Oui, nous sommes en guerre !

Posté le février 25, 2015, 11:48
6 mins

Il arrive que des islamistes ratent leurs tentatives de carnage. C’est ce qui s’est passé au Danemark, à Copenhague, le 14 février dernier. Il n’y a eu qu’un mort. Il aurait pu y en avoir beaucoup d’autres. Deux cents balles ont été tirées contre une porte qui ne s’est pas ouverte. Si la porte avait cédé, il aurait pu y avoir autant de cadavres laissés au sol que lors de l’attaque contre « Charlie Hebdo », il y a un peu plus d’un mois.

Ce qui a attiré le tueur était la présence de gens venus débattre, précisément, de l’islamisme. Un peu plus tard, le tueur a fait un mort de plus, devant une synagogue. Le danger rode.

Pendant des années, tous ceux qui s’inquiétaient de la montée de la menace islamique en Europe étaient traînés dans la boue, insultés, menacés, exclus des débats, traités comme des pestiférés.

Tout discours critique sur l’islam rappelant le passé de violence de celui-ci était considéré comme inconvenant.

Tout rappel de ce que le djihad est non seulement un « effort sur soi-même », mais une lutte armée contre les « infidèles » se voyait qualifié de vecteur de « racisme islamophobe » par de doctes penseurs politiquement corrects considérant qu’être musulman revenait à appartenir à une race.

Toute allusion à la surdélinquance musulmane, au développement de zones de non-droit dans les « banlieues de l’islam », ou à l’inquiétante dérive de prisons dont sont sortis des gens tels que Moham­med Merah, Meddhi Nemmou­che, Amady Coulibaly, ou l’un des frères Kouachi (et je ne parle là que des prisons françaises) se voyait aussitôt censurée et pouvait valoir à son auteur de se trouver traîné en justice.

Quand, il y a une douzaine d’années, après les attentats du 11 septembre, George Bush a osé parler de guerre contre le terrorisme, dire que ce serait une guerre longue, et ajouter que, si cette guerre n’était pas menée avec fermeté et détermination dans les lieux même qui servaient de matrices au djihadisme, elle viendrait sur le territoire occidental, il fut insulté, traité de belliciste, de débile mental, voire bien pire. Quand il parlait de combat pour les valeurs de la civilisation occidentale, il fut traité de fasciste.

Maintenant, nous en sommes là. Tous les dirigeants du monde occidental parlent de guerre contre le terrorisme, à l’exception de Barack Obama qui, lui, hésite souvent à parler de guerre et trouve que les croisades ont été aussi abominables que le djihad.

Nous en sommes à un point où on peut exposer comme une œuvre d’art une image montrant le Christ plongée dans un récipient rempli d’urine, mais où une simple caricature de Mo­hammed peut valoir une rafale de mitraillette ou une tentative de décapitation.

Nous en sommes à un degré où le simple fait d’écrire une phrase susceptible d’être blessante pour la religion musulmane peut conduire à une balle dans la tête et où des éditeurs renoncent à publier des livres sur l’islam ou le Coran par crainte de très mal finir.

Nous en sommes à un stade où des réunions publiques susceptibles de déplaire à des lecteurs du Coran prenant celui-ci à la lettre doivent se tenir sous la protection de policiers, voire de militaires, et où des Juifs sont tués en Europe parce qu’ils sont juifs.

Nous sommes dans un contexte où, lorsqu’un Premier ministre français veut souligner qu’il n’y a pas de zones de non-droit en France, il est accueilli à coups d’armes à feu, où des conférenciers, des écrivains et des journalistes doivent se terrer et ne sortir que furtivement et sous bonne escorte parce qu’ils n’ont pas employé les mots qu’il faut.

Nous sommes dans un contexte où, parce qu’ils ont peur, les dirigeants occidentaux, quand bien même ils parlent de guerre contre le terrorisme, persistent à présenter l’islam comme une religion de paix, d’amour et de fraternité et à dire que le djihadisme n’a rien à voir avec l’islam.

Nous sommes dans un contexte où, comme c’était prévisible et prévu, les matrices du djihadisme se sont disséminées et renforcées, Boko Haram, Al Qaïda au Maghreb Islamique, Hezbollah, Hamas, État Islamique…

Nous sommes en guerre, oui. Nous avons choisi l’aveuglement volontaire, très longtemps, trop longtemps. Nous commençons tout juste à payer le prix de notre aveuglement volontai­re.

Guy Millière

15 réponses à l'article : Oui, nous sommes en guerre !

  1. BRENUS

    27/02/2015

    Jojo vous en met un paquet et tire à la ligne à fond : normal le ps le paie au boni! Il faut bien qu’il bouffe.

    Répondre
  2. euréka

    26/02/2015

    Il y a dans le dernier numéro de « Valeurs actuelles » en ce moment en kiosques un article sensationnel sur Ibn Saoud le guerrier bédouin qui a uni toutes les tribus d’Arabie saoudite et qui en est devenu le premier roi et a réussi le tour de force de se libérer des colons anglais avec l’appui des Américains.et bien des péripéties au tout début du 20eme siècle pour se défaire aussi des Ottomans.
    En février 1945, rencontre entre Roosevelt et Ibn Saoud
    à bord d’un croiseur américain.
    Roosevelt veut savoir ce que le bédouin pense de la création d’un état pour les juifs en Palestine..
    Que lui répond Ibn Saoud ?
    « Il n’y avait pas de conflit entre les deux branches sémites du Moyen-Orient avant l’émigration de juifs venus d’Europe orientale. C’étaient des gens techniquement et intellectuellement supérieurs aux Arabes. Ce n’est pas le fait qu’ils étaient juifs qui a créé le problème, mais seulement le fait qu’ils étaient supérieurs culturellement. Les Arabes préfèreront mourir plutôt que de céder leurs terres aux juifs.  » Et il poursuit à propos des travaux publics et des réformes agricoles en Arabie « Topute prospérité serait inconcevable si elle devait provenir des juifs ».

    Voilà en quelques mots la mentalité des attardés qui mettent le monde à feu et à sang.
    J’ajoute que Ibn Saoud était un grand chef guerrier qui avait maté les tribus;, les Turcs et les Anglais.

    La même frustration et la même humiliation fut ressentie dans le monde musulman quand la France libéra les juifs d’Algérie de leur statut de dhimmi avec le Décret Crémieux, et que du jour au lendemain les inférieurs devinrent les supérieurs. (les algériens restant confinés à leur état d’indigènes, sujets français ne disposant pas de la citoyenneté.)

    Répondre
  3. druant philippe

    26/02/2015

    La modération du site existe bel et bien !
    Alya est grande et Methanyahou (rapport au gaz naturel au large de Gaza) est son prophète .
    Le post où j’ ex^posais tout « l’ amour » que je ressens à l’ endroit de nos chers « mites » (ils sont cousins) au pouvoir, a été supprimé , on peut le comprendre vu que la Gestapette du net est une réalité !
    Merci aux 4v de nous offrir un site – défouloir et une tête de Turc (la trollure) !!

    Répondre
  4. druant philippe

    26/02/2015

    « ils devraient DONC être défrancisés »

    En fait , ils n’ auraient jamais dû être francisés au départ .
    L( Europe n’ a pas pour vocation de naturaliser le trop plein démographique de crasseux du 1/3 monde .

    Répondre
  5. euréka

    25/02/2015

    Je ne vois pas où est l’intérêt de monter en épingle les deux morts Danois, alors que chaque jour ou presque les francaouis se font dézinguer au couteau ou au tournevis par des mabouls afro-maghrébins, crimes que le Monde passe sous silence alors que ce sont de purs crimes racistes.
    On en est là : la vermine d’origine africaine s’en donne à coeur joie pour assouvir son goût de la violence , dans un esprit de revanche contre les blancs. Et elle est d’autant plus décomplexée que la clique gauchiarde lui a délivré des permis de tuer en toute impunité.
    Toute la vérité est là.

    Quant aux demeurés qui partent en Irak pour faire le jihad, ils le font en signe de solidarité avec l’oumma. Or si leurs préférences vont à l’oumma, ces individus n’ont plus rien de français. On ne peut pas appartenir en même temps à l’oumma et à la France. Ils devraient dont être défrancisés, et expulsés dès leur retour d’Irak.

    Les musulmans je les connais bien. Certains veulent tout, la gloire, la notoriété, l’argent facile,
    ils sont venus en France pour ça. S’ils n’atteignent pas leur but, ils crient à la discrimination et leur haine grandit avec leur frustration.

    Il faut arrêter de se voiler la face. A part ceux dont la vie était en danger à cause du péril islamiste, tous les migrants viennent pour la rapine et la liberté qu’offrent les démocraties occidentales. Car quoiqu’on en dise, la vie n’est pas plus difficile à Alger qu’à Paris. Bien au contraire.

