Nouvelle occasion manquée pour le Front national

Posté le 27 mai , 2016, 1:49
5 mins

Fin 2012, le Front national a raté le coche de la « manif pour tous ». La mobilisation contre le mariage homosexuel s’est faite sans lui. Le thème de la défense des valeurs familiales lui serait pourtant allé comme un gant.

Une occasion manquée d’élargir son champ d’influence sur une large partie de la droite.

Pour la raison que certains des dirigeants de ce parti étaient toujours obnubilés par cette billevesée du « ni droite, ni gauche ». Et parce qu’il ne fallait pas, paraît-il, heurter le lobby homosexuel…

Début 2016, le Front national affiche son opposition à la loi travail dite « El Khomri ».

Ce n’est pas très original, puisqu’aucun parti politique ne l’approuve, même pas le premier secrétaire du Parti socialiste !…

La communication du gouvernement sur ce projet de réforme des relations du travail étant une nouvelle fois calamiteuse, l’opinion ne le soutient pas.

Les appareils syndicaux, pourtant stipendiés, à l’exception notable de la CFDT, résolument réformiste, se « mobilisent », ce qui, en bon français, signifie grèves, défilés, blocages, débordements, violences, et champ li­bre ouvert aux casseurs, venus de toute l’Europe, à la première explosion d’une grenade lacrymogène.

Le gouvernement, qui dispose d’environ 30 000 hommes spécialistes du maintien de l’ordre (gendarmes mobiles et CRS), sans compter les effectifs « ordinaires » de police et de gendarmerie (encore 200 000 hommes), joue la montre, c’est-à-dire le pourrissement de la contestation.

Les ordres viennent de l’Élysée.

D’abord, surtout pas de bavure ! Et ne jamais oublier que les frondeurs, et même l’ultra-gauche, peuvent constituer une réserve de voix au deuxième tour de la prochaine présidentielle… Bernard Cazeneuve ne doit donc pas se prendre pour Jules Moch !

François Hollande ne veut pas reculer ; les manifs violentes continuent ; le désordre social prend de l’ampleur.

Les syndicats de police décident de manifester à leur tour. Leur hiérarchie les autorise à le faire Place de la République, haut lieu de la chienlit symbolisée par le happening de « Nuit debout ». Voiture de police brûlée et son chauffeur attaqué à coups de barre de fer, en direct à la télé. Images reprises en boucle par les réseaux sociaux.

Florian Philippot, officiellement n° 2 du FN, déclare qu’il approuve les ma­nifestations. La dénonciation des casseurs ne vient qu’ensuite. Son propos, insipide, n’est même pas relevé. Le surlendemain, Marine Le Pen, pour reprendre la main médiatique, demande la démission du ministre de l’Intérieur. Un classique des disputes politiciennes…

Comme si, à la tête de ce parti, personne n’avait compris qu’il y avait là une occasion exceptionnelle à saisir : en dénonçant le désordre social, en apparaissant comme le parti de l’ordre, face à ce désordre. Et en proposant les mesures concrètes attendues par une majorité de Français : interdiction effective des blocages ; réquisitions des personnels nécessaires au fonctionnement des services publics indispensables ; évacuation de toutes les occupations illégales, y compris et surtout, sur l’espace public ; arrestation massive des casseurs ; comparution immédiate de tous les flagrants délits…

Car le clivage de l’opinion n’est plus par rapport à la loi El Khomri, mais bel et bien par rapport au désordre. D’un côté, les casseurs et leurs complices, de l’autre les plus farouches partisans de l’ordre (ce que François Fillon a bien compris). Le positionnement du FN n’a pas été clair. Alors qu’une majorité des personnels chargés du maintien de l’ordre sont ses électeurs…

Le Front a encore manqué une occasion d’apparaître comme la formation politique qui donne le « la » de la politique française.

Pendant 30 ans, avec Jean-Marie Le Pen, il a su le faire avec le thème clairvoyant de l’immigration. Avec Marine et Philippot, il a raté les deux moments les plus importants du calamiteux quinquennat de François Hollande, au moins du point de vue des mouvements d’opinion…

www.dumait.fr

17 Commentaires sur : Nouvelle occasion manquée pour le Front national

  1. BRENUS

    2 juin 2016

    Allez Q.C. Dévoilez nous le nom de ce merle blanc de “parti nationaliste non gaulliste, hostile à l’immigration sauvage . Je bave d’impatience de le connaitre. Et pour rester sérieux (ou faire semblant de l’être) pas de cri du cœur genre “vive le Roi” car en ce moment le rire me provoque des crampes d’estomac.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 juin 2016

      c’ est bien d’ avoir ( encore ) le … coeur à rire ! la méthode Coué ou la méthode couac ?… pour le reste, sortez et cherchez !

      Répondre
  2. dissident

    30 mai 2016

    a l epoque de la greve des CFP, croutons de la fonction publiqe ontre le gouvernement JUPP LE PEN pere avait courageusement position contre la greve de fonctionnaires, qui devrait etre declaree illegale, on ne peut demander a sa fille d avoir la meme attitude, en ce qui concerne le mariage pour tous, je ne sais si MLP se pointant au milieu de la bourgeoisie catho et vversaillaise n aurait pas ete accueillie par des huees a la grande satisfaction du GROS MEDIA, rappelons nous MARIE FRANCE STIRBOIS sifflee par les memes lors de la manif ANTI PACS et BOUTIN applaudie

    Répondre
  3. BRENUS

    30 mai 2016

    Les ennemis du FN peuvent se gausser de la situation actuelle de ce parti. Ils ne devraient pourtant pas trop vouloir ignorer que les gens qui soutiennent le FN le font principalement parce qu’ils soutiennent la position anti-immigration incontrôlée (du moins en paroles) de ce parti. Naturellement, si l’on considère qu’ils sont tous des crétins, ras du front, etc… ça rassure. Si MLP dévisse, ou que Philippot dégage, vous auriez tord de penser que le problème sera enterré. D’autant que parmi les opposants, il y a au moins autant de gens à la réflexion inexistante. Un mot me vient à l’esprit , mais je vais m’abstenir de l’écrire …. pour ne pas facher Goufio du couvent des oiseaux.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30 mai 2016

      il existe un autre parti … nationaliste ( non ” gaulliste ” ) tout aussi hostile à une immigration ” de remplacement ” ( y compris celui par les travailleurs … détachés ), qui a, lui, un positionnement économique nettement plus ” moderne “, ou moins socialo- énarcho-étatique si vous préférez, et auprès duquel se réfugient les authentiques éphènes victimes du … détournement … mais le Media n’ en parle pas encore …il est tout à fait marginal et de ce fait il [ le Media ] pense, juge et estime qu’ il ne fait pas ( encore ) suffisamment peur … ce qui revient à dire que le F.N. c’ est AUSSI une créature du Media … comme l’ est le sieur Juppé à la triste figure

      Répondre
  4. chicanne

    28 mai 2016

    seule Marion Marechal Le Pen pourrait sauver le FN. Philippot le saborde le détruit.Il n’airait jamais du avoir sa place au seine de ce partie. Tout cela me gêne pour 2017 Que faire ?

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    28 mai 2016

    Philippot et Marine Le Pen ont parfaitement compris qu’ on n ‘ attrape pas ( ou plus ) les guêpes avec du vinaigre … il leur faut de la vieille carne et de la mélasse … c’ est là le menu du ” populisme ” dans sa version ” post-marxiste 45 ” … quant au F.N. du Père ce n’ était devenu au fil du temps que la forme stérile d’ une expression contestataire des classes moyennes ” inférieures ” ( inférieures surtout par leur manque de culture en générale et économique en particulier ) … désolé, mais ce n’ est pas un parti de gouvernement et il ne le sera jamais

    bonne fin de semaine à toutes et à tous

    Répondre
    • Georges PN

      29 mai 2016

      Libre à chacun de penser que le PS est un “parti de gouvernement”… Personnellement, ça me stimule les zygomatiques…

      Répondre
  6. A.F

    28 mai 2016

    Marine Le Pen est de gauche, et le gaucho-pédé-laïcard Philippot est encore pire.
    Le FN est à la dérive. Il sera bientôt à la ramasse.

    Répondre
    • Georges PN

      29 mai 2016

      C’est également ce que je pense.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        30 mai 2016

        pas très cohérentes [ entre elles ] vos deux réponses

        Répondre
  7. pi31416

    28 mai 2016

    Le FN de la Marine ne manque aucune occasion de se saborder.

    Qui lui graisse la patte pour trahir? Je ne sais pas, je devine seulement qu’elle s’est vendue à sa vraie valeur: trois francs six sous. Anciens. Le seul espoir c’est une mutinerie de l’équipage, qui balancerait sa pitoyable équipe par-dessus bord et mettrait à sa tête… j’hésite entre Bruno Gollnisch et Marion Maréchal.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30 mai 2016

      personne ne ” lui graisse la patte ” ; c’ est un parti protestataire, pour des protestataires … il proteste donc … sans ligne, sans vision, sans buts affichés ( en particulier économiques ) …. ce n’ est pas un parti de gouvernement

      Répondre
    • Le Ket

      31 mai 2016

      EXACT : pendant 40 ans, la mafia politico-médiatique avait “diabolisé” JM LE PEN et le FN, avant de normaliser la présence de Marine LP dans le jeu politique.

      Ce n’est pas elle, ni son entourage, qui ont “dédiabolisé” le discours, ce sont les médias qui fixent les “normes”.

      Quant à la montée en puissance du FN lors des élections de 2014 et 2015, c’est essentiellement la radicalisation des électeurs qui a permis les scores élevés dans le Nord en en PACA.

      Depuis des années le Front n’organise plus de grandes manifs de meetings ou de fêtes annuelles comme les BBR. C’est dire qu’ils négligent le rapport de forces et abandonnent le terrain face au Régime.

      Pourtant il y aurait de quoi rassembler des foules non seulement pour protester contre le scandale de la jungle à Calais, mais aussi contre l’immigration / islamisation des nos villes et l’augmentation exponentielle de l’insécurité que ce soit à Paris ou à Marseille ….

      Répondre
  8. druant philippe

    27 mai 2016

    MLP a défendu comme avocate des réfugiés pour farces et attrapes (économiques) , dès lorsd rien d’ étonnant que le programme (anti)migratoire du FN ait un versant fortement teinté d’ assimilation républicaine (pouah) .
    Elle et son Raspoutine à tutu rose me débectent solidement !
    Il serait opportun de regarder du côté du bloc identitaire , vraie droite dure .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30 mai 2016

      on s’ est beaucoup , ou plutôt on nous a beaucoup, trompé sur … Raspoutine

      Répondre
  9. Jaures

    27 mai 2016

    Le problème est que vous décrivez ici ce qu’auraient été les prises de position d’un parti d’extrême droite. Or, non seulement M.Le Pen dénie qu’on puisse taxer ainsi le FN (promettant même d’attaquer en justice ceux qui s’y risqueraient) mais elle défend sur bien des points des positions d’extrême gauche.
    Comme tout parti populiste, le FN ne veut déplaire à personne. La caricature en a été récemment G.Collard se déclarant solidaire des grévistes…à condition qu’ils ne perturbent pas l’Euro de foot !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)