Pitoyable François Hollande

Posté le décembre 06, 2016, 10:15
6 mins

François Hollande quitte donc la scène politique, par la petite porte.

Il lui reste cinq mois à passer à l’Élysée. Il ne pourra que gérer les affaires courantes.

Vu la façon dont il a géré les affaires du pays depuis quatre ans et demi, cela ne promet rien de bon : un médiocre immobilisme, mais, dès lors que médiocrité et immobilisme ont été les principales caractéristiques des quatre années et demie passées, on peut penser que ce ne sera pas pire.

En dressant le bilan de son passage à l’Élysée jusqu’à présent, François Hollande a tenté de se présenter sous un jour positif : il n’a pas semblé un seul instant s’expliquer à lui-même, ou expliquer aux autres, pourquoi il est dans une situation d’échec humiliant.

L’explication est pourtant simple : il a toujours eu l’allure et le verbe d’un chef de bureau de sous-préfecture.

L’électorat l’a préféré en 2012 à Nicolas Sarkozy, car ce dernier semblait constamment sous amphétamines et s’agiter en tous sens.

L’électorat a hérité d’un homme qui semblait prendre des antidépresseurs et des anxiolytiques plutôt que des amphétamines, et qui, lui aussi, allait dans tous les sens, mais mollement, pres­que au ralenti.

L’explication qui découle de cette constatation est que François Hollande n’a jamais su choisir.

Économiquement, il a prétendu que sa priorité a été la lutte contre le chômage.

Il a commencé par des mesures très socialistes, et donc très délétères pour les entreprises, ce qui a satisfait son aile gauche, puis il a pris une orientation vaguement social-démocrate (certains ont dit « sociale-libérale », ce qui n’a aucun sens), moins néfaste, mais totalement insuffisante pour susciter le moindre redressement, et il a fâché son aile gauche sans vraiment attirer quiconque du côté du centre.

Socialement, il a maintenu presque jusqu’au bout le laxisme judiciaire dont Madame Taubira a longtemps été l’incarnation, malgré la montée de l’insécurité – ce qui a, là encore, satisfait son aile gauche. Puis, il a tenté de compenser ce laxisme en instaurant l’état d’urgence quand le terrorisme djihadiste a frappé.

Là encore, ce fut totalement insuffisant, et cela n’a pas empêché un attentat tel celui de Nice, l’été dernier, dix-huit mois après l’attaque contre « Charlie Hebdo », quatre ans après les meurtres de l’abject Mohamed Merah.

Socialement encore, il a tenu absolument à ce que le mariage homosexuel soit instauré, ce qui, dans un contexte où il y a huit millions de pauvres, ne pouvait qu’apparaître comme une lubie dogmatique pour bourgeois bohème déconnecté du concret.

Internationalement, il a engagé la France dans la lutte contre l’islam radical, et les soldats français ont fait, avec héroïsme, ce qu’ils ont pu, en Afrique et au Proche-Orient, mais il n’a pu ap­paraître comme porteur d’une détermination de véritable chef de guerre

En effet, les discours qu’il a tenté de tenir en soutien aux troupes ont été vite contredits par des postures d’apaisement verbal vis-à-vis de l’islam radical.

En prenant, souvent, la pose d’allié fidèle de Barack Obama, le pire Président de l’histoire des États-Unis, il ne s’est pas du tout grandi.

Il a partagé cette pose avec Angela Merkel, ce qui lui a permis, en ce cas précis, de n’être pas tout seul, mais, dans sa tournée d’adieu, Barack Obama est allé à Berlin, et a ignoré Paris…

François Hollande laissera un pays en déclin, inquiet, anxieux, plombé par la hantise de dangers à venir, tenu encore par une élite médiatique arrogante, sourde et aveugle.

Il laissera une gauche moribonde, divisée entre marxistes, sociaux-démocrates plus très sûrs d’être socialistes, mais socialistes quand même, et écologistes délirants, et il restera l’homme sous qui la gauche a glissé vers l’émiettement.

Il s’est permis de s’affirmer garant de l’avenir du socialisme, ce qui l’a rendu vraiment pitoyable. Il s’est permis aussi de critiquer à l’avance ses deux successeurs potentiels, François Fillon et Marine Le Pen, qu’il a présentés comme des périls majeurs.

Nul électeur ne peut imaginer que l’un ou l’autre pourrait faire pire que François Hollande.

François Fillon est un conservateur inoffensif désigné par dé­faut, contre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé.

Et Marine Le Pen a mis tant d’eau dans son vin qu’elle est, presque, une gaulliste de gauche.

21 réponses à l'article : Pitoyable François Hollande

  1. druant philippe

    12/12/2016

    « Peut être que les 70% qui sont d’accord avec le FN parce qu’ils aimeraient que ces mesures soient prises sont les mêmes qui pensent qu’ils faut faire barrage au FN car tout cela est bien beau mais relève de l’escroquerie. »

    Tout cela est bien beau et ne relève pas de l’ escroquerie mais cela bien entendu dans le cadre d’ un putsch militaire qui accorderait pleins pouvoirs aux militaires pour nettoyer la baraque de fond en combler ainsi que son fouillis inextricable de textes gauchistes (textes liberticides comme le dirait jacky social ) pondus par « fondus » du même acabit que le jaures .

    Cela dit , vu le caractère ultramou de la cagola marina et de son bras droit de la jaquette , il n’ y a évidemment rien à attendre .
    Pauvres et sincères électeurs du FN qui se feront rouler dans la farine avec ce duo calamiteux !

    Répondre
    • Jaures

      12/12/2016

      Attention avec les militaires; Philippe !
      Ils peuvent s’appeler Pinochet, Batista, Castro ou Jaruzelski.
      Le problème avec un putschiste, c’est que ce n’est pas nous qui le choisissons mais lui qui décide qui peuplera ses geôles.
      Qui vous dit que ce n’est pas vous qui partirez un jour entre 2 uniformes et dont on n’entendra plus jamais parler ?

      Répondre
    • Janvier

      13/12/2016

      Bonsoir, Druant. Je ne sais si Marine est suffisamment armée. Soros enverra ses troupes de gauchistes, fomentera des émeutes, les Antifas soulèveront les banlieues etc… Valls nous a promis la guerre civile. Il avait dit aussi « le PS va mourir ». Et c’est le cas. Ces gens-là n’abandonnent pas sans faire beaucoup de casse. Il faut qu’elle soit blindée, entourée de l’armée et de tous les patriotes prêts à se défendre et à défendre notre pays. Ce ne sera pas une prise de pouvoir normale issuevd’un vote démocratique. La démocratie, LRPSUDIVerts s’en fichent royalement. Ils nous haïssent car nous sommes Le Peuple. Bonne soirée

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    12/12/2016

    à l’ entrevue politique du matin sur Europe 1 Namias remplace ElKabbach … quelqu’ un peut il me dire si il y voit une … différence ?

    Répondre
  3. vozuti

    10/12/2016

    70% des français sont d’accord avec le fn (sur l’essentiel),mais 70% des français considèrent qu’il faut faire barrage au fn.
    cela signifie que presque tous les français de souche sont d’accord avec le fn,mais la moitié d’entre eux n’arrivent pas à couper le cordon ombilical qui les retient aux médias,et ils continuent donc à voter contre ce qu’ils pensent.
    conclusion: les français ont quitté leur état mental d’autruche pour devenir mouton,ce qui est un progrès.ils ont sorti leur tête du sable pour voir la réalité,mais ils continuent à suivre les consignes des médias,tout en sachant que ce sont des menteurs.

    Répondre
    • Jaures

      12/12/2016

      70% des Français sont d’accord avec le FN car le Fn propose toujours des mesures qui correspondent au souhait de 70% des Français: lutte contre l’immigration et hausse des salaires, sortie de l’Europe et subvention à l’agriculture, croissance de l’Economie et protection des frontières, baisse des impôts et hausse du nombre de fonctionnaires, aide aux entreprises et retraite à 60 ans, suppression de l’ISF et nationalisations, développement du petit commerce et contrôle des prix,…
      Peut être que les 70% qui sont d’accord avec le FN parce qu’ils aimeraient que ces mesures soient prises sont les mêmes qui pensent qu’ils faut faire barrage au FN car tout cela est bien beau mais relève de l’escroquerie.

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    07/12/2016

    que vous disais-je la semaine dernière ? que sans davantage tarder le déserteur François Bidochon s’ arrangerait pour  » pourrir  » la primaire de  » LaGauche  » , l’ avenir de Manuelo et la vie du Bel Arnaud qu’ il ne veut surtout pas voir être désigné comme le candidat du P.S. à la présidentielle ; il lance donc dans les ruelles socialistes sa vachette suisse et  » laïcarde  » : Vincent Peillon

    un spectacle digne … d’ intervilles

    quelle bande de ringards ces …  » progressistes « 

    Répondre
    • Gérard Pierre

      09/12/2016

      « Nous pouvons dépeindre la décadence d’une société, mais il est impossible de la définir. Comme la folie qui grandit dans un regard. » – Nicolás Gómez Dávila – Aphorismes

      Répondre
  5. Janvier

    07/12/2016

    Cher Monsieur Milliere, n’être pas d’accord avec vous n’empêche pas le respect. Vous avez votre avis, j’ai le mien.
    Pour clarifier, je suis Abstentionniste par choix politique.
    Ceci étant , qualifier le programme du FN de « gauchiste « , c’est un peu « olé olé », non ?
    État régalien, soutenir TPE/PME, droits sociaux respectés , préférence nationale, rebond de notre agriculture , en gros, ce que Vladimir Poutine fait depuis 2011 et qui porte enfin ses fruits.
    Grâce aux « sanctions », la Fédération de Russie est maintenant et auto-suffisante et exportatrice a un niveau supérieur aux exportations d’armement.
    L’inflation est tombée à 5,3%, on prévoit (FMI) 1,3% l’an prochain.
    L’Etat est peu endetté , environ 8% du PIB, la France est à 100%,
    Mais les entreprises sont endettées
    Budget militaire: 70 milliards/an contre 600 aux USA, et en étant à la pointe de la technologie.
    Gros virage économique , il a laissé faire les oligarques, achetés par les USA, en gros, sa 5ème colonne.
    Il a démontré au peuple que ca ne fonctionne pas pour le peuple
    Et maintenant, il purge
    Il est « gauchiste  » ou patriote ?
    La même question à se poser pour MLP
    Vous allez finir par me faire voter ?
    Bien cordialement, cher Monsieur

    Répondre
  6. betsynette

    07/12/2016

    Cet homme malsain a encore 5 mois pour faire du tort à la France et aux Français qui l’ont rejeté , combien de cartes de séjours et de nationalité bidon vont être données par ses sbires, la pourriture remonte toujours.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/12/2016

      malsain certainement, mais aussi insensé !

      Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    06/12/2016

    le remaniement vu par la presse :

    [ au poker menteur] Frankie sort ses dernières cartes : …

    brelan de … valets !

    Répondre
  8. BRENUS

    06/12/2016

    Le résumé du commentaire, tronqué, se termine par « IL NE POURRA..:  » Je vais complèter :QUE BIEN FOUTRE LA MERDE AVANT DE PARTIR; En laissant au peuple contribuable un paquet d’engagements qui ne lui coute rien, à lui et aux siens, mais que nous aurons sur les bretelles après son départ. Si la droite faisant son boulot, elle préviendrait dès maintenant que toutes les fantaisies décidées par ce gouvernement seront considérées comme nulles et par conséquent sans suite. Après tout cette équipe ne s’est pas gênée pour bousiller ce que les autres avaient construit. De meme qu’ils ont viré tous ceux qui ne leur convenaient pas pour mettre les copains et coquins à leur place. J’espère que les suivants leurs rendront la monnaie de la pièce et dégageront les bataillons de parasites.

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    06/12/2016

    la passation , pompeuse autant que décalée avec la réalité , des pouvoirs ( ? et sic ) entre Valls et Cazeneuve

     » vous êtes un frère  » … et vice versa

    un frère ? trois points ?

    Répondre
    • Janvier

      07/12/2016

      @ Quinctius. Oui, ça m’a fait rire. C’était un rappel.
      D’ailleurs, si vous voyez PS/LR, ce sont tous des Freres . Sans compter leur allégeance aux Freres musulmans.
      Grande marrade.
      Des « traîtres », comme le dit Thierty Ardisson
      Nota : en cas de Declaration personnelle, toujours se référer à un membre de l’oligarchie ayant lui-même déclaré et inattaquable.
      Je vous conseille de lire Malék Boutih et moult autres.
      On vous répondra : lui, ms il ne représente rien.
      En attendant, vous évitez les poursuites.
      Hi ! Seraient bien emmerdés
      Très cordialement

      Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    06/12/2016

    toute personne normalement sensée imagine facilement que  » gouverner  » un navire n’ est pas une sinécure et justement le capitaine Hollande commandant le vaisseau fantôme France n’ avait connu que des … sinécures

    Répondre
  11. Janvier

    06/12/2016

    Qui a écrit : « Fillon, c’est Robin des bois à l’envers. Il pique l’argent des pauvres pour le donner aux riches « ?
    Qui répond ?
    Pour le reste « lutte contre le terrorisme », ça fait rigoler les chats.
    Euh, non, nous, c’est les souris qui élisons chat après chat.
    Et même pas « chat », on dit plutôt « chat délégué » aux chefs de meute des chats.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      09/12/2016

      « La société libre n’est pas celle qui a le droit d’élire ceux qui la gouvernent, mais celle qui élit ceux qui ont le droit de la gouverner. » – Nicolás Gómez Dávila – Aphorismes

      En république, nous ne sommes pas prêts de goûter aux délicats plaisir de la Liberté !

      Répondre
  12. Jaures

    06/12/2016

    Millière, fidèle à son habitude, fustige le président en fin de mandat.
    On se souvient de ce qu’il écrivit sur Chirac et, en 2012, sur Sarkozy.
    En regard, ce qu’il dit de Hollande pourrait presque paraître indulgent.

    Là où je le rejoins, c’est que Hollande n’aura pas su choisir. Cependant, il est inexact de dire « qu’Il a commencé par des mesures très socialistes ». Il s’est en effet inscrit dans la politique précédente, celle de la baisse du déficit. Hollande a augmenté les impôts mais ni plus ni moins que son prédécesseur. Par contre, il s’est ensuite lancé dans une politique de l’offre en redistribuant aux entreprises plus de 35 milliards. Il espérait un retour qu’il n’a jamais vu. On connait l’exemple de Sodexo: 300 millions de bénéfices en 2015, 35 millions reçus de CICE et, finalement, 750 emplois supprimés.
    C’est que l’économie est un équilibre instable entre offre et demande. Une entreprise embauche surtout quand son carnet de commande l’exige, pas parce que ses impôts baissent.

    Par contre, Millière est d’une totale mauvaise foi sur l’engagement de la France sous Hollande contre l’islamisme. Aucun pays européen ne s’est autant engagé et, en retour, aucun pays européen n’est autant menacé que la France. Il est sûr qu’une France neutre et indifférente n’aurait probablement eu à déplorer aucun attentat.
    Et si Millière connait des mesures qui auraient pu empêcher l’attentat de Nice (en dehors de l’installation d’une demi douzaine de blocs de béton), que ne nous les propose-t-il pas !

    Enfin, on peut facilement imaginer que quelqu’un fasse pire que F.Hollande. Tout au moins les salariés. Ainsi, Fillon veut supprimer l’Isf, baisser les impôts des plus riches, les cotisations patronales et les taxes sur les successions. Pour payer cela, il augmentera la TVA de deux points, supprimera les 35h (plus d’heures supplémentaires au taux majoré) et passera l’âge de départ en retraite à 65 ans.
    Pour le retraité Millière, cela ne changera rien mais pour les salariés cela voudra dire travailler plus, être payé moins et voir les prix augmenter.
    Et pour la famille Bellon (actionnaires de Sodexo), un peu plus de millions à la fin du mois, moins de contribution à la vie du pays, et l’assurance qu’il en sera ainsi pour sa descendance quelles que soit la nature de son travail et de ses capacités.
    Comme quoi, on peut faire pire.

    Répondre
  13. balaninu

    06/12/2016

    Sursaut populaire ? je n’y crois pas !
    les français sont toujours « préoccupés » à d’autres choses beeaaauuucoup plus importantes pour leur petite personne !
    Noël (même s’ils croient en rien sauf à eux) les pentes de ski, le nouvel an, les vacances…. bref ! lobotomisés qu’ils sont !
    Faut-il d’autres preuves plus graves que celles qui nous arrivent ?

    Nous sommes envahis par des personnes qui veulent nous éliminer, pour nous remplacer, un gouvernement de dictature à n’importe quel niveau : écoles (où dans certaines, les enfant sont obligés sous peine de sanction par des mauvaises notes, parce qu’ils n’auront pas porté secours à ces pooooooovres envahisseurs, ils sont désormais notés non sur des matières mais sur des comportements ! Notre pays ressemble à s’y méprendre, à la Pologne du temps du communisme, la Roumanie, et il ne faut surtout pas oublier l’Allemagne du temps des nazis, l’Italie du temps de Mussolini, bref de vraies réjouissances nous attendent, mais pas celles que les français dans leur grande majorité attendent.

    FRANçAIS REVEILLEZ-VOUS IL EST DEJA TROP TARD !

    Répondre
  14. Janvier

    06/12/2016

    Bonjour Monsieur Milliere, vous décrivez hollande comme un incompétent. Pas d’accord. Il a appliqué consciencieusement une feuille dde route imprimée ailleurs. Comme le dit Thierry Ardisson, c’est « un traître ». Vous décrivez Fillon comme un conservateur inoffensif. Pas d’accord. Il est si inoffensif que c’est Henri de Castries, président de Bilderberg, qui est pressenti pour l’Economie. Élire l’un où l’autre, c’est la même chose. Notre pays est en danger, je crains même que nous ne puissions plus rien faire sauf sursaut populaire. Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)