Polémique sur le droit du sol : l’immigration les rend fous !

Posté le octobre 30, 2013, 11:48
3 mins

J’écrivais la semaine dernière que le FN devenu premier parti de France, en termes d’intentions de vote, au moins pour certains scrutins, avait une responsabilité accrue, notamment en termes de recrutement de cadres de qualité.

Mais, en voyant le niveau de la controverse sur l’immigration de ces derniers jours, je dois ajouter que les partis dits « de gouvernement » sont encore plus mal encadrés.

Quand on pense que le jugement politico-médiatique sur le FN en est resté au fameux : « Le FN pose de bonnes questions, mais il donne de mauvaises réponses (voire, maintenant, il n’offre aucune réponse) », il y a de quoi s’étonner de la « qualité » des réponses supposées « sérieuses ».

Je ne parlerai pas ici des « ré­ponses » du PS sur l’immigration. Pour le PS, l’immigration continue à être « une chance pour la France », alors même que nous n’avons plus le moindre travail à offrir aux immigrés et que ces derniers ont de moins en moins envie de s’intégrer.

Mais la droite « parlementaire » a fait fort, elle aussi.

Jean-François Copé a proposé la suppression du droit du sol pour les clandestins. Je me suis dit, d’abord, que c’était la moindre des choses : un acte illégal ne peut entraîner aucun droit.

Je me suis dit aussi qu’il était temps que l’UMP s’intéresse au sujet, après avoir été 10 ans au pouvoir. Et encore que cela pouvait contribuer à « libérer la parole » sur ce sujet crucial pour notre avenir.

Mais je me dis surtout qu’il s’agit là d’une réformette, à vocation purement électoraliste. Ré­formette, car la plupart des clandestins viennent sans fem­me, ni enfant et, par conséquent, l’abrogation du droit du sol pour eux n’aurait guère de conséquence sur le désastre migratoire. C’est pour les immigrés réguliers qu’il faut s’interroger sur le droit du sol.

Patrick Devedjian a eu l’idée loufoque de répondre à Copé que le droit du sol était un « fondement du pacte républicain » (alors qu’il existait sous l’Ancien Régime et que le droit du sang a longtemps été la règle sous les diverses républiques), ce qui en dit long sur l’ignorance des lois par d’anciens ministres !

Hervé Morin a suggéré de supprimer le droit du sol en Guyane et Mayotte (où des milliers de clandestin(e)s viennent accoucher). Alors qu’il participait à un gouvernement qui a fait de Mayotte un département – rendant impossible un traitement différent de la métropole !

Si c’est ça, la droite « sérieuse », il est temps d’essayer autre chose !

11 réponses à l'article : Polémique sur le droit du sol : l’immigration les rend fous !

  1. 31/10/2013

    À Jean Rouxel: autrefois, la formation des hommes politiques :
    des littéraires et des historiens avant tout (ex: de Gaulle, Pompidou).
    Aujourd’hui, ils ne savent ni grec ni latin; et à sciences po, ils ont tout juste été formés à l’économie.
    N’ayant plus de références, on peut leur faire dire et signer n’importe quoi.

    L’histoire étant répétitive, il faut en revenir à une profonde connaissance ; pour s’impliquer en politique.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/11/2013

      Ce que vous dites est exacte ; ainsi hier dans  » C à dire  » un jeune  » professeur  » à Sciences-Po Paris
      sociologue et politologue n’hésitait pas à affirmer que Madame Cécile Duflot ( issue de l’ESSEC, fille d’un cadre de la SNCF et d’une institutrice un giron familial  » déterminant  » ) était une grande Ministre du Logement et qu’elle maîtrisait admirablement ses  » dossiers  » … Quand on connait les effets délétères des décisions de Madame Cantat on en reste … estomaqué !

      Répondre
      • lavandin

        05/11/2013

        Cécile Duflot : DEA de géographie … Le propre des membres de ce gouvernement (et du Président aussi) est de ne jamais avoir fait preuve de compétence en matière de gestion ou d’économie réelles . Ne savent pas ce qu’est la gestion d’une entreprise , ni gagner de l’argent à la sueur de son front . Ils ont été choisis uniquement à cause de leur militantisme de gaauche …

        Répondre
  2. Magne

    30/10/2013

    Certains UMP ne sont pas des traîtres , comme dit l’article , mais tout simplement ils font ce qu’ils pensent .
    Le  » droit du sol  » a été surtout frustrant pour les immigrés qui venaient dans les Mairies protester contre le fait qu’on leur avait fait acquérir la nationalité française sans leur demander leur avis , alors qu’ils n’avaient aucune envie de l’acquérir , ni aucun intérêt .  » C’est la Loi Monsieur , nous n’y pouvons rien  » leur répondait -on . Et eux non plus ils n’y pouvaient rien .

    L’UMP s’est glissée sous la peau de la droite , et beaucoup y ont cru .

    Les cartes vont être redistribuées aux municipales : l’extrême gauche avec ou sans les  » écologistes  » de salon , les sociaux démocrates avec ou sans le MODEM , le centre avec le MODEM ce qui semble se dessiner , et la droite pour l’instant boostée par une femme .

    Répondre
  3. 30/10/2013

    L’UMP, tout comme le PS passent par le verbe tout ce qu’ils ne veulent pas faire. Voilà 40 ans qu’ils nous bercent avec ces litanies puisqu’il semblait ce que cela marchait. Le français est certes long à la détente, peut-être par paresse, mais maintenant il est en phase de réveil. Tous ces partis sont passés au Pouvoir, tous ces partis ont montré qu’ils ne voulaient rien faire qui puisse déranger leur privilèges, le peuple sen rend compte, ils sont grillés. Maintenant le peuple doit continuer à être vigilant car le PS lui prépare lentement un beau cheval de Troie avec Valls.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/10/2013

      Comme je l’avais déjà dit il y a plusieurs semaines le P.S. relooke son casting …Bernard Blier ( François Hollande ) courant le risque de ne pas être en position très favorable en 2017 pour décrocher l’oscar, le P.S. a sorti son Alain Delon … Manuel Valls
      Le Français, franchouillard par définition, voit en lui un homme à poigne, un  » nationaliste  » ( à la Chevènement ) ; je devine surtout … Le Commissaire Politique des Républicains Espagnols en 36

      Répondre
  4. christiane

    30/10/2013

    Depuis Giscard, tous les dirigeants de notre pays n’ont
    utilisé que le mensonge, l’hypocrisie, la félonie pour conserver leur siège et vendre la France. Leurs faux arguments n’ont plus de prise car les Français s’aperçoivent de plus en plus de leur imposture et de leur malfaisance qui, en 30 ou 40 ans ont transformé une nation prospère en un pays où règnent l’insécurité, l’anxiété, un chômage accru, un avenir sombre et à cela s’ajoute une colère sourde qui menace d’exploser sous peu. Ce n’est pas la libération de 4 ota

    Répondre
    • christiane

      30/10/2013

      Ce n’est pas la libération de 4 otages qui endigueront la marée montante.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/10/2013

      les Français sont, pardonnez moi, plus cons que vous ne le pensez … à preuve ils voient en Manuel Valls un Président à poigne ( voir mon message ci-dessu )

      Répondre
  5. vozuti

    30/10/2013

    Les dirigeants de l’ump sont sérieux…en tant qu’ illusionnistes.déplacer l’attention des spectateurs vers un détail insignifiant (suppression du droit du sol pour les clandestins) pour que le plus important passe inaperçu (l’invitation chaque année de 200000 réguliers à venir se reproduire tous frais payés). le coup du tandem bad cop,good cop (méchant flic,gentil flic) fonctionne aussi très bien : la version ump, c’est l’aile gauche et l’aile droite du parti qui soufflent le froid et le chaud alternativement.Il est temps de s’apercevoir que les dirigeants de l’ump sont des traites qui savent berner leurs électeurs et non des individus bien intentionnés qui souffriraient d’une mollesse pathologique les poussant à agir « à l’insu de leur plein gré ».

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/10/2013

       » les dirigeants de l’U.M.P. sont [ des gens ] sérieux  »

      plutôt que  » sérieux  » je dirai plutôt  » compétents  » [ dans le formalisme républicain et la routine démocratique ]

      de là à ce que leurs choix soient les bons, jamais ils n’en ont donné la moindre preuve … puisque rien ne les distingue des  » autres  »

      l’U.M.P. ( même La Droite Populaire ) : un cautère sur une jambe de bois; rien de plus !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)