Non, la parité n’est pas un progrès !

Non, la parité n’est pas un progrès !

Que de chemin parcouru depuis 1944, année où les femmes françaises ont obtenu le droit de vote !

Pour les élections municipales de mars prochain, on assiste à un duel de femmes pour la mairie de Paris et un autre duel n’est pas à exclure pour les présidentielles de 2017 entre Mari­ne Le Pen et Martine Aubry. Fort bien. On dit que les femmes sont pourvues d’un bon sens qui parfois fait cruellement défaut aux hommes – et tout particulièrement en politique.

Toutefois, appliquer la parité hommes-femmes pour les listes électorales est une stupidité.

Dans les faits, la parité a produit le gouvernement actuel fort de 37 ministres dont, pour la moitié d’entre eux, on ne connaît ni le nom, ni la fonction.

Depuis quelques décennies, les femmes ont investi tous les mé­tiers. D’aucuns se plaignent que peu de femmes se retrouvent à la tête de grandes entreprises. Mais pourquoi faudrait-il appliquer cette règle de la parité, en politique ou dans les entreprises, alors que seules les compétences et la disponibilité doivent être les critères du choix ?

D’autres réclament la parité hommes-femmes dans tous les corps de métier sous prétexte que l’ambiance au travail en serait plus harmonieuse !

N’oublions pas que le travail systématique des femmes a provoqué des modifications profondes, et pas toujours positives, dans notre vie actuelle : augmentation du chômage, abaissement général du niveau scolaire (moins de temps à consacrer aux leçons des enfants), augmentation des divorces et des familles recomposées.

On me dira qu’avec le coût de la vie, un deuxième salaire est devenu indispensable pour faire vivre une famille. Mais ce deuxième salaire ne sert-il pas souvent à couvrir des dépenses de confort et de loisirs ?

Toujours sous le couvert de la parité, on accorde maintenant un congé parental aussi bien aux hommes qu’aux femmes, afin qu’ils puissent donner le biberon et changer les couches. Mais est-ce vraiment une avancée sociale ?

Quant à l’égalité des salaires entre hommes et femmes pour un même poste de travail, tous les patrons des PME et les DRH des grandes entreprises vous expliqueront que la disparité de salaire est essentiellement due à l’absentéisme des femmes en raison des grossesses et des maladies des enfants.

Par conséquent, la parité pose une question essentielle : une femme peut-elle mener de front une vie professionnelle active et une vie de famille équilibrée ?

Vouloir appliquer partout la parité, c’est prendre le risque de laisser aux femmes étrangères le soin de faire des enfants. C’est ce qui se passe déjà. Comme le montre l’exemple de ces quatre femmes de Seine Saint-Denis, épouses d’un Malien, qui totalisent à elles seules 46 rejetons. Qui dit mieux ! La parité, si elle s’applique partout, ne fera qu’accélérer le remplacement de la population française.

Marcel Peter Comtesse

Partager cette publication

(18) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    la parité est incomplète et même déjà dépassée : il n’y a pas de place(s) à {ceux/celles} *** qui ne se déclareront sans sexe

    *** un  » ensemble « 

    25/02/2014 à 19 h 16 min
    • philiberte Répondre

      dans ce cas, ce n’est plus une parité, mais une « tririté » ou « multirité »!!! :-)))

      26/02/2014 à 20 h 14 min
  • Claudie Répondre

    Seul un homme pour écrire une telle ânerie ! Si les hommes n’avaient pas tout pris en écrasant l’espace des femmes, nous n’aurions pas eu besoin de la parité. Si les femmes prennent les postes des hommes c’est qu’elles en sont capables. On sous-entend dans ce texte que môsieur se sentirait supérieur à madame. Et non, monsieur Comtesse, les femmes ne font que prendre la place qu’on leur a volée. Un détail que vous oubliez : un enfant se fait à deux… tout au moins encore pour un bout de temps…

    25/02/2014 à 12 h 52 min
    • Boutté Répondre

      Si vous disiez vrai ,pourquoi faire des lois à ce sujet ?
      Par ailleurs seules les femmes PORTENT des enfants jusqu’à présent du moins et nous n’y pouvons rien .

      26/02/2014 à 8 h 00 min
  • philiberte Répondre

    non, le niveau scolaire n’est pas dû à la démission, ou manque de temps des femmes, mais uniquement à la baisse de compétence des instits, ainsi qu’à la volonté du ministère d’interdire le travail à la maison.
    s’il y a plus de divorces, c’est justement parce qu’autrefois, les femmes devaient subir, et se taire, car sans ressources! alors, femme au foyer, dépendante du bon-vouloir d’un mari? ou femme avec un travail rémunéré, à égalité (parité!!!) avec le même?

    25/02/2014 à 10 h 14 min
    • Boutté Répondre

      Moais ? sauf que dans les divorces ce sont les hommes qui s’en vont . Ce n’est une bonne chose pour personne, surtout pas pour les enfants !

      26/02/2014 à 8 h 03 min
      • philiberte Répondre

        les hommes ne s’en vont que s’il y a une autre femme qui les attend. les femmes partent parce qu’elles en ont ras-le-bol. du moins, c’est mon cas.

        26/02/2014 à 20 h 17 min
  • Marquais Répondre

    Qu’on leur ait donné le droit de vote passe encore, mais si je tenais celui qui leur a donné le permis de conduire !!!!!!!!!!!

    25/02/2014 à 8 h 52 min
    • philiberte Répondre

      amusant! vous en êtes toujours à ces blagues éculées?

      25/02/2014 à 20 h 29 min
  • maispasdutout Répondre

    Souvenirs de cours : INDICE DE FECONDITE
    EUROPEENNES , environ 1.6 %
    AFRICAINES, environ 3 %
    Explications:
    100 Européennes produisent 160 enfants,donc 80 FILLES
    100 Africaines produisent 300 enfants , donc 150 FILLES.
    Résultats:
    Moins de futures mères Européennes ( manque 20)
    Surplus de futures mères Africaines (100 de base + 50)
    Ce serait avec ce taux de fécondité que la population française est passée de 40 millions en 1955 à 66 millions en 2013 ????
    1962 France 46Mh , 2013 France 66Mh ( soit 46 x 1,4 )
    1962 Algérie 12Mh , 2013 Algérie 38Mh ( soit 12 x 3,2 )
    Quid de l’avenir ?

    25/02/2014 à 1 h 51 min
  • Oeildevraicon Répondre

    -Qui dit mieux ! La parité, si elle s’applique partout, ne fera qu’accélérer le remplacement de la population française.-

    C’est bien ce que désire ce gouvernement, le précédent et les autres, depuis le regroupement familiale.

    C’est bien, encore, ce que préconise, favorise, ordonne cette Europe.

    C’est bien, toujours, ce à quoi travaillent toutes les multinationales.

    24/02/2014 à 21 h 26 min
  • DESOYER Répondre

    Bravo!
    D’accord à 100%.
    L’homme et la femme ne sont pas identiques, mais complémentaires.
    Qu’une femme fasse une carrière un peu moins brillante qu’un homme parce qu’elle a pris du temps pour élever ses enfants, pourquoi pas?
    Si le mari gagne 10 000 € par mois et la femme 8 000 € avec un arrêt de 6 ans, par exemple, pour élever ses 3 enfants, que trouver à redire? Quand un couple est uni et aime ses enfants, cela ne doit pas poser de problèmes à la femme pour faire une carrière un peu moins complète.
    Prenons le cas de deux polytecniciens: soit on considère que Madame est tellement utile au pays qu’elle n’aura pas d’enfants ou les fera garder dès l’âge de 3 mois pour avoir une carrière « top ». Soit on considère qu’une femme, toute brillante qu’elle fût par ailleurs, a dans son spectre de compétences une aptitude à élever des enfants. Alors elle travaillera en professionnel moins longtemps avec une carrière moindre, mais on considérera que ce qu’elle apporte au pays en éduquant et élevant partiellement ses enfants est plus important que sa production en tant que cadre scientifique.
    Faut-il s’en offusquer ou plutôt considérer qu’il s’agit d’une donnée de la nature (ou de la Création, si l’on est croyant) et faire avec?

    24/02/2014 à 11 h 26 min
    • philiberte Répondre

      vous en connaissez beaucoup des gens qui gagnent 10 000€, ou 8 000€? moi pas! c’est plus près des 1500.

      25/02/2014 à 20 h 27 min
  • Logerie Répondre

    Pourquoi ne pas, au delà d’un certain salaire à définir, donner la possibilité à l’un des membres d’un couple de travailler à mi-temps? Réduction du chômage, présence à la maison, meilleure éducation des enfants, famille mieux équilibrée.

    24/02/2014 à 10 h 51 min
    • philiberte Répondre

      avec l’assurance de retrouver un poste à temps complet en cas de coup dur, divorce ou veuvage, pourquoi pas? et même rester entièrement chez soi.

      25/02/2014 à 20 h 24 min
  • salminander Répondre

    Non ce n’est vraiment pas un progrès, bien au contraire. Toutes ces femelles arrogantes, carriéristes, autoritaires perdent en majorité ce qui font d’elles des femmes : la douceur, la beauté, la tendresse. Ce sont des amazones, des houries qui ne vivent que pour l’apparence, sont susceptibles à l’extrême sur leurs DROITS.
    Par ailleurs, nous en sommes tellement entourés, à la TV, dans les médias, partout, que nous en avons marre de ces nanas pour la plupart idiotes et au QI minable qui veulent se faire voir. Tout cela au détriment de leur propre respect, au détriment de notre respect à nous, et surtout au détriment de leur rôle « NATUREL » de mère, de conseillère, de maîtresse, de soutien….. Les femmes du Moyen Age régnaient par leur intelligence, leur érudition, et surtout leur discrétion. Les femelles d’aujourd’hui ne connaissent plus aucune valeur honorable.

    24/02/2014 à 10 h 40 min
    • philiberte Répondre

      si les FEMMES en poste à la TV, dans les médias, n’étaient pas compétentes, il y a longtemps qu’elles auraient été virées.
      seriez-vous un vilain jaloux qui ne supporte pas d’être dirigé par une femme, compétente et en plus, belle!

      25/02/2014 à 20 h 21 min
  • zézé Répondre

    Si une femme est autant capable qu’un homme pourquoi pas ? mais « mettre » des femmes A TOUT PRIX à la tête d’une entreprise ou d’un gouvernement ou d’une mairie est plus que STUPIDE…. je suis complètement d’accord avec ce fait ! ce sont des compétences qu’il faut et non pas un je ne sais quoi de « discriminant » mais que le féminisme est idiot !!!!!

    24/02/2014 à 10 h 18 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: