Non, le FN n’est pas communiste !

Non, le FN n’est pas communiste !

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Partager cette publication

(26) Commentaires

  • ghpelissier03599600 Répondre

    Minute, Je crois rêver! Mais les français ont délà eu l’occasion de dire NON à un référendum qu’un parlement non représentatif n’aurait pas entendu.
    Pour qu’un référendum ait des chances de réussir, il lui faut intervenir immédiatement après l’élection présidentielle et porter sur une proposition majeure.
    Ceci ne veut pas dire que je sois un partisan de la sortie de l’€. Je connais des économistes qui ne s’étaient pas prononcé pour l’abandon du Franc et qui to day ne sont pas favorables à celui de l’€. Mais tous admettent qu’une décision politique est seule capable de prendre le pas sur un froid raisonnement économique. C’est une question de volonté et de participation active des français dont les représentants entrés au parlement par la volonté du peuple supprimeront les baïonnettes de ceux qui voudraient les en faire sortir. Cette FRANCE nouvelle aura la FORCE de défendre nos VIES. Bistouille Poirot

    26/02/2015 à 22 h 40 min
    • Jaures Répondre

      Je ne comprends pas l’intérêt de provoquer un référendum sur une politique pour laquelle on vient d’être élu.
      On a un programme, on l’applique et les Français jugent.
      Ils jugeront également si l’on a renoncé.
      Mais imaginez que le référendum qui suit une élection désavoue le programme sur lequel un président et une assemblée viennent d’être élus. Qu’est-ce qui selon vous doit s’appliquer ?

      27/02/2015 à 14 h 47 min
      • HERVE Répondre

        Une seule réponse possible pour en programme en 60 points non détaillés, bourrés de mensonges et d’affirmations gratuites.
        Un choix tellement verrouillé (avec l’argent des contribuables en plus) qu’il s’apparente à Charybde ou Scylla (ou la peste ou le choléra) !!!
        Des élections en tout point semblables à celle de l’ex URSS : Le choix entre un communiste inscrit au parti et un communiste inscrit au parti.
        Une population méprisée dont on ne tient aucun compte et que l’on ne consulte jamais même quand elle fait des manifestations monstres et des pétitions qui, constitutionnellement, imposent que le CESE s’en saisisse ou qu’un référendum rarissime – 2 en 40 ans – sur la constitution européenne est bafoué dans la foulée.
        Si c’est ça la démocratie, merci de me dire ce qu’est une dictature?

        02/03/2015 à 19 h 51 min
        • Jaures Répondre

          Hervé, vous ne répondez pas à ma question.
          Si un référendum après une élection désavoue le programme du président élu, qu’est-ce qui doit s’appliquer ?
          Pourquoi dîtes-vous que le choix ne se fait qu’entre des « communistes inscrits au parti » ? Toutes les tendances existent aux élections et si vous ne vous reconnaissez dans aucune, vous pouvez créer votre propre parti.
          Laquelle vous semble trop absente ?

          03/03/2015 à 11 h 00 min
          • HERVE

            Je pensais avoir répondu, mais j’ai du mal m’exprimer.
            Il est impossible d’être d’accord avec tous les points d’un programme. Donc le référendum sur un point prévaut sur le fait qu’on soit élu sur un programme (ce n’est pas le cas en France car on ne vote pas « pour », mais « contre » depuis des décennies) de plusieurs dizaines de points. Ça marche très bien en Suisse par exemple sans remettre le gouvernement en cause.
            En URSS, on avait le choix entre deux membres obligatoirement de la Nomenklatura (appartenant au PC). En France, grâce à la complicité de la finance et des médias, on a le choix qu’entre le PS et l’UMP. Même si en théorie ça peut changer, il faut bien constater que 30% de la population est ostracisée et n’a aucune représentation. Et voyez-vous des différences fondamentales entre l’UMP et le PS ? Leurs résultats sont en tout points aussi calamiteux et aucune tendance n’a jamais été inversée que ce soit par l’un ou par l’autre.
            Enfin, des gens bien mieux placés que moi ont essayé de monter leur parti. En vain car au mieux on ne leur donne pas la parole et au pire, on les diabolise et les condamne. J’espère que votre phrase est une boutade car chacun sait que le système ne sera pas renversé mais qu’il s’effondrera de lui-même comme en URSS.
            Au passage, une vidéo inintéressante : http://www.youtube.com/watch?v=aXNAwEpOkC0

            03/03/2015 à 12 h 50 min
          • Jaures

            La Suisse est un pays fédéral. Le pouvoir central a bien moins de prérogatives qu’en France.
            En ce qui concerne le FN, son programme économique est basé sur la sortie de l’euro. Donc, si un référendum refuse ce point crucial, qu’en sera-t-il de la politique économique ?
            On peut envisager un référendum sur des sujets de société mais pas sur un pilier de la politique économique.

            En ce qui concerne l’UMP et le PS, beaucoup porte à croire que leur politique économique est bien plus éloignée du communisme que celle proposée par le FN.
            Comparer la France à l’URSS est un peu rude. Le problème est que vous qualifiez de communiste tout ce qui n’est pas votre opinion. Si je fais de même et que je dis que tout ce qui ne rejoins pas ma conception de la société est nazi, vous vous retrouverez illico aux côtés de Hitler. Le monde n’est pas si binaire.
            Auriez-vous vu en URSS des ministres dénoncés par la presse ? Un ancien président traduit en justice ? Des milliardaires placer leurs fonds en Suisse pour échapper à l’impôt ? Des manifestations libres contre le pouvoir ?
            Si Hollande était un nouveau Staline, Sarkozy et Mme Le Pen seraient-ils encore libres de battre les estrades ?

            03/03/2015 à 13 h 08 min
          • HERVE

            Ça dérape. Pardonnez-moi, mais j’ai l’impression d’entendre France Télévision qui pour moi n’a aucune crédibilité mais qui semble être votre credo. Je vous suggère d’aller chercher d’autres sons de cloche chez http://www.tvlibertes.com, SOS Chrétiens d’Orient, …
            Inutile de continuer à encombrer le site des 4 Vérités.

            03/03/2015 à 13 h 23 min
          • Jaures

            C’est dommage Hervé car dire que « la France c’est comme l’URSS » mérite d’être préciser. L’extrême gauche dit volontiers « CRS=SS » ou « Police=Gestapo ». Ce qui montre qu’ils ne savent pas bien ce que ces réalité recouvrent.
            Et pour ma présence sur ce site, je ne vois aucun intérêt à échanger avec des gens partageant mes opinions. Autant discuter avec soi-même.
            N’est-ce pas plutôt les mêmes idées rabâchées cent fois qui encombrent un débat ?

            03/03/2015 à 13 h 56 min
  • baran Répondre

    Vouloir sortir de l’euro et de l’UE, pour moi, est une question de principe, non de gains
    La France doit être libre de sa politique Un point c’est tout!!

    J’aspire pour la France à construire une vaste francophonie sur le modèle de l’ALBA Une alternative au capitalisme basée sur la mise en commun des ressources matérielles et humaines

    Une sécurité sociale francophone, l’abolition du frac CFA le partage du pétrole guyanais un tv culturelle francophone Et bien d’autres choses…

    26/02/2015 à 19 h 44 min
  • lombard Répondre

    bonjour
    de toute façon l’europe actuelle n’est que l’application du concept nazi repris par les americains dont la finalité première n’est que la paupérisation ,la déculturation
    des masses populaires manipulables a souhait accéléré par la migration de masse afin que la grande finance nous utilise comme du bétail. JE CRAINS POUR LA VIE DE MARINE car elle représente le dernier espoir pour la remise en cause de l’europe actuelle .La loi de 1973 a été le détonateur de la destruction des nations de 40 dernières années ,il faut donc la supprimer et bien sure revenir a une monnaie nationale.il est évident que cela va etre long et compliqué et que effectivement si nous ne gagnons pas en 2017 (voir même avant avec une cohabitation) nous parlerons musulman en 2022.
    l’umps compte sur le vieillissement et l’usure de la population de souche afin d’imposer le vote musulman!

    26/02/2015 à 11 h 46 min
    • Claude Roland Répondre

      @ lombard : je salue votre lucidité. Cela dit, comme je l’ai expliqué, il y a aussi une solution intermédiaire entre l’abandon ou non de l’euro. Un polytechnicien a fait une étude sur ce que j’ai dit. Une chose est certaine, la France a besoin d’un changement de cap drastique. mais certainement pas vers les vieux systèmes ayant démontré leur défauts. Il va falloir innover.

