Nicolas Sarkozy revient au « front républicain » !

Nicolas Sarkozy revient au « front républicain » !

Interrogé sur C8, le 17 octobre dernier, Nicolas Sarkozy a déclaré qu’en cas de duel Hollande-Marine Le Pen, il ne voterait pas pour cette dernière. Quelques jours plus tard, il a précisé sur RMC qu’il voterait pour François Hollande dans cette configuration.

En précisant que ce ne serait « pas de gaieté de cœur ». Il n’aurait plus manqué que ce soit avec jubilation !

Manifestement, il a dû sentir l’exaspération de ses potentiels électeurs, car il s’est fendu quelques heures plus tard d’une explication, qu’il réitère, depuis, à qui mieux, mieux : « Ne vous inquiétez pas. Nous ne sommes pas partis pour ce cas de figure ! »
Bien sûr que la présence de François Hollande au deuxième tour est désormais fort compromise. Mais le problème n’est pas là. Le problème, c’est que Nico­las Sarkozy vient une nouvelle fois de changer d’avis – et pas vraiment pour s’améliorer !

Quoi que l’on pense de Marine Le Pen et de son programme (en­core largement inconnu), le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne pourra pas être pire que François Hollande.

On ne peut pas être de droite et envisager de voter pour François Hollande – sauf dans l’hypothèse très invraisemblable où il serait face à un candidat communiste.

J’avoue, pour ma part, honnêtement, que je suis excédé de ces revirements permanents de la part de la majorité des dirigeants de l’ex UMP.

Qu’ils aient des divergences avec le FN, c’est parfaitement légitime. J’en ai aussi – et pas toutes mineures.

Mais, manifestement, le FN les rend tous fous.

Il serait pourtant si simple de le traiter comme un parti comme un autre. C’est ce que suggérait Jean-Frédéric Poisson, la révélation de cette primaire et pratiquement le seul candidat à suivre un cap compréhensible, fondé sur des valeurs claires.

Voici peu, Nicolas Sarkozy défendait le « ni, ni ». Je disais, à l’époque, que c’était un progrès sur le prétendu « front républicain », mais que ce serait, à terme, intenable. Nous y sommes : Nicolas Sarkozy, après avoir défendu toutes sortes de positions différentes relatives au FN (comme si la vie de la France tout entière tournait autour du FN !), après avoir affirmé que voter FN n’était pas immoral, vient de revenir au « front républicain ».

M. Sarkozy ne cesse de dire qu’il a changé et qu’il a appris. S’il y a une chose qu’il n’a pas apprise, en tout cas, c’est que les électeurs ne supportaient plus les girouettes qui changent de conviction tout le temps !

Partager cette publication

(30) Commentaires

  • BRENUS Répondre

    Même si MOIJE ne se présente pas, jojo votera quand même pour le morpion moto-cycliste : celui qui prenait la raie de son Q pour une piste. …..Et qui, dans un virage dérapa et dans la m… s’enfonça. voir Morpionibus de profon dis (Ca doit réveiller de vieux souvenirs de carabins a QC)

    7 novembre 2016 à 20 h 47 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    l’ Histoire des très  » nombreuses  » Républiques nous apprend qu’ il faut se méfier des hommes politiques du Sud-Ouest comme il faut se méfier du cassoulet : ça ballonne et ça fait péter

    5 novembre 2016 à 13 h 13 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le vote Sarkoziste est lui aussi un vote  » contestataire  »

    quand les  » sarkozystes  » auront enfin compris que leur vote ( au premier tour ) qui placerait Sarkozy en seconde position ( derrière Juppé ) assurerait à Juppé l’ accès à l’ Elysée ils auront alors compris que leur vote n’ est bien qu’ un vote … contestataire

    4 novembre 2016 à 18 h 43 min
  • BRENUS Répondre

    Juppé est une pute pro-gauchiste. La jurisprudence anti MLP me garanti le droit d’exprimer mes convictions politiques, fussent telles présentées sous forme vulgaire. Voir les propos de la s.m;. Bedos a son encontre, propos approuvés par la justice. Ou du moins considérés comme sans importance. Hugh !!!

    4 novembre 2016 à 18 h 05 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    au petit matin  » Le Figaro  » proclamait , dans un article enthousiaste, la victoire médiatique indiscutable d’ AlainJuppé dans ce second débat de  » LaPrimaire  » mais comme les lecteurs donnent actuellement François Fillon en tête de l’ indice de satisfaction ( 31 v/s 23 ) l’ article dithyrambique a disparu sans pour autant avoir été remplacé par un billet sur François Fillon ! …

    4 novembre 2016 à 14 h 23 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      article publié sur le site du  » Figaro  » bien entendu

      4 novembre 2016 à 14 h 28 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        comme en début d’ après-midi le sondage en question montrait une avance de 11 points pour Fillon il a été purement et simplement retiré !

        4 novembre 2016 à 18 h 51 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          la Droite ( ici  » LeFigaro  » ) la plus bête du Monde !

          4 novembre 2016 à 18 h 52 min
    • vozuti Répondre

      c’est comme pour clinton.après chacun des 3 débats,la presse américaine a annoncé à chaque fois que clinton avait gagné le débat.
      juppé peut dire n’importe quoi,l’ensemble des médias dira toujours qu’il a gagné le débat.
      tous les candidats lr présentent à peu près le même programme,donc concrètement,qu’est ce qui différencie juppé des autres candidats ?
      1) il est le seul condamné pour corruption.
      2) il est le seul qui emploie un ton arrogant et suffisant extrêmement déplaisant.
      3) son allégeance à l’islam est plus forte que celle de ses concurrents…. et pour ces lèches-culs de journalistes,les pires défauts deviennent des atouts.

      4 novembre 2016 à 19 h 05 min
  • Hilarion Répondre

    J’avoue être sur la réserve à propos du Front National.
    Néanmoins, en économie le programme FN s’inspire largement des études du Prix Nobel d’économie 1988 Maurice Allais dont j’ai lu de nombreux ouvrages. Entre autres, Maurice Allais explique que mettre en concurrence directe, à quelques centaines de kilomètres de distance (par exemple la France et la Roumanie) des entreprises fabriquant des produits comparables (par exemple des autos), la Roumanie ayant des coûts salariaux cinq fois inférieurs au coûts français, était mortel pour l’industrie automobile française et pour l’industrie en général, car générant les désastreuses délocalisations qui ont fait fondre l’industrie et exploser le chômage. A part les braves gens sous curatelle et les enarques gouvernants tout le monde est capable de comprendre cela. Maurice Allais avait prévu dès les années 90 que l’opposition du capital purement financier au capital productif allait provoquer le désastre survenu en 2008, prévision attestant de la qualité de son analyse. On peut en conclure que si le FN utilise les études de cet économiste que les médias stipendiés ont soigneusement occulté, il n’a peut être pas tout faux.

    4 novembre 2016 à 13 h 12 min
    • Jaures Répondre

      Le FN n’a jamais fait allusion à M.Allais (allez voir sur leur site).
      Et pour votre gouverne, la balance commerciale de la France est positive avec la Roumanie.
      Tout n’est pas qu’une question de coût du travail.

      4 novembre 2016 à 21 h 40 min
      • Jaures Répondre

        Je reviens sur ce que j’ai dit: le FN fait effectivement référence à M.Allais sur son site (je viens de le repérer).
        Mea culpa.

        4 novembre 2016 à 21 h 43 min
      • Hilarion Répondre

        Ce n’est pas parce que M Allais a disparu des références internet du FN que l’information est fausse. Marine Le Pen l’a cité dans différentes interventions publiques et par ailleurs le FN reprend grand nombre des idées qu’il émet. Mais comme il faut bien admettre que Maurice Allais est inconnu du grand public bien qu’étant le seul prix Nobel d’économie décroché par la France, sa mise en exergue dans une profession de foi politique qui est pour l’essentiel une opération marketing ne présente pas grand intérêt.

        7 novembre 2016 à 18 h 43 min
  • vozuti Répondre

    http://www.non-stop-politique.fr/actu/pas-vu-a-tele/alain-juppe-aurait-cache-deficit-44-millions-deuros-a-bordeaux-19775
    juppé maquille les comptes à bordeaux pour faire croire que les comptes sont en excédent,alors qu’ils sont lourdement déficitaires…c’est ça la gestion juppé… mais c’est le choix des électeurs,si l’on veut une gestion honnête et rigoureuse on ne vote pas pour un repris de justice,même si ce dernier est passé par la blanchisseuse de la propagande gauchiste.

    3 novembre 2016 à 20 h 37 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

     » Juppé n’ est pas un dealer  » … signé Raffarin

     » Juppé n’ est pas un leader  » … signé Q.C.

    3 novembre 2016 à 17 h 05 min
  • Bistouille Poirot Répondre

    Juppé dernier favori de Pécresse aura tôt fait de céder sa place comme ont su le faire Fillon et quelques autres et la liste est longue avant d’en épuiser la totalité. Quel père reconnaîtra le nourrisson à venir? Pour le moment son choix s’est arrêté sur le Casimodo de la troupe, peigné à la raie certes mais un peu trop épaisse à mon goût.

    3 novembre 2016 à 12 h 39 min
  • Bossuet Répondre

    Ne rêvez pas, la démocratie pollue tout ce qu’elle touche puisqu’elle est fondée sur l’oligarchie. Tout vos candidats devront se plier, tôt ou tard, de gré ou de force, aux puissances de l’argent, Marine incluse. Tout cela n’est que poudre aux yeux, on donne aux électeurs l’illusion que c’est eux qui choisissent, mais ce sont la finance et les médias qui y sont inféodés qui décident qui prendra le pouvoir.
    Nous n’y pouvons rien, tout cela nous dépasse, nous ne sommes que des fétus de paille manipulés par des puissances incontrôlables. Les monarchies seules pouvaient résister à la puissance de l’argent-dieu car elles étaient elles-mêmes inféodées à la punition divine. Il n’est que la crainte de Dieu qui discipline les mauvais instincts de l’Homme.

    3 novembre 2016 à 11 h 21 min
  • betsynette Répondre

    J’ai bien peur, que les paroles des uns comme des autres ne fassent encore plus de mal à la France, pays meurtri par ces politiciens plus véreux les uns que les autres, si la droite était sincère avec le peuple Français elle se réunirait pour sauver ce pays, au lieu de vouloir manger à la gamelle de l’état.

    3 novembre 2016 à 8 h 34 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le monde, ou plutôt le ( petit ) personnel politique de droite n’ est pas plus étonné que cela du ralliement de Valérie Pécresse à Alain Juppé ; cette jeune femme , brillante, a été élevée et nourrie à la nurserie de Jacques Chirac …

    par contre le commentaire très  » populo  » à son habitude de Nadine Morano envers Juppé est bien senti  » on ne peut pas faire du dur avec un programme mou « 

    2 novembre 2016 à 16 h 49 min
  • vozuti Répondre

    ump-LR est le parti de chirac et juppé,les immigrationnistes forcenés qui ont mis en place le plan d’islamisation de la france…c’est donc bon signe, pour le fn, d’être combattu par les dirigeants ump-LR.

    2 novembre 2016 à 11 h 09 min
  • Jaures Répondre

    Curieusement, Rouxel parle de désaccords avec le programme de Mme Le Pen en précisant que celui-ci est largement inconnu.
    La question à poser est pourquoi Rouxel dit qu’on ne peut pas être de droite et voter F.Hollande ? D’ailleurs, d’autres affirment qu’on ne peut être de gauche et voter F.Hollande.
    En effet, si on ne connait pas le nouveau programme du FN, le dernier sur de nombreux points étaient largement plus à gauche que celui de F.Hollande.
    Un entrepreneur de droite, si le choix lui était donné, voterait-il plutôt pour F.Hollande ou pour une candidate qui prône le contrôle administratif des prix, la retraite à 60 ans, les nationalisations, l’augmentation générale des salaires, la sortie de l’U.E, ….?
    Ce qui séduit un certain électorat de droite chez M Le Pen, c’est son discours sur l’insécurité et l’immigration. Mais cela reste un discours. Quelles sont les mesures concrètes proposées ? « Rétablir le contrôle des frontières », par exemple, qu’on entend souvent, reste un slogan. Comment cela s’organise-t-il avec nos 4000 kms de frontières avec 8 pays ? Quel impact sur les échanges commerciaux ?
    Si Mme Le Pen appliquait son programme, bien évidemment que la situation de la France serait bien pire que l’actuelle !

    2 novembre 2016 à 10 h 44 min
    • vozuti Répondre

      jaures va nous dire qu’il est de droite, et que c’est pour cette raison qu’il vote juppé et qu’il dénigre le fn…

      2 novembre 2016 à 11 h 14 min
      • Jaures Répondre

        Je suis de gauche et ne voterai pas Juppé, sauf s’il se trouve face à un candidat populiste car entre deux maux il faut choisir le moindre.
        Mais je ne vois pas en quoi je dénigre le FN.
        Voyez-vous un électeur de droite voter pour un candidat qui propose ce qui suit (extraits du programme du FN consultable sur leur site):

