On attend (toujours) les excuses de Mélenchon

Posté le novembre 16, 2010, 5:04
2 mins

D’Alain Sanders dans Présent :

« Souvenez-vous de ces photos et des vidéos qui ont fait le tour des médias qui ne se lassaient pas de les passer en boucle. On y voyait un homme, d’âge mûr, essayant d’empêcher un manifestant contre-la-réforme-des-retraites (sic) de casser la vitrine d’une banque. Et un autre homme, encagoulé, armé d’un bâton, attaquer façon Bruce Lee ledit passant (sur fond d’un autre lascar, encapuchonné lui).

M Très vite, une sorte de rumeur a couru. L’agresseur, très kung-fu sur les bords, aurait en fait été un «flic», déguisé en casseur et infiltré, avec d’autre de ses collègues, au sein de la manif histoire de la faire déraper. […] De nombreux médias, toujours prêts à bouffer du «flic» comme qui respire, s’emparaient donc de l’affaire pour la monter en épingle. Avec, en figure de proue, l’agité du bocal Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche (une usine à gaz d’extrême gauche, en fait). […]

Pendant ce temps, les Renseignements généraux, s’appuyant sur les photos et les films, menaient leur enquête. Réussissant d’abord à «loger» le casseur acrobatique, puis à l’identifier. Un «flic» ? Non. Un vrai casseur. D’extrême gauche. Membre de la nébuleuse anarchiste, il vit dans un squat du XXe arrondissement de Paris. Où la brigade antigang est venu l’arrêter. Interpellé sur ses accusations sans fondements, Jean-Luc Mélenchon (invité entre temps dans l’émission de Michel Drucker, qui a pour ces gens-là les yeux de Chimène […]), avait dit qu’il s’excuserait si on lui prouvait que le casseur n’était pas un policier. Les preuves sont là. On attend toujours les excuses du sinistre – à tous les sens du terme – personnage. »

Une réponse à l'article : On attend (toujours) les excuses de Mélenchon

  1. 18/11/2010

    Il aurait du déposer une plainte en justice
    pour dénonciation mensongère , mais ce ne sont que des fonctionnaires de police qui sont salis donc …..

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)