Nous aurions aimé que l’opposition… s’oppose !

Posté le janvier 28, 2015, 10:39
4 mins

Après ces drames, nous aurions aimé entendre de la part de ceux qui prétendent être l’opposition, un discours solennel, le discours fondateur d’une nouvelle ère, un souffle puissant.

Nous avons été gratifiés de pipi de chat.

Nous attendions les mots suivants, car s’il y a une repentance à faire, c’est celle due aux Français :

« Chers concitoyens, ou mieux : chers compatriotes, nous devons vous avouer que nous nous sommes trompés, comme se trompent, aujourd’hui encore, ceux qui nous gouvernent… mais ceci n’est pas une excuse.

« Pour ne prendre aucun risque électoral, pour assurer la pérennité d’un pouvoir dérisoire, pour justifier notre inertie, nous avons inventé toutes sortes d’alibis : l’universalisme de nos valeurs, l’exception culturelle… Et, sans craindre de nous contredire, “l’immigration une chance pour la France”, la “société multiculturelle“.

«Nous avons détourné le sens des mots, nous avons utilisé des métaphores, nous nous sommes livrés à tous les dénis. Aveugles, nous avons conduit des aveugles, dans le silence et la déformation des faits par la presse écrite et parlée.

« Certes, nous ne le souhaitions pas mais, par lâcheté, nous avons laissé les familles se déliter, insulter les éducateurs, bafouer les pouvoirs de la république, se multiplier les insultes dans des raps orduriers…

« Nous avons cru, et nous vous avons laissé croire, que la crise économique, pourtant contingente, était le principal danger pour le pays, alors que notre civilisation était en train de s’affadir et de disparaître définitivement, la politique étrangère sinueuse faite par nos excellences depuis 50 ans y contribuant pour une large part.

« Ainsi, des milliers de harkis ont été humiliés, sacrifiés en 1962 (comment voudrions-nous ensuite que leurs enfants se sentent Français ?). 5 000 de nos compatriotes ont été assassinés à Oran le 5 juillet 1962, notre armée gardant l’arme au pied, afin d’inaugurer notre nouvelle politique algérienne (comment croire alors aux garanties des traités signés par la France ?).

« Nous avons entendu aussi le discours de Phnom Penh de septembre 1966 célébrant le “modèle d’unité et d’indépendance“ du Cambodge et s’accordant de fait au parti communiste français (était-ce là, la clairvoyance de nos icônes politiques ?) ; ou encore le discours provocateur visant le “peuple dominateur et sûr de lui-même”, annonciateur d’une renaissance de l’antisémitisme et des assassinats d’aujourd’hui… et toutes les choses que nous ne nous sommes pas dites. »

Nous aurions aimé un tel discours de vérité de la part de l’« opposition ».

Au lieu de quoi, nous avons eu le silence et le suivisme. Selon le « Point » du 16 janvier, à M. Roger Karoutchi, sénateur qui menaçait de quitter l’UMP, « ce parti de pleutres », le président du parti, Nicolas Sarkozy, a répondu : « N’attends pas que je sois un petit politicien. Notre premier devoir est de nous taire… »

La « soumission » raisonnée, n’est-elle que le songe prémonitoire d‘un romancier ? Il en va différemment de la réalité de ces trois jours de drame qui auraient pu inspirer un grand souffle à l’opposition. Mais elle préfère ménager le confort de ses dirigeants et croit préserver leurs chances de retour. « À jouir sans péril, on s’essouffle sans gloire ». Tant pis pour l’opposition… mais aussi tant pis pour nous !

Gabriel Lévy

15 réponses à l'article : Nous aurions aimé que l’opposition… s’oppose !

  1. euréka

    02/02/2015

    Il y a des zozos à gauche qui menacent d’un coup d’état si M.le Pen passe.dans deux ans.

    Répondre
  2. euréka

    02/02/2015

    S’il y a un retour de l’antésimitisme c’est parce qu’il y a trop de musulmans en France, et s’il y en a trop c’est parce que les juifs les ont fait venir et ont pondu des lois pour les protéger du racisme des « de souche ».

    Alors avec une telle politique migratoire, ne nous étonnons pas de ce qui arrive et le problème ira en s’aggravant jusqu’à ce que le dernier juif ait fait son alya.

    Et nous, on restera comme des c*** avec la musulmanie..

    Répondre
  3. euréka

    02/02/2015

    Sarkozy est de plus en plus cerné par ceux nombreux à droite comme à gauche qui lui reprochent ses compromissions avec l’émir du Qatar.
    Il a beau objecter que ces relations fusionnelles datent d’avant Mittérand,( il faut remonter à Giscard),
    le coup des exonérations fiscales et l’entrée de la finance islamique en France, tous ces cadeaux ont un parfum de trahison et de corruption.
    Chirac l’avait pourtant prévenu qu’il y avait danger.

    A droite comme à gauche, certains exigent de reconsidérer nos liens d’amitié avec le Qatar puisque des soupçons de financement du terrorisme pèsent sur ce pays. Franchement ça finit par sentir mauvais.

    Répondre
  4. Claude Roland

    30/01/2015

    L’opposition prouve chaque jour que les dénomination posée par le FN : UMPS est vraie. C’est tout. Mais les Français, longs à comprendre, croient encore en la droite UMP et la gauche PS. Il va enfin falloir sortir de cette dualité ringarde et se réveiller. Il faut complètement changer le paysage politique de ce pays pour le sauver.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/02/2015

      je ne pense pas que Nicolas Sarkozy prendra le risque du  » front républicain » à Montbéliard , ni celui du ni-ni car ce serait en plus faire un trop beau cadeau à …. notre jupette girondine ( le candidat U.M.P. est un juppéiste  » front républicain  » qui assume ( cela explique aussi son score au premier tour : en effet pourquoi voter U..M.P.S. ? )

      Répondre
  5. legrand

    29/01/2015

    Pour ma part la France unie est bien représentée par l’incroyable unité des différents mouvements politique.Entre la gauche dominatrice et dictatoriale et la faiblesse compatissante de la droite complaissante , q

    ue peut on attendre , de ce jumelage de faux citoyens d’un pays qui ce meurt. Pour terminer une Petite maxime sur l’emploi . Un pays qui perd ses emploi est un pays qui meurt…

    ..

    Répondre
  6. Goupille

    29/01/2015

    Quelle « opposition » ?
    UMP et PS, plus satellites, mangent à la même cantine de la rue Cadet, via officines diverses, dont Terra Nova…Ils ont tous fait serment de ne jamais se mélanger au FN.

    Donc, ce sera au Peuple de les virer. Via le FN…

    Répondre
  7. HOMERE

    29/01/2015

    L’attitude de nos dirigeants,en du Président de l’Assemblée Nationale ,Monsieur Claude,vis à vis de son absence lors de la remise d’un prix à un élu du FN (Briois) m’a énormément choqué.
    Ce parti,qui est aussi dans l’opposition,n’a pratiquement pas réagi à cet affront national ce qui est également choquant tout comme l’autre opposition plasmatique aussi muette que la carpe lorsqu’elle ne dit rien….c’est un délit silencieux faute d’en reconnaître la lâcheté et l’absence de courage.
    Sur un plan plus général,je suis également très choqué par le silence des Membres et électeurs du FN qui se laissent ainsi marginalisés et insultés par les « autres » tout comme s’ils n’étaient plus considérés comme des français normalement constitués..Ils sont ailleurs,hors de la Nation par le bon vouloir d’un consensus atroce qui les rejette en dehors de notre Communauté…c’est vraiment choquant. Ségrégation,apartheid (comme disait l’autre) ou xénophobie il y a le choix des termes….c’est révoltant et inadmissible…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/01/2015

      il y eût un précédent plus incivil encore lorsque le sieur Juppé refusa de serrez la main de la plus jeune des élu(e)s de la Nation : Marion Maréchal-Le Pen comme il est coutume de le faire lui tournant même carrément le dos ( encore un qui ne s’ est pas parfaitement  » intégré  » du moins en ce qui concerne la courtoisie que tout bon Français devrait avoir avec les Dames par contre pour ce qui est des  » affaires  » …. ) … laquelle jeune femme, soit dit en annexe , apparait de plus en plus comme la cheffe de file d’ une véritable Droite Nationale

      Répondre
    • Hilarion

      29/01/2015

      A Homère. Vous avez parfaitement raison. Le FN version Marine Le Pen, à force de vouloir se « dédiaboliser » va finir par se fondre dans le magma UMPS. Seule, la jolie Marion, cultivée et courageuse semble avoir conservé de la pugnacité au sein d’un FN en voie de ramolo/normalisation. Espérons qu’il ne s’agit que de la stratégie du cheval de Troie: pénétrer au sein de l’édifice pour enfin le conquérir.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        29/01/2015

        cela ne peut que réjouir @ Homère pour un second tour : il est sarkozyste grand teint !

        Répondre
      • euréka

        02/02/2015

        il n’y a rien à espérer du FN.
        Comme les autres partis, un parti de carpettes et d’escrocs.
        Aucune constance non plus. Les portes claquent sans cesse : on assite à des marginalisations, des excommunications comme au bon vieux temps du PCF.
        Ils viennent de virer (?) ou tout au moins ont marginalisé
        Aymeric Chauprade le seul à tenir un discours ferme sur l’immigration.
        Le FN se boboïse de plus en plus..

        Répondre
  8. BRENUS

    29/01/2015

    Parce que vous appelez çà « opposition », les Sarko, NKM, Juppé et cie? Un des rares qui parle clairement n’a aucune chance de passer (Mariton). Lui n’y va pas par 4 chemins pour proposer des solutions radicales et efficaces, bien que l’on ne sache jamais ce qu’il donnerait si, par miracle, il arrivait à tenir le gouvernail envers et contre toutes les lopes.

    Répondre
  9. Hilarion

    28/01/2015

    Les Harkis « humiliés sacrifiés » c’est vraiment peu dire. Les 100 000 Harkis (ordre de grandeur) qui ont été trahis et livrés au FLN ont été atrocement torturés avant d’être mis à mort. Ce ne sont probablement pas leurs enfants qui posent le plus de problèmes. Ceux qui posent problème, ce sont ceux qui sont venus à partir de 1962, qui brandissent le drapeau FLN, drapeau d’un pays qu’ils ont fui parce que l’on y crève de misère pour se réfugier dans une France qui les assiste, mais duquel ils brûlent le drapeau en témoignage de reconnaissance. Les fils et filles des « porteurs de valises » qui alimentaient le FLN en numéraire pendant que nos soldats se battaient en Algérie, fidèles à la seule cause qu’ils savent servir, la trahison, sont maintenant au pouvoir. L' »opposition » est issue du « gaullisme », celui là même qui a abandonné les Harkis aux mains de ses bourreaux. Il n’y a donc rien à attendre d’une « opposition » en symbiose avec le gouvernement, d’accord sur à peu près tout. La seule divergence se situant dans la compétition qui donne à la finale, accès au  » fromage républicain » que d’autres appellent pouvoir, et pour y faire la même chose, c’est à dire nuire au pays.

    Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    28/01/2015

    Au ( noble ) jeu de Rugby,dans un entraînement bien conduit, et pour éviter des blessures stupides , » l’ OPPOSITION  » , composée des remplaçants (  » le banc  » ) et des meilleurs joueurs de l’ équipe réserve , s’ oppose c’ est à dire qu’ elle n’ intervient pas disons trop  » virilement  » *** sur les actions de l’ équipe première … et c’ est exactement ce que fait ( en politique ) l’ opposition elle attend de prendre les places des titulaires et laisse se dérouler les actions

    *** mon expérience m’ a montré que les équipes féminines n’ avaient pas cette conception de l’ opposition … ça frotte plutôt durement aux entraînements !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)