Non, Bruno Le Maire n’a pas gagné les élections !

Posté le décembre 03, 2014, 10:30
2 mins

À propos de l’élection à l’UMP, tous les médias mettent l’accent sur le score de Bruno Le Maire, qui a emporté un tiers des voix.

Ils reconnaissent ses qualités, mais oublient un peu vite qu’il a aussi bénéficié des votes de tous ceux qui ne veulent pas revoir Sarkozy prendre la tête de leur parti, puis, un jour, de l’État !

Certes, Bruno Le Maire a des partisans convaincus de son aptitude réelle à diriger un parti et probablement à être candidat à la présidentielle en 2017.

Mais les commentateurs disent peu qu’il n’aurait que très peu chances de s’imposer face à Sarkozy. Et seulement en lui menant la vie dure jusque-là, comme le font les écologistes ou Mélenchon avec Hollande. Or, s’il le faisait, il perdrait beaucoup de sa notoriété à droite, majoritaire dans le pays et qui n’aspire, en ce moment, qu’à son unité pour pouvoir l’emporter lors des prochaines élections.

Il en va de même d’ailleurs pour Juppé, qui, lui, l’a compris très vite en félicitant Sarkozy.

Quand tous les présidentiables se manifesteront en 2017 contre Sarkozy (qui aura l’appareil du parti à son service), Bruno Le Maire n’a guère de chances de l’emporter lors des primaires. Ni, moins encore, de se retrou­ver au deuxième tour face à une Marine Le Pen qui pèsera plus lourd que lui.

Tous les autres commentaires dont on nous abreuve aujourd’hui et dont on nous abreuvera longtemps encore ne sont que les feuilles, les fleurs et les fruits de ce que les médias appellent un « marronnier » qui permet à certains d’entre eux d’exister dans leur profession en brassant du vent !

René  Crignola

5 réponses à l'article : Non, Bruno Le Maire n’a pas gagné les élections !

  1. BRENUS

    04/12/2014

    Lemaire, partisan du mariage trou-de-balle est très loin de pouvoir rallier la droite. Il est de la même eau que les NKM, et autres faux-nez qui plaisent tant à la gôche qui ne voit en lui qu’un moyen d’emmerder Sarko, mais se gardent bien de parler des turpitudes des leurs.

    Répondre
  2. 04/12/2014

    Il suffit juste de rappeler les chiffres incontestables et incontestés d’ailleurs !
    100.159 voix pour Nicolas Sarkozy donc plus de 100.000 voix pour cette élection et pour rappel par rapport aux personnes atteints d’alzheimer, cette fois ci c’est 40.000 voix de plus par rapport à sa victoire de 2004 où il avait déjà à l’époque récolté près de 60.000 voix. Et imaginez vous que ces crétins de journalistes ne rappellent pas non plus combien d’adhérents il y a au PS à jour de leur cotisation, près de 60.000 ! Le reste, que du bla bla… Moi je dis un cours de maths niveau primaire pour tous ces incapables !!! J’ai pas dit Primaires 😉

    Répondre
  3. DESOYER

    03/12/2014

    Le Maire est encore moins à droite que Sarkozy, alors quel intérêt?

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    03/12/2014

    il serait étonnant que cet individu au profil  » beige  » survive à ses rapports confiants avec le Levantin !

    Répondre
  5. Jaures

    03/12/2014

    Le Maire n’a pas gagné cette élection et ne l’envisageait d’ailleurs même pas en rêve.
    Mais il a montré qu’un jeune quasi inconnu et peu charismatique pouvait rafler 30% de vois face à Sarkozy.
    Juppé se trouve donc conforté dans son idée: l’ex aura bien du mal lors d’une primaire ouverte surtout si les retombées de l’affaire Bygmalion continuent de l’éclabousser.
    Ou si, opportunément, quelques enregistrements de son mentor Buisson réapparaissent dans la presse.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)