Pas de primaires à l'UMP

Pas de primaires à l'UMP

Malgré l’impopularité du Président de la République, son parti politique s’évertue à refuser toute idée de primaire. Pourtant, un candidat contesté par une grande partie de l’opinion a besoin de se ressourcer dans son propre mouvement politique et de prouver qu’il est bien le meilleur candidat pour sa famille politique. Rien de tel à l’UMP comme le prouvent les déclarations de Jean-François Copé :

C Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, a choisi la Chine, où il n’y a qu’un parti unique, pour évoquer le fonctionnement interne du parti présidentiel. Tout un symbole. Soutenant Nicolas Sarkozy pour 2012, Jean-François Copé est contre des primaires.

Toutefois, s’il fera preuve d’une «loyauté totale» vis-à-vis du président, il s’est prononcé en faveur d’une «liberté totale de débat» au sein de l’UMP. Une proposition dont on pourra confirmer la teneur, si Christian Vanneste n’est pas sanctionné suite à son appel pour des alliances avec le FN. Pour Copé, «celui qui est en désaccord pouvoir l’exprimer aussi fort que celui qui est d’accord».

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • DOE Jane Répondre

    ce serait risible si ce n’était aussi anti démocratique

    07/12/2010 à 16 h 57 min
  • ahje Répondre

    Si j’étais umpiste, je proposerais une primaire entre le premier ministre et le président sortant

    07/12/2010 à 14 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: