Nicolas Sarkozy peut-il être réélu en 2012 ?

Posté le 25 mai , 2010, 12:00
7 mins

Dans l’état actuel des choses, la réponse est assurément non. Peut-il renverser le cours des événements ? C’est peu probable. Pourquoi ?

1) Le facteur essentiel est que le président a perdu son atout majeur, à savoir les électeurs du Front national.

Peut-il les récupérer en deux ans ? Cela paraît fort incertain. L’effet de nouveauté de 2007 ne joue plus ; le président a perdu une large part de sa crédibilité ; son image est durablement ternie par toute une série de maladresses (Jean Sarkozy à l’EPAD, Frédéric Mitterrand, nomination de d’Henri Proglio…), le goût de l’épate, la fréquentation des « people » (le fameux bling bling), un activisme excessif, le goût des « coups » et des effets d’annonce sans lendemain… La liste est longue.

2) Au surplus, n’oublions pas que la crise (à part les 600 000 chômeurs supplémentaires) n’a guère frappé pour l’instant les Français au portefeuille (notamment ceux qui sont protégés par leur statut, fonctionnaires et retraités). Mais cela va forcément changer. Sans compter l’inévitable réforme des retraites, le redressement du déficit et l’endiguement de l’endettement public. Les années qui s’annoncent se placent donc sous le signe de la rigueur et donc du mécontentement social.

3) À cela s’ajoutent les dérisoires « risettes » faites à la gauche (Kouchner, Hirsch, Besson, Charasse, Migaud, Attali, Ama­ra…) dans le fol espoir de désarticuler le PS et de démobiliser la gauche. On en voit le résultat : la reconstitution d’un front de la gauche unie au 2e tour des régionales et le fissurage (avant l’éclatement ?) de la coalition UMP.

Sans compter le profond mécontentement d’un électorat de droite désormais convaincu d’avoir été joué par un président que l’on imaginait fin stratège, mais qui semble parfois plus motivé par des caprices de prince que par une gestion politique exempte d’amateurisme.
La leçon est pourtant claire : la droite ne peut pas passer sans les voix du Front national. Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre cette évidence.

Ce n’est pas un ou plusieurs remaniements ministériels qui changeront quoi que ce soit à cet état de choses. Ces « amusettes » n’amusent plus personne, sauf les médias et le microcosme politique.

4) Sur un sujet essentiel, le dossier de l’immigration, à part des décisions aussi spectaculaires que dérisoires (création d’un ministère de l’Immigration ; renvoi à grands fracas de trois malheureux Afghans en Afgha­nistan ; débat vide de sens sur l’identité nationale débouchant sur le vide…), rien de fondamental n’a changé.

– Il rentre toujours en France quelque 150 000 immigrés par an provenant pour l‘essentiel, d’Afrique noire ou du Maghreb, candidats instantanés à l’aide sociale.
– Les statistiques démographiques de l’INSEE (natalité, fécondité) sont toujours aussi tronquées et truquées.
– Le personnel, ouvertement immigrationniste, de l’INSEE et de l’INED a été pieusement conservé.
– Les Français ignorent toujours quelle est la population réelle de la France (faute de recensement depuis 1999) et quelle part y occupent les immigrés, naturalisés ou non, et leurs descendants (faute de statistiques ethniques).
– Armées de la loi Gayssot, les associations « anti-racistes » financées par l’État font régner une dissuasion judiciaire implacable sur la pensée dissidente dans un pesant climat de chasse aux sorcières.
Cela commence à faire beaucoup, et même beaucoup trop.

4) Alors comment s’en sortir ? Comment épargner à la France le retour au pouvoir d’une gauche ragaillardie, avec Martine, Ségolène ou Dominique à l’Élysée ?

Il n’y a pas 36 solutions.

On pourrait imaginer que Nicolas Sarkozy se décide pour un « tremblement de terre politique ». Ce serait, par exemple, d’appeler au gouvernement un Front national rajeuni, renouvelé, féminisé, décrassé, débarrassé de ses vieux fantasmes obsolètes, civilisé enfin et décidé à participer loyalement et raisonnablement à un gouvernement d’union nationale autour des valeurs fondamentales de la République.
Mais un tel scénario ne relève évidemment que de la science-fiction.

Il est beaucoup plus probable que le Front national, fidèle à lui-même, poursuivra consciencieusement le jeu infernal mené depuis 30 ans, sous Giscard comme sous Chirac, consistant à tenir obligeamment la porte ouverte pour l’accès de la gauche unie au pouvoir.

10 Commentaires sur : Nicolas Sarkozy peut-il être réélu en 2012 ?

  1. bidulon13

    30 mai 2010

    2012?

    Le PS va promettre des semaines de 32h pour tout le monde, la retraite garantie à 49 ans pour les fonctionnaires, le smic a1200€ et plus de dialogue et moins de répression (pourquoi, il y en avait??) avec les délinquants multirécidivistes armés avec l’arsenal de l’Ex-Yougoslavie dans les banlieues.

    Or il se trouve dans ce pays un certain nombre de gogos prêts à avaler n’importe quelle couleuvre, pourvu qu’elle soit servie par les socialistes.

    Le méchant Sarkozy proposait de travailler plus? Et bien, nous, le PS, on va générer davantage de richesses en endettant encore davantage le pays…on embauchera des centaines de milliers de fonctionnaires, on veillera à ce que les acquis des classes protégées (magistrats, enseignement, SNCF, Poste) ne soient jamais égratignés. N’importe quel commerçant vous le dira, il faut toujours savoir récompenser ses meilleurs clients!

    L’UMP devra compter sans les électeurs du FN, définitivement perdus. Les incantations, condamnations et visites officielles se sont multipliées derrière chaque fait divers, mais la sécurité n’en est jamais revenue pour autant; avec la gauche en 2012, le problème de l’insécurité se muera, on le sait, par un "sentiment d’insécurité", expression visant a traiter chaque citoyen de paranoiaque en puissance, car on le sait, à gauche, l’insécurité n’existe pas, c’est un faux mythe entretenu par l’extrême-droite…on rétablira les polices de proximité à la sauce Jospin, c’est-à-dire envoyer de jeunes policiers inexpérimentés jouer au ballon avec des jeunes qui ne veulent définitivement plus leur parler. Et les magistrats auront tout le champ libre pour relaxer et libérer à tout-va.

    Cela ne servira bien entendu jamais à rien mis à part accélérer la destruction du pays, coutera de l’argent que l’on a pas. Et dans deux-trois ans, aux prochaines élections, le FN aura fait un bond de 20%, à la stupeur feinte de toute la classe politique…Comment peut t’on mépriser autant le peuple?

    Une présidente FN? Jamais, le français a copieusement été endoctriné durant trois décennies, culpabilisé, traité de raciste hypocrite, de colonisateur barbare, de populiste ignorant…voter FN, c’est le mal, le sacrilège absolu, c’est vouloir renouer avec les heures les plus sombres de l’histoire, selon l’expression consacrée…

    On votera FN au premier tour, et on reculera au second, sous les coups de boutoir d’un front républicain réunissant main dans la main, tous les manipulateurs d’opinion. Les associatifs, la gauche gesticulante, la lie de l’éducation nationale, les antiracistes spécialisés se lanceront dans de grandes imprécations promettant le chaos au cas ou le petit ronron de leur dictature serait mis à mal par le véritable jeu démocratique. Noah menacera même de quitter la France, vous verrez ^^. Avant de regagner tranquillement ses studios d’enregistrements new-yorkais, dans lesquels il continuera de chanter à tue-tête que l’Occident, c’est le mal, l’Afrique, c’est le rêve. A condition d’avoir ses comptes bancaires à Zurich, quand même!

    Et le français capitulera, comme toujours. Et réélira encore et toujours les même artisans de son mal-être, avant de s’en lamenter bruyamment quelques mois plus tard.

    Le Front Républicain d’aujourd’hui, c’est la soumission à l’ennemi intérieur, c’est l’adhésion à l’abdication nationale face à cette guerre civile dont les prémices se font chaque jour plus oppressants.
    Le FN a été rejeté par l’UMP de Sarkozy, celui-la même qui promettait "la rupture". Sarkozy refuse l’alliance avec le FN, comme l’aurait fait un vulgaire Chirac. Le PS, lui, a bien évidemment le droit de filer le parfait amour électoral avec l’arrière-ban gauchiste, avec les communistes qui s’affichent d’ailleurs toujours avec des drapeaux représentant la faucille et le marteau sans vergogne aucune, avec les antisémites de gauche, les miliciens syndicalistes, etc…
    Mais la droite n’aurait pas le droit démocratique de s’allier avec un parti tout autant démocratique, dont le comportement politique est banalement respectable?

    Sarkozy avait promis de décomplexer la droite, il a finalement reculé sur la ligne de front. Villepin, Sarkozy, au fait, quelle différence?

    L’un est un ventre mou sans charisme, l’autre est un fanfaron maitrisant parfaitement la communication et la manipulation médiatique.

    Je voterai Marine en 2012, mais sans grand espoir qu’elle soit propulsée à la tête du pays. Le français est naturellement lâche, suiviste et misérabiliste, il préfèrera toujours se lamenter les bras croisés d’un pays qui s’effondre que de se retrousser les manches et faire le sale boulot…

    On a que ce que l’on mérite.

    Répondre
  2. Olivier

    28 mai 2010

    Il faut bien comprendre que la seule alternance réelle est celle du FN, car c’est le seul parti en dehors du système. Les autres n’ont de parti politique que le nom (excepté peut-être Lutte Ouvrière), avec les mêmes carriéristes professant les mêmes idées libéralo-mondialistes. La grande astuce est par le jeu des élections de donner au peuple l’apparence d’un choix, alors qu’il ne choisit en fait qu’entre les mêmes serviteurs du système.
    Est-ce que Sarkozy sera réelu en 2012 ? C’est malheureusement le plus probable, car l’offre du PS n’est guère crédible et le bon peuple dûment endoctriné par les médias ne se résoudra jamais à voter FN.
    Le Titanic va pouvoir continuer à couler tranquillement, pendant que le commandant assure le spectacle dans la salle de danse…

    Répondre
  3. DESCOINS

    28 mai 2010

    Pas d’accord avec la conclusionde l’article. Le FN diabolisé, ostracisé, mis à l’écart comme un pestiféré par la soi-disant droite et ses séides depuis plus de trois décennies, n’a aucune responsabilité dans de fait que la gauche domine la soi-disant droite prostituée pratiquement à chaque confrontation électorale. N’y a-t-il pas de fameux exemples où la soi-disant droite s’est prostituée avec la gauche, dans le tristemment célèbre PACTE REPUBLICAIN, pour faire barrage au FN ? Henin Beaumont  il n’y a pas si longtemps…. Quand on renie ses propres origines, car enfin malgré ses errements la soi-disant droite devrait avoir, idéologiquement, plus d’affinités avec le FN qu’avec les gauchos, il ne faut pas accuser ceux qui restent fidèles à leurs convictions, de ses propres échecs.

    Quand on mépriseune formation politique qui rassemble plus de cinq millions d’électeurs, pour aller s’accoquiner avec l’adversaire naturel, c’est tout d’abord une insulte à la démocratie et, ensuite, démontre de la part des dirigeants, obstinés et raidis dans leur refus de toue alliance, une gigantesque dose de connerie. La dernière élection présidentielle a démontré qu’en rassemblant TOUTES les forces de droite les gauchos n’vaient aucune chance. Il faut assumer ses choix : la soi-disant droite préfère copiner avec les gauchos qui le lui mettent à chaque fois, et bien c’est qu’ele aime ça !!!… Mais en aucun cas ce n’est la faute du FN.

    Répondre
  4. Droal

    28 mai 2010

    Daniel Cohn-Bendit,  tombeur de Charles de Gaulle et grand libéral-libertaire, disait récemment que pour 2012, le Président de ce pays n’avait qu’une solution: s’allier avec le FN, pour faire front commun contre la gauche.
    On ne peut dénier à Daniel Cohn-Bendit une certaine intelligence, tout autant qu’une intelligence certaine. Bref, il est malin. D’autre part, le président de ce pays n’a aucune conviction en dehors de celle de l’euro. Il peut très bien s’allier au FN, d’autant qu’il aura affaire à Marine Le Pen qui est légèrement différente de son père.

    Cela dit, aux dernières élections de mars 2010, la moitié des inscrits ne se sont  pas sentis concernés. Ceux-ci, dont je fais partie, sont entrés dans une logique de survie et pour une partie d’entre eux cela fait déjà plusieurs années.

    L’Etat de ce pays a entre 1500 et 2000 milliards d’euros à rembourser.

    Vous savez comment est César?

    INFLEXIBLE.

    Répondre
  5. SAS

    27 mai 2010

    Arrêtés avec des armes à feu mais laissés libres

    R.L. France-Antilles Martinique 27.05.2010

    Arrêtés avec des armes à feu approvisionnées ce week-end, déjà connus de la justice mais libres depuis mardi soir. C’est ce qui s’appelle un raté. Au départ pourtant, les policiers de la Brigade Anti-Criminalité avaient rapidement réagi. Dans la nuit de dimanche à lundi, un appel du 17 prévenait le commissariat qu’un homme muni d’un pistolet rôdait autour des discothèques foyalaises. Rapidement sur place, les policiers interpellaient trois hommes.
    À la vue des fonctionnaires, ceux-ci tentaient de jeter leurs gants. Sans réussite. Dans la foulée, les policiers découvraient trois armes dans leur véhicule : un revolver Magnum 357 avec deux cartouches enclenchées, un pistolet 9 mm automatique approvisionné, un sabre chinois et des bandanas.
    Ces trois jeunes majeurs, dont deux déjà condamnés et sous le coup d’une peine de prison avec sursis -respectivement 1 an et 9 mois-, étaient immédiatement placés en garde à vue. Ils ont été déférés mardi soir devant le parquet. Comme le prévoit la loi, ils auraient dû être vus par le conseiller d’insertion et de probation avant une éventuelle incarcération, même provisoire. Sauf que, à l’heure où l’escorte s’est présentée au tribunal, elle a eu la désagréable surprise de constater que l’éducateur avait disparu.
    Résultat : les trois jeunes ont été laissés libres jusqu’à leur procès, prévu dans au moins 10 jours, la durée légale pour une convocation. Contrairement à ce qu’espéraient initialement les policiers, les détenteurs présumés des armes n’ont donc pas été jugés hier après-midi en comparution immédiate. Ce qui n’a pas manqué de susciter chez eux une certaine colère, regrettant que leurs efforts pour endiguer le trafic d’armes soient ainsi mis à mal. Les armes, heureusement, ont quand même été saisies.
    HAAA BON;;;   ! ! ! ! ! ! !
    sas

    Répondre
  6. ozone

    27 mai 2010

    Réelu?

    Parlez pas d’malheur….

    Répondre
  7. Rosanov

    26 mai 2010

    Il est exact que Sarko ne fera pas une deuxième OPA sur les voix du FN.  

    Pour le reste, je pense que l’auteur a tout faux.   Sarko a malheusement encore toutes ses chances,

    D’une part la gauche ne saura aligner personne de tant soit peu censé en face. 

    Et surtout, l’extrème droite n’aura pas plus de chance si elle représentée par Marine, plutot que par son père.  Je suis prêt à ouvrir les paris là-dessus… et à rendre ma carte par la même occasion.   

    Répondre
  8. sas

    26 mai 2010

     

    EN P¨ROMULGUANT L ETAT D URGENCE……suite aux débordement qu il aura lui même et son équipe de bras cassé allumés……

     

    ….il en a et l odeur et le faciès….

     

    paris a prendre

    sas

    Répondre
  9. Joel

    26 mai 2010

    Sarkozi sera reelu en 2012 si rien de pire n’arrive d’ici la car comme chacun sait, "Tout ne va pas si mal"!

    La crise? La faute des autres (americains, allemands, grecs, espagnols, chinois, cap-verdiens, selenites, etc etc)!

    Le deficit? on peut vivre avec, d’ailleurs faut bien payer les RMI, allocations en tous genres (y compris pour les clandos), etc etc.

    Le chomage? Ca pourrait etre pire, regardez au Yemen et en Somalie!

    L’insecurite? N’insultez pas Sarko, c’est le roi du karcher (verbal…) Que des flics se fassent fumer de temps en temps, ce sont les risques du metier, mon bon monsieur! D’ailleurs la police fait un travail de terrain heroique, il suffit de voir le nombre de delinquants (de la route) verbalises pour ne pas mettre la ceinture de securite, mettre en danger la vie d’autrui en roulant a 70 au lieu de 60, etc etc. La racaille de la route n’a qu’a bien se tenir, foi de Sarkozette!

    Etc etc

    Les francais sont des veaux. Ils pleurnichent mais ne veulent rien changer et c’est pour cela que Sarkozette sera reelu. La seule chose qui pourrait faire changer ceci serait qu’il ne puisse pas, physiquement, se representer. Interpretez comme vous le voulez!

    [email protected]

    Répondre
  10. constantina

    25 mai 2010

    Je voterai volontier Marine si en face je n’ai que Lefèvre ou compagnie

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)