Pécresse contre l'entente à droite

Posté le décembre 19, 2010, 9:17
37 secs

Valérie Pécresse n’est pas décidément pas sur la même ligne politique stratégique que nous. Elle refuse obstinément l’entente à droite :

“Aucune alliance électorale n’est possible avec un parti qui prône la haine de l’autre”, a déclaré sur Radio J celle qui est aussi chef de file du parti majoritaire à la région Ile-de-France.

(…) “A partir du moment où Marine Le Pen ne se distancie pas clairement, nettement, profondément des paroles qui ont été prononcées par son père, à partir de ce moment-là, il ne peut pas y avoir d’alliance avec le Front national”, a insisté Valérie Pécresse.

Et si elle le faisait, ce serait “un parti fréquentable?”, l’interroge-t-on. Dans ce cas, “ce ne serait plus le Front national, donc il n’y aurait plus d’alliance non plus”, a répondu la ministre.

Avec une telle (absence de) logique politique, pas surprenant qu’elle ait subi un échec retentissant lors des élections régionales de 2010 en Ile de France ! C’est la défaite en 2012 que prépare ainsi l’UMP en stigmatisant un tiers (au moins) des électeurs de droite…

3 réponses à l'article : Pécresse contre l'entente à droite

  1. doe jane

    20/12/2010

    est ce de l’aveuglement ou la stricte observance
    d’un dictat elyséen ? quelque soit la réponse c’est lamentable de la part du ministre des universités et de la recherche et je ne donne pas cher de son avenir politique
    à part le FN qui se soucie vraiment du bien être des français ?

    Répondre
  2. Béru 45

    20/12/2010

    Il est vrai que ancien combattant (et tout le toutim) je ne dois pas être Français car je suis privé de député du Front National .Que les élus actuels prennent garde car il n’existe pas que deux partis similaires en France.Avec de telles réflexions d’un parti de « droite » il devrait s’attendre à ramasser une bonne « pâtée » en 2012!

    Répondre
  3. 20/12/2010

    L’UMP continue à se préparer une défaite mémorable ! D’abord, les affirmations de Pécresse sont infamantes. Le FN ne préconise pas la haine de l’autre mais bien une reconnaissance de la priorité de la citoyenneté française. Et l’on peut dire qu’en disant cela cette idiote française fait ce qu’elle dénonce. La haine pour plus de 4 millions de français privés de représntation électorale.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)