    Les délinquants vendeurs de hasch et de coke et , les trafiquants, gagnent 100 fois ce que je gagne. Ils ne sont pas à plaindre. Il n’y a que les abrutis socialos pour cajoler ces criminels. et leur trouver des circonstances atténuantes. C’est vraiment un pays de fous.

    Répondre
    • euréka

      25/02/2015

      « ils devraient DONC être défrancisés »

      Répondre
      • 26/02/2015

        «Par contre, ce qui est vrai, c’est que Millière et d’autres présentent volontiers la France comme soumise aux islamistes, complaisante, inerte alors qu’elle est le pays européen le plus engagé militairement».
        Encore beaucoup de paroles de votre part en utilisant le mensonge afin de manipuler et d’essayer de faire croire que les dirigeants de notre pays ne vont pas comme vous !
        Si vous êtes satisfaits de leur politique chez nous, je dis bien chez nous, vis-à-vis de toutes ces merdes, MOI PAS ! ! !
        Vous perdez votre temps et votre vie et vous incitez les autres à faire de même avec les leurs par votre baratin continuel !
        Encore une fois, cessez donc de soutenir ceux qui servent……… le diable ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
        Posez vous la question : de quelle bergerie suis-je ? ? ? ? ? ? ? ? ?

        Répondre
        • Jaures

          26/02/2015

          Quel mensonge, Caillou ?
          Quel autre pays européen est engagé autant que la France sur les différents fronts, face aux islamistes ?
          Qui est pour cela une cible privilégiée ?
          On peut ne pas être d’accord, souhaiter qu’il y ait encore plus d’engagement, ou moins. Mais vous ne pouvez dire que ce que j’avance serait mensonger.

          Répondre
  6. Jaures

    25/02/2015

    J’ai parfois l’impression que Millière vit dans une lointaine retraite où ne lui viendraient que quelques rumeurs du monde et d’où il écrit ses éditoriaux.
    En effet, la France est de fait en guerre contre l’islamisme. Pour ce qui des faits les plus récents, je rappelle que l’armée française est engagée au Mali depuis deux ans contre Ansar Dine et AQMI. Qu’il participe à la coalition contre Daech et que plus de 100 conseillers militaires officient au Tchad contre Boko Haram.
    Qui a jamais été insulté pour avoir dit qu’il existe une menace islamique en Europe et spécifiquement en France ?
    Encore une fois Millière brasse du vent. Il y a des attentats islamistes en France depuis plus de 30 ans.

    Par contre, ce qui est vrai, c’est que Millière et d’autres présentent volontiers la France comme soumise aux islamistes, complaisante, inerte alors qu’elle est le pays européen le plus engagé militairement. C’est d’ailleurs ce qui la met en première ligne des ennemis. Frapper la France est une mesure de rétorsion contre son engament.
    De fait, la Suisse qui n’a aucun soldat engagé, qui est totalement silencieuse sur le danger islamiste et qui est même notoirement accueillante pour les fonds de trafiquants et de financiers liés au terrorisme n’a guère à se faire de souci.
    On aimerait un Millière de bonne foi plus engagé aux côtés de son pays et plus enclin à dénoncer le cynisme d’autres Etats qui savent ramasser la mise en toute circonstance .
    Il ne faut pas rêver.

    Le discours de Millière sur l’Islam vise plus à satisfaire sa clientèle qu’à proposer une analyse rationnelle.
    L’Islam est en guerre contre lui-même pour des raisons, certes religieuses, mais surtout de territoire, d’ethnies, de répartition de la manne pétrolière,…
    De fait, le monde musulman est divisé en armées et milices où s’affrontent Perses, Kurdes, Arabes… de confessions chiite, sunnite, alaouite, druze, chrétienne… sur des territoires découpés artificiellement par l’occident sans lien avec l’histoire de chacune de ces communautés.

    L’occident est pour ces milices un moyen d’acquérir crédibilité et notoriété afin d’amener le plus de combattants dans son giron. Nous avons affaire à des entreprises soucieuses d’attirer la clientèle musulmane sous sa bannière afin d’accaparer territoires, richesses et pouvoir.

    Millière tombe dans le piège de ces islamistes qui souhaiteraient que les communautés se dressent les unes contre les autres en occident, ce qui développerait l’engagement djihadistes totalement marginal aujourd’hui.
    Car même s’il sont révoltants, les attentats que nous subissons sont bien moins importants qu’ils ne furent il y a quelques décennies.
    Qui se souvient qu’en 1980 il y eut plus d’une quinzaine d’attentats en France faisant 10 morts et 40 blessés ?
    En 1981, 10 attentats, 3 morts et 20 blessés.
    En 1982, 6 attentats, 14 morts et 162 blessés.
    Etc,…
    A l’époque, les terroristes appartenaient à Farl, ASALA, au FLNC, au groupe Charles-Martel, au FPLP,…

    Autre contexte, autres terroristes. Un universitaire rationnel étudierait le contexte pour comprendre ce qui se joue. Millière plaque ses opinions sur le contexte, ce qui est la définition de l’escroquerie intellectuelle.
    Par exemple, il dit  » des juifs se font tuer en Europe parce qu’ils sont Juifs », ce qui est exact. mais pourquoi cette restriction à l’Europe ? Millière n’a jamais dit un mot de l’attentat à Kansas City l’an passé où 3 Juifs ont été assassinés. Millière considère-t-il qu’un attentat n’est antisémite que quand il est fomenté par des musulmans, pas quand l’auteur est un suprématiste blanc ?

    La lutte contre le terrorisme islamiste est inséparable de l’évolution du contexte international. On s’effraie des jeunes Français qui partent pour la Syrie, on oublie qu’en contexte de guerre cela a toujours existé: des milliers de Français partirent au sein des brigades internationales, des milliers d’autres rejoignirent la Waffen SS.
    En Ukraine, on compte déjà plusieurs centaines de volontaires étrangers dans les deux camps.

    Le but de Millière n’est pas de comprendre ce qui se joue mais de se rallier la sympathie de ceux qui combattent l’Islam comme religion car elle est pour eux, intégristes chrétiens et Juifs, identitaires, suprématistes,…un concurrent inacceptable ou une tache pour ceux qui voudraient retrouver une France à l’image de celle qu’elle fut sous l’Ancien Régime. Ce faisant, il fait le jeu des islamistes qui n’auraient qu’à se féliciter d’un embrasement entre communautés dans les pays laïcs.

    Millière est un allié objectif de l’islamisme radical.

    Répondre
    • 26/02/2015

      La réponse à eurêka était destinée à Jaurès bien sûr !

      «Par contre, ce qui est vrai, c’est que Millière et d’autres présentent volontiers la France comme soumise aux islamistes, complaisante, inerte alors qu’elle est le pays européen le plus engagé militairement».
      Encore beaucoup de paroles de votre part en utilisant le mensonge afin de manipuler et d’essayer de faire croire que les dirigeants de notre pays ne vont pas comme vous !
      Si vous êtes satisfaits de leur politique chez nous, je dis bien chez nous, vis-à-vis de toutes ces merdes, MOI PAS ! ! !
      Vous perdez votre temps et votre vie et vous incitez les autres à faire de même avec les leurs par votre baratin continuel !
      Encore une fois, cessez donc de soutenir ceux qui servent……… le diable ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
      Posez vous la question : de quelle bergerie suis-je ? ? ? ? ? ? ? ? ?

      Répondre
    • 26/02/2015

      Vous emmerdez soigneusement le monde et continuellement par votre baratin malhonnête et manipulateur ! ! !
      Vous avez la langue bien pendue ! ! !
      Je ne serais pas surpris qu’un jour vous trébuchiez en marchant dessus dans votre course ! ! ! ! ! ! ! ! !……………

      Répondre
  7. PIGIS Yves

    25/02/2015

    Pour une fois je suis d’accord à 100 % avec Guy Millière

    Répondre
  8. druant philippe

    25/02/2015

    Bizarre, la trollure n’ a toujours pas répliqué à GM que voici quelques siècles à peine , la Chrétienté et son bras séculier , l’ inquisition (Torquemada / Bernard Gui) auraient soumis aux questions ordinaire et extraordinaire voire brûlé toute personne qui serait sortie des limites fixées par l » église !
    Seulement voilà , la chrétienté s’ est depuis lors largement amendée au contraire de cette religion obscurantiste , stupide et arrierée qu’ est l’ Islam et qui le sera saeculum saeculorum.

    Répondre
  9. DESOYER

    25/02/2015

    Nous sommes envahis et cela aussi, il faut le dire.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)