Philippe Séguin, un homme entier

Posté le janvier 07, 2010, 12:00
7 secs


Philippe Séguin, Président de la Cour des comptes est mort d’une crise cardiaque.
De son parcours politique, nous retiendrons son combat contrele traité de Maastricht, qu’il avait mené avec énergie. Il n’avait pourtant pas réussi à échapper à la fascination qu’exerçait sur lui
François Mitterrand comme en témoigne leur débat télévisé sur le sujet.
Nous retiendrons aussi celui qui luttait contre « la pensée unique ». Il était, avec Alain Madelin, l’un des deux piliers de l’improbable campagne de Jacques
Chirac
en 1995.
Philippe Séguin donna aussi, du fait de sa personnalité, une force plus grande au rapport de la Cour des comptes.

Personnalité complexe, il aura toujours témoigné d’un attachement charnel à la France, sans  pouvoir vraiment peser sur l’évolution de notre pays.