polémique à l'Assemblée

Posté le janvier 09, 2009, 12:00
35 secs

Le ton est monté lors des questions au gouvernement. La gauche ayant demandé à Eric Woerth,
ministre du budget, si ses fonctions ministérielles étaient compatibles avec son poste de trésorier de l’UMP, celui-ci a répondu que la question était idiote.
Il n’en fallait pas plus pour que les socialistes exigent des excuses.
« L’innenervable » (sic) François Fillon est alors sorti de ses gonds :

« Très souvent ici au banc (du gouvernement), je reste silencieux en entendant les insultes qui fusent des bancs de l’opposition. C’est votre droit, mais comprenez qu’il n’est pas possible pour le
gouvernement d’accepter sans réagir l’amalgame que vous avez tenté à travers votre question de mettre en évidence »

Le Premier Ministre avait reconnu la tactique habituelle de la gauche qui consiste à soupçonner publiquement ses adversaires politiques de pratiques financières douteuses et à relancer le
vieux complexe de l’argent.

On le voit, rien n’est plus naturel que la caricature. Il n’est pas sûr que les Français y attachent une grande importance. Mais le théâtre politique a ses règles, notamment celle des
faux sujets qui doivent masquer les vrais !