Nicolas Sarkozy, une parenthèse à oublier dans l’histoire de la V° République

Posté le avril 18, 2010, 12:00
2 mins

Rumeurs privées dont les français n’ont que faire, difficultés à entreprendre les vraies réformes dont le pays a besoin, ou tout simplement à poursuivre celles annoncées dans le projet présidentiel proposé en 2007, échec aux régionales, tensions dans le groupe majoritaire que les semaines qui viennent ne réduiront pas : telles sont les destinées de l’équipe de Nicolas Sarkozy. Car ceux qui trépignent timidement du pied ou de la voix le soutiennent toujours et le soutiendront encore demain en pensant à 2012. Ils se trompent, comme toujours, car lorsque l’on a en charge l’avenir d’une nation, d’un peuple, la réalité du quotidien doit ouvrir les yeux et inciter à l’action la plus efficace… dans l’intérêt général.

Aujourd’hui, le débat fait rage sur le bouclier fiscal. Faut-il le conserver pour l’améliorer? Peut-il être démantelé, au risque d’être sanctionné par une décision du Conseil Constitutionnel?

Si les critiques contre le bouclier fiscal ne faiblissent pas, c’est tout simplement parce que la réforme fiscale n’a pas été engagée comme le souhaitaient les Français. Crise ou pas, la situation se prêtait à cette réforme attendue depuis des décennies à droite comme à gauche. Le président de la République ne l’a pas compris, préférant son argumentaire électoral. Nicolas Sarkozy restera, pour l’histoire, une parenthèse dans la V° République.

Jean-Claude Dubini

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

11 réponses à l'article : Nicolas Sarkozy, une parenthèse à oublier dans l’histoire de la V° République

  1. salvat poulain

    23/04/2010

    Pauvre France!!Je reviens d’un pélerinage à Lourdes ou j’ai BEAUCOUP prié pour Elle!      

    Répondre
  2. Patricia

    22/04/2010

    Revoir le bouclier fiscal ? 50 % de taxes ce n’est pas assez ? Pour que le peuple soit content il faudrait que les riches soient taxés à 90 % ou 100 % ?? Et bien même en taxant les riches à 100 % la France serait toujours en déficit chronique car des riches il y en a de moins en moins, soit ils sont partis, soit ils sont plumés.

    Répondre
  3. Lilyinthevalley

    22/04/2010

    OUI ,     MAIS QUI     ??????????

    c’est la question que je me pose aussi !!

    chacun ici est surement conscient que la situation est bien plus grave.. et je redoute les entrevues entre celui-ci en France et un autre dans mon pays de residence, les Etats-Unis.

    Nous etions prevenus depuis longtemps, de nombreuses voix nous ont mis en garde, je ne citerai que le General Lamoriciere ou Jean Madiran…

    Si nous sortons de cette impasse, cela tiendra du miracle…..

    Amities d’outre-atlantique,

    Répondre
  4. christian pène

    22/04/2010

    ce n’est pas tant de l’incompétence que du refus de gérer en bon père de famille qu’il n’est d’ailleurs pas… menant une vie dissolue

    avec lui , c’est les coquins-copains d’abord

    christian pène

    Répondre
  5. Pierre

    21/04/2010

    Q’est-ce qui unit Sarkosy (et l’UMP en general) et Aubry (et des socialo-communistes)?

    Le socialisme "caviar", l’immigrationisme et la luttle des places!

     

     

    Amities

    Répondre
  6. ozone

    21/04/2010

    Une parenthèse a oublier?
    Les ardoises qu’il va laisser elle vont s’en souvenir longtemps de mr Parnthèse
    Et nous avec

    Répondre
  7. UN chouka

    21/04/2010

    En tout cas, depuis que les gens des commèrces de daubes ses sont fait pincer dans mon coin (Drome ), je rèspire comme ça ne m’est pas arrivé depuis longtemps .

    Ca fait drole de ne pas etre agressé dans cèrtains coins .

    Je suis passé ce matin dans un coin tranquile que je connaisais bien il y a quelques années et là, "une grosse pointure en civile" entouré de tout un tas de citoyens bizards qui semblaient bavarder , m’a dévisagé en passant ,l’air mauvais comme s’ils chèrchaient quelque chose .

    Je me suis demandé si c’etait un mafieux au milieux de ses gras, un bandit ,un chef de reseau, ………………."je crois que ce sont les femmes qui sortent maintenant "……………….

    En tout cas, ce coup a sèrvi a quelques choses au moins .

    Répondre
  8. Gilbert

    21/04/2010

    Un président à mettre au conditionnel…….

    Répondre
  9. michel antier

    21/04/2010

     

     

             OUI ,     MAIS QUI     ??????????

    Répondre
  10. MAGNE

    20/04/2010

    Et la cinquiéme république comme une parenthése dans l’histoire’ de France . C’est reparti comme en 14 , ou plutôt comme en 4O , les " manger des pommes " " on voit le bout du tunnel" , oser , entreprendre , " conduire une offensive de civilisation " " la peur doit changer de camp " " politique de sécurité " " pacte républicain " " réduire la dette " " se rassembler " " intérêt général "" la farce tranquille " " parti de rassemblement " .. etc … etc … fleurissent .. mais que faire … nos élus sont ce que nous sommes , déséspérement hommes , et meurent comme nous .

    Répondre
  11. sas

    19/04/2010

    On peut toujours degueuler dessus aujour dhui….

    ils sont où les 28 % de cons qui ont voté pour lui…..malgré les préventions sur ce site et ailleurs…,?????

    ……les crétins n ont que le sort qu ils meritent et les politiques qui les représentent…au mieux et au plus près….

     

    C’est le peuple de france et ses députés et sénateurs qu il conviendrait de congédier….assurément…

    sas

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)