      27/02/2015 à 14 h 18 min
  • Jaures Répondre

    Le FN n’est ni de droite, ni de gauche.
    Le FN est populiste c’est à dire qu’il épouse les peurs et réticences du moment. Si demain c’était dans l’air du temps, le FN se dirait volontiers favorable à la dictature du prolétariat.
    C’est ce qui m’amène à penser que le FN ne veut pas du pouvoir.
    Il cherche à faire prospérer la petite entreprise familiale à un moment favorable, comme un paysan profitant de la hausse des cours avant des moments plus difficiles.

    25/02/2015 à 17 h 43 min
    • Claude Roland Répondre

      Réponse de joresse infondée. Pure spéculation. Je vois que pour beaucoup, le terme populiste est péjoratif et négatif estimant donc que les peuples sont 100 % débiles. Populiste peut être aussi un terme signifiant, dans le sens positif dans le sens de respect de l’avis des gens qui comptent peut-être des idiots mais aussi des gens intelligents et lucides. Mais il est vrai que pour les gauchistes, les peuples sont formés d’idiots utiles, de moutons corvéables à merci que l’on fait rêver avec des promesses lumineuses, tel que ce fut le cas en URSS. Sauf qu’un jour, les peuples se réveillent…
      Le FN n’a jamais été au pouvoir, et c’est ce qui intéresse simplement et avant tout les Français qui, ayant essayé la droite et la gauche en alternance et ayant vu le résultat, se disent qu’essayer autre chose est une issue raisonnable. reste à voir l’évolution du programme de MLP…

      26/02/2015 à 10 h 53 min
      • Jaures Répondre

        Populiste a bien entendu un sens péjoratif. Il signifie qu’on épouse les aspirations spontanées de chacun y compris quand elles sont contradictoires.
        Franchement, Claude Roland, pensez-vous qu’en sortant de l’euro, on dégagera assez de croissance pour faire baisser le chômage, augmenter les salaires et le point d’indice des fonctionnaires, baisser les déficits, baisser l’âge de départ en retraite, instaurer un revenu familial, …
        Avez-vous un exemple similaire ? Les pays sans euro sont-il en tel meilleur état que ces revendications sont à l’ordre du jour ?

        26/02/2015 à 12 h 14 min
        • Claude Roland Répondre

          Quel acrobate ce joresse ! Belle pirouette pour le populisme.
          Je ne crois pas en la sortie de l’euro, mais en un euro par pays de la CEE avec des parités entre, comme cela existe pour les 28 différents dollars sur la planète. Je rappelle que le Royaume Uni a gardé la livre sterling et quand on visite ce pays, on voit tout de suite qu’ils sont loin de la misère française. Le Danemark et la Suède, membres de la CEE, et même la Norvège hors CEE ont gardé leur couronne respective sans être au bord du gouffre économique, sauf à être de mauvaise foi, spécialité française qui plus est surtout gauchiste.

          27/02/2015 à 14 h 09 min
          • Jaures

            Claude Roland, les pays que vous citez sont tout de même membres de l’UE. Or, Mme Le Pen souhaite également en sortir.
            Je ne dis pas que sortir de l’euro amènerait la catastrophe mais outre que cela poserait effectivement des problèmes immédiats d’adaptation, est-il raisonnable de baser un programme économique sur cela ?
            Sans aller sur un débat sur l’état du Royaume Uni, en étant en dehors de la zone euro, celui-ci a-t-il pour autant décidé de baisser l’âge de départ en retraite, d’augmenter les bas salaires du privé et du public ainsi que les pensions retraite, d’attribuer un salaire parental, de nationaliser certaines entreprises, etc…
            Bien sûr que non, il a fait exactement le contraire.
            Et il n’y a pas moins de misère au RU qu’en France. Le taux de pauvreté y est supérieur ainsi qu’à ceux de l’Allemagne ou la Belgique pourtant également en zone euro (chiffres eurostat).

            27/02/2015 à 15 h 06 min
    • ALEXANDRE Répondre

      pauvre Jaures ta vision et tes commentaire ne sont à l »évidence démonstratif que d ‘une médiocrité culturelle en la matiere .Toi qui parle si bien d’une certaine culture prolétarienne FN ,,aurait tu un temps soit peu regardé le monde autour de nous. Aurait tu la prétention de me faire croire que notre pays respire, avec le hollandisme , la démocratie à pleins poumons.De qui te moque tu ?? Ecoute un peu les grands avant d’envisager de t’investir dans un contexte dont tu ne connait pas les tenants et les aboutissants..

      26/02/2015 à 18 h 45 min
      • Claude Roland Répondre

        Boh, je suis convaincue que de discuter avec joresse, chantre de la mauvaise foi et adorateur de stats politiquement trafiquées est une perte de temps. Lui d’ailleurs, en a du temps à passer pour répondre des pages et chercher des données biaisées sur l’internet. Soit il travaille et passe son temps sur ce site à longueur de journée au lieu de bosser, soit il réponds de chez lui… Bref, face la mauvaise foi et l’hypocrisie, il est héroïque de répondre.

        02/03/2015 à 9 h 35 min
        • Jaures Répondre

          Pourtant, Claude Roland, rien de plus facile de répondre à des « stats politiquement trafiquées »: il suffit de nous donner les vôtres avec leur source. Rien d’héroïque là dedans.
          Bien souvent ici on dit que mes assertions sont fausses sans donner d’alternatives sinon des chiffres balancés sans la moindre référence. Où est la mauvaise foi ?

          02/03/2015 à 15 h 04 min
  • DESOYER Répondre

    Le FN n’est pas communiste, c’est un fait. Il n’est pas socialiste non plus, c’est sûr.
    Cependant, certaines de ses propositions économiques penchent à gauche et sortir de l’Europe et de l’euro n’est pas spécialement de droite.
    En fait, le FN est un parti de centre-droit d’un type spécial (cf. mon bouquin « Economie ou socialisme: il faut choisir »).

    25/02/2015 à 13 h 25 min
    • Claude Roland Répondre

      Il me semble avoir entendu MLP dire qu’elle proposerait un référendum (parmi d’autres) avant de sortir de l’Europe et se plierait à la volonté des Français. Donc on se calme.
      Quant à l’euro, il serait plus facile de faire un euro pour chaque pays avec des parités entre eux, comme il existe 28 sortes de dollars avec des parités entre eux. Ce serait sortir de l’euro sans en sortir et ce serait bien plus malin que de remettre le franc. Mais est-ce la volonté de la haute finance internationale sioniste ?

      26/02/2015 à 10 h 57 min
      • Claude Roland Répondre

        Il m’apparaît aussi que le FN est plus nationaliste dans le sens patriote qu’autre chose. Et il me semble que le sentiment patriotique gagne du terrain en France dans le sens de la sauvegarde de la nation, de son patrimoine, et de ses valeurs chrétiennes. Perso, même sans être FN, je n’y vois aucun inconvénient.

        26/02/2015 à 11 h 00 min
      • Jaures Répondre

        C’est exact et étonnant !
        M Le Pen pense qu’il faut impérativement sortir de l’euro pour que la France s’en sorte et qu’elle réalise son programme.
        Que signifie alors un tel référendum ? Si les Français disent non, quel est son programme bis ?

        26/02/2015 à 16 h 18 min
        • Claude Roland Répondre

          M Le Pen a le temps d’adapter son avis et son programme d’ici 2017. Et d’ici 2017, il risque de s’en passer des tempêtes qui vont secouer le monde… Et faire modifier les stratégies. Bien malin celui qui pourrait prédire l’évolution économique du monde.
          Mais ce n’est pas avec des préjugés et des procès d’intention (autre spécialité bien franchouillarde) qu’on peut avoir un avis objectif du programme de M Le Pen.
          Je demande donc simplement à voir, sans à priori.

          27/02/2015 à 14 h 13 min
          • Jaures

            Ce n’est pas un procès d’intention, tout ce que j’ai écrit figure noir sur blanc dans le programme du FN.
            Pensez-vous que le FN changera complètement son programme ? Comment est-ce possible après avoir qualifié « d’ultralibéraux » l’UMP et le PS ?

            27/02/2015 à 15 h 09 min
    • Claude Roland Répondre

      Je pense que « type spécial » doit sûrement signifier « patriote ». C’est un parti qui semble vouloir d’abord l’intérêt primordial de la France dans le monde actuel, ce qui apparaît naturel dans une société artificiellement bricolée, déviante, dopée à la chimie toxique socialiste et mondialiste.

      02/03/2015 à 9 h 29 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: