le non-alignement chiraco-villepiniste (celui de la FRABCE !) sur la politique bushienne en IRAK, il a passé des accords avec George W.BUSK pour s’aligner sur sa politique (aventureuse selon moi) au MOYEN-ORIENT s’il devenait président de la République(3). Voilà qui aurait pu suffire à Guy MILLIERE pour conseiller le vote "SARKÖZY". Mais, comme notre professeur a l’habitude de prendre ses lecteurs (ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, bien sûr) pour des demeurés congénitaux, il a trouvé d’autres bonnes explications. Assorties de menances à peines voilées à l’égard de ceux qui ne comprendraient pas où est leur "devoir" !

    Qu’il me permette d’en ajouter une autre, tout aussi "secrète" : les accords particuliers passés par ce même Nicolas SARKÖZY avec les instances officielles de la Communauté juive de New-York qui soutient  –  pas seulement financièrement –   certain  "courageux petit Etat". Au premier rang de ces "instances" figurait le rabbin Israël SINGER, auquel Nicolas SARKÖZY, alors ministre de l’Economie et des Finances) avait  remis (on ne sait pour quelles raisons), le 3 mai 2004, la Légion d’Honneur. C’est ce même "rabbi" qui vient d’être pris la main dans le sac pour avoir détourné sur un compte personnel en ISRAËL 1, 2 million de dollars provenant  d’un compte d’un Fonds géré par le Congrès juif mondial. Il est vrai que, comme l’écrivait le 1er avril  dernier (non, ce n’était pas un Poisson d’Avril !) le journal helvétique Le Matin-Dimanche" qu’ "Israël SINGER ne serait malheureusement pas le seul profiteur du 1,5 milliard de francs (suisses) que les banques suisses ont versé pour solde de tout compte dans l’affaire des fonds juifs en déshérance."

    Bon vote malgré tout ! Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) connnaissant la versatilité des électrices/électeurs, leurs hésitations de dernière minute, sachant qu’il compte parmi les lecteurs des "4-Vérités" des inconditionnel(le)s, je soupçonne Guy MILLIERE d’avoir su attendre la "dernière ligne droite" pour se déclarer…

    (2) ce que, en bon politicien, Nicolas SARKÖZY s’est empressé de démentir à peine rentré en FRANCE !

    (3) oubliant que les jours de GWB à la Maison Blanche sont nécessairement comptés, mais aussi que ses pouvoirs sont largement bridés par ses rivaux démocrates !

    Répondre
  31. Anonyme

    18/04/2007

    Je pense que voter Sarkozy au 1er tour au prétexte qu’il est "moins pire" que Royal ou Bayrou, c’est se priver de la chance unique de dire non au système en place.

    Au prétexte que des sondages créditent tel ou tel candidat d’un pourcentage ridicule, devrions-nous voter pour le candidat qui a le plus de chance de passer au 2eme tour ?

    C’est évidemment le but recherché par ceux qui manipulent les sondages.

    Les sondages sont grossièrement trafiqués. Sur la base de résultats bruts, les savants calculateurs de ces instituts retravaillent les chiffres à leur guise, en fonction de paramètres totalement bidons (stat historiques, proba d’écart, saupoudrage "vraisemblable", possibilité de dissimulation du sondé, etc..). Le tout donne un chiffre alambiqué que les Nostradamus du sondage tentent de vendre pour la vérité vrai, juré-craché.

    Or, que nous a montré le passé ? Les sondages de 2002 étaient faux. Les sondages outre-atlantique en 2004 donnaient Kerry vainqueur… Alors faut-il encore croire les sondages ?

    Pour ma part, je doute qu’un échantillon de 800 personnes puisse être représentatif des 60 à 70 millions de français (même l’état ne sait pas exactement combien nous sommes et combien vont aller voter). Nos instituts prennent-ils en compte la situation des banlieues le jour du vote ? La météo sera-t-elle favorable ou défavorable à la participation au scrutin ?  Personne ne peut le dire. Que choisiront les indécis ? On ne sait pas.

    Je pense qu’il est urgent de voter pour le candidat qui incarne la lutte contre l’islam en france et qui semble être le plus juste dans son approche économique. Le seul qui parle d’augmenter le travail et de soulager les charges sociales. Le seul qui parle de réduire la fonction publique et donc la dette de l’Etat.

    Bref je ne fais pas de dessin. Ne pas voter ce candidat au 1er tour, c’est renoncer à ses convictions pour 5 ans de plus et se priver de la chance unique de favoriser ce candidat dans le jeu politique à venir.

    Répondre
  32. Pierre

    18/04/2007

    Guy Milliere soutient Nicolas Sarkosy, cela n’est nullement une surprise car Sarkosy est pro-americain et pro-israelien coute-que-coute.  C’est son droit mais l’interet des francais et de la france est autre.

    Si les "gros media" francais ont renonce a faire leur travail, dieu merci, de l’autre cote de la manche la grande majorite des media britanniques le font.  Ainsi, The Times, The Daily Telegraph ou meme The Independent ont dit que les differences de programmes (mais aussi de bilans) entre Sarkosy, Royale et Bayrou sont minimales. Il y a par exemple Royale, la socialiste et Sarkosy, Le Capitaliste-socialiste.

    Capitaliste car il est le chouchou des grosses entreprises (du batiment type Bouygues, Accor pour l’hotelerie..) car Sarkosy fait entrer a tour de bras immigres legaux et illegaux…de preference d’afrique musulmane.

     

    Socialiste car la depense publique va augmenter avec Sarkosy, Royale et Bayrou (et les impots avec).

     

    Zapatero (premier ministre socialiste espagnol) a dit qu’il etait est un admirateur de Sarkosy! cela ne s’invente pas! les 2 pays d’europe qui font entrer le plus d’immigres aujourd’hui sont l’Espagne et la France.

     

    Sarkosy a aussi signe un pacte avec Chirac pour que celui-ci echappe aux tribunaux.  C’est scandaleux!

     

    Tout ce qui comptera le 22 Avril et pour l’avenir de nos enfants, c’est que Le Pen et Villiers fassent un score cannon!  c’est la seule facon de casser le systeme UMP-PS-UDF.

     

    Cordialement

     

     

    Répondre
  33. EIFF

    18/04/2007

    Témoignage. Hier soir vers 20h j’étais à Gare du Nord pour prendre un train, je monte les escaliers pour rejoindre les couloirs de correspondance, tout d’un coup, des bandes éthniques de 10 individus chacune, moyenne d’âge 17-21 ans, armés de barre et de couteaux de cuisine, de couteaux de cuisine !!!!! s’affrontent et agressent des passants, la panique, les gens se mettent à courir dans tous les sens, quelques cris, la peur, la gare du nord livrée à l’anarchie et à la violence, aucun CRS ni policier à l’horizon alors que quelques jours avant des émeutes avaient eu lieu à ce même endroit, , est-ce que quelqu’un de l’UMP pourrait m’expliquer ce qu’il se passe dans ce putain de pays ?………Sarkozy est définitevemnt pour moi le candidat de la défaite et de la capitulation, des régularisations massives et de l’immigration incontrôlée, qui n’a jamais mis un terme à l’immigration subie et à l’insécurité malgré ses belles promesses et ses campagnes de séduction pour plaire à la racaille et aux bandes éthniques de banlieues.

    Vivement Le Pen, le seul ami des français, capable de nous sortir de l’esclavage mental que nous ont imposé les immigrationistes et les socialo-communistes collabos.

    Répondre
  34. Bruno

    18/04/2007

    Comme vous le rappeliez si justement dans un article précèdent, Nicolas Sarkozy représente notre seule lueur d’espoir comme le démontre également THE ECONOMIST qui vote sans ambiguïté et faute de mieux pour l’énergique patron de l’UMP…Ce dernier peut également compter sur le soutien massif des Français de l’étranger (dont je fais partie) qui ont fait leur choix . Certes, il n’est pas un libéral authentique (Hélas !) mais cessons de couper les cheveux en quatre et agissons dans l’intérêt de notre pays. Bayrou a clairement basculé à gauche et sera partie prenante d’une grande coalition anti-Sarko entre les deux tours en s’associant aux Buffet, Bové, Autain, Besancenot, Laguiller et autres…: Quelles perspectives réjouissantes !!! De quoi faire réfléchir certains… ! À tous nos amis libéraux, «French Neocons», démocrates chrétiens et de centre droit… Au premier tour: «Think twice Vote once» !

    Répondre
  35. Matrix

    18/04/2007

    Si Mr Milliere dit qu’il votera Sarkozy c’est une raison supplementaire de ne pas voter Sarkozy. Les analyses de Mr Milliere etant toujours mauvaises, au moins aussi mauvaises que peuvent l’etre celles de W.Bush, il ne peut en etre different concernant son choix pour les presidentielles. Donc merci Mr Milliere pour l’info, jusqu’a present j’avais un leger doute sur mon choix. Maintenant ce doute a disparu…

    Répondre
  36. C martel

    18/04/2007

    un petit tour sur le site de la BAF( pour ceux qui ont le haut débit )
    hilarantes seances de cinéma  … et beaucoup de courage physique pour les réalisateurs

    Répondre
  37. rahan

    18/04/2007

    paraphrasant  cyrano de bergerac:
    non merci…
    non merci…
    non merci…

    national fiscalisme , reglements en tous genres , atteintes a la liberté de s exprimer  : j ai deja donné …

    Répondre
  38. La BAF

    18/04/2007

    http://labaf.blogspot.com/2007/04/linvasion-des-profanateurs-du.html

    Premiere vidéo de la BAF tournée dans un vaisseau spatial.

    Les représentants d’Alpha du Centaure de la BAF ont décidé de tenter leur chance en France.
    La France, sa Sécurité Sociale, son école gratuite, et ses hommes politiques au cerveau délicieusement mou.

    Atterrissage dans une permanence UMP : la première étape pour obtenir un visa d’invasion grâce à Monsieur Sarkozy. Car avec lui tout devient possible ! TOUT….

    Faites suivre pour que les français sachent que

    l’INVASION CHOISIE A DEJA COMMENCEE

    LA BAF

    immigration choisie sarkozy

    Répondre
  39. Jaures

    18/04/2007

    A pages: Pensez-vous vraiment que la radio de la famillie Grimaldi recrute ses animateurs au P.C.F ?

    Pour le reste, et après avoir entendu ce matin Sarkozy sur France Inter affirmer qu’il n’est pas libéral "le marché a raison à court terme mais tort à long terme", déclarer que Bush "a eu tort en Irak", dire que "la Turquie n’est pas en Europe", se référer à Blum et à Jaures et dire qu’il se sent atlantiste comme l’était De Gaulle "allié mais indépendant", je me demande si, pour un candidat, la seule chance d’être élu, n’est pas d’affirmer des idées contraires à celle de Millière.

    Répondre
  40. Anonyme

    18/04/2007

    Monsieur  Millière,

    Vous êtes un homme honnête. Je partage tout-à-fait votre analyse. Si c’était nécessaire il faudrait l’illustrer par l’émission ce matin (mercredi 18) de JJ Bourdin sur RMC et BFM… ce pseudo journaliste vrai militant crypto marxiste a l’autre jour "passé les plats"  avec complaisance à SA candidate et ce matin il vient d’avoir une conversation badine et amicale avec celui qui fut -officiellment – l’épouvantail de la gôche bien pensante mais qui est absout de tout puisque lui aussi "casse du Sarko"!

    Triste pays où une masse d’électeurs plus ou moins intelligents (voir l’école post-68… et la TV quotidienne …) est manipulée de la manière la plus éhontée par des médias qui ont depuis longtemps et volontairement oublié leur rôle d’informateurs pour devenir des outils militants et manipulateurs qui ne cessent d’enfoncer le clou pour faire battre Sarko par Marie-Ségolène ou – par défaut – par le plat de nouilles béarnais…    

    Quel que soit le résultat du vote le 6 mai, la France va connaître dans les mois qui viennent  des évènements dangereux et personnellement je prèfère que ce soit Nicolas Sarkozy qui ait entre les mains l’usage éventuel de l’article 16 de la Constitution…

    Certes il n’est pas parfait, je ne le suis qu’à 80%, mais jesuis convaincu qu’il est sincère, honnête et qu’il est parmi tous les candidats (sauf peut-être de Villiers, qui n’a aucune chance…) celui qui a le plus en tête le bien commun et l’intérêt général pour la France.

    Nous en reparlerons….

     

    Répondre
  41. lucide

    18/04/2007

    de toutes façons  et dans tout les cas, quelque soit le gagnant de cette election,il y aura un perdant a coup sur: le liberalisme et la democratie.   la situation est tellement pourrie que quelque soit le candidat élu , il sera obliger de reformer et de gouverner le pays dans une espece  dictature molle.

    Répondre
  42. Gia Tien Nguyen

    18/04/2007

    Merci M. Millière pour cette analyse très instructive. Mais si la réalité est que Nicolas Sarcozy était toujours en tête dans les sondages, et qu’il serait élu, il n’y aurait pas de quoi être trop pessimiste quant à la capacité de jugement des Français, et de leur avenir.

    Gia Tien Nguyen, Suisse

    Répondre
  43. EcranBleu

    18/04/2007

    Voter Sarko ? Et ça changera quoi franchement ? Sarko est maintenant "initié" et continuera l’oeuvre de destruction commencée sous VGE.

    Il parle de fusionner les deux rives de la Méditerranée sans même demander au peuple français s’il est d’accord ou pas. Il poursuivra ainsi l’objectif que s’est donnée la maçonnerie, à savoir, mettre en place un gouvernement mondial d’inspiration totalitaire.

    Donc, vous pouvez nous expliquer encore une fois pourquoi le vote Sarko est le moins pire ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)