Pendant la crise sanitaire, la crise identitaire continue !

Posté le avril 07, 2020, 9:57
5 mins

La situation actuelle a vraiment quelque chose d’irréel : nous sommes confinés chez nous, mais aucun des maux dont souffre la France ne semble s’éloigner pour « si peu ».

L’État-providence travaille, plus que jamais, à plein régime. La dette grossit à vue d’œil – ce n’est pas grave, n’est-ce pas, puisque c’est l’État qui paie.

Nous sommes mêmes « invités » par le ministre Darmanin à faire des dons aux hôpitaux ravagés par le collectivisme et l’imbécillité comptable.

Mais le plus frappant est évidemment le décalage entre notre mise forcée à l’arrêt (aux arrêts ?) et la liberté dont jouissent tant d’indésirables en France – ou, du moins, dans des territoires qui étaient, naguère encore, français et sont désormais étrangers.

Pour la première fois dans l’histoire de France, l’appel du muezzin à la prière a retenti sur le territoire métropolitain – sans que l’État songe à faire respecter le droit, ni même simplement à le rappeler.

Alors que les cloches des églises sonnaient, le 25 mars dernier, les mosquées de Lyon et de Montpellier (et peut-être d’autres encore) ont, en effet, lancé l’appel à la prière islamique.

Évidemment, si vous dites que les cloches ou l’appel du muezzin ne sont pas du tout la même chose, on vous regarde de travers et on vous soupçonne de vouloir rétablir le catholicisme comme religion d’État.

Mais c’est de tout autre chose qu’il s’agit : les cloches, nous y sommes habitués depuis plus de quinze siècles. Elles viennent des églises qui ont modelé nos paysages, qui ont littéralement « fait la France ». L’appel du muezzin, c’est, au contraire, le cri de conquête d’une civilisation ennemie.

C’est l’occasion de constater une nouvelle fois que, tant que l’identité française ne sera définie que légalement, nous ne sortirons pas de la crise que nous traversons : les personnes qui reçoivent la nationalité française ne doivent pas seulement être des « Français de papier », mais des Français de cœur et de culture.

Or, autant les Français de papier peuvent se créer par centaines de milliers, autant il faut du temps pour créer des Français de culture, mais le temps et l’identité sont précisément les ennemis jurés de la nomenklatura soixante-huitarde.

Comme pour mieux marquer que la crise identitaire n’allait pas disparaître derrière la crise sanitaire, un « réfugié » soudanais a tué deux personnes et en a blessé cinq autres à Romans-sur-Isère, le 4 avril dernier.

La police a réagi rapidement et a empêché un bain de sang plus grave. Mais pourquoi a-t-elle réagi si vite ? Selon Christophe Castaner lui-même, parce qu’elle contrôlait les autorisations de sortie des braves Français confinés. Car le Pouvoir préfère utiliser les forces de l’ordre, comme aux bons vieux temps du bolchevisme, contre son propre peuple, plutôt que contre ses ennemis.

Pour fliquer les automobilistes ou les confinés, on a les moyens. Mais faire respecter le confinement dans les « territoires perdus de la république » ou protéger les Français des agressions islamiques, vous n’y pensez pas !

Reste que la rapidité et l’efficacité des forces de l’ordre à Romans-sur-Isère montrent que, s’il y avait une volonté politique, nous pourrions efficacement protéger les Français.

De même, l’opération de rapatriement des 130 000 Français coincés à l’étranger, dont se vante le gouvernement, montre que, si nous le voulions, nous pourrions évacuer en quelques semaines les clandestins présents sur le sol français.

Ce qui manque, ce ne sont pas les moyens. Ce ne sont pas les compétences des forces de l’ordre. C’est la volonté politique.

La principale conclusion qui s’impose, c’est qu’il est urgent de se débarrasser de cette caste jacassante anti-nationale !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article suivant

Idéologie

10 réponses à l'article : Pendant la crise sanitaire, la crise identitaire continue !

  1. quinctius cincinnatus

    13/04/2020

    aux Etats Unis ce que l’ on a constaté c’ est que les premiers à se mobiliser massivement et avec efficacité, du moins à New York , furent les réseaux des  » EGLISES  » ; mobilisation tous azimuts mais principalement ciblée sur les secours sociaux immédiats ( distributions alimentaires ) et sur les structures d’ accueil et  » hospitalières  » d’ urgence … c’ est EXACTEMENT ce que faisaient les FRERES MUSULMANS en Egypte avant qu’ ils ne soient  » pourchassés  » par le pouvoir actuel

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    10/04/2020

     » Israël : le Ministre ULTRA-ORTHODOXE de la Santé sous le feu des critiques  »

    (  » Le Point  » )

    quelle idée a donc eu Benjamin de confier ce poste, après tout scientifique, à un OBSCURANTISTE ?

    certains ici doivent avoir l’ explication

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    09/04/2020

    Depuis que le monde est monde le mot « crise » est systématiquement galvaudé par les politiques et les « décideurs » alors qu’il ne s’agit simplement que de « contrariété », …… rien de plus !

    …… et ainsi va le monde, de contrariétés en contrariétés !

    Ces contrariétés sont, soit de nature sociale, soit de nature économique, soit de nature politique, … voire de nature identitaire ou internationale, …… mais ce ne sont toujours que des contrariétés !

    Et il est normal qu’il en aille ainsi, car l’existence est elle même instable, … par nature ! …… et des « corrections » sont toujours possibles, jusqu’à un certain point, celui qui est susceptible de générer la « contrariété » suivante !

    S’il en allait différemment, nous vivrions une situation figée, immobile, … sans passé et sans avenir, … une sorte de présent permanent dans lequel rien ne bougerait !

    Or, la vie est mouvement, et le mouvement naît précisément du déséquilibre ! … c’est la condition sine qua non d’un « à venir » !

    Au sein de ce « chaos organisé » dans lequel vit l’être humain, dans ce système immense dont beaucoup de lois sont encore inconnues pour la plupart d’entre nous, … (sauf de … non, je ne dis rien!) … il convient de rassembler les résultats des observations de tous ceux qui se sont attelés à essayer de comprendre le fonctionnement de ce « chaos » pour anticiper certaines survenances « contrariantes » possibles !

    Je ne suis pas certain que ce soit là le souci de celles et ceux (parité oblige) qui prétendent présider à nos destinées ! …… et c’est, là précisément, un élément inquiétant de « contrariété » inutile !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/04/2020

      ce que Mr Gérard Pierre appelle  » contrariétés  » est la description d’ un système chaotique

      bien qu’ un système  » S » soit de par sa nature déterministe cela ne le rend pas pour autant prévisible car il nous est impossible de connaître avec suffisamment de précision les CONDITIONS INITIALES ( ainsi en est il pour le climat de même que tout le monde a entendu parler de l’ effet papillon en météo )

      les prédécesseurs ( ou précurseurs ) de cette théorie furent le mathématicien français Raymond Poincaré et le physicien néerlandais Hendrik Lorentz , dont les travaux mathématiques pour le premier sur l’ électro-magnétisme pour le second ouvrirent la voie à la théorie de la relativité d’ Albert Einstein

      cela s’ applique à tous les systèmes ( par exemple économiques ) qui ne sont pas  » intégrables « 

      Répondre
  4. Magne

    08/04/2020

    Ce serviteur d Allah Abd Allah qui
    vient d un pays Soudan du nord qui appliqué la Loi divine Souveraine de Dieu Shari ah 1983 ‘ En 2014 une femme qui avait épouse un chrétien du sud à été condamnée à 100 coups de fouet et à mort Elle a été sauvée par des Américains. C’est la Loi chez eux qu ils respectent. Ils font ce qu ils veulent chez eux le problème étant que faisait il en France.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    08/04/2020

     » 130 détenus radicalisés libérés pour raison sanitaire  »

    vont ils tuer plus que le coronavirus ? l’ avenir nous le dira !

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    08/04/2020

    dans le domaine des  » Fous de Dieu  » : …

    une catastrophe  » humanitaire  » : il faut sauver Bnei Brak !

    Répondre
    • Magne

      08/04/2020

      M Collomb nous l à dit nous les aurons en face de nous. un jour où l autre. MM Hollande et Macron nous parlent de partition de secession mais acceptaraient ils un si maigre butin Le grand philosophe musulman Ibn Khaldoum qui n’a rien à envier aux philosophes européens à dit je cite de mémoire depuis les temps les plus reculés les pays conquis par les musulmans ont vu leurs civilisations et leurs populations disparaître même le sol à changé d aspect.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        09/04/2020

        petites corrections : ce n’ est pas un philosophe

        Ibn Khaldoun ( avec un  » n  » ) né à Tunis en 1332 issu d’ une grande famille  » andalouse  » d’ origine yéménite chassée après la Reconquête est le premier GEOGRAPHE qu’ on peut qualifier de moderne à la fois géographe, historien, économiste et démographe

        je sens déjà que je vais me faire des amis

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10/04/2020

        pour info Bnei Brak est une municipalité ultra-orthodoxe de l’ agglomération de Tel Aviv ; si vous étiez une femme vous n’ aviez, il y a peu de temps , pas intérêt à vous promener vêtue à l’ occidental car gare au bâton ! … me disait une consoeur juive

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)