        –  » les lois sur le temps de travail hebdomadaire de 35 heures ne seront pas revues »
        – « Les prix de certains produits alimentaires de première nécessité (lait, pain, sucre, beurre, farine, etc.) feront l’objet d’un encadrement légal ».
        -« L’âge légal (de la retraite) sera progressivement ramené à 60 ans »
        – » L’application de la Contribution Sociale aux Importations permettra d’augmenter de 200 euros net les rémunérations des salaires jusqu’à 1,4 fois le SMIC. »
        -« la France soutiendra l’instauration d’une taxe sur les transactions financières à l’échelon international »
        -« pour réduire la part du nucléaire, la recherche sera valorisée dans les énergies renouvelables  »

        etc…

        2 novembre 2016 à 13 h 11 min
        • vozuti Répondre

          cessez votre hypocrisie,jaures.
          tout le monde sait qu’hollande n’a aucunes chances et que la gauche a tout misé sur juppé.
          après les municipales de 2014,les médias (france télévision et les médias tenus par la gauche) ont commencé leur programme de réhabilitation de juppé, qui se poursuit encore actuellement.le repris de justice arrogant qui n’a pris que des décisions foireuses durant toute sa carrière est devenu par la magie de la propagande gauchiste, un vieux sage innocent et malchanceux.
          la gauche va essayer de garder le pouvoir en faisant passer juppé.

          2 novembre 2016 à 19 h 24 min
          • quinctius cincinnatus

            l’ urgence pour nous, c’ est d’ ABORD de barrer la route à Juppé ! mais avec les Français qui mettent en bonne place Bayrou parmi les hommes politiques qu’ ils  » préfèrent  » ce n’ est pas gagné

            2 novembre 2016 à 20 h 26 min
          • Jaures

            Vozuti, vous fantasmez complètement. Le Juppé 2016 est le même qui a fait autrefois descendre les Français dans la rue par millions. Son programme ne diffère guère puisqu’il s’agit simplement de faire encore un peu plus passer les richesses produites des salariés vers le patronat.
            Juppé, c’est la droite classique néolibérale et conservatrice.
            Si pour vous Juppé est de gauche, avec le programme qu’il propose (retraite à 65 ans, suppression de l’ISF, baisse des cotisations employeurs, hausse de la TVA, baisse des allocations chômage, suppression des 35h,…), je me demande bien qui serait de droite pour vous.

            3 novembre 2016 à 8 h 56 min
          • vozuti

            jaures,juppé est inapte à faire la moindre réforme.en 1995,juppé a provoqué des manifs énormes, pour une réformette que fillon a fait passer quelques années plus tard sans aucun problème.
            comme toute la gauche qui le soutient,vous savez parfaitement que son programme est bidon et que s’il est élu il continuera à faire du chirac… islamisation,corruption,clientélisme.et il faudra bien qu’il remercie la gauche qui l’a déterré pour le placer en haut de l’affiche.

            3 novembre 2016 à 11 h 07 min
          • quinctius cincinnatus

            Vozuti il suffit qu’ un candidat soit un candidat catalogué à Droite pour que [email protected] le trouve pesteux ! … en résumé tout ce qui pourrait relancer un tant soit peu l’ économie il le trouve criminel [ contre  » LE  » peuple ] … il votera Hollande, son patron !

            3 novembre 2016 à 13 h 47 min
          • Jaures

            « Quelques années plus tard », c’est à dire 20 ans, Vozuti.
            Et si la réforme est passée, cela a provoqué un changement de majorité.
            Et Juppé, à l’époque, ne voulait pas imposer que ça mais également des restrictions de remboursement maladie,…
            Cela dit, si vous voulez faire barrage à Juppé et voter pour le candidat de gauche, je ne vous en voudrai pas.

            3 novembre 2016 à 13 h 58 min
    • Bistouille Poirot Répondre

      @Vozuti
      Vous avez parfaitement raison et me demande si pour la première fois de ma vie, je ne m’en vais pas donner 2 € aux primaires de droite pour favoriser Sarko et l’aider à en sortir vainqueur.
      Sur la ligne du 1er tour des « Présidentielles » nous aurons un Hollande sorti n° 1 d’une primaire de gauche qui n’aura pas lieu ! Dans sa petite chaise d’handicapé à 4%, il sera poussé à sa droite par Macron et sa gauche par Montebourg et Hamon qui eux ne se représenteront pas. Mais Sarko aura au pied un boulet du nom de Bayrou. Et je suis prêt à parier qu’il franchira le fil en 3ème position, Marine n’ayant pas été disqualifiée pour être partie avant l’autorisation du starter.
      Et enfin ce 2° tour tant attendu tout comme ce fameux « Front Républicain » nous donneront l’occasion de voir de quelle façon Sarko arrivera à obtenir de la part de ses troupes qu »elles renvoient l’ascenseur et se couchent comme ont su le faire les socialistes aux Régionales.
      Toutes mes relations UMP me disent qu’elles n’accepteront jamais de voter pour Hollande.
      Mon discours est grave et risque de me coûter cher, mais Marine n’aura aucune chance devant Juppé. J’attends vos réactions…. Bon courage.

      3 novembre 2016 à 12 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *