Nos très chers élus (I)

Nos très chers élus (I)

« On a l’impression franchement que nos gouvernants cachent leurs revenus » avance d’emblée Aldric Boulangé, professeur d’économie et auteur du hors série du Cri du contribuable n°5, « Nos élus vivent comme des princes. Ce qu’ils nous coûtent », à paraître mercredi 1er décembre. En exclusivité pour Nouvelles de France, Aldric Boulangé a bien voulu nous éclairer sur les principaux scandales dénoncés par ce numéro illustré par Miège.

« Des ministres volent le mobilier national »

Pourquoi les ministres continuent-ils à toucher « ces très bizarres frais d’emplois : 6 278 euros bruts mensuels » ? Il s’agit d’« une allocation qui aurait été supprimée en 2002. Bizarrement, on retrouve cette allocation dans un rapport parlementaire en 2005. Sa non existence est confirmée par un article dans La Documentation française en mars 2009 et pourtant elle figure toujours dans le budget de l’Etat 2010″. Aldric Boulangé s’en prend à ces ministres qui volent le mobilier national comme cette « vitrine Louis XVI d’une valeur de 100 000 euros ». L’administration préfère parler de « simple déplacement de mobilier » ou de « négligence dans la gestion mobilière » et ne porte jamais plainte pour vol.

 

 

Le budget de l’Elysée a plus que triplé ces dernières années

En quelques années, « le budget de l’Elysée est passé de 32 millions à plus de 100 millions d’euros et la gestion du reliquat de ces 100 millions est laissée bien entendu aux bons soins du président de la République ». La suppression de la Garden Party annuelle (732 000 euros) ne suffit pas à compenser cette hausse vertigineuse des dépenses de l’Elysée :

 Eric Martin pour Nouvelles de France

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • Gédéon Répondre

    Revez mon ami, révez, nos chers compratriotes le ré-éliront surement, oû bien Ségo, ce qui ne vaudra pas mieux ou peut-être encore pire.

    04/12/2010 à 15 h 28 min
  • Gilbert Répondre

    ET LES FRANCAIS CROIENT TOUJOURS VIVRE EN DEMOCRATIE ? JE REVE …..

    04/12/2010 à 12 h 21 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: