Peut-on avoir en France, aujourd’hui, des raisons sérieuses d’être optimiste?

Posté le septembre 08, 2020, 10:30
8 mins

Faisons un tour d’horizon pour répondre à la question.

L’épidémie de coronavirus et ses ravages meurtriers sont toujours là. Elle continue à faire des victimes et l’on redoute un retour en force, à un point tel qu’un nouveau confinement est à l’étude. Partout, on prend des mesures dispersées pour endiguer le fléau. Attendons les résultats.

Autre fléau, qui n’est pas sanitaire, mais sécuritaire: la violence est partout. Elle menace chacun d’entre nous.

Les gilets jaunes, c’est un mort, 23 individus qui ont perdu un œil, 5 mains arrachées, 2 448 blessés chez les manifestants, 1742 chez les forces de l’ordre – et ça continue!

Aux Champs-Élysées, le 10 août, 16 agents des forces de l’ordre ont été blessés, 12 magasins ont été pillés, 16 véhicules ont été dégradés. Cette avenue, dit-on, est la plus belle du monde – où se produisent de constants incidents. Vous pouvez vous y rendre, mais après avoir revêtu un gilet pare-balles.

Les élus, de leur côté, sont devenus la cible favorite du banditisme. 233 maires ont été agressés depuis janvier ! En 2019, 383 élus ont été frappés. Telle est la situation en France, «le tendre pays de notre enfance …»

Comment pourrait-il en être autrement, dans un pays où plus de 20% de la population viennent du Tiers-monde, souvent sans emploi et sous-alimentés, dont un grand nombre de musulmans en état d’hostilité permanente contre tout ce qui est chrétien – hommes, femmes et monuments historiques.

Ces désordres se produisent selon une «philosophie», si j’ose dire, où l’autorité est bannie. «L’autorité, c’est du fascisme.» Les peines de prison inférieures à un an, souvent ne sont pas appliquées. Les peines, de façon générale, sont aménagées par la justice elle-même. Il n’y a plus de places dans les prisons en sureffectif. Des milliers de délinquants incarcérés viennent d’être libérés. On sait aussi que le vol à l’étalage n’est pas un délit et donc se servir chez Fauchon ou toute autre épicerie de luxe permet de s’offrir de bons pique-niques!

La France fut autrefois un pays riche. La politique socialo-communiste mise en œuvre depuis 75 ans en a fait un pays pauvre où l’impôt a ruiné la classe bourgeoise. Vous êtes bien logé, j’imagine. Eh bien, l’impôt vous le fera payer. Pour se maintenir chez soi, il faut payer, payer, payer de tous les côtés! Elle est loin la formule anglaise qui dit: « My home is my castle. » En réalité, on vit dans un climat anxiogène et l’on ne peut y échapper.

Plus personne n’a droit à l’optimisme. Telle est la réponse à la question posée dans le titre de cette chronique.

Si vous êtes bien placé dans le monde politique, vous pouvez peut-être échapper à cette violence multiforme. C’est sans doute ce qui explique que, déjà, pour l’élection présidentielle de 2022, les candidats sont nombreux. Six à gauche sont sur les rangs, auxquels s’ajoutent les candidats du centre, plus les candidats de droite, y compris Nicolas Sarkozy, vieux cheval de retour qui garde un bon souvenir du job! En 2022, on en aura des douzaines. Je relève, parmi les candidats de droite, Bruno Retailleau, qui paraît le meilleur d’entre eux. C’est un homme de bon sens, cette vertu devenue si rare en France, aujourd’hui.

En fait, il y a lieu de craindre que rien, finalement, ne change. Les hommes politiques continueront à faire des discours et des promesses que la presse publiera – et on en restera là.

Ayant compris que, pour avoir une chance sérieuse d’être réélu, il convenait de ne rien faire, Macron a toutes ses chances. Il aura à nouveau en face de lui Marine Le Pen, que la gauche présente comme une réincarnation d’Adolf Hitler – une idiotie parmi tant d’autres. Et Marine, une nouvelle fois, restera sur le carreau. Le grand risque serait alors l’élection d’un écolo, hurluberlu, arboricole, herbacé et radical, qui prendrait des mesures aussi irréalistes que désastreuses. Ainsi pourrait-on transformer les trottoirs des Champs-Élysées en champs de pissenlits pour le peuple (PPP), dont on ferait solennellement la récolte en novembre. Vous souriez ? Eh bien, sachez que c’est imaginable. J’ai vu cela au Laos où les communistes, arrivés au pouvoir, ont ordonné que les trottoirs de la capitale soient transformés en champs de salades. C’était la salade pour le peuple (SPP).

Le ridicule est devenu roi. En un sens, tant mieux. Il nous déride. C’est surtout dans la législation relative au harcèlement sexuel qu’il apparaît. Un simple regard, mais un regard concupiscent – ce mot qui commence si mal – est un délit. Voler à l’étalage, vous pouvez le faire, mais ne regardez pas votre voisine de façon concupiscente. Portez d’épaisses lunettes de soleil qui dissimuleront votre concupiscence. N’oubliez pas non plus de débarrasser la table, vous qui n’avez pas d’utérus. Vous ferez plaisir à Marlène Schiappa qui vous l’a recommandé et qui est toujours ministre – avec utérus.

À la fin des fins, avec un gouvernement dépourvu d’autorité, et une invasion impossible à repousser, on est en droit de prévoir que la France finira par se stabiliser dans une situation analogue à celle que connaît le Liban aujourd’hui – mais, il est vrai, sans des milliers de tonnes de nitrate de sodium déposés en douce sous les murs de Bercy. Ce n’est tout de même pas suffisant pour être optimiste!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

12 réponses à l'article : Peut-on avoir en France, aujourd’hui, des raisons sérieuses d’être optimiste?

  1. quinctius cincinnatus

    14/09/2020

    à Gérard Pierre

    le virus, car il s’ agit bien d’ un virus, est un SARS , le SARS Cov 2, la maladie est la Covid 19

    un seul Norvégien l’ a proposé ; je suis certain que the stupid Donald va faire un score remarquable malgré les soutient inconditionnel des  » autorités  » du Peuple Elu !

    Répondre
  2. ELEVENTH

    11/09/2020

    Moi, Mohamed Mes Glaouis, j’ai une excellente raison d’être optimiste pour l’avenir de la Oumma en France. Tel que c’est parti nous allons avoir sous peu une nouvelle république islamique : le Frankistan.
    Ah, Allah est vraiment le plus grand. Au fait qui est le second ou le plus petit dieu, hum ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/09/2020

      il n’ existe qu’ Un Seul Dieu !

      son nom est Yahvé

      et qu’ un Peuple Elu

      allez vous faire voir avec vos imitations bancales !

      avez vous seulement une définition de Dieu aussi claire et  » logique  » que celle de la Bible ?

       » Je suis Qui Je suis « 

      Répondre
      • ELEVENTH

        13/09/2020

        Puis je vous suggérer une chose : l’aberration, cela se soigne . Allez, un bon geste, consultez d’urgence votre marabout préféré.
        « au début était le verbe » , ensuite elohim nous a donné ququs. Alléluia .

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          14/09/2020

          Elohim : un des deux noms de Dieu donné dans la Bible ( pluriel de El qui désigne la divinité dans l’ ENSEMBLE DU MONDE SEMITIQUE ), Havhé étant le nom de Dieu lorsqu’ il s’ es REVELE à Israël

          ne restez pas ignare et sachez au moins de quoi vous avez la prétention de parler

          quant à l’ aberration votre jugement en fait régulièrement preuve ; c’ est là le malheur des incultes

          Répondre
  3. Gérard Pierre

    10/09/2020

    Un virus ? … d’autres disent une bactérie ! … bref un « petit machin » microscopique, prénommé Covid et numéroté comme le sont tous les conquérants dévastateurs de même prénom, … mène le monde par le bout du nez !

    Voilà qui devrait inciter à l’humilité !

    Que nenni !

    Il tue ! … J’ignore s’il tue plus que d’autres « petits machins » apparus avant lui et prénommés différemment ! … mais assurément, il tue !

    Le Chef des Armées de notre chère France, … mère des arts, des armes et des lois, … a décrété l’état de guerre ! … rien que ça !

    Depuis, nos doctes savants et ceux qui ne le sont pas s’empoignent hardiment devant les caméras, rejoints par toute une cohorte de seconds couteaux qui savent qu’ils ne savent pas tout, et de troisièmes couteaux qui ignorent l’étendue de ce qu’ils ne savent pas ! …

    Et ce joli monde croise le « faire », estoquant les bretteurs du savoir « faire » et tentant de parer les coups du « faire » savoir ! … et pour mener les ébats, … au milieu de tout ça, parfois, … une animatrice ou un animateur qui ont souvent l’air de culs-de-jatte égarés au milieu d’un concours de coups de pieds au cul !

    Bien sûr c’est inaudible mais le téléspectateur, après tout, tout le monde s’en balance ! … Personne ne se soucie réellement de la vérité ; chacun cherche simplement à avoir raison !

    Et c’est la rumba du masque obligatoire dans la rue des violettes, facultatif square Lénine, inutile dans le quartier des tanneurs ! … c’est le tango de la chloroquine en couple avec un antibiotique, … le menuet du geste barrière, … Bref, c’est la fête de la musique citoyenne, dans une cacophonie où le son des guitares désaccordées du questionnement est couvert par les cuivres des ARSouilles grassement prébendées et les roulements de tambours des préfets « au chant » … du signe !

    Des milliards d’€uros qui n’existent pas et d’autres devises tout aussi impalpables alimentent les libations de ce monde en proie à un délire rappelant Le Bal des Damnés de Luchino Visconti sur fond de Crépuscule des Dieux !

    Moi, … je suis assis, là, quelque part en retrait, … et je regarde, indifférent, un monde devenu fou, sombrant dans cette sorte d’ivresse complaisante et désabusée qui précède parfois les suicides par procuration ! … comme dans les derniers jours de Berlin en avril et mai 1945 !

    … Et je me dis : « foutu pour foutu, finissons en, et vite, … pour qu’on puisse enfin passer à autre chose ! », … même si je ne sais pas quoi !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/09/2020

       » même si on ne sait pas à quoi é

      homme de peu de Foi !

      Répondre
      • Gérard Pierre

        14/09/2020

        « Même si je ne sais pas quoi ! …  »

        La phrase doit s’entendre : … sur le terrain de l’activité humaine !

        Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    10/09/2020

    oui comme Gérard Depardieu

    né dans une famille catholique, brièvement musulman ( le cabernet franc devait lui manquer ), aujourd’ hui baptisé dans l’ Eglise Orthodoxe russe, il songe à se convertir au judaïsme ( ce qui est après tout un bon plan pour qui veut faire ou continuer carrière dans le  » culturel  » de masse imbécile mais friqueux )

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    10/09/2020

    bien sûr si on a une opposition  » conservatrice  » intelligente qui a évolué vers le libéralisme à visage humain

    mais nous en sommes toujours au dirigisme d’ Etat là où il ne faut pas et à l’ abandon du régalien

    le problème de la prochaine présidentielle trouver pour l’ opposition de droite un candidat qui ait des chances d’ être élu

    pour cela le R.N. NE DOIT PAS ÊTRE AU SECOND TOUR ( bien que j’ aime bien Marine ses électeurs beaufs sont un repoussoir pour toute personne raisonnable )

    à exclure aussi un candidat de type Belleami

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10/09/2020

      addenda

      trop de  » bas du front  » , de type  » trumpiste  » , parmi les électeurs du Rassemblement National

      il nous faut une autre élite pas de grandes gueules populistes

      Répondre
      • Gérard Pierre

        10/09/2020

        Il paraîtrait que Donald Trump vient d’être nominé pour le prix Nobel de la paix en raison de son action déterminante dans l’accord de paix intervenu entre Israël et les pays arabes !

        Je suis sûr que vous avez exulté en l’apprenant ! … Allez ! … avouez !

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)