Payer pour les Anglais !

Payer pour les Anglais !

 

L’Assemblé nationale a  examiné, au sein du projet de loi de finances pour 2010, l’article  autorisant le prélèvement opéré sur les recettes
de l’Etat au titre de la participation de la France au budget des communautés européennes
.

 

Ce prélèvement sur recettes passe désormais sous
silence les droits de douanes et la cotisation sucre, considérées comme des ressources de l’Union européenne collectées par les états membres, soit 1 milliard d’euros

 

Demeurent donc recensées les ressources dues par la
France ainsi que la participation française au financement de la correction britannique et à la réduction accordée aux Pays-Bas et à la Suède sur leurs ressources Revenu National Brut.

Le montant  du prélèvement a été
fixé pour 2010 à 18,15 milliards d’euros, soit près de 8% des recettes fiscales nettes françaises.

 

Dans ce total, la somme due à l’excellente diplomatie
de la Dame de Fer dépasse les 1,5 milliard d’euros, car la France finance à elle seule 30% de la « correction britannique ». Et là, presque 30 ans plus tard la question nous
taraude : quel handicap particulier peut encore justifier la ristourne britannique ? L’Angleterre déprimée des années 80 n’a-t-elle pas été régénérée par les réformes de Margaret
Thatcher ? Ce pays ne prétend-il pas à l’excellence européenne ? son avantage comparatif dans le domaine de la finance ne lui suffit-il pas ? Londres n’est elle pas aussi riche est
belle que Paris, au point de l’avoir devancée dans la course à l’accueil des Jeux Olympiques ? Nos amis anglais ne sont ils pas plus actifs que les salariés français pour acheter les
demeures de nos campagnes ?

 

Visiblement nos élus et diplomates n’ont pas l’air
pressés de mettre fin à cette injustice flagrante et les contribuables français vont devoir continuer à payer pour les Anglais !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: