Polémique au quai d'Orsay

Posté le juillet 09, 2010, 12:00
52 secs

Le ministère manquerait de moyens : ses effectifs
ont été réduits de 11%, de 1997 à 2007, ses moyens financiers de 20 %. Jean-Christophe Rufin, qui représentait la France au Sénégal, déclare :

« C’est un ministère sinistré, les diplomates sont dans le désarroi le plus total car ils ne se sentent pas défendus. »

Alain Juppé et Hubert Védrine parlent dans une tribune du Monde d’un « affaiblissement disproportionné » et mettent en garde :

« L’effet est dévastateur : l’instrument est sur le point d’être cassé. »

Jean-Christophe Rufin a aussi mis en cause le fonctionnement de la diplomatie française. Il conteste ouvertement Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée, qui gère souvent
directement les dossiers les plus sensibles
. Ainsi, sur bon nombre de sujets, les décisions échappent totalement au contrôle du ministre, Bernard Kouchner.

Avec 160 ambassades et un réseau unique d’établissements scolaires, le réseau diplomatique français est, par sa taille, le deuxième au monde, juste après les États-Unis. Mais peut-être que
certains pensent que ce réseau fait doublon… lu ici

 

Le PS pour l’arabe première langue à l’école

Deux jeunes filles agressées parce que « blanches »

Villepin perlinpinpin

Le coût dissimulé des migrations

Morin interdit le débat stratégique