Nouveau mensonge d'Attali sur les racines de la France

Posté le mars 17, 2011, 12:33
2 mins

Jacques Attali à propos de l’identité française :

« A quoi sert-il  de parler des « racines » d’un pays, comme le fait le Président de la république et toute la droite,  sinon à donner, implicitement  ou explicitement, à ceux qui s’y rattachent  un droit de propriété sur le pays, ou au moins une priorité sur les autres ? (…) C’est aussi une dérisoire manigance pour minimiser le formidable héritage des Lumières, qui commencent d’ailleurs en France au 12ème siècle, avec l’arrivée, par des traducteurs juifs, de textes musulmans porteurs de la pensée grecque.
C’est de tout cela qu’il faut être fier. C’est cela qui fait la grandeur de ce pays. »

Et bien, non monsieur Attali ! La première renaissance française fut la renaissance carolingienne, au VIIIe siècle. Charlemagne se faisait déjà envoyer par l’empereur Byzantin, un chrétien donc, des volumes de textes grecs et les faisaient traduire par les érudits de sa cour.

L’occident n’a pas attendu les Arabes et les traducteurs juifs pour conserver et valoriser ses racines gréco-romaines. Non seulement, comme l’a démontré depuis longtemps l’historien K.F. Werner, les Francs ont conservé les structures et les titulatures romaines, avec des emblèmes et des titres conférés par l’empereur depuis Constantinople, mais des foyers de savoir ont continué à lire et à traduire les textes grecs et romains. Très récemment, l’universitaire Sylvain Guggenheim l’a rappelé dans son ouvrage Aristote au Mont Saint-Michel.

Prétendre le contraire et insister sur un apport arabo-musulman comme le fait monsieur Attali, c’est se montrer ignorant de l’histoire de France, étranger en quelque sorte au génie et au long labeur de ce pays…

8 réponses à l'article : Nouveau mensonge d'Attali sur les racines de la France

  1. Gérard ROLLAND

    21/03/2011

    Allez dire à cet escogriffe qu’il ne sert à rien de parler des racines d’Israel ! ! ! Je suis certain qu’il ne tiendra pas le même discours.

    Répondre
  2. 20/03/2011

    « Le concept juridique de « peuple français » a valeur constitutionnelle. »
    Conseil constitutionnel, décision 91-290 DC du 9 mai 1991.

     Définitions de la nation : 

    Corps d’associés vivant sous une loi commune et représentés par la même législature (Sieyès)
    Ensemble d’individus issus de différentes races, mais unis par des liens complexes de famille, et dont les ancêtres ont historiquement réagi les uns sur les autres, soumis à des sélections communes (Vacher de Lapouge)
    Groupement de formations ethniques primaires chez lesquelles la cohabitation prolongée dans un même pays, jointe à de certaines communautés de race, de langue, de religion et de souvenirs historiques, a dégagé une communauté spirituelle, base d’une formation ethnique supérieure (M. Hauriou)
    Communauté humaine stable, historiquement constituée, née sur la base d’une communauté de langue, de territoire, de vie économique et de formation psychique qui se traduit dans une communauté de culture (Staline) 

    Répondre
  3. Béru 45

    18/03/2011

    M.Attali a-t-il subi un lavage de cerveau?
    A lire ses lignes il ne serait pas exagéré de le penser affirmativement.

    Répondre
  4. Philippe POINDRON

    18/03/2011

    Que monsieur ATTALI continue comme cela, et les Français finiront par être dégoûté de tous ces bobos qui disent n’importe quoi. Parlons-en des Lumières et du mépris qu’en leur terme elles ont manifesté pour tout ce qui n’était pas de leur coterie. HEGEL, digne héritier des dites Lumières, s’est payé le luxe de dire qu’il aurait mieux valu, pour la réputation de CONFUCIUS, qu’il ne fût point traduit en allemand ! C’est dire l’ampleur de pensée ! Si, les Français, dont les aïeux dorment dans les cimetières de villages de plus en plus désertés, ont des droits de propriété sur leur pays. Et ils le feraient savoir vertement, si ce droit leur était contesté par des imbéciles du genre de monsieur ATTALI.

    Répondre
  5. doe jane

    18/03/2011

    mais les extraordinaires qualités morales du sieur Attali explosent dans ce florilège…..
    faussaire reconnu dans plusieurs de ses oeuvres !
    il serait préférable de ne plus s’interesser à ces vaticinations débiles

    Répondre
  6. dof

    18/03/2011

    Pour le code de l’urbanisme:
    Code de l’urbanisme: toutes constructions, modifications, changements de destinations, devra faire l’objet d’un permis,ou d’une demande, aux services de l’état, car en France on ne « fait » pas partout !

    pour la nation:

    Etymologie : du latin natio, naissance, extraction, dérivant de natus, né.

    Une nation est une communauté humaine ayant conscience d’être unie par une identité historique, culturelle, linguistique ou religieuse. En tant qu’entité politique, la nation, qui est un concept né de la construction des grands Etats européens, est une communauté caractérisée par un territoire propre, organisée en Etat. Elle est la personne juridique constituée des personnes régies par une même constitution.

    Répondre
  7. 17/03/2011

    « donner, implicitement ou explicitement, à ceux qui s’y rattachent un droit de propriété »

    « Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. »
    Code de l’urbanisme, article L. 110, loi 83-8 du 7 janvier 1983.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)