Pas d'état dans l'état

Pas d'état dans l'état

Le royaume de France avait, lui aussi,manqué de péir dans les flammes de la guerre des religions. Mais le clan des « politiques » autour d’Henri IV avait fini par trouver une solution d’avenir : le pluralisme religieux. (…) Une « nvetion » inouïe : la loi de Dieu doit se soumettre à la loi des hommes. (…) La France, d’instinct, retrouvait ses vieux réflexes romains, d’avant le christianisme, qui acceptaient tous les dieux des peuples conquis à condition qu’ils respectassent l’autorité de Rome et de son empereur. Mais la liberté religieuse impliquait le refus absolue des enclaves autonomes qui voudraient imposer leur loi sur une partie du territoire : les Romains appelaient « imperium in imperio » ce que les Français traduisirent par « Etat dans l’Etat ». Eric Zemmour, Mélancolie française.

Ici Eric Zemmour va un peu vite : la France classique n’accepte pas toutes les confessions, seulement, en plus du catholicisme qui est la religion d’Etat et de presque tous les Français, le protestanstime et le judaïsme. De même, c’est justement un quasi état protestant installé sous la protection de l’édit de Nantes que devront combattre et détruire Louis XIII et Richelieu. Il serait temps que les Français se réveillent pour empêcher l’installation d’un nouvel état dans l’état…

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • jane doe Répondre

    bizarre d’écrire que l’édit de Nantes aurait protégé un quasi état protestant…nous , les protestants, n’avons jamais été en majorité
    et c’est oublier qu’Henri de Navarre s’est converti pour devenir Roi de France ; en outre les protestants sont chrétiens ! et pourtant ils ont été pourchassés et martyrisés de façon innommable par de  » bons catholiques « que leur foi aurait du tenir à l’écart d’une telle sauvagerie digne de l’inquisition

    18/01/2011 à 17 h 09 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: